Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Traditions > 05 . La pétanque ( et le jeu provençal). > 13 à 0 .... Fanny !

13 à 0 .... Fanny !

 La Fanny...   

Au jeu de boules on connaît la victoire, la défaite, la joie, le regret mais il peut arriver que l’on connaisse aussi l’humiliation de la Fanny.
Ma quès aquo ?

  

Ne vous y fiez pas ! Embrasser Fanny ou baiser Fanny n’est pas une récompense (enfin, ça dépend toujours de la Fanny !). Cela veut dire perdre une partie sans avoir marqué un seul point !

Cette tradition serait originaire... de Savoie ! La Fanny originelle aurait été serveuse au café de Grand-Lemps, juste avant la Première Guerre Mondiale. La légende dit que, par gentillesse, elle se laissait embrasser par les clients qui venaient de perdre aux boules sans marquer le moindre petit point. La bise se faisait alors sur la joue.

Jusqu’au jour où, toujours selon la légende, le maire du village perdit à son tour et vint quémander sa " récompense ". Fanny avait-elle un grief contre lui et voulut-elle l’humilier en public ? Nul ne le sait. Ce qui est sûr, c’est qu’elle grimpa sur une chaise, releva ses jupes et lui tendit... ses fesses ! Le maire ne se démonta pas. Moins d’une seconde plus tard, deux baisers retentissants résonnaient dans le café. C’était le début d’une longue tradition...

 

Le problème, c’est que les joueurs n’ont pas toujours une Fanny sous la main. Ou plus exactement une Fanny qui accepte de dévoiler ses fesses en public. C’est pourquoi, dans tous les lieux où l’on joue aux boules, une place d’honneur est réservée à une Fanny postiche. Les malheureux perdants sont alors obligés de venir embrasser en public les fesses toujours rebondies d’une Fanny représentées sous forme de tableau, de poterie ou de sculpture. Ainsi, la récompense est devenue l’humiliation suprême pour tout joueur de boules.

100_2919

Répondre à cet article

Stats | 7 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 12 octobre 2017