Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > C’LaFesto . > A.G. de C’LaFesto, nov. 2009.

A.G. de C’LaFesto, nov. 2009.

C’LaFesto
Assemblée Générale, novembre 2009.

C’est un peu vrai, des adhérents l’attendaient depuis presque deux ans mais on les traitait de gros impatients et de vrais trouble-fêtes : cela dit avec une association qui perçoit 36 000 € (sur 2 ans) et dont la trésorière adjointe ( Dominique Delebarre ) est conseillère municipale et missionnée auprès du maire de la politique culturelle de la commune, avec l’autre conseiller Jean-Marie Brémond, on comprend facilement que cette structure associative soit pleinement à l’abri de toutes les suspicions et puisse donc se permettre de ne pas organiser d’A.G tous les ans, de ne pas rendre compte et comptes sans que cela pose un seul problème civique aux élus .

Donc, l’an dernier (en 2008) aucune A.G, aucun bilan financier présenté et bien sûr, aucun contrôle des élus chargés de cette fonction . Mme Coste, première adjointe, fait verser l’an dernier 18 000 € à C’LaFesto et elle ne s’en occupe plus : c’est bon, c’est versé, c’est plié ! Dans un conseil municipal, elle avait fait pourtant une grande démonstration sur les boulistes qui devaient fournir un reçu pour chaque lot gagné afin de justifier des dépenses des sommes subventionnées par la commune : grand moment d’anthologie de la non-connaissance des réalités du terrain (de boules..). Mais là, pour une somme de 18 000€, nada, nib, makkach wallouh : même la trésorière adjointe Mme Delebarre ne donne aucune explication . Et son collègue du conseil, Jean-Marie, ne sait peut-être pas encore de quoi il s’agit ...

Sacré village ! Pour résumer, ce samedi 28 novembre s’est tenue l’Assemblée Générale de l’Association C’LaFesto et l’on peut se satisfaire de cette initiative : les adhérents étaient invités mais certains avaient la carte de 2008 (à 15 euros) et d’autres, celle de 2009 à 10€ . De toutes les façons, il n’y avait pas plus de monde que le nombre d’électeurs communistes sur le village, donc maigre affluence . On peut expliquer cela par une réunion préparatoire à l’AG qui a eu lieu la veille et qui ne s’est pas passée sous les meilleurs auspices : le résultat final de cette entrevue du 27 étant la démission générale du bureau sauf Philippe et Dominique. Les autres chevilles ouvrières, Karine, Michel, Mariette, Jérôme n’ont pas renouvelé le bail et se mettent donc en congé de l’association : le coup est rude, la claque est sévère, le camouflet est cinglant.

 

Un vicieux comme moi ne va pas laisser passer cet épisode douloureux sans soulever quelques questions . Je sais, je sais, je sais, il ne faudrait rien dire, il faudrait rouler dessus ... Que nenni ! Je n’y arrive pas encore et tant mieux s’il me reste pour l’instant un peu de force mentale et citoyenne pour m’intéresser à ce genre de situation : on peut réfléchir à tout ça, non ? Alors réfléchissons !

Comment expliquer que la grande majorité des responsables actifs de C’LaFesto aient donné leur démission avec un tel unisson ? Sont-ils fatigués, déçus, déprimés, harcelés ? Quelles sont les véritables raisons de ce retournement de situation en forme de coup de théâtre ? Doit-on passer sous silence quelques faits troublants en entretenant comme souvent la sempiternelle omerta villageoise ? Doit-on, sous prétexte que certains sont concernés, ne rien en dire sous peine d’être montré comme un délateur primaire ? Certains fonctionnement ne méritent-ils pas d’être revus pour être améliorés, certains faits ne méritent-ils pas un minimum de contrôle et d’explication ? ( démagogiquement on rajoute, c’est quand même l’argent des contribuables et pas simplement un soi-disant cadeau de la généreuse équipe des élus !).

La Mairie a toujours pris le parti de gérer le tissu associatif sous une forme totalement ambigüe en lui accordant une totale délégation de pouvoirs et de responsabilités : en résumant, on vous subventionne, on vous garnit les caisses, vous faites en gros ce que vous voulez mais vous assurez un minimum de festivités qui garantissent une animation estivale pour les divers commerces, en l’échange de quoi on vous laisse tranquilles . Et, il faut le reconnaître, ça fonctionne assez bien, si l’on s’en tient aux simples résultats bruts et apparents (nombre de clients touristes et chiffres d’affaires).

Mais si l’on s’y penche un tantinet dessus (et dessous), le succès n’est pas aussi criant : notre village ne dispose pas d’une structure institutionnelle qui puisse assurer un fonctionnement démocratiquement partagé et des responsabilités assumées en partenariat . Dans des milliers de communes françaises, c’est un "Comité des Fêtes" qui remplit ce rôle : l’appellation peut être changée en "Tourtour Animation" ou "C’LaFesto", qu’importe, c’est le projet global qui est important . Tout simplement, la Mairie doit se comporter en "patron" : c’est, bien évidemment, elle qui paye avec l’aide du Conseil Général (et indirectement c’est nous) et pourtant elle ne s’occupe plus de rien . 
" Allez Mariette et Philippe, vous voulez combien ? L’an dernier, c’était 18 000, donc avec la crise on reste sur cette somme de 18 000€ : OK les artistes, c’est bon ! Roulez bolides ! ". Et la paix sociale est préservée !

Dans ces conditions, tout repose sur cinq personnes bénévoles et militantes en 2009 : Karine (qui travaille au bar des Ormeaux et ne peut donc pas, malgré d’incessants efforts, être souvent disponible, surtout l’été), Mariette (employée à l’Office de Tourisme et qui a du mal à séparer une fonction territoriale de salariée de la commune et son engagement associatif, cela aboutissant à un fonctionnement loin de la transparence prônée par le maire), Michel (pré-retraité qui peut s’occuper des finances), Jérôme (musicien professionnel qui a le gros défaut de préférer les choses bien en règle pour les contrats des artistes contactés) et Philippe (totalement volontaire et impliqué mais confronté à une situation professionnelle compliquée du fait de son investissement journalier dans l’association). L’autre membre du bureau en 2009 était Dominique Delebarre mais personne ne l’a jamais vue à une seule réunion de l’association : cette prochaine année, elle sera là....

L’organisation générale des activités festives et culturelles du village, avec tous ces paramètres, est une véritable gageure : et nos bénévoles la tiennent à bout de bras, avec foi et énergie tout au long de l’année. Mais le poids est lourd, le temps est long, la crise est là : quand tout va bien, ça roule , mais quand les soucis apparaissent les responsabilités sont plus difficiles à assumer en même temps que les esprits s’échauffent. On continue, on veut finir la saison (on ne peut moralement pas tout lâcher en été) mais en novembre on démissionne car les problèmes n’ont toujours pas été résolus .

Malgré tout il faut continuer, il faut trouver d’autres personnes volontaires et l’Assemblée Générale arrive pour étudier tout cela : hélas, en A.G., on ne pourra pas tout dire, tout souligner car les conséquences pourraient être bien ennuyeuses. Alors, on fait une réunion la veille, on met les points sur les i, on se rentre un peu dedans, on se justifie, on s’accuse, on se met en cause, on se disculpe et on se quitte avec un sentiment de lassitude et de profonde déception ... On peut résumer par "quel gâchis !".

Et pourtant ! Pourtant, tout l’été, des animations, des fêtes, des jeux, des concerts, des spectacles, des repas... Et la Fête de l’Oeuf, Halloween... Et des tourtourains, avec aussi les employés communaux, qui donnent un bon coup de main pour certaines occasions, tenir des stands, décorer, animer, ranger, prêter du matériel, installer les estrades, porter tables et chaises... Et pourtant !

On le sait, faire vivre une association aussi importante que C’LaFesto n’est pas chose facile et nous devons remercier tous ceux qui se sont attachés à la faire vivre pour l’intérêt du village. Les aspects financiers sont les plus difficiles à gérer car les pratiques individuelles ne sont pas toujours les mêmes dans la démarche des membres du bureau . Depuis deux ans, Michel est le trésorier et il a effectué cette charge avec la rigueur qu’il appliquait dans son emploi à la Poste : recettes, dépenses, à la fin de la journée la caisse doit être juste, sinon on recommence et on cherche l’erreur. Apparemment, cette démarche comptable basée sur une approche mathématique brute ne correspond pas bien aux habitudes budgétaires du président, Philippe : lui c’est, on commande un spectacle, on ne prévient pas les autres membres, on promet telle somme, si on a du liquide on paye sans passer par le trésorier, on va au guichet prendre du liquide pour régler des urgences et on perd les factures, on ne se fait pas de soucis pour ça, l’important c’est le bruit sur la place et les aller-retour au château Etablir un budget dans ces conditions relève de l’art divinatoire et de la jonglerie perpétuelle entre ce qui est, ce qui sera, ce qui est rentré ou sorti, ce qui est venu ou ce qui viendra.... Et cette attitude bien relax face à de l’argent public ne satisfait pas obligatoirement tous les dirigeants de l’association et les griefs s’accumulent en étant chaque fois remis à plus tard . Hélas, un jour arrive où la jarre va déborder et il faut la poser sur la table....

Que les choses soient bien claires, aucune malversation n’est reprochée à quiconque : ce qui est en cause c’est (répétons-le) une attitude dilettante (dans la gestion du budget total de l’association) qui est loin d’être partagée par les autres membres du bureau . Et au bout du compte, on laisse tout et on démissionne .

Le lendemain, le président est réélu par les adhérents présents (certains démissionnaires ne sont pas venus), la trésorière sera Mme Delebarre (après son année de disponibilité) et la secrétaire Cécile (de la bibliothèque). Les questions touchant à la trésorerie devront être réglées au 31 décembre 2009, autrement dit, Philippe a jusqu’au réveillon pour remettre les finances dans un état permettant une meilleure clarté : de plus, Philippe, malgré les légers désagréments causés, étant le seul volontaire pour assurer la suite, son élection n’a guère été disputée (ce qui ressemble pas mal à la désignation du trésorier des chasseurs..). 

   

Dans l’article de Var-Matin (signé par Britney Bono) Philippe est très souriant : tant mieux ! On va regarder cette année 2010 avec une certaine vigilance ! Courage, ne fuyez pas ! Mais essayez de changer certains détails  ! Récidiver serait peut-être mal venu ! 

But the show must go on !

Vos commentaires

  • Le 9 décembre 2009 à 17:50 En réponse à : Les A.G.

    Mais où sont les comptes-rendus des A.G des autres associations de Tourtour ?

  • Le 9 décembre 2009 à 20:48, par Gilbert Giraud En réponse à : Où sont ... ?

    Mais où sont votre nom et votre prénom ...? En plus votre question n’est pas assez précise : voulez vous dire "pourquoi ne parle-t-on pas des autres AG ?" ou bien " y a-t-il d’autres Ag qui se tiennent ?" ou alors " ça se passe comme ça ailleurs ?" ou bien " et la mairie, elle est au courant ou elle fait rien ?" ou d’autres questions de ce type . Je veux bien vous répondre mais il est nécessaire de savoir quel est le but de la question . Cordialités .

  • Le 11 décembre 2009 à 11:09 En réponse à : Question et question

    Pourquoi VOUS ne parlez pas des autres AG des associations de TOURTOUR ? si vous vous posez autant de questions, répondez-y !

  • Le 11 décembre 2009 à 11:57 En réponse à : Droit de réponse STP

    Oh le vilain, oh le petit
    Que de haine , que de dédain, que de condescendance, que de parti pris contre une équipe qui s’est levé un « Q gros comme çà » comme on dit chez nous. Puisque personne n’a l’air de s’y coller il faut bien que je me fendes d’une réponse (peu de preux pour un village médiéval, je notes) ne serait-ce que pour défendre mes potes, je sais bien que ma réponse tu t’en tamponnes.
    Les dilettantes que tu critiques si bien sur cette looooongue page sont la seule option tourtouraine actuelle (traduction : c’est çà ou rien, et rien, oublies pas, ç’est les employés de Mairie qui se fadent le boulot quand même). Le contraire de dilettante c’est pro-fes-sion-nel, et avec un budget de 18000 €/an t’as même pas pour un salaire, sans parler d’un programme.
    Tu n’étais pas à cette AG et tes agents sont mal informés (ou doubles, frisson) , ce qui explique la suite d’erreurs grossières que tu distilles :
    §1 : C’La Festo a reçu comme subventions de la Mairie 7.000 € en 2008 et 18.800 en 2009, un grand bond qui nous permet de voir arriver 2010 avec sérénité. Loin des 36.000 que tu annonces.
    L’AG a lieu une fois par an. Une AG constitutive en mars/avril 2008, la 1ère en novembre 2009. Placer l’AG en automne était une décision unanime visant à faciliter l’organisation de l’année suivante et faire un prébilan de la saison passée. En fait, on a eu aucune demande d’adhérents inquiets sinon on aurait sûrement envisagé plus tôt.
    §2 : On rend des comptes tous les ans au conseil municipal, comme toutes les autres associations tourtouraines, je présume. En général , à l’occasion du conseil municipal qui vote le budget, en février.
    §3 : Comme tu le soulignes, même en invitant personnellement les adhérents de deux années et en baissant la cotisation ,on a fait 19 personnes à l’AG, à peu près toutes déjà mandatées par d’autres associations tourtouraines. . L’AG était annoncée dans les journaux et affichée dans le village. (Ici la plupart des commerçants ne se déplacent que sur convocation du maire, les non-commerçants sont au Bar ou devant la télé, comme tu le sais, les vendanges finies et les olives pas commencées).
    La réunion préparatoire à l’AG a eu lieu 15 jours avant en présence de l’ancien trésorier et la panique de dernière minute n’est qu’une des nombreuses petites joies que réservent les préparations d’AG en général.
    Si démission générale il y eut, ce fut sans drames aucun (ni pleurs, ni coups, pas fun) que du bête concret rural. 2 ont démissioné à la fin de l’été, effectivement la période où on est un peu sous pression, dont un était démissionaire de fait selon les statuts (tu viens pas aux réunions = tu es démissionaire). 2 sur 7. On est solide ou inconscient (ou les deux) sur la commune. De fait, les statuts de l’association sont ceux de 1993 ou 96 , gardés tels quels par respect du patrimoine (à mon avis une erreur) ou par flemme ou analphabétisme du bureau (va savoir, au fond), et ils sont tellement confus (bureau élu pour deux ans renouvelable par moitié tous les 2 ans , cherches l’erreur) qu’on a prudemment décidé d’un commun accord de renouveler tout le bureau vu que les dates correspondaient à 6 mois près. Cultiver la plouquitude est une forme de poésie aussi.
    § la suite on va faire court
    Dominique Delebarre est sûrement plus impliquée dans la vie culturelle du village que tu veux faire croire et ne mérite pas tous tes sarcasmes, gardes-en pour d’autres. Moi en tout cas je la vois dans pas mal de réunions et AG s.
    La Mairie-Komintern ouais bof chais pas pas pas pas papa : Déjà faut beaucoup pédaler pour avoir des subsides, on a présenté successivement 3 budgets revus à la baisse début 2009 avant d’arriver à décrocher ces 18.800. J’ai vu mieux comme complaisance municipale, surtout par rapport aux ambitions annoncées.
    L’AG n’a pas satisfait le public ? qu’à cela ne tienne, nyaka en réclamer une autre, c’est toujours un plaisir de se voir , et xceptionnelle celle-là, le must. C’est vrai que çà se bouscule aux AG en hiver par ici (en ville zappelez çà un vernissage et ya des petits fours). Nyaka la faire à la caserne des pompiers, le soir du réveillon, on rigolera un peu.
    Restons sérieux, les comptes : ben ouais la démission du trésorier est problématique en ces temps de pré-bilan et çà va demander un travail de fourmi pour présenter ledit bilan très bientôt , sans parler du budget 2010. Ben ouais, si y manque des reçus va falloir mettre de sa poche. C’est nouveau nulle part çà ! Qu’est ce tu croyais ? A propos, c’est qui qui signe le reçu des boules ? toi ou Bela ? je suis très sérieuse là ! je l’ai pas trouvé dans Le Tas et IL ME LE FAUT par rapport au Politburo.
    Trésorerie C’La Festo : Sous toutes réserves, faut éplucher Le Tas d’abord, mais je crois bien que toutes nos dettes sont payées (sauf celles genre papier de la Mairie, qui, si j’ai bien tout compris ne le fait plus payer) et il y a à ce jour au moins 2700 € sur le CCP et on nous octroie enfin en cette année de crise aigue 2200 € du Conseil Général (demandés en octobre 2008). Donc ya bon espoir pour la 20ème fête de l’œuf. C’est inédit depuis au moins 6 ans. On avait, dans le but de pas démarrer la fête de l’œuf à zéro comme dabe, prévu de garder quelques sous sur la subvention colonormunicipale de cette année (je sais c’est très mal, mais sur le terrain c’est vraiment mieux) et on les a pariés sur Moussu T en croisant les doigts (je sais c’est mal aussi mais en l’occurrence on s’est pas plantés) et là ben on les passe au suivant.
    Bilan C’La Festo 2008 de 13.000 € pour les 7.000 de subvs.En 2009 pour les 18800 de subvs on aura un bilan d’environ 35.000 € , hors feux d’artifice et Ciné 83, payés par la Mairie, et gérés par C’La Festo, ce qui donne peut-être une idée du boulot accompli. 19 apéros musicaux, 3 ou 4 concerts, 3 ou 4 soirées repas d’associations, des soirées conteurs (ou danse) au Moulin et ailleurs, fête de la Musique et fête de l’œuf, réfection du local , des tonnes de métal déplacées (chaises, estrades). … j’en oublie , je suis pas au bureau là.
    Bilan perso : j’abandonne pas la Festo, je lui fais de l’air (et à moi aussi par la même). Vies : si tu me trouves quelqu’un qui me fait la démonstration de comment séparer vie privée/vie professionnelle, vie à la mer/vie à la montagne, vie à l’OT/vie à La Festo, vie d’employée de Mairie/vie de citoyenne votante, tu me l’envoies et il nous prépare un stage. En attendant , faut arrêter de me bassiner avec çà, j’ai UNE vie, la mienne, courte par définition, je confonds rien et je sépare rien, mon pote, je cumule. Et de temps en temps je lâche l’affaire et je passe à autre chose. Organiser la fête çà use, figures-toi. Et là j’ai trouvé une assoce encore plus précaire financièrement et sans aucune subv en vue, largement aussi importante pour les touristes (visite du maquis tourtourains, mouches comprises), pour l’animation en général (600 kg de barbaque en déplacement çà met toujours l’ambiance) et pour le bien de tous (notament pour les rosiers et les fraisiers, après les oliviers ç’en est au stade expérimental) alors je résiste pas, je trace.
    Idées pour « un vicieux comme toi » : - pondre 15 § fielleux sur chacune des 20 ou 25 associations subventionnées par la Mairie (ou nbre de § au prorata de la sub, si t’es feignant). - Demander aux assoces leurs compte rendus (bureau, ag, rapport d’activité, bilan moral) et comptes (budget, bilan) des 3 ou 20 dernières années pour les publier qu’on rigole , de toute façon c’est public non ?
    Si t’arrives pas rapidement à la guerre civile tu t’es trompé de vocation. (et/ou personne lit ton site sauf moi). Comme me disait son cheval aujourd’hui et comme te l’ont dit tes amis les sages, les responsables d’associations tourtouraines sont dedans QUE pour le magot ! Comme le Conseil Municipal ! On fait comment ?
    La solitude du webmaster qui appelle en vain dans l’immensité silencieuse de l’éther du net, et qui finit par insulter tout le monde. ;D Ton site épatant est en train de devenir MONO-Tone. J’espère que jazzman lerat n’est pas juste un de tes avatars. C’est ce qui se dit. Et fais attention quand même pasque ya des avocats qui se mettent au net tout doucement et çà va faire surprise un de ces 4. Moi, tes fantasmes sur le string du PC je trouve çà …merdeux comme sujet si j’ose m’exprimer ainsi. Le « reste » j’aime bien,
    Bon allez j’ai pas que çà à faire là, j’ai un tas à trier.
    Ciao
    mariette

  • Le 11 décembre 2009 à 18:45, par Gilbert Giraud En réponse à : Tenace....

    Un détail : j’ai fait l’armée en 1973 et depuis la quille j’ai un peu de mal à retrouver la couture du pantalon... Et soyez gentil de bien lire ma réponse de l’autre jour ! Pour que les choses soient bien claires (et des deux côtés) précisez votre question et surtout quelle en est vraiment la signification exacte : où voulez-vous aller et où comptez-vous nous emmener ? bonne soirée .

Répondre à cet article

Stats | 2 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 14 décembre 2017