Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 05 . Commerces et entreprises du village. > Restaurants, crêperies, snacks... > Les restaurants . > Le Tangana, cuisine du monde et du terroir > A Tourtour, "Le Tangana", cantine du monde et du terroir

A Tourtour, "Le Tangana", cantine du monde et du terroir

  A Tourtour, "Le Tangana", 

 cantine du monde et du terroir...

Le restaurant "Le tangana" est né l’an dernier... Les anciens se souviennent de la terrasse de l’ancien restaurant qui se tenait ici autrefois, la fameuse "Taupinière" de la famille Denans...

Aujourd’hui, Elsa et Jean-François (Titi) se sont installés sur la Place des Ormeaux avec un concept innovant, un projet qui change radicalement des autres offres locales de restauration. En effet, les deux sympathiques tourtoureaux (les jeunes amoureux de Tourtour) ont intitulé leur enseigne "Cantine du monde et du terroir", ce qui est relativement explicite... Sauf que le mot "cantine" risque de ne pas être bien compris puisqu’il est souvent entouré d’une réputation péjorative (sauf s’il est accompagné de l’adjectif "scolaire" !... Pourtant, en Afrique, et particulièrement au Sénagal, le tangana est une gargote, un estaminet, une taverne populaire où chacun vient trouver joies, émotions, rires partagés, rencontres autour de plats simples mais gouteux, dans une ambiance toujours joviale et le plus souvent accompagnée de rythmes musicaux très entraînants... Les publicités anglo-saxonnes pour des fast-foods vous disent "venez comme vous êtes" alors que les tanganas vous proposent plutôt de "venir pour être un autre"...

Au Tangana de Tourtour, quand on lit "fait maison", on n’a pas la désagréable sensation de se faire rouler dans la farine ni de se faire tromper sur la marchandise... Peut-être qu’effectivement la moutarde, le poivre ou le curcuma ne sont pas fabriqués sur place mais on arrive facilement à pardonner cette dérogation à la règle puisque tout le reste est réalisé "in situ"...! Celui qui aura commandé au Tangana le burger "grand format" avec du pain pétri le matin en cuisine, ne sera pas près d’oublier la différence...

De même, quand vous commandez un friand à la tomate (une sorte de rissole), la pâte a vraiment été réalisée en cuisine... (et si, en bas des trois marches de la cuisine, vous penchez un peu la tête vers la droite, vous apercevrez des mains qui pétrissent). De nos jours, trop de "restaurants" se complaisent à faire réchauffer des portions "sous-vide" après avoir fait une petite entaille dans le sachet avant de passer illico à la cuisson rapide en micro-ondes (ce qui leur permet d’ailleurs d’avoir une carte à rallonge !!..). Au Tangana, on change pratiquement tous les jours le plat proposé : parfois, un plat africain, parfois une recette chilienne, un ragoût péruvien, une soupe argentine, un poisson cuisiné à l’angolaise...Mais aussi, à côté de cette "cantine du monde", le tangana vous invitera aussi à savourer des plats du terroir, des tomates farcies, des potées végétariennes, des râbles de lapin à la moutarde ancienne, des truites aux amandes, du filet mignon au miel, du rouget en papillote et le fameux aïoli du vendredi... Tous ces plats, suivant l’inspiration, suivant le marché, suivant la saison...

Comment parler du Tangana de Tourtour sans souligner la qualité des frites et des potatoes : il est vrai que les pommes de terre viennent des champs de Michèou Loquès, le papet de la famille : les salades vertes de Michel sont également uniques dans tout le Haut-Var et les convives ne se privent guère de féliciter Elsa et Titi qui renvoient l’ascenseur au patriarche barbu....

Elsa et Titi.

Elsa et Titi sont tous deux très attachés aux valeurs de développement durable, aux critères écologiques de préservation des espèces, au respect des normes agro-alimentaires et ils essaient vraiment de gérer leur restaurant en tenant compte de leurs convictions en respectant au plus juste les prescriptions écologiques : par exemple, les portions sont le plus souvent servies dans des emballages en bambou pour que tout élément plastique soit rayé des tables....

Elsa et Titi sont également impliqués dans la vie de la cité : par exemple, avec Karine "Desormeaux" et Magali "Desânes", ils ont participé (en liaison avec Mariette) à l’élaboration du planning des apéros musicaux. Leurs potes -et fidèles clients-, Olivier et Calou les secondent pour les aspects logistiques et c’est ainsi que se dessine une structure informelle qui ressemblerait à un "Comité des Fêtes" que le village mériterait amplement...Patience...


Lors de la pose de l’arche-enseigne, le créateur et concepteur, Karsten a été secondé par Calou-Pascal et par le Tangana-boy-boss Titi : on le voit bien sur la photo, la mise en place a été supervisée par le fonctionnaire inspecteur des travaux, ce cher Raymond avec son stagiaire Gaëtan...Avec une telle équipe, la pose a duré environ une heure mais le bilan-débriefing s’est terminé tard dans la soirée, chacun voulant apporter son argument à coups de tournées réparatrices...!!

Vous l’aurez compris, le Tangana mérite largement un petit détour...Il faudra néanmoins que chacun de nous aide Elsa et Titi à ne pas tomber dans la classique surenchère des prix élevés qui tendrait à nous faire croire que les prix en hausse iraient de pair avec une meilleure qualité des plats et du service... Que nenni !.. A Tourtour, on augmente les prix, on diminue les parts, on arnaque les touristes, on viole la bourse des estivants mais il ne faudrait pas le dire sous peine d’être accusé de nuire à l’activité économique du village...D’aucuns pensent que la solution est de se croire comme Saint-Tropez ou comme une pâle copie du Marché du temple...Ceux-là sont persuadés que les touristes recherchent des villages ayant perdu leur authenticité au profit d’un décor de pacotille, à coups de panneaux, d’enseignes, d’affiches, de flyers !!!...Alors d’accord, ces gens-là ont raison, ils savent .... Alors, d’accord, n’en parlons pas, ne disons rien...
Malgré tout, on peut l’écrire !!!....

Répondre à cet article

Mis à jour le lundi 16 septembre 2019