Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 14 . Propreté du village, hygiène, entretien . > Propreté de Tourtour . > A Tourtour, la carrièro dei estrouns deï cans (la rue des merdes de (...)

A Tourtour, la carrièro dei estrouns deï cans (la rue des merdes de chiens).

 A Tourtour, la carrièro dei estrouns deï cans

 (la rue des merdes de chiens).

(le choix des couleurs du titre relève d’un souci esthétique en rapport direct avec le sujet de l’article !!...).

Lors de son allocution brillante des voeux 2013, le maire de Tourtour a voulu jouer la carte de l’humour-démagogique, une de ses habituelles spécialités que d’aucuns arrivent à supporter (et pour cause !) mais que de nombreux autres ne goûtent que très modérément ...

Voilà l’extrait qui donne une idée de la profondeur du discours : (extrait Var-matin du 8 janvier)
 " Il a conclu en appelant chacun à relativiser les petits soucis quotidiens tels les crottes de chiens dans les ruelles, qui, pour être agaçants, n’en sont pas moins dérisoires face à la détresse de nombreux peuples sur terre . " 

Merci monsieur le Maire !... Quelques tourtourains vous avaient adressé un petit appel au secours et ils avaient usé d’un petit subterfuge "espiègle" mais en tout cas, bon enfant . 
Rendez-vous compte !! ils ont pris quelques photos du début de la rue du lavoir où les estrons étaient bien visibles et ils en ont donc déduit - après une assemblée générale des signataires - que cette rue devait changer de nom en devenant logiquement " carrièro deï estroùns dè cans " (rue des merdes de chiens)... Emportés par leur élan aussi créateur que farceur, ils ont fabriqué un panneau aux dimensions des plaques de rues du village et ils ont donc écrit le texte " carrièro deï estroùns dè cans " ...

Ils se sont bien amusés, ils ont pris les "choses" avec une belle pointe d’ironie grinçante et ils ont donc envoyé un petit message qui se voulait également un appel au secours ...

De nombreux tourtourains se sont bien marrés de cette plaisanterie de collégiens farceurs et durant plusieurs jours, la rue du lavoir a donc été rebâptisée en "rue des étrons de chiens" ...  

Evidemment, (et mine de rien c’était le but du "jeu" ) des pisse-froid sans humour (mais avec un esprit de cireur de pompes !) se sont empressés d’alerter les autorités communales : la municipalité a donc mandaté monsieur le maire et son adjoint chargé des services techniques de venir constater l’ objet du délit, c’est à dire le petit panonceau cartonné (voir la photo ci-dessus). Et, derechef, nos chers Pierre Jugy et Olivier Révelli ont donc remis les choses en l’état, on retiré le carton (et par là-même, croyaient-ils avoir réglé le problème !).

 

Hélas, retirer le panneau ne signifie guère avoir résolu la question et les merdes de chien(s) ont donc continué à "fleurir" sur le chemin du vieux lavoir : les habitués du quartier ont eu alors un peu de mal à voir comment les deux élus avaient pris les devants et ils n’ont que peu apprécié leur façon de faire !!...

Peut-être que d’aucuns penseront que tout cela ne vaut pas le coup d’en faire un caca nerveux mais quand même !!...   

Et le couplet du maire lors des voeux n’a pas non plus reçu leur assentiment total car la version de l’élu qui prend les choses de haut (allons messieurs-dames soyez raisonnables, on a autre à faire que de s’occuper de vos observations de potaches boutonneux !..).

Les tourtourains qui se plaignent des étrons dans leur quartier ne sont pas obligatoirement insensibles aux misères des peuples du monde ni aux situations sociologiques difficiles pour des centaines de millions de personnes sur terre : leur vie ne se résume pas au recensement quotidien des cacas dans les ruelles qu’ils empruntent et leur existence ne se contente pas du seul pesage précis des déjections animales (et principalement canines) sur le territoire immédiat autour de leur domicile ...  

Sachez Monsieur le maire et sachez monsieur l’adjoint aux travaux que des habitants du village ont aussi des préoccupations citoyennes, morales, politiques, sociales... Sachez qu’ils ont - presque autant que vous deux (!) - une cervelle qui leur permet de juger (avec raison et objectivité) des situations particulières qui se jouent sur notre planète !!... Mais sachez également qu’ils ont - peut-être autant que vous deux (!) - un coeur capable de leur procurer des émotions et des sentiments à l’égard de tous les déshérités du globe !!... Sachez donc qu’ils n’ont pas attendu votre discours flamboyant de niaiseries pour comprendre que les merdes de chiens ne doivent pas être mises en tête des discusions des prochaines séances de l’ONU, des futures discussions de l’Unesco ou des délibérations prises lors du dernier sommet du G20 ... Ne vous inquiétez pas, chers Messieurs "élus du peuple", ces simples habitants que vous snobez avec une prétention aussi hautaine qu’indécente ne sont pas que des benêts qui ne mesurent leur appréciation du monde qui les entoure à la seule perception olfactive des "estrouns dé cans" ...

Figurez-vous qu’ils ont - peut-être comme vous (!) - des idées sur la vie de leur pays ou de leur continent, qu’ils réfléchissent à l’état écologique de la planète, qu’ils pensent à l’avenir de leurs enfants, qu’ils se demandent comment sauver les espèces en voie de disparition (animales ou humaines !), qu’ils réagissent aux injustices, qu’ils condamnent les atteintes aux libertés, qu’ils se sentent solidaires des opprimés, qu’ils manifestent contre l’exploitation de l’homme par l’homme....   

Mais oui, cher Pierre Jugy, figurez-vous qu’il existe des tourtourains dotés d’un cerveau - presque aussi raisonnable que le votre (!) - mais qu’ils peuvent aussi ne pas goûter la vision sempiternelle des merdes de chien(s) quand ils marchent sur la place d’un village "classé" et protégé par un label touristico-commercial ....

Est-ce normal, monsieur le maire, que ces mêmes endroits soient l’objet de votre attention quand la saison estivale arrive pour la satisfaction (légitime) des visiteurs et touristes mais que votre attention se relâche totalement quand l’automne se profile...   

Vous ne devriez guère être étonnés des réactions de vos administrés et vous pourriez leur répondre avec un peu plus de sens des responsabilités ... Vous avez choisi la méthode démagogique pour ne pas avoir à leur répondre et vous avez préféré jouer le rôle du grand seigneur qui trône au-dessus de la plèbe : libre à vous !!...

En tout cas, quand vous reviendrez dans "le coin", ne vous privez pas de bien marcher dans un étron bien frais... ça porte bonheur !! (et vous en aurez bien besoin pour la prochaine élection municipale de mars 2014 !...un conseil : on ne sait jamais, mettez plutôt les deux pieds, ça sera plus sûr et ça vaut le coup de tenter le diable - pour être tranquille ensuite pendant six ans !...).

Un petit détail : 
Lors du même fameux discours des voeux le maire
a annoncé que la commune deviendra la commune test choisie par le Sivom pour la gestion des déchets " (extrait Var-Matin du 8 janvier). : eh bèn, ça promet !!!........

Et tant qu’on y est . 

Oh ! merde...
Espérons que l’on ne se retrouvera quand même pas dans la merde jusqu’au cou ...
T’as vu, ce qu’il a dit ! : il ne s’est pas pris pour une merde !....
Si ça continue, il va nous foutre tous dans la merde !...

Et pour la route, la devise des maires "sans étiquette " :

« La politique, c’est comme l’andouillette, ça doit sentir un peu la merde, mais pas trop. » citation de Edouard Herriot qui s’adressait aux maires ...

Vos commentaires

  • Le 3 février 2013 à 21:47 En réponse à : Lei estrouns dei cans

    Ce problème concerne tous les villages et toutes les villes. Les mairies essaient de corriger les nuisances mais les propriétaires de chiens se défaussenr sur les municipalités au lieu d’être responsables de leurs chiens. Combien de propriétaires ramassent les déjections ??????? Ils tournent la tête quand ils voient leur chien crotter... Et dans les villages , souvent ils ouvrent la porte à leur chien qui fait ce qu(’il veut. C’est pas lui qui a tort.
    Je suis pour responsabiliser AUSSI les propriétaires . Ce n’est pas une question secondaire.
    J’ajoute que j’aime les chiens.

  • Le 3 février 2013 à 22:02, par Gilbert Giraud En réponse à : crotte alors !...

    Chère Rose , L’article ne visait pas le fond du problème ni les responsables mais plutôt la façon du maire de Tourtour de répondre à ce souci en snobant les questionneurs ... A aucun moment il n’a été écrit que c’était lui qui avait tort : nous savons tous que ce n’est quand même pas Pierre Jugy qui vient déféquer, la nuit venue, sur le début de la rue du lavoir !...

  • Le 4 février 2013 à 10:57 En réponse à : Partout pareil

    Les propriétaires des chiens ? Ils font semblant de ne rien voir ! Même dans les grandes villes, où les chiens ne sortent pas seuls, ils ne ramassent pas les crottes. Certains utilisent les sacs en papier mis à leur disposition, gratuitement, dans des distributeurs (!), mais ce n’est pas la majorité. En France, on dit : "après moi, le déluge", mais je ne pense pas qu’on utilise l’expression : "après moi, les mouches" qui conviendrait mieux ici, vu le sujet !

Répondre à cet article

Stats | 6 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 28 juillet 2017