Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > L’Union > Le billet de bonne ou mauvaise humeur. > A Tourtour, la mauvaise fréquentation de Gilbert, c’est Gilbert (...)

A Tourtour, la mauvaise fréquentation de Gilbert, c’est Gilbert ....

 Gilbert, la mauvaise fréquentation de Gilbert....

 

   

Gilbert aime bien se retrouver avec Gilbert : tous les deux, ils passent de bons petits moments de rigolade et ils partagent souvent des souvenirs de leur enfance et de leur adolescence ...
Gilbert a 73 ans, Gilbert a 61 ans

Les deux Gilbert ont la même soif de vie, d’humanité, de rencontres, d’échanges ... Evidemment, les langues de grenouilles de bénitier baveront que la soif, ils l’étanchent surtout au Bar des Ormeaux : elles, c’est l’eau bénite qui les désaltère mais le Bon Dieu rigole bien quand il regarde comment elles ont mené leur vie (et avec qui, et avec quoi !)... 
Gilbert aime parler de ses expériences, de son entourage et Gilbert aime parler de ses goûts, de ses passions ...

Gilbert aime bien écouter Gilbert  qui se régale aussi de l’entendre ... Et Gilbert est content de voir Gilbert ! Tellement que quand ils ne se voient pas le matin, c’est à celui qui va dire en premier : " Ohoù, mais tu étais où , quar fa quèsto matïn ? Sioù anna à l’oustaou e aï rèn vi "...
Gilbert parle le provençal, ou plutôt le patois d’ici et Gilbert comprend tout mais le parle moins bien : le Gilbert qui est venu à Tourtour à 30 ans le parle mieux que celui qui y est revenu à sa retraite après 40 années dans une belle ville de banlieue (vous savez, celles que l’on met au ban du lieu, à l’écart, dans des territoires d’exclusion ...).


Gilbert a été berger, Gilbert a été institutreur public .
Gilbert n’est pas allé beaucoup à l’école et Gilbert y a passé presque toute sa vie ! Gilbert ne lui donne pourtant pas de leçons mais il lui apprend un petit peu à voir ce qui vaut d’être vu ... Des fois, Gilbert le reprend quand il fait une faute de français : par exemple, Gilbert est très fâché avec les mots qui commencent par "st.." et alors une station devient une estation, et un médecin spécialisé devient un espécialiste . Donc, chaque fois, Gilbert le corrige ! Mais Gilbert ne le prend pas toujours bien : "oh ! celui-là, faut toujours qu’il mette son grain de sel " ou alors " et allez, il faut toujours qu’il dise quelque chose " ... Mais deux secondes après, on a attaqué sur autre chose ...

Ceux qui les voient ensemble s’aperçoivent facilement que les deux Gilbert sont manifestement pas malheureux d’être à côté l’un de l’autre ...

Mais cette complicité entre les deux Gilbert ne plaît pas à tout le monde et un jour, un couple établi sur la commune , soi-disant honorable, lance une pique à Gilbert :
" Vous savez, cher Gilbert, à Tourtour, vous avez une très mauvaise fréquentation, c’est Gilbert . Vous ne devriez pas vous montrer avec lui, vous devriez refuser d’aller manger avec lui ... Ce n’est vraiment pas bien pour vous, il a une mauvaise influence sur vous !!..." 
Gilbert est resté éberlué, il n’en revenait pas de ce qu’il venait d’entendre ... Il n’a rien dit, rien répondu mais il avait quand même beaucoup de peine à comprendre ce qu’il y avait de mal à passer de bons petits moments de simple vie avec Gilbert . Pourquoi devrait-il se cacher ? Où était le mal ? Et au nom de quoi pouvait-on lui reprocher cela ?

Pendant plusieurs jours, Gilbert n’a rien dit de tout cela à Gilbert et un matin il s’est lancé :
" Tu sais ce qu’on m’a dit en parlant de toi ? "...
" Ouh la la ! j’en ai déjà tellement entendu !.."
" On m’a dit que j’avais une mauvaise fréquentation au village et bien sûr , c’est toi ! "
" Alors, écoute, si c’est ça, ne t’inquiète pas, ce n’est pas grave, ça je l’ai déjà entendu et je laisse couler ! Par contre, si toi, ça te pose un souci, c’est simple, on finit notre café, tu prends mon spéculos, je paye et tu vas vite fréquenter quelqu’un qui t’ira mieux et que tes amis accepteront ! ".
" D’abord, c’est pas mes amis ! Et en plus, je n’ai pas dit que ça me posait un souci, ensuqué, la preuve ! je suis là ! On m’a dit " Gilbert, attention, ne va plus avec Gilbert, c’est mauvais pour toi ".. Mais moi je m’en fous de ce qu’ils m’ont dit !... Par contre , je voulais que tu le saches parce que ça ma saoulé qu’ils me parlent comme ça ! "... 
" Eh bèh t’es brave ! c’est gentil ! mais on ne va pas se prendre la tronche pour des gens pareils . Laisse les-dire et on s’en tape !".
" Non, non, attends, pas tout à fait !! Si je te l’ai raconté c’est parce que je veux que toi, tu l’écrives sur ton site internet, et tu diras bien que c’est moi qui te l’ai raconté ! Et que c’est moi qui veux que ça se sache cette histoire ! C’est pas parce qu’ils travaillaient tous les deux à la mairie que je vais les écouter ! Et elle, la secrétaire du maire, faut pas qu’elle se prenne pour une autre !!" 

A ce moment-là de l’article, vous avez sans doute saisi qui est Gilbert et qui est donc Gilbert ...

Sur les yeux de ma petite-fille qui n’a que quatre mois, je vous jure que j’ai refusé, pendant un mois, d’écrire quoi que ce soit sur cet épisode et je conseillais à Gibe de passer à autre chose et d’oublier tout ça . Mais lui, chaque jour ou presque, il me tanait pour que je fasse un article : il avait été choqué par l’attitude de ce couple et il tenait à le faire savoir ... Pour lui, je ne suis pas vraiment une mauvaise fréquentation et il ne comprend pas pourquoi certains se permettent de tels jugements . Au bout d’un mois, j’ai réfléchi et j’ai décidé d’accepter de raconter son histoire (et donc un peu la mienne ) ...Et quand je lui ai dit ce matin que j’allais écrire cet article, il était tout content ...

Mme Dominique Candelé, Mr Jacques Candelé, vous m’accusez d’être une mauvaise fréquentation : c’est vrai que vous êtes en effet des vrais connaisseurs car chacun sait que vous avez de très nombreuses fréquentations au village !! Et que vous savez vraiment bien les choisir ! Vous pouvez donc donner des conseils et porter des jugements ! Ben voyons ! ...

Il y a un domaine où vous avez pourtant raison : pour vous, je suis une mauvaise fréquentation pour Gilbert Gibelin quand nous parlons ensemble de questions citoyennes, morales, sociales, politiques ...(ça vous étonne, hein ?)... Petit à petit, mon cher Gibe a compris que les idées extrémistes du Front National n’étaient pas tout à fait celles qui nous amenaient sur le chemin du mieux-vivre ensemble, tous ensemble . Je n’ai vraiment aucune honte de lui avoir appris à ouvrir les yeux et je plains ceux qui l’ avaient auparavant entraîné, au contraire, sur la voie du racisme et de l’exclusion ... Je ne lui ai jamais dit pour qui il devait voter mais je suis fier de lui avoir appris à comprendre où il ne devait plus voter ! Et figurez-vous, que Gilbert Gibelin en est fier lui aussi ... Et ça, vous ne le supportez pas !! ...

Chers époux Candelé, n’oubliez jamais d’où vous venez.... Et si vous pensez que quelqu’ un qui écrit quelques articles sur la mairie, qui asticote les conseillers et les adjoints, qui s’interroge, qui s’indigne, qui pose quelques questions qui lui tiennent à coeur, qui met le doigt sur quelques sujets qui titillent, qui fait des critiques mais aussi des propositions...si vous pensez que ce monsieur est donc, pour cela, une mauvaise fréquentation, alors vous ne comprenez strictement rien aux valeurs de libre arbitre, de contre pouvoir, de justice, de fraternité, d’expression libre et de démocratie . Autrement dit, vous ne méritez guère d’occuper un poste dans une collectivité territoriale ayant vocation de service public auprès de la population ....

Il est de bon ton actuellement de dénier et de tenter de décrédibiliser le moindre signe de contradiction avec l’équipe municipale et dans cette démarche hautement citoyenne et participative, il est donc de bon ton aussi de discréditer un site internet qui ne passe pas trop (comme Isabelle Dert-Bono dans Var-Matin) de pommade sur les cuisses du maire ou de fond de teint sur le décolleté de la première adjointe, un site qui ne pas à tous les coups cirer les pompes ... Sachez bien, les Candelé et acolytes, que tant que ma santé me le permettra, je n’aurais de cesse de soulever quelques petits lièvres et de rédiger quelques articles pour en garder trace : je ne suis pas juge comme vous, je suis un simple témoin .... Vous, vous jugez, moi, je témoigne ...

Vous n’avez sans doute pas goûté à leur juste mesure les articles du site qui ont démontré certaines incompétences ou autres erreurs juridiques et institutionnelles de la mairie, mais avec vos autres occupants du château il faut savoir assumer, Madame, c’est tout !...

Un dernier détail : Gibe voulait aussi que je raconte que vous ne vouliez plus qu’il vienne faire les courses avec vous parce que, lui, sait lire une note de magasin et un chèque ...Vous semblez préférer vous occuper de tout... Il n’a pas bien aimé que vous vouliez rester avec seulement son épouse et il aurait bien aimé une explication claire... Ce n’est pas grave, on pourra en parler une autre fois, ou alors ailleurs ... 

Les béni-oui-oui, les abonnés à la gamelle du château me reprochent souvent de faire (soi-disant) du mal au village, d’attenter à la réputation de la commune, de vouloir faire du mal à ci et à ça, à un tel ou une telle ... Ceux-là, ils seront donc fiers de l’attitude de la secrétaire générale de la mairie qui, elle, aurait donc le droit divin de décider qui l’on peut fréquenter et qui, doit donc être mis en quarantaine pour avoir osé émettre des doutes, osé lever le doigt pour poser sa petite question ! 
Ils ont bien raison, n’est-ce pas Saint-Denis ?? 

Et pour bien vous monter, chers époux Candelé, à quel point je vous méprise et comment peut parfois se comporter une mauvaise fréquentation de ma catégorie poids-lourds quand on le chatouille, je vous résume en quelques lignes le fond de ma pensée .. 

  Un doigt d’honneur, un bras d’honneur ce serait même trop pour vous car de l’honneur , vous n’en avez pas !!! Et de la figure non plus ...

Et si un jour, au plus profond de vos pensées, au meilleur de vos rêves, au plus haut de vos fantasmes, vous essayez de vous imaginer ce que je pense de vous , je vous promets que vous ne risquez sûrement pas de vous douter, Madame et Monsieur Candelé, à quel point, à quel niveau et avec quelle force  JE VOUS EMMERDE ..!!!.....

Oh mais Gilbert, tu ne nous avais pas habitué à des gros mots comme ça !! 

Bèn oui, mais à certains moments on adapte son vocabulaire et quand on parle de ce genre de personnages , il faut trouver les mots qui leur iront le mieux ... Ces gens-là ne sont pas grossiers, eux ! Ils sont seulement hypocrites, ils emploient des jolis termes mais le fond de leur pensée est à vomir !...Ils sont si polis qu’ ils croient même pouvoir être les juges des bonnes et mauvaises fréquentations...  
Après 40 dans une ZUP que d’aucuns qualifient de défavorisée, j’en connais un moulon d’adjectifs colorés qui leur vont bien et des slogans qui sont faits pour eux : eh bien, pour vous, Mr et Mme Candelé, un petit cadeau pour la fin de l’article, tous ces mots-là bien imagés, je vous les envoie tous enrubannés autour de feuilles de papier-cul ....

Et quelques bonnes âmes, souvent les mêmes, vont sans doute dire " il exagère trop, Gilbert, quand même !...". Mais qu’elles se rassurent, d’autres articles vont suivre !! Et elles auront à nouveau l’occasion de jouer les vierges effarouchées ..

Et pour finir, mon cher Gibe, tu n’as pas les diplômes de ces gens-là mais tu es souvent plus intelligent qu’eux !! Et tu as aussi quelque chose qu’ils n’auront jamais les enfigouris Candelé : toi, tu vis avec un coeur (que tu fais contrôler chaque mois par ton "espécialiste" ) mais, au moins, tu le fais battre pour bien vivre avec les autres... Ces genres d’empaffés n’ont aucun signe d’humanité !! Allez Gibe, sois brave, apprends-leur à vivre !!....... 

Gros bisous à toi, l’ounclé ... Et je ne te fais même pas lire l’article avant de le publier, je sais très bien que tu me fais confiance pour ne pas te trahir (comme d’autres l’on fait sans vergogne, n’est-ce pas Dominique et Jacques !!)...

Mise à jour, le 9 juin : quelques lecteurs (dont mon cousin Jean-Marie ) ont regretté la fin un peu crue ... le " je vous emm...", écrit en très gros caractères rouges était parfois vécu comme excessif : j’ai donc diminué la grosseur des lettres, j’ai atténué la couleur mais je ne change rien au contenu que je ne regrette pas encore et que j’aurai l’occasion de réemployer quand cela sera nécessaire et juste ....

 

Vos commentaires

  • Le 9 juin 2011 à 22:18, par Goure En réponse à : Les deux Gilbert

    Pas mal du tout les deux Gilbert !
    Surtout ne pas croire que ça se passe seulement à Tourtour !! Loin de là !Il y a ceux qui sont du côté du "manche" bien fréquentables " et les autres , à jeter aux orties. On ne leur parle plus. C’est la nouvelle mode à Ampus..

  • Le 9 juin 2011 à 23:10, par Gilbert Giraud En réponse à : avec le manche ...

    Cela n’est pas grave que l’on me place dans la catégorie à jeter aux orties, la chanson de Brassens n’est pas d’aujourd’hui, quand il dit que les braves gens n’aiment pas que - l’on suive une autre route qu’eux ... Ce qui est le plus affligeant c’est que l’on s’aperçoive que les comportements déviants viennent parfois de personnes ayant une responsabilité sur la commune et soumises à une réserve institutionnelle . Cette Mme Candelé n’est pas respectable quand elle agit en juge auprès de citoyens alors qu’elle n’en a nullement l’attribution : quelques tourtourains m’ont reproché d’être allé un peu loin en fin d’article en employant des termes assez crus mais je ne le regrette pas encore et je signe à nouveau . A Tourtour, on passe aussi à une autre vitesse contre la liberté d’expression qui dérange , on en arrive à celle de la menace physique (de la part d’un serveur de la Cantina à mon encontre )mais cela fera l’objet d’un prochain article avant dimanche... En tout cas, pour le coeur c’est un bon exercice d’entretien : dommage pour ceux qui souhaitaient un accident cardiaque rapide !! C’est pour celà que le serveur-videur veut plutôt passer à l’attaque pour une hémorragie interne .... à bientôt ! (et n’oublie pas le Noellys !!).

Répondre à cet article

Mis à jour le vendredi 16 avril 2021