Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01-1 Le mandat 2020-2026 : Fabien Brieugne > Election de Fabien Brieugne : le début du mandat... > Les premières décisions > A Tourtour, les nouveaux élus autour de Fabien Brieugne démarrent l’état des (...)

A Tourtour, les nouveaux élus autour de Fabien Brieugne démarrent l’état des lieux pour lancer le mandat......

A Tourtour, les nouveaux élus autour de Fabien Brieugne

démarrent l’état des lieux pour lancer le mandat...

  

Le premier conseil municipal a procédé aux décisions règlementaires : élection du maire, des adjoints et détermination de leurs délégations. Pour les autres attributions aux conseillers municipaux, ce sera lors du prochain conseil, mercredi 3 juin, que les décisions seront prises...

Dans un précédent article, j’avais légèrement ironisé sur les six votes blancs lors des désignations officielles mais il semble nécessaire de préciser un petit point... Bien évidemment, lors d’une assemblée de toute nature (municipale, sénatoriale, législative, associative ou culturelle) chaque votant a le droit de voter pour ou contre et même de voter blanc (ou même refus de vote)...Malgré mes idées tirant sur le vermillon, je n’ai jamais été un adepte de la teinte rouge du petit livre de Mao ou la tonalité du rouge sang sur les barbelés des goulags sibériens : donc, afin que les choses soient claires, pour les prochains votes en conseil, il sera de bon aloi que chaque vote puisse et doive être l’occasion d’échanges, de confrontations et nul n’est besoin que tout cela se termine uniquement par un vote à l’unanimité. Pour prendre le sujet le plus dans l’actualité tourtouraine, la réouverture de l’école, on peut imaginer que les discussions sur la position à adopter sur ce dossier auraient pu aboutir à 9 voix pour, 2 voix contre et 4 votes blancs : eh bien, pas de souci, aucun problème, la démocratie serait passée...Dans mon article, d’aucuns m’ont trouvé un peu "courroucé" par ces fameux votes blancs : dans ce cas précis, j’estimais qu’une liste élue le 15 mars avait eu le temps (plus de deux mois) pour discuter des candidatures des adjoints et que le résultat aurait ainsi pu être unanime, en particulier pour donner l’image d’une équipe unie et solidaire (et surtout lors d’une séance "cérémoniale"). Cela étant, chacun vote en son "âme et conscience" mais lors d’un vote aussi personnalisé (on vote sur les colistiers que l’on va cotoyer six ans !), les votes blancs peuvent être logiquement considérés comme des points négatifs au crédit de l’équipe...A eux de voir !!.. Une équipe de 15 colistiers qui a eu deux mois et demi pour préparer ce conseil aurait pu trouver le moyen de se mettre d’accord et voter avec une belle unanimité salutaire et porteuse d’espoirs...Mais si le plan a plutôt été de démontrer son autonomie et surtout de prouver son indépendance, alors ...pas de lézard !!...bravo !..vous avez tapé dans le mille !...

Pour relater la première séance du conseil municipal, notre correspondant local de Var-Matin (Ginès Pérez) nous offre un article, publié le vendredi 29 mai . (à ce propos : pour des raisons éthiques, il n’est pas correct de publier (en message facebook) un fac-similé d’un article de journal le jour même de sa parution. Chacun doit éviter de faire des photos ou des copies d’écran pour les publier sur Facebook le jour même : de telles pratiques mettent en péril la presse écrite qui a bien besoin de moyens financiers pour survivre. De mon côté, je suis abonné à l’édition numérique de Var-Matin mais j’attends toujours au moins le lendemain pour commenter...et parfois deux jours. Partager illico les parutions de Var-Matin nuit à la survie des quotidiens : si les tourtourains comprennent que le matin ils peuvent trouver l’article local sur la page Facebook de deux ou trois élus pressés de presser sur la gachette pour soigner la com interne et démontrer - avant les autres - leur discipline de groupe , pourquoi ces tourtourains iraient-ils acheter le journal ??.. Ne vous gênez pas de demander à Ginès si ses patrons de Draguignan ne sont pas inquiets de ces pratiques nuisibles à la bonne santé de la presse, déjà bien malade ...

Titre de l’article de Ginès : "Au tour de Brieugne" et sous-titre : "Le nouveau maire, Fabien Brieugne, a été installé dans ses fonction avant-hier soir. Il annonce la réouverture des écoles."

Rappel : le début de la séance (élection du maire et des adjoints) a fait l’objet d’un article précédent : nous en sommes au moment où les trois adjoints ont été élus et où Fabien Brieugne a pris possession du fauteuil officiel de maire .

Perrine Gommé (étudiante en droit) est invitée par le tout récent maire à lire la Charte de l’élu local qui régit toute la déontologie inhérente à la fonction de représentant du peuple. Perrine lit donc le texte officiel qui semble lui piquer un peu le nez et lui gratter les lèvres car la vidéo nous montre qu’elle remue son masque "de longue" (ce qui n’est pas très grave mais guère recommandé) !..lol.

« Charte de l’élu local
« 1. L’élu local exerce ses fonctions avec impartialité, diligence, dignité, probité et intégrité.
« 2. Dans l’exercice de son mandat, l’élu local poursuit le seul intérêt général, à l’exclusion de tout intérêt qui lui soit personnel, directement ou indirectement, ou de tout autre intérêt particulier.
« 3. L’élu local veille à prévenir ou à faire cesser immédiatement tout conflit d’intérêts. Lorsque ses intérêts personnels sont en cause dans les affaires soumises à l’organe délibérant dont il est membre, l’élu local s’engage à les faire connaître avant le débat et le vote.
« 4. L’élu local s’engage à ne pas utiliser les ressources et les moyens mis à sa disposition pour l’exercice de son mandat ou de ses fonctions à d’autres fins.
« 5. Dans l’exercice de ses fonctions, l’élu local s’abstient de prendre des mesures lui accordant un avantage personnel ou professionnel futur après la cessation de son mandat et de ses fonctions.
« 6. L’élu local participe avec assiduité aux réunions de l’organe délibérant et des instances au sein desquelles il a été désigné.
«  7. Issu du suffrage universel, l’élu local est et reste responsable de ses actes pour la durée de son mandat devant l’ensemble des citoyens de la collectivité territoriale, à qui il rend compte des actes et décisions pris dans le cadre de ses fonctions.

Conformémént à la loi, chaque membre du conseil municipal recevra un exemplaire de cette charte, ce qui signifie donc qu’il la respectera (comme les prédecesseurs du règne Pierre Jugy qui ont su - durant 12 ans - l’appliquer avec la plus attentive exemplarité, en particulier lors de l’élaboration du PLU !!..).

Le maire annonce que les autres délégations et responsablilités seront attribuées au prochain conseil, mercredi prochain, le 3 juin à 18h. L’examen des finances locales aura peut-être permis d’envisager un poste de quatrième adjoint(e) pour ce deuxième conseil : un élu du côté de Saint-Pierre serait sans doute apprécié par tout le lotissement (et d’autres tourtourains aussi) qui a pu se trouver légèrement ostracisé car aucun représentant du domaine ne porte l’écharpe, pour un groupe qui compte presque la moitié des électeurs... Ceux qui craignaient que les habitants de la route d’Ampus ne mettent la main sur le village sont maintenant rassurés mais il ne serait pas, non plus, totalement illogique ou immoral qu’un élu "avec écharpe" soit choisi parmi les habitants d’une des portes du Défends...Par exemple, un poste d’adjoint à la culture et aux associations, pas mal, non ? à Sophie , à Bernard ?...Au conseil municipal de voir ...

Fabien poursuit le conseil en précisant que la première priorité de la municipalité concerne l’école : Brigitte Brémond-Pérez et Nathalie Faup ont contacté la directrice, Céline, pour aborder les questions liées à la réouverture des locaux scolaires. Le maire déclare que "pour montrer notre dynamisme", il faut réouvrir l’école dès le mardi 2 juin, "car les familles ont besoin de travailler".

Fabien Brieugne demande à son conseil si des problèmes ont été repérés pour constituer des urgences, des priorités afin que les solutions puissent être trouvées très vite.
La question d’un véhicule endommagé sur la place et de deux autres (avec pneux dégonflés) sur le parking de la Trinité : le maire assure que la demande d’une intervention sera faite pour l’évacuation de ces "épaves"...
Pour la réouverture des bars et restaurants, Fabien et Claude Catrice iront rencontrer les gérants pour la bonne application des règles nationales.
Le distributeur de billets a été demandé par l’équipe de Pierre Jugy mais la réponse tarde ...
Salle polyvalente : Le conseiller spécialiste en arcitecture et suivi des travaux, Yves Boucharlat, est allé sur le chantier pour rencontrer l’architecte et a constaté le mauvais état de plusieurs panneaux-bois à la suite des fortes pluies. De plus, il sera nécessaire de bien vérifier les contrats d’assurance pour ce chantier car la clarté n’est pas totale... De surcroît, il faudra absolument se tenir très informé des comptes-rendus de chantier car aucun n’est encore arrivé en mairie. Fabien Brieugne réclame que ce dosssier soit "pris à bras-le-corps"...
Route de Villecroze : Sébastien Ziegler indique que plusieurs panneaux DDE sont à changer car les couleurs sont "passées" à cause du soleil et que plusieurs zones goudronnées sont endommagées.
Rond-Point de Saint-Pierre : les travaux sont en suspens car des problèmes budgétaires sont apparus...à suivre ..

A la suite de ce premier état des lieux, le maire propose de créer un groupe de travail qui sera chargé de dresser la liste de tous les travaux à réaliser avant le début de la saison.(autrement dit, faire fissa !). Fabien indique qu’une rencontre sera bientôt organisée avec tout le personnel communal afin de faire connaissance (et en profiter pour trinquer à la retraite de Daniel Dauphin).
Dernière formalité, pose des écharpes et photo de groupe avec Ginès Pérez, notre correspondant de Var-Matin et "porte-parole officiel de la liste"..lol..

_____________________________________

Un détail : dans la vidéo de cette séance et aussi dans l’article de Var-Matin, Brigitte Brémond-Pérez est annoncée comme deuxième adjointe chargée des affaires sociales et du personnel... Mais, pour le protocole sanitaire de l’école, Brigitte signe "adjointe aux affaires scolaires". En fait, Fabien et Ginès ont oublié une partie de la fonction de la nouvelle élue : en effet, la délégation attribuée à Brigitte est aussi large que le poids qu’elle sera capable d’assumer : affaires sociales, 3ème âge, affaires scolaires, Centre aéré (animations, périscolaire) puis le personnel (administratif, employées municipales de l’école, intervenants des Diablotins). Eh bèh !...
 

 

 

 

 

Répondre à cet article

Mis à jour le samedi 26 septembre 2020