Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > L’Union > Adhérez, adhérons ...!

Adhérez, adhérons ...!

Adhérons, adhérez...!   

 

Nos élus (maire et adjoints ) sont des militants de la cause municipale, communale, publique et laïque mais ils sont également acteurs de la vie associative. Ils sont adhérents à certaines structures et il est raisonnable de rendre hommage à leurs divers engagements .

  

A tout seigneur... Pierre Jugy
Chacun de nous connaît son implication dans sa fonction de premier magistrat du village et son métier d’aubergiste mais il ne cache pas son engouement pour les hélicoptères.
A ce titre, il fait partie du GHSC ( Groupe Hélico Salernes Cotinac) dont il est le vice-président : il a essayé de sensibliser notre village à cette généreuse passion en installant à côté de sa piscine un héliport. Hélas, ses efforts ont été vains car il s’est retrouvé au tribunal , traîné par le sieur Ginès Pérez dont l’huile (qui était fabriquée avec les fruits des oliviers de la Garbure toute proche), avait un goût prononcé de kérosène.... Pierre Jugy est également trésorier de la bouillonnante AVG (Amicale varoise du Galoubet)  , une association fondée pour encourager les professionnels du pipeau à entrer en politique : en mars 2008, Pierre ne se sentait pas encore prêt mais les notables dracénoiis ont réussi à le décider au dernier moment. Joli coup !

La première adjointe, Patricia Coste est littéralement subjuguée par l’Egypte et a publié un ouvrage tout mignon destiné aux enfants .  (elle a prévu aussi une édition " pour adultes " qui sortira au printemps prochain et nul doute que nous serons nombreux à lui demander une dédicace personnalisée. 

  Mme Coste est également passionnée par les Jeans tendance : elle tient beaucoup à sa collection qui compte aujourd’hui plus de 125 modèles. Chaque tourtourain a pu s’apercevoir que les plus belles pièces ne dormaient pas dans un placard mais étaient généreusement offertes aux regards des administrés . Il est prévu qu’un défilé-exposition soit organisé lors des Journées du Patrimoine avec le concours des mannequins des Bélugo.
   Petit jeu concours : sur ces trois photos, une seule est présentée par notre first lady. La bonne réponse la plus rapide sera récompensée par une visite d’une usine en Tunisie (voyage offert par nos anonymes autant que généreux donateurs tourtourains et assimilés).

Le deuxième adjoint , Olivier Révelli : depuis huit ans maintenant il est le responsable de l’AAT  ( Amicale des Accros de la Teuf ) et il assume ses responsablités avec une grande rigueur (surtout l’été). Avec l’aide de son frère (et parfois le soutien du papa) ils organisent des soirées mémorables qui continuent à faire parler longtemps après ...Sportif convaincu, il est un rouage esssentiel dans les activités de l’équipe CST  (Club des Sauteurs Tourtourains) où les adhérents forment une grande famille. Vous ne serez donc pas étonnés qu’il prenne volontiers part aux pompiers  Une sacrée nature, ce petit...

Le troisième adjoint, Marc Lavergne  : Son établissement *********** (c’est le nombre d’étoiles) ne lui laisse que très peu de répit mais le Marco est un tenace, un roc, un dur. Malgré son existence d’over booké perpétuel (entre les poireaux, les andouillettes,les draps sales, les vaisselles et les poubelles à vider), il tient à conserver une porte de sortie, une fenêtre vers l’évasion : il a adhéré en 1989 à l’ ADSP   (Association de Défense des Soldats de Plomb ) : à l’âge de 12 ans, il fut émerveillé par une vitrine du Cours Gambetta (du nom de l’inventeur du délicieux sirop de figues) où il resta pétrifié pendant de longues minutes devant la reconstitution de la bataille de Waterloo. N’ayant aucune raison de connaître cet épisode de la campagne napoléonienne (depuis le CP, il ne s’intéressait qu’aux menus de la cantine) il fut éberlué par ces petites figurines colorées 

  et décida d’y consacrer son argent de poche. De nos jours il a plus de facilité à y consacrer une partie de ses billets qui ont besoin d’être traités par une blanchisserie . 
Notre Marcello s’est lancé en 2001 dans une recherche généalogique sur son arbre familial et il est actuellement arrivé à la période post-bonapartiste (ce qui est une drôle de coïncidence )  On remarquera que le Louis de 1842 est la bouille crachée de notre tavernier de la colline.
Mr Lavergne est également le délégué du CRSF  (Comité Régional des Sumo Français) : à ce titre il est l’instigateur du jumelage avec le club d’Hiroshima, "les Sumokinik" , célèbre troupe qui viendra cet été effectuer une démonstration sur le podium lors de la fête du mois d’août. (à noter que pour l’instant Michel Loquès et Mr Brun ont donné leur accord pour jouer les Sumo locaux : Jacquie Paille va leur préparer des ceintures avec du tissu provençal mais elle attend une subvention du Conseil Général car le métrage est conséquent...).

Le quatrième adjoint, Jean-Marie Brémond  : 
Quand il a su qu’un de ses ancêtres était l’inventeur belge de la célèbre "machine à musique Brémond", il n’a eu de cesse de parcourir le plat pays sur sa belle moto pour en trouver un exemplaire. Les conditions favorables de ces dernières années lui ont permis d’en acquérir deux en très bon état...

 Jean-Marie est un esthète et son père lui a donné le goût du beau grâce à de très beaux tableaux modernes. Il est un membre émérite de la CAVP  (Confrérie des Amis Varois de Pythagore) : leurs réunions mensuelles se tiennent dans une bergerie dracénoise et les adhérents se tiennent au courant de leurs recherches respectives sur la découverte d’une nouvelle théorie du fameux théorème... Notre prof de maths est à la pointe de ce combat mais il se sert aussi de ses compétences algèbriques pour résoudre dans le conseil municipal les équations légèrement fumeuses que propose le sieur Jugeotte . Et pour comprendre ce que traficote le maire il a bien besoin de son manuel d’arithmétique pour décrypter les possibles entourloupes .
Il est également à l’origine du "Merle moqueur",  l’équivalent moderne de l’Union, le lieu de rassemblement des hommes dans les années 50 sur la place des Ormeaux. Le salon où l’on cause aujourd’hui se trouve dans la Rue Grande (route d’Aups) sous la passerelle de la Mimounia. Se retrouvent les tourtouraines et tourtourains férus d’histoire et de littérature : leurs dernières rencontres ont été placées sous les sujets "La place de Boris Vian dans la chanson provençale" et "Le rôle de Martin Bidouré dans l’inconscient collectif des méridionnaux".


Nos adjoints, vous le voyez, ne sont pas des casaniers chaussés de moufles rembourrées mais plutôt des militants de la cause villageoise. Leur implication dans la vie quotidienne des tourtourains se conjugue aussi avec des moments de détente mentale où ils peuvent donner libre cours à leurs petites fantaisies et leurs petits coins secrets. 
Chers adjoints, accrochez-vous ! luttez ! avancez ! On vous soutient..... continuez !...

 

L’erreur grossière autant que regrettable commise par le site varois du Parti Socialiste ayant suscité un certain trouble dans les esprits des électeurs de Tourtour, il est peut-être utile de préciser que l’article ci-dessus s’inspire largement de cette fausse info pour en proposer d’autres...

Vos commentaires

  • Le 12 août 2009 à 09:18, par anonyme (lache et analphabète comme ses pieds) En réponse à : Piqué, piqué

    Piqués plantés à beauvezer - vent de liberté en municipalité - pour autre déviation et sa sublime odeur goudron - ah traverser les terres d’un vieil ennemi inespéré - dans un village aseptisé en robe de béton parfumé - arômes chimique d’ail et de rosé -contournons cons tournons notre village privatisé par rond point mort et paysage détraqué - en attendant d’être parcmètrés -.......................- Piqués arrachés à beauvezer - une envie de résister prend des particuliers - peut-être en vain - vin de rosé de notre bon ami croquet -

  • Le 12 août 2009 à 20:50, par Gilbert Giraud En réponse à : Et surpiqué ...

    Qu’il est doux de lire une belle poésie . Votre style brillant ne supporte guère une disposition linéaire mais nous devinons malgré tout la patte d’un Baudelaire qui préfère l’anis à l’absinthe ; Ne m’en veuillez pas de ne pas répondre sur le fond car je manque un tantinet de références aussi locales qu’anciennes ; au plaisir de vous lire et au bonheur de vous publier. Cordialement .Un détail : Beauvezet avec "et" rime encore mieux avec Croquet !

Répondre à cet article

Stats | 15 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mardi 16 avril 2019