Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > L’Union > Le billet de bonne ou mauvaise humeur. > Alerte rouge à Tourtour...

Alerte rouge à Tourtour...

 Alerte rouge à Tourtour...

Rassurons-nous il ne s’agit pas d’un risque incendie ! en tout cas pas un risque de feux de forêt ! C’est vrai que pour mettre la mèche de type "provoc" et craquer l’allumette de type "let’s go", on bénéficie à Tourtour d’une première adjointe qui en connaît un bon rayon. Allez, on va pas faire une fixette sur cette brave dame et on va s’occuper de l’article de Var-Matin de ce mardi 24 mars 2009 qui fait suite à la parution du bulletin municipal n°3 de "Tourtour-Actualités".

Alerte Rouge 3 Pochette 

 

 Alerte rouge sur les finances
( Paru mardi 24 mars 2009 dans Var-Matin, rubrique Tourtour ).

Dans sa dernière lettre d’information, l’équipe municipale tape fort sur ses prédécesseurs. S’appuyant sur un audit diligenté à l’initiative du maire par la Trésorerie générale, elle confirme que les finances locales sont en « alerte rouge ». Cette lettre précise que dès 2004, déjà, la préfecture avait donné quelques conseils à Jean Lainé, le maire de l’époque, pour redresser la barre. De cet audit, il ressort qu’en 2003, la situation était déjà mauvaise avec aggravation en 2007. 
Situation fortement dégradée
Le comparatif avec les autres communes du Var est on ne peut plus parlant : Tourtour est classée avec les 10 % des communes dont la situation est fortement dégradée. 
Cette lettre souligne certaines opérations mal conduites comme la rénovation d’une bergerie sans étude préalable sérieuse, qui a déjà englouti à ce jour plus de 320 000 e et qui, après encore quelques travaux supplémentaires ne pourra servir qu’à entreposer du matériel communal ou, comme autrefois, des moutons. Un comité de défense des contribuables tourtourains dès 2003, puis l’association Villages en campagne en 2006, avaient pourtant plusieurs fois attiré l’attention des élus sur ces dérives financières qui n’ont pas manqué de s’aggraver. Avec la crise généralisée actuelle, le redressement des finances locales va être encore plus difficile. La réunion vendredi prochain du conseil municipal, dans lequel siège l’ancien maire, sera sûrement pleine d’intérêt...

 (les commentaires sont en couleurs)

Serait-ce un préambule à la discussion du budget qui aura lieu le vendredi et une préparation de l’opinion à une hausse des impôts qui ne devrait rien à la crise ? (un préambule ou une mise en condition, un échauffement des esprits, une anticipation du débat, une préparation mentale, un transfert de responsablité..).

Est-ce l’équipe municipale entière qui " tape fort " ou le comité de rédaction ? Mrs Ferran et Brémond, par exemple, (eux qui ont accepté la liste en raison de la présence de Mr Lainé) sont-ils d’accord avec le ton employé dans plusieurs chapitres du bulletin.. ?

Quand une auberge s’aggrandit, investit et emprunte aux banques, est-elle en situation financière positive ? les investissements ne sont-ils pas un moyen d’avancer ? les résultats sont-ils immédiats ?.


Si l’on s’en tient aux seuls chiffres bruts sans analyse et que l’on rajoute quelques zéros, on peut remarquer aussi que les Etats-Unis ont une dette publique de 1840 milliards de dollars -chiffres de février 2009- et qu’ils sont toujours considérés comme la première puissance mondiale .


La bergerie ; Et donc malgré tout ce qui était dit et écrit par les Schaar, Pélissier, Degryse, les candidats Jugy, Coste, Révelli, Lavergne ne se sont pas renseignés un peu plus au moment de la constitution de la liste et pour le programme qu’ils allaient proposer aux électeurs. A quelle occasion ont-ils émis un avis sur le sujet ?

 

quelques détails :

L’article de Var-Matin n’est pas signé et on peut facilement imaginer qu’il ne s’agit pas d’une erreur typographique ni d’un manque de place. Notre correspondant local n’est donc pas à l’origine de cet article car Louis signe L.C. Mais l’origine vient d’où ? C’est sûr que ce n’est pas important pour certains, mais pour d’autres esprits aussi paranoïaques que pointilleux, cela peut avoir un sens loin d’être anodin. Les hypothèses sont nombreuses (un particulier revanchard, un webmaster sournois, une association tenace, un adjoint avisé, un conseiller déçu, un commerçant mécontent, un jaloux maladif...) : on n’aura sans doute pas la réponse mais ça mériterait qu’on s’y penche...

Demain soir, la séance du Conseil Municipal devrait se dérouler dans un climat que les tourtourains souhaitent sans doute tous teinté de respect et d’analyse objective et raisonnée. Ce qui sera en jeu demain, ce ne sera pas uniquement la situation budgétaire actuelle ou passée mais également la nécessaire unité du village à l’abri des conflits qui empoisonnent les ruelles et la place des Ormeaux.

Dans cette optique, une réunion publique organisée par le Maire et son équipe devient d’une urgence absolue : persister dans la mise à l’écart des citoyens des problèmes à résoudre n’est pas une attitude qui permet la réconciliation. Il faut absolument que les élus du village s’expriment en face de leurs électeurs au lieu de les laisser dans la seule information d’un bulletin ou d’un article du journal régional. Une rencontre publique, sans tabou, sans exclusive, sans a priori ni rancoeur , c’est le passage obligé d’une équipe démocrate, ouverte et soucieuse de fédérer durablement la population dans un projet commun.

" la réunion de vendredi sera pleine d’intérêt". (le mot est bien choisi par le journaliste ! conflits d’intérêts, intérêts particuliers, intérêt du débat, intérêts cumulés..).

 "avec la crise généralisée " ; (phrase très employée en ce moment et souvent accompagnée du classique "elle a bon dos la crise" ). 

J’ai eu quelques soucis avec la mise en page , les couleurs et l’enchaînement des paragraphes... Ne m’en veuillez pas trop ...

 

 

 

Vos commentaires

  • Le 27 mars 2009 à 12:20, par michèle van Panhuys-Sigler En réponse à : réaction

    Bonjour.

    Ayant moi aussi lu l’article de Var matin, je n’ai pas pu m’empêcher de réagir et j’ai envoyé la réponse suivante à Var Matin qui l’a probablement mise à la poubelle. Alors puisque c’est le sujet du jour, je me permet de la recopier ici, merci :

    Information ou désinformation ?

    Dans le Var matin de mardi 24 mars, la nouvelle équipe municipale de Tourtour tire à boulets rouges sur ses prédécesseurs, l’accusant d’avoir mal conduit la gestion des finances. Tout choix budgétaire peut prêter à discussion mais il est pour le moins inélégant d’affirmer que des frais importants ont été engagés dans la rénovation de la bergerie " sans études préalables sérieuses", alors que des études ont été faites conformément à la loi et par des organismes parfaitement qualifiés avec l’accord de tous. La présente crise rend surement la gestion d’une commune encore plus difficile, mais il n’est pas juste d’accuser ses prédécesseurs pour pouvoir se disculper à l’avance de ses propres erreurs.
    Espérons qu’à l’avenir les efforts de la nouvelle équipe se portent sur la gestion du village et de ses problèmes actuels et non pas sur une propagande déplacée dans le contexte d’un paisible petit village.

    Michèle van Panhuys-Sigler

  • Le 27 mars 2009 à 19:09, par Gilbert Giraud En réponse à : A boulets rouges...

    Merci Michelle de t’exprimer personnellement sur le forum du site. Je comprends tout à fait ta position sur cette attitude aussi outrancière qu’irrespectueuse de la part de l’équipe municipale au complet (personne pour l’instant ne s’est désolidarisé du contenu de certains articles du bulletin n°3 de " Tourtour Actualités "). Ce comportement revanchard est purement affligeant et indigne d’élus du peuple : ce soir (à l’heure où j’écris) certaines questions seront posées et Mr Lainé pourra répondre aux accusations ignominieuses qui ont coulé de la plume haineuse de Mme Coste. Quoi qu’il se passe ce soir, la perfidie aura fait son oeuvre et la calomnie aura posé ses banderilles. Malgré tout l’histoire de notre village montre que les tourtourains ont réussi à surmonter les comportements hypocrites : le seigneur Raphélis, le despote, a laissé des traces à la Garbure...

    Juste un détail : tu dis que dans le journal Var-Matin, l’équipe Jugy tire à boulets rouges... Bien sûr, c’est le journaliste ! Mais ton esprit éclairé te fait penser que l’idée vient d’un peu plus haut et tu ne resteras pas longtemps à savoir que d’autres le pensent aussi. Bonne soirée .

  • Le 30 mars 2009 à 14:39, par Jean Lainé En réponse à : Article Var-Matin du 24 mars

    Merci Michèle pour ta réaction. Je viens moi-même d’envoyer un commentaire à Var-Matin au sujet de l’article en question. Je vais essayer de donner quelques explications concernant les finances de la commune. L’audit présenté dans le Bulletin “Actualités-Tourtour est une présentation purement comptable de la situation financière de la commune. Il ne tient aucun compte des spécificités du village :
    Importance des résidences secondaires qui représentent 60 % du parc de logements. La population correspondante, n’est pas prise en compte pour calculer les ratios. Tous les chiffres clef de la commune sont donnés pour une population de 507 hbts. Il serait plus juste de considérer la population fiscale ( nombre d’habitants permanents majoré de une personne par résidence secondaire, soit 422 ) qui est utilisée pour déterminer la dotation globale de fonctionnement (DGF ) versée par l’Etat.Le chiffre à prendre en compte serait 929, ce qui modifie les ratios à la baisse. En outre la gestion du réseau d’eau potable, à laquelle il faudra joindre celle du réseau d’assainissement est assurée par la mairie. Les dépenses de personnel qui en découlent sont inclusent dans le budget de fonctionnement de la commune.

    Concernant la Bergerie, personne ne prend en compte qu’il s’est agit dans un premier temps d’une reconstrustion destinée à éviter la démolition complète, tant le bâtiment était de venu dangereux. À ce stade il n’y a pas eu de contrôle de solidité.
    Le Permis de construire relatif à l’aménagement de ce même bâtiment en salle d’activité polyvalente a été acconpagné d’un rapport de l’APAVE relatif à la Sécurité, qui n’a pas mentionné l’obligation de réaliser un contrôle de solidité. Ce permis de construire à été examiné en commission de sécurité départementale (à la sous-préfecture qui l’a validé Que dire de plus ?

  • Le 30 mars 2009 à 17:03 En réponse à : indefendable michele

    vous etiez au conseil (rarement)votre cause est indefendable
    je vous conseil de vous adresser a la mairie ....................
    n.

  • Le 30 mars 2009 à 18:17, par Gilbert Giraud En réponse à : Peu de clarté...

    Madame ou Monsieur, il est un peu difficile de répondre à un message qui manque de clarté... Qui est le "vous" ? Si c’est de moi dont vous parlez, je vis à Lyon et je ne peux guère (hélas) assister aux conseils ! Et si c’est moi, je ne défends pas pas de cause particulière sauf celle de la vie du village en général (avec qui que ce soit à la tête). Et si le "vous" est quelqu’un d’autre, dites-le plus précisément même si c’est anonymement . (je ne suis pas en train de dire qu’il faut écrire anonymement, bien sûr). A bientôt sur notre antenne....

  • Le 30 mars 2009 à 18:24, par Gilbert Giraud En réponse à : Quelques réponses...

    Le message est adressé à Michelle Van Panuys mais il sera lu par d’autres qui profiteront des explications certes un peu techniques mais qui remettent les choses à leur place et à leur vraie grandeur. Il faut espérer que le soir du 13 juillet les pétards soient un peu moins mouillés... Bonne soirée .

  • Le 31 mars 2009 à 19:58 En réponse à : Moi les modes !!!!!

    Il y a bien d’autres communes dans le var où les résidences secondaires représentent 60 % du parc de logements et plus encore et ou s’applique le même mode de calcul et pourtant elle sont rarement dans le rouge .... Bonne soirée

  • Le 1er avril 2009 à 16:05, par Gilbert Giraud En réponse à : Durant la nuit...

    Madame ou Monsieur, je ne réponds qu’aujourd’hui à votre message car il m’a fallu une nuit pour y réfléchir...

    Vous nous informez mais sans aucune précision crédible : quelles sont les villes dont vous parlez ? (on pourra alors comparer) . De toutes les façons, la situation financière d’une commune dépend de nombreux facteurs (investissements, fonctionnement annuel, charges d’emprunts) qui ne peuvent guère s’examiner ou s’analyser sur une année pleine mais sur une période plus longue. Ce ne peut être qu’à cette condition que les assertions peuvent être crédibles.

    Vous semblez ne pas faire partie du groupe des Unionistes qui veulent préserver l’unité du village. Espérons que vous comprendrez que les rivalités intestines, durables et anonymes ne serviront jamais la cause véritable de Tourtour et de ses habitants . Cordialités .

Répondre à cet article

Stats | 4 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 28 juillet 2017