Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Figures et personnages > Angèle et Marius . > Angèle Tholozan , pionnière de la restauration provençale .

Angèle Tholozan , pionnière de la restauration provençale .

  Angèle Tholozan , 

  pionnière de la restauration provençale .  

 

La Cuisine provençale de mère en fille

Dans dix ans, dans vingt ans, combien de tourtourains se souviendront encore de l’Auberge Tholozan ?...Et pourtant, ne soyons pas peu fiers d’affirmer que ce restaurant fait définitivement partie du patrimoine de notre village  !

Article de Nice-Matin du 17 avril 2004 : (signé Claude Genet, correspondant local avant de devenir un "aubergiste" de renom et un voisin unanimement reconnu ..!. ).

TOURTOUR ; hommage à Angèle Tholozan, 
Pionnière de la restauration .

" Angèle nous a quittés le 6 mars dernier, laissant à la fois regrets et admiration.
Nous rendons hommage par ces quelques lignes à une dame au grand coeur, une excellente cuisinière, une figure de Tourtour appréciée de tous .
Née en 1909, issue de la famille Dauphin, la jeune Angèle habite le Pertus, au-dessus des Mandins.
Après son mariage avec Marius, elle et lui s’installent dans la maison de familles des Tholozan, place de la Trinité à Tourtour .
Un jour de 1943, Angèle innove lorsqu’elle ouvre à Tourtour la première table d’hôtes : les bergers, le facteur, le maître d’école y sont pensionnaires. Juste en face, moutons et chêvres viennent en troupeaux s’abreuver à la fontaine.

Angèle est douée pour la cuisine. Sa réputation fait boule de neige comme en atteste le livre d’or .
Sa gentillesse ajoutée à son talent attirent de plus en plus de monde. En 1952, la table d’hôtes devient " l’Auberge Tholozan " .
Ambiance chaleureuse .
On peut y manger, sur commande, midi et soir. Dans une ambiance chaleureuse et conviviale, on y rencontre aussi bien des ouvriers et des villageois que des notables : le président du Tribunal de Grande Instance d’Aix, ou bien le Baron de Rasque de Laval qui n’oublie pas d’apporter le vin de son château .
Douce, calme et dévouée, Angèle aimme recevoir et régaler ses convives. Elle sait tout aussi bien se donner à fond pour préparer un banquet de cent personnes.
Son chasseur de mari rapporte le gibier, ou pêche les écrevisses dans la Florièye. 
Angèle affectionne tout particulièrement la cuisine de pays. Et que mijotent les daubes, et que cuisent au feu de bois les grives, les bécasses, au four les caillettes et que nous envahissent mille saveurs et le parfum de la fameuse brouillade de truffes. Sa recette figure même dans le livre de Marc Guitteny sur la cuisine provençale. Bruno s’inspire de son savoir-faire. Un délicieux vin d’Ott accompagne les plats, pour des déjeuners à rallonge, servis par Marius qui ne manque pas de conter les histoires locales.
Pendant un temps, leur fille Odette prête main forte également. Le plaisir est si grand que certains reviennent parfois de très loin, avec un bouquet de roses, en remerciement.
Certes, le profit n’étant leur objectif, les Tholozan ne firent pas fortune  ; faire plaisir avant tout et régaler son monde, jusqu’en en 1983 où il fallut fermer le restaurant.
La filleule d’Angèle, qui se prénomme également Angèle - et ce, sur quatre générations, par tradition provençale - rappelle combien elle aimait aussi filer la laine, comme le lui avait appris Tante Claire. " Une sainte femme " ajoute-t-elle qui a fait connaître son village jusqu’à Paris.
N’y trouve-t-on pas un restaurant puis un théâtre baptisés "le Tourtour" ? Et Louis, son neveu, de confier "il n’y avait pas plus sympathique qu’elle".
Il la revoit encore, assise sur son banc, tricotant avec passion des mitaines et des chaussons à pompons.
Elle faisait l’admiration des pasants, en provençale typique, dans sa vie paisible au village.
Et Marc Guitteny de dédicacer dans son ouvrage Contes de Provence, un "affectueux hommage à tant de gentillesse offerte en partage". 
Et Odette de nous permettre cette pensée pour sa maman ".
(Fin de l’article de Claude Genet.)

 

______________________________________________ 

Commentaires du site " tourtour, notre village " :

** Manger dans la salle de l’Auberge Tholozan était une récompense pour les convives et nul client ne s’est jamais plaint de la cuisine réalisée avec talent et passion par Angèle . Ceux qui ont eu la chance de pouvoir connaître ce lieu (et grâce à Dieu et Saint-Denis je fais partie de ces privilégiés !) se souviennent sans peine des assiettes de charcuterie, des écrevisses à la tomate discrètement pimentée, les grives sur canapés et les desserts à la crème de marrons...

** L’article parle de la reconnaissance parisienne par un théâtre : en cherchant sur la toile, on découvre un atelier qui donne des cours à des acteurs et forme des comédiens. Il est possible d’aller consulter leur site en allant sur le lien suivant : www.theatredutourtour.com/ 

  
Et pourquoi ne pas imaginer un "jumelage culturel" avec cet atelier qui pourrait se décentraliser l’été et occuper notre théâtre de verdure en devenant " l’Atelier du Théâtre du Tourtour à Tourtour " ?...Bonne idée, non ?...

** Après le souvenir de cette fameuse auberge Tholozan et de sa célèbre cuisinière Angèle, pourquoi se priver d’un petit clin d’oeil à des restaurants actuels ...
De nos jours, on peut avoir des renseignements sur les restaurants du village en allant sur internet et en utilisant divers sites : bien sûr les classiques guides (Michelin ou Gault &Millau) mais aussi avec des sites plus récents qui se basent sur l’avis des clients, par exemple, le célèbre site Tripadvisor qui réserve de belles surprises... Par exemple, quand on va regarder les résultats de nos amis de la Cantina et du Relais Saint-Denis, les deux restaurants "champions de la place des Ormeaux", on constate que ces deux établissements n’ont apparemment pas réussi à séduire une majorité de clients, loin de là ... 
Je me souviens d’un seul coup d’une remarque toute en finesse de Karine qui m’a dit cet été : " toi, déjà que tu leur as coulé le restau....". En allant sur le site ci-dessous, il sera facile de voir les commentaires en cliquant sur le lien suivant :
 www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g672833-d3386240-Reviews-La_Cantina-Tourtour_Var_Provence.html , et chacun pourra donc s’apercevoir facilement que les responsabilités du "naufrage" sont d’abord et surtout à chercher en interne (dans la cuisine et sur les terrasses) et qu’il serait temps de ne pas se cacher derrière des arguments à deux balles ... Les commentaires cités (et contrôlés par Tripadvisor) ne laissent guère de doutes sur les bons moments passés par certains ! Manifestement, les proprios de ces deux restaus n’ont eu besoin de personne pour se tirer une balle dans le pied ni pour scier la branche sur laquelle ils étaient confortablement assis... 
Extraits du florilège
 : "Service médiocre", "Bref, je vous conseille passez votre chemin d(’)urgence , choisissez n(’)importe quelle terrasse, sauf CELLE CI. !!!!!!", "On se demande ce qu’attendent les autorités pour aller inspecter ce restaurant : je suis certain qu’ils auraient quelques belles surprises !", "Déguelasse - dangereux - à faire interdire  !!”(vous pouvez vérifier sur le lien ci-dessus).
Certains pourront se contenter de taper en touche en disant que c’est moi qui ai pu écrire ces messages !... (mais, bis répétita, c’est contrôlé par Tripadvisor !). 

** Pour la cuisine provençale, contentons-nous des souvenirs que nous a laissés Angèle ... 

Vos commentaires

  • Le 11 novembre 2012 à 22:08 En réponse à : Angèle Tholozan

    Quelle bonne idée d’écrire sur Angèle Tholozan et ses grandes qualités de cuisinière.
    Nous avons eu la chance (et l’honneur) de faire le baptême de notre fille CAtherine en 1968 puis celui de notre fils Nicolas en 1972. Juste la famille , grands-parents , parrain et marraine. C’était délicieux. Souvenirs inoubliables de cette cuisine d’excellente qualité tout en étant simple

  • Le 12 novembre 2012 à 13:43, par Christiane En réponse à : Cuisine provençale

    Vous avez raison d’être fiers de votre cuisine, en Provence. Non seulement, c’est excellent, mais cette cuisine est également une référence en matière de santé (régime crétois, renommé aujourd’hui régime méditerranéen). Il faut dire que les fruits et légumes provençaux sont tellement beaux et... bons !

Répondre à cet article

Stats | 6 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 28 juillet 2017