Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > La Pastorale de Tourtour . > Yvan Audouard . > Audouard et l’Album de la Comtesse...

Audouard et l’Album de la Comtesse...

 Audouard et l’Album de la Comtesse... 

Yvan Audouard, l’auteur de "la Pastorale des santons de Provence" qui est jouée par l’association tourtouraine est un auteur littéraire aux talents multiples et à l’originalité caustique qui lui a été reprochée par les esprits en manque d’ouverture et d’humour .

Durant sa carrière, Yvan Audouard a travaillé pour le journan "le Canard Enchainé" où il était responsable et auteur de la fameuse rubrique "Sur l’Album de la Comtesse" . Cet article est alors l’occasion de découvrir cette facette de l’écrivain en même temps que de s’offrir un intermède récréatif...

 "Sur l’Album de la Comtesse" est une chronique de contrepèteries publiée chaque semaine par Le Canard enchaîné.

 

Les habitués du mercredi se font toujours un réel plaisir de consulter cette petite rubrique .

 

Cette rubrique doit sans doute son nom à une comtesse authentique, une Irlandaise qui avait épousé le comte Maxime de La Falaise. Pour agacer son mari dont elle était en train de divorcer, elle aurait autorisé son ami Yvan Audouard à baptiser de son nom la rubrique dont il était responsable. Elle aurait ignoré jusqu’au terme même de contrepèterie.

La rubrique du journal satirique se compose de trois sections, la première (avec titre et sous-titre) étant complètement fondée sur un sujet d’actualité de la semaine, les deux autres étant une succession de contrepèteries sans lien particulier entre elles. Toutefois, l’ensemble de la rubrique porte sur des personnages du panorama politique actuel et les contrepèteries sont quasiment toutes à vocation grivoise. Et dans ces moments-là de lecture, je me rassure : quand on lit ce qui est dit sur nos élus du peuple (locaux ou nationaux, on s’aperçoit très vite que mes vannes dans le site ne sont vraiment que des petites égratignures ....

  

Contrepèterie n.f. (de l’anc. fr. contrepéter, imiter par dérision). Inversion plaisante de lettres ou de syllabes dans un groupe de mots. (Ex : trompez sonnettes pour sonnez trompettes).
La contrepèterie, souvent abrégée contrepet, peut être considérée comme un cache-texte. Elle constitue le passe-temps favori des obsédés textuels. On dit aussi que c’est l’art de décaler les sons.

Le contrepet est le masque décent d’une phrase gaillarde. Le contrepet ne doit jamais être traduit. Il est drôle en ce qu’il recèle, derrière le masque de bienséance, une phrase triviale à l’état virtuel. Aussi longtemps que celle-ci demeure inexprimée, elle provoque une intense jubilation chez les initiés. Traduite, elle n’est plus qu’une phrase grossière parmi d’autres. 

Vous comprendrez donc qu’aucune traduction ne vous soit fournie pour les exemples donnés ci-dessous : en pensant que celui qui a écrit la Pastorale jouée à Tourtour était un ardent auteur-défenseur de ces jeux littéraires, vous aurez sans aucun doute moins de griefs que si je vous les avez présentés sans cette explication historique (ma paranoïa ne reçoit donc pas de flêche sur ce coup).

Un peu de matière grise à consacrer et courage !! (une ligne après l’autre).

L’Etudiante observe un plant qui vient de la Guinée.
La maraîchère me propose en gros ses cornichons.
J’espère que le tout ne vous paraîtra pas trop confus.

Dilatons-nous la rate en dépit des bigots.
L’astronome a orienté son job vers les profondeurs zénithales.
A leur retour les cosmonautes sont pressés de dégager l’orbite.

Le vent siffle dans la rue du quai et les stratus sentent la neige.
Vivre de sa rente et colporter les fagots...
Mon temps a toujours vaincu.

Les nouilles cuisent au jus de canne 
C’est des pulls de quoi ?
Pilules qui soulagent la gêne.
Ma belle-mère s’est tordu l’humérus.
Ne vous souillez plus les mains, la bonne s’occupe aussi des courses.
Sa poire a un petit goût de terrine.

On peut même essayer d’y rajouter un côté plus local mais attention, je vais encore ramasser ... donc j’y vais mollo mollo !! D’ailleurs, si ça vous paraît un peu olé-olé, c’est que vous avez mal trouvé et il faut donc encore chercher ...

Marc-Mal n’a plus que ses petits pois pour dîner ...
Le Maire de Tourtour a montré son pull à la Coste ...
La Patou s’est rêvée en curé avec une calotte ....
 Titi n’a plus trouvé la bonne bannière demandée...
La mère Delebarre est bien folle de la messe...

Je continuerai bien mais il est l’heure que j’aille en parler à mon avocat (il m’attend sur la table avec de la mayo..).

 

 

 

Répondre à cet article

Stats | 5 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 17 novembre 2017