Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 20 . Le député de la 8ème circonscription ( Haut-Var et la Dracénie ) et les (...) > Les candidats pour la 8ème circonscription du Var en 2012 . > Bernard CLAP, candidat P.S. > Bernard CLAP, président du Parc du Verdon .

Bernard CLAP, président du Parc du Verdon .

 Bernard CLAP, président du Parc du Verdon, P.S. 

 

Bernard Clap est le maire de Trigance et il est actuellement aussi le président du PNRV (Parc Naturel Régional du Verdon) : c’est un homme de terrain, militant socialiste et une primaire dans son parti décidera du choix de la candidature PS, entre Nicole Fanelli et lui-même.

Il a un point commun avec Pierre Jugy, comme lui hôtelier-restaurateur . Par contre, Mr Clap ne dispose apparemment pas d’une groupie en soquettes du type Isabelle Bono, correspondante de Var-Matin, car les articles parus sur le journal régional et conservés sur Internet sont proches de l’ensemble vide . 

Un article à propos des projets autour du parc du Verdon 

Bernard Clap : « Le Parc naturel régional doit s’ouvrir maintenant aux citoyens » 
(article de Patrick Roletto paru dans Nice-Matin, le lundi 09/06/08).

 Bernard Clap, enfant du pays, se bat avec la même passion pour son village de Trigance et pour le Parc naturel régional du Verdon qu'il préside désormais.<br />   Carola Czernecki
Bernard Clap, enfant du pays, se bat avec la même passion pour son village de Trigance et pour le Parc naturel régional du Verdon qu’il préside désormais.
© Carola Czernecki (photo).

Maire de Trigance, Bernard Clap vient d’être élu à la présidence du Parc naturel régional du Verdon (voir notre encadré) où il succède à Jacques Espitalier, le maire de Quinson.

Âgé de 53 ans, cet hôtelier-restaurateur est à la tête de sa commune depuis 1995.

Passionné par son pays (toute sa famille est originaire du canton de Comps) et par la chose publique, il entame les six années de mandant à la tête du Parc avec beaucoup d’enthousiasme. Il fait le point sur son rôle, ses attentes et les grands projets qu’il entend mener à bien.

Var-matin : Présider un parc naturel régional, cela consiste en quoi ?

Bernard Clap : « C’est une lourde responsabilité que de présider une telle structure qui emploie notamment une trentaine de techniciens.

Mais heureusement le président n’est pas tout seul et travaille avec les autres élus du comité syndical. Le rôle du président est de tout faire pour que la nouvelle charte votée soit bien appliquée.

Cela représente un gros travail puisque la charte ne comporte pas moins de 48 mesures principales (ndlr : voir par ailleurs). Il doit animer, coordonner.

Cela représente 2 à 3 jours de travail par semaine ».

V-m : Quels sont les projets prioritaires ?

B. C. : « Tout est prioritaire dans la charte. Nous avons jusqu’en 2020 pour mener à bien tous les projets. Réussir le développement économique s’impose selon moi en premier lieu. Il faut que les gens puissent vivre dans le territoire du parc, sans toutefois le consommer. Cela s’appelle le développement durable. Pour ce faire, outre les activités traditionnelles, des pistes s’ouvrent telles le télétravail, la filière bois ».

V-m : Certains habitants du Parc ne comprennent pas vraiment à quoi il sert. Comment comptez-vous remédier à cela ?

B. C. : « Nous allons travailler sur la citoyenneté. Au départ le parc c’était essentiellement les élus, puis il s’est ouvert aux associations.

Maintenant il est temps qu’il s’ouvre aux citoyens. Nous allons ainsi créer un conseil de développement qui comprendra 13 commissions thématiques. Nous allons former des délégués qui iront ensuite démarcher dans les communes des personnes motivées pour travailler au sein des commissions.

Ce conseil de développement devra être opérationnel au premier trimestre 2009 ».

V-m : Pour une commune comme Trigance, quel est l’intérêt du parc ?

B. C. : « Le Parc apporte un soutien logistique précieux si l’on sait s’en servir.

Il aide par exemple les maires dans le montage, le suivi des dossiers pour obtenir des financements européens.

Ce rôle sera de plus en plus important pour les communes varoises. On sait que pour l’heure le Var est riche. Parfois les maires ne vont pas chercher plus loin pour obtenir des subventions. Mais cette richesse ne durera qu’un temps ».

 Bernard Clap, maire de Trigance.

V-m : Le projet de ligne électrique THT qui devait traverser le parc est-il définitivement enterré ?

B. C. : « Il l’est par décision du Conseil d’État. Légalement ce projet est donc mort. Maintenant si par malheur il devait réapparaître, je mettrais toute mon énergie pour le combattre et empêcher qu’il se concrétise ».

Vos commentaires

  • Le 30 novembre 2011 à 22:02, par Goure En réponse à : Bernard Clap

    Merci pour cet article. J’ignorais tout de ce futur candidat. J’avais juste lu son nom parmi d’autres éventuels candidats.
    Je le trouve assez sympa.
    C’est bien de les montrer tous. On peut y réfléchir...

    Utiliser une police plus grande , ça c’est extra. MERCI

Répondre à cet article

Stats | 1 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 23 novembre 2017