Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 13 . La Bibliothèque de Tourtour. > Animations littéraires . > ateliers d’écriture . > Bibliothèque de Tourtour : ateliers et animations en mars-avril (...)

Bibliothèque de Tourtour : ateliers et animations en mars-avril 2016...

 Bibliothèque de Tourtour : 

 ateliers et animations 

 en mars-avril 2016... 

La Bibliothèque de Tourtour continue d’offrir aux habitants (et aux visteurs) des séances d’animations littéraires : pour cette période mars-avril, l’équipe des bénévoles autour de Magali vous invite à découvrir deux rencontres autour de la poésie et du conte...

Tout d’abord, samedi 26 mars, une soirée à la Salle Escarelle avec l’artiste québecoise Nadine Walsh...

Conteuse professionnelle, Nadine a commencé par la danse, le mime, le jeu masqué et la marionnette il y a plus de 20 ans. Cest aujourd’hui avec le conte qu’elle évoque ses rencontres avec les cultures d’ailleurs. Elle a raconté une première légende algonquine, puis c’est sa culture québécoise qui voulait se faire conter, puis celle des vieux pays tant qu’à faire ! Ainsi, d’une racine à l’autre, Nadine s’est tricotée tout un répertoire de fables qui nous emmène faire le tour de la terre. Elle même sillonnant le globe au gré des histoires, depuis plus de 12 ans.

Quelques jours après, la Bibliothèque vous invite à une séance "atelier d’écriture" avec l’auteure (oui, il faut le "e" !) Dorothée Valut :

Dorothée Valut :

Née à Strasbourg en 1973, vit et écrit aujourd’hui entre Marseille et Artignosc-sur-Verdon. Anime des ateliers d’écriture, participe à des lectures, dont certaines en voix croisées (avec d’autres intervenants).
Publications :
"et quand tenu dans la lumière" en avril 2004 aux Editions Fidel Anthelme
"X, comme tous les enfants" en février 2007 aux éditions précipitées, "alphabet" en octobre 2008 chez Eric Pesty Editeur.
Des textes en revues : Cahier du Refuge, Passage Nord-Sud, Dirigeable, Monsieur Thérèse, Le Quartanier, Action poétique, GPU.

_____________________

Pour connaître un peu plus Dorothée valut, vous pouvez aller sur le lien suivant :
http://salon-litteraire.com/fr/roman/review/1855725-les-durations-de-dorothee-volut

D’abord intéressée par une forme de théâtralité d’une écriture-voix à forte puissance « théâtrale », elle s’est orientée vers une écriture plus dense où l’intime n’a rien d’une exhibition. Dans un registre bien plus conséquent elle cultive une intransigeante et une radicalité dont « alphabet » et « à la surface » (Éric Pesty éditeur) sont l’exemple parfait.

(aux éditions Eric Pesty, 2008)

Le premier livre est une suite de 22 proses courtes phrases typographiées en capitales. La perception oscille sur ce que la créatrice nomme « la frontière labile » entre intérieur et extérieur, le « d’où je viens » et le « où je vais » par l’entremise du présent de l’écriture longuement travaillée. Destinées initialement à intégrer « à la surface » ces proses ont trouvé leur existence propre. Elles montrent comment « toucher se tient à l’écart ». Mais elles prouvent néanmoins qu’il faut lutter contre les manques, étendre, étirer la perception de soi, des autres et du monde même si les textes dans leur densité et concision s’opposent aux laïus et longs pensum discursifs.

(Éric Pesty Éditeur, 2013.)

Quant à « A la surface » 12 voix y cohabitent de manière contemporaine selon une approche musicale. Ils forment des récitatifs qu’on peut rapprocher de certaines variations de John Cage. En de telles « durations » le sujet ne cesse de changer à travers chaque soliloque. La parole avance sous forme d’une performance. L’écriture semble se faire en avançant – même si elle est reprise de manière à l’acérer. Elle trouve une force particulière car l’idée ne la précède jamais. Concentré sur la thématique de l’enfance le livre devient un véritable laboratoire poétique en douze surgissements impressionnants.

___________DOROTHEE VALUT______________

Un poème de Dorothée Valut...

Et l’amour de cet arbre
dont je suis tombée fait des anses
plus haut des forces, des principes
je suscite l’écoulement comme si je n’étais pas en lui
– plus bas, disent les anges
mais ton nom continue d’être dit

des guêpes migrent dans mes cheveux comme des dieux muets
que tu me dépossèdes, ou t’en ailles ou ne m’appartiennes pas
Page, sans que je te regarde, je te perçois
tu es la vraie colombe
à laquelle je frotte le monde

_________________________________

Pour voir Dorothée Valut en vidéo lors d’une même soirée à Marseille, vous pouvez aller voir le clip Dailymotion ci-dessous :
(lecture de poésie à la librairie l’ Histoire de l’œil pour le Festival Poésie Marseille 2009).
http://www.dailymotion.com/video/xeysz3_dorothee-volut-lecture-de-poesie-a_creation

 

Répondre à cet article

Stats | 4 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le samedi 18 novembre 2017