Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 06 . Comptes-rendus des conseils municipaux . > C.M. avril 2011 .

C.M. avril 2011 .

 C.M. avril 2011

 

Voilà, c’est mieux ! D’une fréquence laborieuse on passe à une vitesse supérieure dans la périodicité des conseils municipaux : évidemment, le principal c’est d’abord le contenu de la discussion mais on ne va pas se priver de reconnaître qu’un effort a été fait ... On se souvient trop de ces conseils qui duraient 45 mn et qui étaient espacés de quatre mois : l’équipe Jugy s’est donc aperçue (après plus de deux ans) qu’elle exagérait quelque peu dans cette pratique indigne et elle a corrigé son tir , tant mieux !

Début du conseil à 18 h 17 , un absent, Jean Lainé, qui a donné procuration à Henri Ferran . Nous pouvons regretter cette absence car Jean Lainé a l’habitude des budgets prévisionnels et ses observations, remarques, précisions et questions auraient été très utiles au débat .

 

Exceptionnellement le conseil municipal de ce mois d’avril ne se tient pas un vendredi mais un mercredi !! Tiens,...
Ouverture du conseil par Mr le Maire qui informe les élus que Jean-Marie Brémond a remis sa démission et que dorénavant l’assemblée ne comptera plus que dix membres élus . Deux petites remarques sur cet épisode : manifestement, deux conseillères municipales n’étaient pas au courant de la démission de leur collègue du conseil et cela est vraiment désolant et pitoyable de s’apercevoir que, dans un si petit village, deux élues se retrouvent autant écartées et éloignées de la vie quotidienne de la commune et en particulier, des affaires internes à l’équipe municipale . Enfin, passons !! Deuxième remarque, JM Brémond a effectué un demi-mandat et les trois années sur un poste de conseiller municipal élu auraient mérité un petit mot de remerciement : nul doute que les divergences étaient grandes avec la majorité du conseil mais quelques mots n’auraient pas été superflus . On peut ne pas être d’accord sur des orientations de gestion communale mais faire preuve malgré tout d’un minimum de respect avec et pour l’autre .... Mr le Maire, un peu de politesse n’aurait pas coûté pas grand chose en charges sociales sur le budget municipal ... (et n’oublions pas, en plus, que JM Brémond a été élu avec un nombre de voix supérieur à la plupart des élus de Tourtour ...).

1) ** Approbation du compte-rendu du conseil municipal du 4 mars 2011, vote à l’unanimité .

2) ** Demande d’ajout à l’ordre du jour prévu : signature de convention pour services à la personne (Dr Bodo) et projet d’extension de la carrière Giraud . Le conseil est d’accord pour rajouter ces deux points à la discussion . Petite précision : l’extension de la carrière Giraud signifie l’agrandissement de la zone de travaux pour la récupération des pierres et non pas la poursuite de l’activité professionnelle du "lyonnais"....

3) ** Résultats du compte de gestion eau et assainissement : le maire souligne les efforts consentis dans la gestion de ce chapitre et se félicite des résultats obtenus puisque chaque partie est en situation excédentaire . 
Pour les chiffres (arrondis au millier) : 
Eau : exploitation (recettes) 138 000 €, investissement (dépenses) 97 000 €.
Assainissement : exploitation 116 000 €, investissement 86 000 €. 
Les excédents réalisés seront consacrés à des travaux sur la commune, en particulier sur les voies et le château communal.

Un détail : je suis le cousin de JM Brémond mais je n’ai pas les mêmes rapports que lui avec les chiffres, les nombres, les pourcentages ... Je vous promets que je m’applique (pour vous !) mais il peut (à chaque instant) se produire un décalage mental qu’il ne faudrait pas m’imputer gravement . Il suffira de signaler la "bavure" et elle sera illico corrigée (le illico co est pas mal, on y rajoute donc ri-co...).

4) ** Après la décision de la Préfecture et la validation des dossiers déposés, la rénovation des chemins de Tourtour va pouvoir être entreprise grâce aux subventions obtenues après les inondations du 15 juin 2010 en Gracénie . Après l’appel d’offres lancé, c’est l’entreprise Colas qui effectuera les travaux avec, en priorité, les chemins du Saignadou, du Chavardet et de Camp-Fournier . Pour le moment, les employés communaux parent au plus pressé et comblent donc les creux dangereux (ce qui ne veut pas dire du tout qu’ils jouent les bouche-trous...).

Un commentaire : les supporters de l’OM reconnaissent que leur équipe ne joue pas très bien mais ils disent ne se préoccuper que de la victoire et de la place de leader... Bon, Ok ! Pour les chemins, c’est pareil, ce qui est important c’est qu’ils soient bien refaits ! Et tant pis si les dégâts causés ne sont pas du ressort des intempéries tragiques de l’an dernier ! Les tourtourains savent bien ce qu’il en était de l’état déplorable de certaines portions avant la date du 15 juin 2010 : la magouille nous profite donc, bravo, il ne faut pas critiquer, donc c’est bien, et tant pis pour ces sommes qui auraient pu être utiles aux vrais sinistrés qui pour des centaines, ne sont toujours pas indemnisés (et pour des dizaines qui vivent encore à l’hotel, avec des frais que les assureurs ne prennent qu’à moitié !! ...il serait étonnant que personne à Tourtour ne connaisse ces faits qui ont fait l’objet de plusieurs articles et reportages...) . Nous, c’est bon, on a réussi à bien profiter de cette dramatique épreuve et nous aurons donc trouvé les forces pour sumonter les difficultés... Aquî li sian bèn !...

5) ** Les taxes locales :  c’est à ce moment-là que la démission de Jean-Marie Brémond et l’absence de Jean Lainé se sont vraiment remarquées pour ce début de conseil . En effet, le maire nous a livré une brillante démonstration sur les taxes qui passent sur la commune de 678 000 € à 685 000 € : les 4 taxes habituelles n’auront plus les mêmes pourcentages après l’intervention du GIR (Garanties individuelles de ressources). La taxe d’habitation sera à 18,99, la taxe sur le foncier bâti sera à 12,50, la taxe sur le foncier non-bâti sera à 114,72 et la côtisation foncière des entreprises ( l’ancienne taxe professionnelle) arrivera à 26,03. En tout cas, le maire soutient que les taxes ont changé mais que cela n’entaînera aucune modification sur les sommes dues par les tourtourains . Quand Mr Brémond était encore là et que la question avait été abordée, les augmentations avaient été estimées autour de 10 % et Mme Coste, elle-même, avait reconnu les faits chiffrés avancés par son collègue élu, aujourd’hui démissionnaire. Deux mois après, ça change, la stabilité des impôts est d’actualité ....
Comme j’ai du mal à me retrouver au milieu de ces chiffres qui ne me parlent pas très fort, je ne vais pas me prononcer sur ce point et je me contente donc de vous promettre de fouiller un peu plus la question et d’y revenir dans un autre article . Et ne nous gênons pas de vérifier bientôt nos feuilles d’impôts locaux, les chiuffres ne mentent pas ...

En parlant d’article, voyons ce qui a été publié par Var-Matin le samedi 30 avril 2011 sous le signature d’Isabelle Dert-Bono . C’est bien de signature dont il faut parler puisque le texte lui a été fourni par la famille Coste (Mme et Mr) : la journaliste n’était pas là mais, soyons rassurés, Patou et Titi suppléent... C’est la mairie qui refile les tuyaux et les textes au journal régional et c’est la correspondante qui perçoit le salaire : on comprend donc facilement qu’elle soit la reine des cireuses de pompes... Il paraît que cette pratique est habituelle dans les villages mais cela ne constitue pas pour autant un argument civiquement acceptable et moralement recevable. Il n’est nullement question de donner des leçons mais il n’est pas non plus question de laisser les choses se faire sans émettre quelques réserves : libre à ceux qui veulent contourner la loi et les règles civiques d’agir mais libre à ceux qui ne cautionnent pas ces pratiques juridiquement condamnables de les dénoncer. (on sait très bien que ces procédés pourrissent la vie politique et citoyenne mais certains élus en font une règle de conduite..). En tout cas, à propos des taxes, l’article d’ I.D-B nous apprend que " malgré une légère augmentation des quatre taxes locales, due à la réforme de la fiscalité imposée par les services fiscaux de l’Etat, les tourtourains verront leur feuille d’impôts inchangée . En effet, antérieurement, les taxes départementale et communale étaient distinctes. Apartir de 2011, avec la réforme fiscale, ces deux taxes seront collectées par la commune qui reversera la part départementale au Conseil Général sous forme de prélèvement , appelé le GIR. Ce qui fait que le contribuable verse la même somme en une seule colonne au lieu de deux et à un seul intervenant ". Merci Isabelle, les lecteurs du journal vont y voir plus clair ... Moi, j’ai crié " sèbe ! "...

6) ** Dotation : Le Conseil Général attribue chaque année une subvention de 30 000 € mais le conseil municipal doit se prononcer et voter pour cela . Si jamais un élu en venait à ne pas être d’accord pour voter cela, il faudrait sans doute lui réserver rapidement une place bien à l’ombre ....

7) ** Les subventions aux associations : durant des mois, notre maire avait fait planer le doute en argumentant que les événements dramatiques de juin 2010 en Dracénie allaient aboutir à des coupes sombres dans les subventions aux associations (à cause de l’implication plus faible du Conseil Général). Les choses se sont bien arrangées, les dépenses des chemins sont généreusement prises en charge totalement par les crédits accordés, donc le maire ne parle plus de baisse et les subventions aux associations sont à un niveau bien proche de l’année précédente.
Liste présentée au conseil municipal : (la première somme est celle demandée et la seconde somme est celle proposée).
Amicale des Pompiers (1000-1000 €), La Pastorale (500-500 €), Anciens Combattants (0- 200 €), Entente Aups-Tourtour-Régusse-Foot (500-500 €), coopérative scolaire (1000-1000 €), domaine Saint-Pierre (5335 €), Prévention Routière (150-150 €), lei Bélugo (0-0), les Diablotins (17000-17000 €), Donneurs de sang (0-0), Secours Catholique (150-150 €), Radio-Verdon (100-100 €), Secours Populaire (200-200 €), Jumelage Portaria (1500-1500 €), la Bresque-pêche (200-200 €), Courts métrages (1000-1000 €) lei Drolé, crèche Villecroze (3452 €), Cine-83-F.O.L. (environ 1000 €).
Un détail : toutes les subventions ont été votées à l’unanimité sauf pour les poissons de la Bresque, une voix contre, celle d’Anne-Lise Van Vuurden qui tient à ce que tout le monde sache qu’elle n’aime pas "les gens qui mangent du poisson ..." Il est des moments de haute tenue intellectuelle et remercions donc cette conseillère municipale pour cette participation efficace à l’émancipation des peuples ... 
Précisions : 
** "La cheval rit " n’a pas demandé de somme précise mais souhaite, en contrepartie, que la mairie effectue des travaux d’aplanissement du terrain où vivent les chevaux . Le maire prévient donc que si un tourtourain s’aperçoit que des employés communaux travaillent là-bas, il ne faudra pas s’en étonner et alerter les élus .
** L’association des Jeunes de Tourtour (AJT) n’a pas déposé de demande car elle se place en situation d’année sabbatique car les responsables ont des obligations professionnelles qui ne leur permettent pas de mener des animations estivales suivies. Par contre, si des soirées ponctuelles (exemple, le soir de la fête d’août ou du 13 juillet) peuvent être organisées avec DJ-Fled (Florent) et Chaud2night (Sébastien), ces structures pourront être contactées (les tarifs seront préférentiels)...
** C’LaFesto : avec la démission du président qui n’était plus que le seul adhérent, l’association C’LaFesto est donc retirée de la liste des demandes et cette situation met fin à un imbroglio financier où la municipalité n’a pas fait preuve d’une grande clarté ... (on ne va pas revenir sur les 3000 € environ qui manquent au budget, il paraît qu’il faut tourner la page... OK ! Mme Delebarre, on tourne la page, mais on l’a bien lue et on s’en souviendra !..
** La Boule Tourtouraine : comme l’an dernier, les concours seront organisés mais certains responsables ont compris que la pratique traditionnelle du jeu de boules en Provence n’avait guère la faveur de l’équipe municipale . Donc, tout simplement, pour éviter toute polémique imbécile (sur les reçus que devaient signer les gagnants ... hihihi, mdr...) la Boule a pris les boules et se débrouille seule : elle demande seulement de vérifier qu’il y a suffisamment de sable sur le terrain et d’obtenir (le cas échéant) une livraison de 3 m3 de "grain de riz".

8) ** Bilan de la Fête de l’Oeuf : Le maire souligne le succès de cette 21ème édition qui a regroupé de nombreuses associations et bénévoles . Avec l’absence de la Festo, la mairie s’est donc pacée en régie municipale pour pouvoir gérer les finances attribuées à l’organisation des festivités. Dans cette démarche, Maud Charrier-Silvestri est affectée au poste de responsable de la liaison mairie-association pour la gestion des activités festives et culturelles du village . Dans le cadre de la Fête de l’Oeuf, Maud a joué le rôle de régisseur délégué sous le contrôle de la secrétaire générale de mairie, Mme Candelé. Du point de vue strictement financier, le maire précise que le budget de la fête a été d’environ 9 000 € mais les bénéfices réalisés permettent pratiquement l’auto-financement . Pour exemple, le Picor’oeuf (buvette) a réalisé un bénéfice d’environ 4 000 € et les dons des commerçants s’élèvent à 1 200 € . De plus , contrairement à d’autres années, les associations ont accepté (sauf dérogations accordées aux pompiers et au Secours Populaire) de reverser le bénéfice de leur activité ou de leur stand : cela met fin à une expansion mercantile qui devenait légèrement gênante ...

 9) ** Vote unanime pour l’attribution d’une indemnité (environ 250 €) pour les agents de la Trésorerie Générale : par contre, un effort sera demandé pour que les virements aux fournisseurs soient délivrés dans des délais plus courts .

10) ** Après le ravalement des façades des HLM des Ribas (à la charge du bailleur), notre village va faire l’objet d’un projet municipal important : les élus souhaitent se préoccuper du centre du village et en particulier des façades . Les propriétaires seront contactés bientôt pour une réunion d’information : dans l’état actuel de la réflexion des élus, le coût des travaux de ravalement (peinture et dissimulation des conduites) sera très faible pour les villageois et la mairie, grâce à des subventions départementales, fera un effort important pour prendre en charge la plus grosse part des dépenses afférentes . La place du village sera bien sûr concernée mais le maire précise que la priorité des élus de Tourtour se porte sur le côté nord , (la rue des caves) qui donne sur le grand pré de la bastide de Beauvezet . La qualité esthétique sera recherchée car cette partie du village est un symbole de la beauté naturelle de notre village et il est donc primordial de lui accorder une grande attention .

11) ** Vote de l’indemnité de résidence pour les enseignants de l’école : somme de 3 294 €, vote favorable unanime .

12) ** Antenne Orange : l’antenne de réception du réseau Orange doit être posée sur le toit du château communal

mais les délais ne sont pas respectés. Pour compenser ce retard, Orange offrira gratuitement deux nouveaux abonnements à 80 € mensuels (4h d’appels) aux services de la mairie .  

13) ** Le budget 2011 : il ne me viendra pas à l’esprit de vous cacher que cette partie du conseil municipal m’est une étape difficile à franchir . De mon côté, je suis assez réfractaire aux chiffres et je ne disposais évidemment pas des tableaux que pouvaient suivre les élus dans leur dossier soigneusement préparé . Donc, pour arriver à suivre, makach wallou ! impossible ! J’ai réussi à noter, en tout cas, que le budget général se chiffre au total à 1 038 000 € environ avec un chapitre de 500 000 € environ pour les charges de personnel. On se souvient que le n°3 de la brochure municipale " Tourtour-Actualités " avait insisté sur l’énormité des sommes consacrées au personnel lors du mandat du maire Jean Lainé (un pourcentage soi-disant unique sur la région !). On va rechercher les sommes exactes et les pourcentages précis mais il semble déjà que l’équipe actuelle n’a guère de leçons à donner ... On peut également regretter que depuis trois ans de mandat de Mr Jugy aucun chiffre n’ait été donné sur les frais de fonctionnement et d’investissement, c’est à dire sur le budget communal . La population du village, les habitants, les électeurs, les citoyens sont tenus à l’écart de toute information et de toute explication sur les finances communales . Les services municipaux font de gros efforts, ils vont donc (n’est-ce pas ?) nous fournir bientôt de beaux tableaux avec des camemberts en couleurs ...(ça serait bien, non ?)...

14) ** Quatre points de l’ordre du jour ont été consacrés à la signature des conventions avec le centre " les Diablotins " : pour la pause méridienne de la cantine (surveillance à l’école), pour l’utilisation des locaux municipaux, pour l’organisation des animations et enfin pour l’encadrement des adolescents (avec une somme de 4 000 € - en plus des 17 000 déjà accordés- réponse à la question d’Henri Ferran).

15) ** Questions diverses : détermination des dates des marchés artisanaux et brocantes, convention pour raccordement électrique . De plus, nouvelle convention actualisée avec le docteur Bodo : réévaluation du loyer mensuel à 215 €. La somme est basse mais les élus soulignent l’imortance de disposer d’un médecin sur le village et il faut donc motiver le praticien à rester à Tourtour .

16) ** Projet d’extension de la carrière Giraud :(répétons-le, il ne s’agit pas de reprendre l’activité salariée du "lyonnais" ..). Le maire informe le conseil (et l’assistance , d’ailleurs peu nombreuse ce mercredi soir) que le gérant de la carrière dite "Giraud" demande l’extension de zones à exploiter car le terrain utilisé vient à fin de travaux possibles . Pour des questions économiques et sociales, il faut donc poursuivre ailleurs l’exploitation et l’entreprise Giraud soumet 2 zones qui conviendraient (Pilabre et terrain actuel ). Le maire précise que cette approbation nécessite une correction du POS (Plan d’Occupation des Sols - - - on ne parle toujours pas de PLU à Tourtour, on a le temps !..) et que tous les élus doivent se pencher sur ce dossier : des documents précis seront fournis aux conseillers municipaux pour étude et une réunion de bureau municipal élargi sera organisée le vendredi 13 mai à 18 h 00 afin d’étudier ce dossier important pour l’emploi sur le village (et la vie économique de la commune en général). Les négociations auront lieu également avec la ville d’Aups mais il faut espérer que ce dossier débouche très bientôt sur la poursuite des activités liées à la carrière : la mairie ne peut guère se permettre de laisser une activité économique de côté en ignorant l’aspect social qui s’y rattache. Actuellement, une cinquantaine de camions circulent chaque jour et cela représente un "bassin" d’emploi qu’une municipalité ne peut ni ignorer ni pénaliser .
Un détail : le Giraud du site internet n’est pas de la famille du Giraud de la carrière et des camions ...

17) ** Détermination de la date de réunion du CCAS pour les conseillers concernés, mardi 3 .

18) ** Distributeur de billets (DAB) : le maire souligne l’impatience des commerçants ( le Tourtour black-blanc-beur, ... mais prioritairement au black !... je sais, je sais, c’est bien de la faire mais ce n’est pas bien de la dire ... bèn voyons ! ). La pose de la porte, les prises pour les liaisons et les caméras, tout sera installé très vite par la Barclays. Le maire dit " dans une semaine tout sera réglé " mais son adjoint chargé des services techniques (Olivier Révelli) lui répond qu’il " ne faut pas trop s’enflammer ". Les travaux sont donc sur le point d’être conclus et cette mesure va donc satisfaire quelques appétits qui ont toujours beaucoup de mal à être rassasiés ...

19) ** Intercommunalité : suite du feuilleton et des rebondissements dignes d’une série américaine se déroulant dans un ranch texan ...Pierre Jugy ne se fait plus guère d’illusions sur sa capacité à influer sur les décisions du préfet et il informe le conseil que la préférence du chef de l’exécutif départemental va prioritairement vers des grosses structures intercommunales . Cela signifie tout simplement que Tourtour souhaitait adhérer à un groupe " Haut-Verdon " mais que les vélléités expansionnistes de la Dracénie vont obliger notre village à intégrer l’ogresse CAD  qui va nous dévorer lentement à son profit, même si elle y mettra les formes en léchant les orteils de quelques notables ou en versant des tasses de thé ou des pots de vin (suivant les goûts) à quelques élus qui seront donc les seuls à voir l’utilité de la manoeuvre ....

20) ** Dérogations scolaires : cette question épineuse revient chaque année sur le parquet de la salle du conseil . Notre maire explique que tout doit être fait pour conserver la troisième classe : actuellement, les effectifs ne sont pas suffisants et il est donc nécessaire de faire preuve d’ingéniosité pour résoudre le problème (ce qui revient à dire qu’il faut trouver une magouille entourloupée pour améliorer la situation ...). Et dans ce genre de domaine, Mr Jugy a quelques compétences (avec l’aide efficace de notre cher Marc-Mal..). Dans le cas présent, quelle est le subterfuge proposé ?? Il s’agira de ne pas faire payer les frais de scolarité aux communes qui nous enverraient des élèves : un village comme Ampus par exemple doit payer chaque année une compensation à la mairie (environ 1 000 €) pour chaque enfant qui viendrait s’inscrire à notre école (et vice-versa) . Certaines mairies refusent de payer cette somme et refusent donc par là même la dérogation aux familles . Si cela se passait l’an prochain, notre école perdrait à coup sûr une classe et il faut donc absolument accepter les enfants sans demander aux mairies concernées de régler la compensation financière . Par contre, notre mairie devra payer si des enfants du village vont dans une école voisine .
Un détail : ce genre de pratique purement frauduleuse (elle transgresse les règles établies et, de plus, elle prive les finances locales de certaines rentrées en même temps qu’elle accentue les frais généraux . Evidemment, comme pour l’Olympique de Marseille, on peut là auusi se satisfaire uniquement du résultat sans se préoccuper de la manière . Admettons !! La fameuse devise " la fin justifie les moyens ".... Les parents d’élèves de notre village seront donc ravis de cette démarche hasardeuse mais ceux qui ont tendance à croire que tous les enfants ont droit à la même chance ne peuvent se glorifier d’être complices de ce style de gestion des problèmes éducatifs . Sur le fronton des mairies, on peut lire "liberté, égalité, fraternité" mais il est vrai qu’à Tourtour ce n’est pas écrit ... Par hasard, le seul conseiller à avoir posé une question sur ce sujet est Henri Ferran, enseignant à la retraite qui a vu, en tant que directeur d’école, ce que l’égoisme des uns peut causer comme mal aux autres ...

21) ** La zone réservée des Ribas : Nadège soulève la question récurrente du stationnement le long des HLM des Ribas et en particulier devant la supérette Proxi . Elle précise que de nombreux clients de l’épicerie se plaignent souvent et que des difficultés de voisinage se font sentir de plus en plus .  Ce problème délicat de parking se pose depuis des années et la solution n’est pas encore trouvée : le maire avait cru qu’octroyer une place (et une seule) à chaque famille occupant un logement allait résoudre l’embrouillamini mais il s’avère que le hic continue de plus belle . Des tourtourains s’étonnent que des privilégiés aient des places "réservées", d’autres regrettent l’ancien système, les clients de la supérette sont exaspérés, des conflits sont journaliers et les chiens aboient sans que la caravane passe ... Henri Ferran demande si l’hypothèse d’un parking entre les immeubles et le pré de l’église est possible : non, les travaux nécessiteraient une emprise trop forte sur le terrain et le mur-sud serait donc estimé à 8 mètres de hauteur. Une autre idée consisterait à placer toute la rue en stationnement "zone bleue" ou en parking interdit : l’absence d’un garde assermenté ne permet pas de faire respecter des contraintes de ce genre . Le maire a alors une formule employée dans la majorité des conseils municipaux  : " Moi, je ne verbalise pas !! ", ce qui est une élégante façon de dire " je ne vais pas compromettre ma candidature future au poste de conseiller territorial en 2014 pour une couillonnade de voitures qui ne savent pas où se garer !!...".

Un détail : certains ne se posent pas de questions superflues et se mettent où bon leur semble ... Exemple : voir les deux véhicules du maire et de la première adjointe sur l’esplanade du château communal, bien à l’ombre, c’est vraiment nullissime : les élus (encore plus les deux premiers) doivent montrer l’exemple et servir de modèles pour que leurs administrés se sentent respectés. Ce n’est pas parce que l’on possède un véhicule BMW à 70 000 € que l’on a des droits supérieurs et que l’on peut crânement braver les règles que l’on a d’ailleurs soi-même fait voter !! ... Bravo ! (dans ces cas-là, le mieux c’est de mettre un papier sur le pare-brise avec " je vous emmerde, je fais comme je veux !!".

Revenons au conseil : une conseillère municipale s’étonne que les occupants des Ribas aient réclamé des places de parkings et que maintenant ils se les cèdent ou les échangent mais elle s’inquiètent aussi des conséquences que tout cela peut avoir sur le climat général du quartier . Avec un sens aigu de la formule anti-langue de bois, notre adjoint au maire chargé des travaux, Olivier Révelli a fait avancer le débat en disant fièrement : " qu’est-ce qu’on y peut, aux Ribas, ils sont tous crâmés !!!...". Pour rattraper son coup de maître, il lui suffira de faire comme Laurent Blanc et dire :"si mes propos ont blessé quelqu’un, je veux bien m’excuser !! ".
De tels mots en assemblée communale des représentants du village, c’est indigne et désespérant d’orgueil et d’irrespect. Avec de telles réflexions on comprend encore mieux que nos chers élus aient voté pour des logements "sociaux" au prix minimum de 320 000 € (à ce jour, mais ça change tous les 6 mois !) : à ce tarif, ils ont tranquilles, les " crâmés " n’iront pas là-haut !...

Et l’on comprend aussi que le maire ait profité de ce morceau de bravoure pour clore tout bonnement le conseil ... C’est évident, il n’y avait rien à rajouter, tout avait été dit !!! Clôture à 19 h 40.

Au fait , deux points n’ont pas été abordés et pourtant, ils nécessiteraient chacun une rapide discussion et quelques mots d’information aux habitants. Bien sûr, le PLU : il est déjà signé dans la quasi totalité des villages aux alentours mais la mairie de Tourtour n’a manifestement pas trop envie d’organiser la réunion publique que la loi lui impose ... Et l’autre sujet qui aurait pu faire l’objet d’une explication aux élus et donc à la population, c’est le revirement soudain pour le lotissement de Beauvezet . En effet, depuis trois ans on nous expliquait que le village cédait tout le terrain (estimé à 2,7 millions d’€) et qu’en contrepartie le promoteur effectuait des travaux (centre aéré, piscine, stade, bergerie...) pour l’équivalent de 1,5 milion d’€. Surprise, c’est changé, le système était illégal !! OH Zut, c’est ballot, cette histoire ...C’est dommage, on ne savait pas tout ça, nous !! allez, ce n’est pas grave !! On va faire autrement , on va vendre tout ça et on n’en parlera plus ... Oui, mais avec de telles sommes, ce n’est pas simple de trouver des acheteurs, là on tape sur du lourd ... Les requins vont montrer leurs dents et les rapaces vont sortir leurs griffes ... Et comme on est au printemps, on ne va pas oublier ... comment on dit déjà ,,...ah ! oui...les bouquets !! Et comme arrivera ensuite le temps des vendanges, il faudra s’attendre aux....allez, un effort, devinez .....aux ...aux...je vous aide un peu : il en est question dans l’article que vous avez sous les yeux, au paragraphe sur l’intercommunalité . 

Saint-Denis gardera sans doute certaines phrases bien au chaud dans ses archives car il s’aperçoit bien que depuis quelques mois le seigneur Raphélis a de nouveau des héritiers au village ....

  

Pour quelques esprits tordus qui croiraient encore aux vraies valeurs de notre République , n’oublions quand même pas que l’esclavage, la soumission et l’asservissement ont disparu dans notre beau pays où les représentants du peuple n’ont plus d’épée mais une écharpe tricolore ...

   

 

 

 

Vos commentaires

  • Le 4 mai 2011 à 21:31, par Goure En réponse à : Conseil municipal

    Il y avait beaucoup à lire aujourd’hui. C’est TOUJOURS intéressant même si on n’est pas de Tourtour.
    J’ai comparé les subventions.
    Bravo pour la somme allouée aux Diablotins. Je suis toujours en faveur de la jeunesse.
    A Ampus notre association EMPORIUM a eu 800 euros alors que les associations similaires ont eu 1000. Parce qu’on n’est pas du bon côté..Passons.
    Bravo pour le projet "façades". Votre village va être de plus en plus beau.
    Bravo pour la subvention "Jumelage"..
    Et pour le blog que je suis avec intérêt.

Répondre à cet article