Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 06 . Comptes-rendus des conseils municipaux . > C.M. juillet 2010 .

C.M. juillet 2010 .

C.M. juillet 2010 .

Ce compte-rendu concerne la séance du vendredi 2 juillet 2010 à 18h00 mais l’écriture de l’article est tardive pour des raisons indépendantes de la simple volonté du rédacteur (les séances de septembre et novembre ont déjà été commentées sur le site ). 
Début du conseil à 18h14, 10 présents (donc 1 absent(e) Dominique Delebarre.

Une chose est à peu près sûre, un seul article suffira pour cette séance qui n’a duré que 47 minutes ... Il faut dire que les premières paroles du maire (quand il a pris place) ont été : " mes chers amis, ce soir nous allons faire très vite, un de nos conseillers doit partir sur Lyon et je lui ai promis qu’on irait vite ! "
Et le fait est que ... c’est allé bien vite ! J’en profiterai donc pour rajouter quelques commentaires ou légères vannes afin que l’on ait l’impression que cela a duré un peu plus.... 

A chaque séance le conseil doit obligatoirement et institutionnellement approuver (par vote), le compte-rendu de la réunion précédente : Pierre Jugy le demande donc et deux mains se lèvent, celles de Mrs Lainé et Brémond . Le maire leur signale que tout est inscrit dans le relevé des conclusions mais les 2 conseillers tiennent à faire part de leurs remarques . A ce moment-là (nous en sommes à moins de 30 secondes du début du conseil), notre Patou-mêletout fait signe à son premier magistrat et dit " non, non, Pierre, c’est moi qui réponds !" et elle se lance dans une invective relativement virulente, sur un ton très irritant et bruyant ). Les deux conseillers ne se laissent guère intimider par notre première adjointe et adoptent eux-aussi un registre de voix assez haut, ce qui donne une passe d’armes vraiment très bruyante et indigne d’un débat municipal ...(et d’ailleurs, tout cela provoquera ensuite un grave dégât collatéral, le départ de Mme Paille, notre Jacquie des Beïlugo, visiblement contrariée...). 
Un détail : (quelques fidèles lecteurs m’en voudraient de ne pas l’avoir noté !). On a retrouvé l’été et Mme Coste nous gratifie à nouveau de son nombril apparent sous un chemisier-tee-shirt manifestement trop juste  : il faut espérer qu’une copine lui explique que ce n’est plus à la mode ...).

Revenons au début des hostilités : 
Question Jean Lainé : " peut-on avoir des renseignements plus précis sur les chapitres budgétaires ? " (acquiessement de Mr Brémond pour s’associer à la question).
Réponse Mme Coste (c’est là qu’elle a fait signe à Mr Jugy qu’elle prenait la main dans le débat..) : " non ! on fait comme avant, on vote par grandes lignes et pas par chaque domaine budgétaire ! C’était comme ça avant, on continue ! " .
Question Mr Lainé : " C’est faux, avant les chiffres étaient ensuite tous publiés dans le Troumpetoun ! Ici on n’a aucune précision ! 
Mr Lavergne, le Marc-Mal de service : " De ton temps, les documents n’étaient jamais disponibles !! ".
Mr le Maire (il reprend la main) : " J’en ai marre, j’en ai vraiment marre !! On ne s’erntend plus ! On arrête avec tout ça !! " .
Question JM Brémond : " On se répète encore une fois mais le compte-rendu ne nous renseigne pas sur les lignes budgétares précises ! ".
Remarque du Maire : " Allez, on s’arrête là ! on continue ! et ceux qui veulent voir les chiffres, ils n’ont qu’à venir à la mairie pour les consulter !! ". 
JM Brémond : " C’est ce que j’ai voulu faire l’an dernier et Patricia Coste me l’a refusé ! ".
Mr le Maire : " J’ai dit qu’il fallait faire vite ... Donc, on vote pour l’approbation du compte-rendu ! Qui est pour ? ".
JM Brémond : "Monsieur le maire, dans le relevé des "recettes" il est question de l’augmentation des taxes locales d’habitation (impôts locaux), il faut encore informer les tourtourains que l’augmentation des impôts sera exactement de 10,79%, donc presque 11% : certaines communes, comme Lorgues en particulier, n’augmenteront pas leurs taxes en 2011 et il serait bon que nos concitoyens soient informés correctement de cette brutale hausse des taxes locales à Tourtour !".
Pierre Jugy : "Arrêtons les batailles de chiffres et laissez-nous travailler !".
Vote sur l’approbation du compte-rendu du précédent conseil : 1 abstention, 10 voix pour.

Début de l’ordre du jour prévu pour la présente séance :

* Conseil Général : la mairie a déposé une demande de placement de la commune de Tourtour en zone de catastrophe naturelle (après les inondations du 15 juin ). Mr le Maire est confiant : si le village n’obtenait pas ce classement les finances locales seront adaptées pour compenser la perte de subventions pour la remise en état des dég^ts causés (en particulier sur les chemins communaux).

* Distributeur de billets : (on appelle ça un DDB). 
La Barclays Bank  a fait part du nouveau devis pour l’installation (en accord avec la SNTC) et le total passe donc de 15 000 € à 22 000 € (avec de nouveaux piliers plus solides...). Les collectivités locales sont donc ravies de financer totalement l’implantation de ce distributeur pour remercier les actionnaires de la Barclays de venir en aide aux exilés du Haut-Var...

* Armoire électrique : au Théâtre de verdure, l’armoire électrique est ouverte et représente donc un réel danger (pour les enfants en particulier). Plusieurs habitants et touristes ont informé la mairie et les travaux de mise en sécurité vont donc être programmés, Mr Révelli étant chargé du dossier.

* Chemins communaux : l’expertise préparatoire pour la rénovation du réseau des chemins communaux fait apparaître une somme nécessaire d’environ 140 000 €. A noter que cette estimation n’est pas celle de l’état des chemins après les inondations mais une étude prévue bien avant. Le Conseil Général serait à contribution à une hauteur de 112 000 € (somme également prévue avant le 15 juin). Malgré tout, notre maire fait remarquer que pour 2010 la somme (relevant du quota annuel attribué à Tourtour) a été fixée à 204 000 € : autrement dit, le restant des subventions (environ 100 000 €) ne sera pas extensible et que la commune devra effectuer des "coupes sombres" dans les dépenses (en particulier pour les associations, on verra donc lesquelles...).

* Bail de location d’un local commercial : vote unanime pour la poursuite du bail locatif pour le local-boutique d’Alexis-Mercédès dans la cour du côté de l’Office de Tourisme. Comme le temps pressait, les élus n’ont pas pu voter un crédit spécial pour l’achat de croquettes pour tous les chatons de la cour....

* Stagiaires à la casernedes pompiers  : Vote unanime pour accepter l’engagement de 2 stagiaires féminines au corps des pompiers pour les deux mois de juillet et août : les deux jeunes retraités (Loulou et Henri) ont besoin de secours fréquents lors des grosses chaleurs et les bouche-à-bouche prodigués par Louis n’auraient pas la même saveur ...

* Musée des fossiles : Le contrat ne court que jusqu’à la fin août. Le conseil municipal décide de le prolonger jusqu’en mi-septembre pour permettre l’ouverture du musée lors des Journées du Patrimoine . Cette proposition avait été faite l’an dernier (à la suite de la fermeture du musée fin août) et il est bon de voir que les mesures ont été prises pour réparer ce dysfonctionnement.

* Eau-assainissement : une erreur s’était glissée en 2009 dans la ligne budgétaire de ce chapitre et la somme de 2078 € est donc à retranscrire sur le tableau actualisé de cette année. Vote unanime (c’est le type même de sujet où personne ne comprend rien et il est donc logique de ne pas s’éterniser, surtout si un élu doit partir vers la capitale des Gaules...).

Dérogations scolaires : Il est rappellé que 6 enfants sont acceptés à l’école de Tourtour avec dérogation scolaire (2 d’Aups, 3 de Villecroze, 1 de Lorgues). Ces enfants mangent également à la cantine. Le conseil est informé que la famille aupsoise ne règle plus les repas des 2 enfants depuis 4 mois : il est donc demandé que la dérogation ne soit plus accordée si les frais de restauration ne sont pas remboursés. Vote favorable à la non-reconduction de la dérogation pour cette famille, unanimité. 
(à noter qu’au cours de cette discussion je ne me souviens absolument pas que le nom de la famille aupsoise ait été prononcé (ce qui est d’ailleurs la moindre des discrétions dans un cas difficile socialement et humainement) : par contre, le maire a soutenu le contraire face à Mr Lainé quelques semaines après et la polémique n’a pas tout à fait dégonflé à ce jour, même après la position de Mme la Sous-Préfète qui a contredit le maire (autrement dit, elle a déjugé Jugy...).

* La somme de 1 000 € (en accord avec la directrice) est transférée du budget annuel de la restauration-cantine vers le budget du chapitre voyages scolaires. Accord unanime du conseil (les voyages forment la jeunesse et les ventres ne seront guère vides..).

* Remerciements : Le maire informe le conseil des remerciements adressés par les communes de la Motte et de Taradeau pour l’aide logistique apportée par notre mairie à la suite de la catastrophe du 15 juin. A ce propos, Mr Lavergne demande qu’un courrier officiel de la mairie soit envoyé spécialement aux employés municipaux, aux associations et aux tourtourains pour leurs actions solidaires et généreuses dans la mobilisation générale du village au lendemain des inondations. Le maire demande que le conseil attribue un crédit spécial pour venir en aide aux sinistrés : il propose de prélever (comme le préconise l’Association des Maires du Var) la somme d’1 euro par habitant, ce qui correspondra à une participation communale officielle d’environ 500 €.

* Location sur le domaine public : Le maire rappelle que les terrasses et les surfaces commerciales qui occupent le domaine public sont imposées en fonction de la superficie au sol (en m2). Pour exemple, une terrasse comme celle de la Farigoulette est louée pour environ 1 000 € à l’année et celle du Blanc du Nil pour environ 400 €. Les tarifs pratiqués sont donc raisonnables et les commerçants ne se plaignent pas de cette taxe. Le maire informe le conseil que le domaine public est à certains endroits contrarié par l’invasion abusive de tables, de chaises ou de pots avec arbustes (lauriers) qui gênent la libre circulation des habitants et des visiteurs. Plusieurs plaintes et réclamations ont été reçues en mairie et il est donc nécessaire de revoir certains points de désaccord. La question la plus cruciale concerne les deux établissements mitoyens La Cantina et le Relais Saint-Denis : chacun peut facilement constater que le trottoir est encombré de tonneaux, jarres, tables, tabourets et que la circulation est rendue très aléatoire sur le trottoir (et totalement impossible avec une valise, un sac ou une poussette). Il est bien évident que chacun doit pouvoir travailler (sempiternelle litanie) mais le maire est saisi de l’expression de nombreux mécontentements et il faut donc trouver une solution . Plusieurs hypothèses sont avancées et le conseil se décide enfin sur la proposition suivante : le passage sur le trottoir doit être préservé (donc libéré) mais les deux terrasses en question auront droit à une compensation sur le devant de la terrasse. Les jardinières et les cornues seront avancées d’un mètre vers la route et cela agrandira donc la terrasse et libèrera le trottoir . Vote favorable unanime ....
Petit détail (après quelques mois...) : comme on est quand même à Tourtour, on ne va pas essayer de nous faire avaler que ce que dit le conseil municipal doit être appliqué... Autrement dit, deux jours après les employés municipaux sont venus avec les fenwicks pour bouger les jardinières et les deux restos se sont empressés (logiquement) d’occuper l’espace dégagé avec tables, chaises... Ce qui est un peu moins logique c’est que le trottoir est resté absolument dans le même état d’impraticabilité : autrement dit, les cuistos-proprios ont eu droit au beurre et à l’argent du beurre (la décence ne m’autorisant pas à vous conter les malheurs de la crémière...). Et pour que Tourtour reste bien Tourtour, personne ne contrôle, personne ne vérifie... Cet été, on a bien vu les Patricia, Pierre, Olivier, Marc venir sur ces deux terrasses et pourtant , rien !! 
Ce n’est pas grave ! Il fallait faire vite ce vendredi 2 juillet, on a voté et ensuite on a oublié ... Pas grave ....On a même oublié au conseil d’étudier le cas de la Farigoulette où il est impossible de circuler sans empiéter sur la chaussée...(on attend peut-être le nouveau propriétaire pour tout remettre sur le tapis ...).

Fin des chapitres inscrits à l’ordre du jour : le maire demande si des adjoints ou des conseillers ont des questions annexes à soumettre au conseil .

* Nadège Paulin informe le conseil que des résidents des HLM des Ribas se permettent d’insulter ceux qui viennent se garer sur les emplacements réservés (tracés par la mairie) . Ces clients de l’épicerie en ont vraiment assez de se laisser injurier par des " femmes acariâtres"( précise Nadège) et les acheteurs potentiels menacent donc de ne plus venir dans ce commerce de proximité. Mr le maire se propose d’aller sur place pour en discuter avec les intéressées : à ce jour (décembre), il n’a pas encore réussi à trouver un petit moment pour s’y rendre...

* Office de Tourisme : le maire est très satisfait du travail réalisé pour la présentation du village et des plans exécutés sur des panneaux adaptés (sauf les arètes tranchantes qui sont dangereuses et qui devront donc être améliorées) . La famille Blanchard au total est donc à l’honneur : on essaiera de connaître les modalités précises des diverses prestations mais l’entreprise risque d’être semée d’embûches.... Le maire informe le conseil que le village est inscrit comme test départemental pour la signalisation des panneaux "commerçants" : cela devrait conduire à une réunion avec les commerçants pour décider ensemble d’une présentation globale des panneaux . Bien gentil tout ça mais on a le sentiment très fort du déjà vécu : des réunions ont eu lieu avec l’équipe municipale actuelle mais rien n’a changé, des panneaux sauvages étant toujours visibles et la Place des Ormeaux étant bientôt en rivalité avec l’avenue principale de Las Végas...

* Les oliviers des deux ronds-points : le maire nous informe qu’il a déjà reçu plus d’une centaines de témoignages de félicitations pour la plantation de ces 2 oliviers portugais et achetés en Espagne ... Mrs Lainé et Brémond auraient aimé pouvoir en discuter à l’avance et ils réclament certaines précisions sur ces travaux d’aménagement : il est répondu que chaque arbre a coûté 3 000 € et que la totalité des travaux s’élèvera à 12 000 €... Les commentaires des tourtourains (sur la place et dans les chaumières) ne laissent pas apparaître une adhésion aussi franche que notre maire veut nous le faire croire  : en particulier, l’esthétique des 2 végétaux ne recueille pas l’unanimité...Un détail : afin de permettre à l’oeil d’être attiré ailleurs que sur l’olivier, notre tailleur de pierres Jean-Marc Simon a réalisé un très beau mur sur le rond-point de Sainte-Anne (il reste donc à habiller le rond-point du croisement de Villecroze..).

* Lotissement Beauvezet (on peut écrire avec un z ou avec un s, notre site a choisi le z..) : le promoteur étudie cet été une hypothèse de diminution du nombre total de maisons mais cela conduirait à une augmentation du prix moyen des villas (autour de 280 000 €) . Pour l’instant rien n’est décidé et le promoteur tiendra la mairie informée . Les deux conseillers Lainé et Brémond font part de leur mécontentement profond devant les reculs incessants des objectifs du projet initial pour aboutir ensuite à un lotissement n’ayant rien à voir avec une démarche sociale... A noter que la discussion n’est pas close ...

Fin du conseil à 19h01mn après une séance exténuante de 47 mn...(aux dernières nouvelles, le départ pour la place Bellecour et la basilique de Fourvière n’a subi aucun retard...ouf !...). Et nul doute que notre maire a bien écouté sa première adjointe qui lui a glissé un petit mot à l’oreille pour lui confier " ça s’est bien passé !...).

 

 

Vos commentaires

  • Le 30 décembre 2010 à 21:44, par Goure En réponse à : CMunicipal

    J’adore le récit de vos conseils municipaux.
    A Ampus c’est l’ennui total ; rien ne se passe puisque le "vrai" CM se passe en petit comité (Maire adjoints et conseillers) une semaine avant. Nous ne savons jamais s’ils se sont crêpés le chignon. Lors du CM officiel, tout est OK à l’unanimité. Je n’y vais plus. Personne n’y va.....

    Vous êtes bien riches à Tourtour pour vous offrir des oliviers portugais espagnols(????) à 3000 euros plus 12 000 euros de travaux !! Y avait pas des oliviers à Tourtour ????

  • Le 30 décembre 2010 à 23:48, par Gilbert Giraud En réponse à : Riches ...

    Bonsoir Rosette,
    Merci bien pour tes encouragements de meilleure santé, c’est gentil . Pour les oliviers, ils ont poussé au Portugal puis mis en vente en Espagne... : les frais sont effectivement importants mais on essaie de nous expliquer que " pour des vieux oliviers aussi beaux, c’est une bonne affaire !" . La somme de 12 000 € englobe les 2 x 3 000 € des deux arbres plus 6 000 € pour les plantations et les aménagements des ronds-points . Nous sommes riches mais quand même ...! A bientôt .

Répondre à cet article