Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 06 . Comptes-rendus des conseils municipaux . > C . M . novembre 2011 .

C . M . novembre 2011 .


 Conseil Municipal du vendredi 18 novembre 2011 

 

Vous ne me voyez pas, mais figurez-vous que je suis à genoux devant l’ordinateur ! A genoux ? Oui, oui ! à genoux pour implorer votre pardon ! Votre pardon pour avoir mis si longtemps à vous proposer le compte-rendu du dernier conseil municipal : à ma décharge, il faut avouer que notre maire, Pierre Jugy, occupe la scène politique depuis des semaines (et pourtant il dit qu’il n’en fait pas !) et donc, il faut suivre le rythme échevelé des articles parus avec la complicité de plus en plus scélérate de la correspondante de Var-Matin, la mi-flayoscaise mi-tourtouraine, Isabelle Dert-Bono... Alors, entre les déclarations raccoleuses sur le gaz de schiste, les poignées de mains et embrassades dans les clubs et associations, ça devient duraille de suivre ce grand brassage de vent ...

Cela dit, l’article de Var-Matin du 23 novembre qui retraçait le conseil municipal titrait en grosses lettres " L’Etat demande 183 000 € non prévus au budget de la commune " et devant le mensonge et la manipulation concertée, j’ai rédigé un article assez vite (le lendemain) pour répondre aux questions posées par les tourtourains : cet article était intitulé " Pierre Jugy est-il un menteur ? un manipulateur ? ou les deux ? " et vous pouvez le revoir en allant sur le lien suivant :
tourtour.village.free.fr/spip.php (article 983)

Un détail : j’avais employé des mots forts et des accusations appuyées mais personne ne bronche dans la municipalité malgré que les faits soient avérés et les preuves apportées avec des textes juridiques tirés de sites gouvernementaux ... C’est le principe même du système mafieux où l’on pratique l’omerta totale afin de ne pas laisser de place à la discussion, au débat, à la confrontation et donc, à la recherche élémentaire de la vérité : " laisse tomber, n’en parle pas, ne réponds pas, c’est pas grave, dans une semaine on passe à autre chose, ne te fais pas de bile...". Ne nous privons donc pas d’accuser encore Mr Jugy de mensonge calculé et de manipulation caractérisée sur cette histoire des 183 000 € : un jour où l’autre, il faudra qu’il s’en explique !... 

C’est d’ailleurs une vraie forfaiture que pratiquent les élus tourtourains car l’illégalité et le mensonge sont prouvés, mais rien ne bouge ! Faudra t-il porter plainte auprès du Préfet pour violation des droits civiques ? Pourra t-on continuer longtemps à cautionner d’aussi graves écarts calculés et prémédités ? Le deuxième pays que choisira le maire pour un jumelage sera sans aucun doute une république bananière, ce qui facilitera la compréhension entre les élus ... Nous laissons faire, au fil des mois, cette gabegie mafieuse et il est de plus en plus malsain de laisser poursuivre les choses comme si de rien n’était !! 

Conseil municipal du 18 novembre 2011 : (début à 18H17).

Elus présents : 8 présents (absents : Mme Delebarre -retenue pour des obligations professionnelles, comme très très souvent !- et Mr Lavergne - même raison, mais lui c’est très rare !).

Un détail : dans l’assistance, présence de Monica la première dame du village et de sa fille Mireille , elles encadraient la journaliste Isabelle Dert-Bono et le tableau était touchant !

A noter qu’après plus de 32 mois de travaux dans le château communal et des dépenses que l’on osera, sans peine, qualifier de somptuaires, la salle du Conseil municipal est dans un état plus que sobre, on dira plutôt dans un état de dénuement peu respectueux du lieu symbolique qu’elle représente : à côté des portes blindées, des fauteuils, des tableaux, des codes numériques du premier étage, la salle du conseil est quelque peu délaissée, oubliée et remisée en quarantaine ...

Pour faire comme souvent, voilà ci-dessous, le texte de l’article paru dans Var-Matin sous la plume enrobée de gel de massage de la désormais inévitable Isabelle Dert-Bono, courroie de transmission bien huilée de l’appareil de communication Coste and Co (l’agence bielorusse du Titi devenant de son côté-est la Costendinov... alors que la filiale du Maghreb est devenue la Costenikoùmôuk ... il est vraiment partout cet énergumène !..) 

Donc, l’article de Var-Matin avec duo de pigistes Coste-Bono :

titre : " L’Etat demande 183 000 € non prévus au budget de la commune ". (le site "tourtour, notre village" se permettra ensuite quelques commentaires à la suite de l’article et rajoutera des points de l’ordre du jour qui ne figurent pas dans l’article "de" miss Bono.

"Après un premier éclat de voix de Mr Lainé mettant en cause la secrétaire des élus, qui avait omis de joindre le compte-rendu du précédent conseil dans l’envoi de la convocation, le conseil s’est déroulé sans anicroche et l’ensemble des délibérations ont été prises à l’unanimité .
Conformément à la nouvelle législation, la création d’une régie autonome et de statuts de l’eau et de l’assainissement a été votée et trois membres ont été désignés : Mme Coste, Mme Delebarre et Christian Révelli . 
La taxe locale d’équipement (TLE) a été remplacée par la nouvelle taxe d’aménagement du territoire (TAT)et le conseil a décidé de la laisser à 5%.

- - - "la grosse annonce ..." : ici se situe le passage fameux (et surtout fumeux) des 183 000 euros qui a déjà été traité dans un autre article du site (comme indiqué plus haut) : je répète que de telles pratiques mensongères et entourloupées de la part d’un maire sont totalement contraires à l’éthique d’un élu du peuple face à ses administrés . De la même façon, il convient de ne pas dédouaner les autres élus qui ne froncent même pas les sourcils . Mon cher Henri, comment fais-tu pour cautionner de telles choses ? tu es un éducateur, tu véhicules des valeurs citoyennes et pourtant, sur un coup aussi franchement teinté de magouille journalistique, tu restes les pieds tanqués et la cervelle au repos ! Dommage !

Suite de l’article Var-Matin :

" Le conseil a ensuite voté un appel pour la défense du droit à la formation professionnelle dans la fonction publique territoriale, en demandant le rétablissementde la côtisation de 1% versée au CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale) par les employeurs territoriaux pour la formation de leurs agents. 
Le conseil s’est terminé par la présentation des avancées sur les dossiers de l’intercommunalité et du gaz de schiste et par une note positive avec la présentation du festival d’Odin qui se déroulera l’été prochain à Tourtour .Pendant plusieurs jours, vingt associations internationales organiseront un grand rassemblement européen viking avec de nombreux spectacles, plus de 200 comédiens en costumes, des jeux, des batailles, des marchés et un village typique . (I.D-B).
fin de l’article (1ère partie). La deuxième partie de l’article est un encart sur la question du gaz de schiste puisque notre maire n’agit pratiquement plus que pour cela : les articles très nombreux là-dessus ne de schiste " m’obligent guère au passage d’une autre couche . Tout le monde est d’accord sur le " Non au gaz de schiste " et il semble que le moment est venu pour Mr Jugy de parler d’autre chose ...

_____________________________

Commentaires du site (Ndlr) :

**  " après un premier éclat de voix de Mr Lainé " ... : c’est vraiment une désolation de voir cette journaliste balancer des phrases aussi tendancieuses ! c’est une vicieuse de première et si cette "qualité" peut lui apporter des appuis supplémentaires dans son parcours professionnel et personnel, il n’empêche que l’éthique de la presse (même locale) prend un sacré coup dans le nez ! Il devient absolument crucial que les discussions soient enregistrées et je vais donc profiter des fêtes de Noël pour me faire offrir un petit joujou qui s’avèrera très utile dans de nombreuses occasions ! (un détail : la loi permet l’enregistrement d’un conseil municipal, et d’ailleurs, de nombreuses mairies le font elles-même, ce qui est la preuve de la plus élémentaire transparence des débats !).
Mr Jean Lainé a répondu à Mr Pierre Jugy qui a ouvert le débat en disant : " comme à chaque conseil, nous devons voter l’approbation du compte-rendu du conseil précédent , qui est contre l’approbation ? " Ce à quoi, d’une voix posée et sur une hauteur de décibels bien basse, Jean Lainé a dit : " encore faudrait-il que l’on ait pu lire le compte-rendu, il n’était pas joint à la convocation pour ce soir ! donc, on ne peut guère voter !". Avec son éternel sourire forcé, le maire demande si personne n’a reçu et la réponse lui apprend que le texte n’a pas été envoyé !. Mr Jugy prend une porte dérobée en disant : " est-ce que ça arrive souvent, Mme Candelé ?" . "non, non, bien sûr, c’est la première fois ! " . Et le maire, sans sourciller, " bon, c’est d’accord, c’est rare, peut-on voter maintenant ?" . Et Jean Lainé, sans hausser le ton, lui rappelle qu’il serait curieux que le conseil vote alors que personne n’a vu le contenu du texte ..." Bon, d’accord, allez, on verra la prochaine fois !" OK Boss !

** " la création d’une régie autonome et de statuts de l’eau et de l’assainissement a été votée et trois membres ont été désignés : Mme Coste, Mme Delebarre et Christian Révelli ."
Cette régie créée pour l’assainissement devra légalement avoir des comptes validés par une commission de 3 personnes : Mme Coste est la gestionnaire du budget communal, elle est responsable des finances  et se trouve donc la mieux placée pour conrôler les comptes et les valider puyisque c’est elle qui les publie ... Le maire indique ensuite qu’il a demandé à Mme Delebarre d’être élue missionnée sur ce dossier et la gentille Dominique a accepté, même en sachant qu’elle n’est jamais là - ou presque - . Le troisième membre choisi pour valider les comptes est sorti, lui aussi, du canotier de Pierre Jugy : en cherchant bien et longtemps, il a proposé la fonction à Christian Révelli, homme très connu sur le village pour ses nombreuses compétences qu’il aime faire partager à son entourage et également (ça peut servir) le frère d’un adjoint au maire !! Mr Pierre Jugy devait trouver un citoyen de son village et sur environ 250 noms possibles, il n’a pu trouver que le frère d’un adjoint ! On appelle cela un " choix opportun" : la mairie voudrait se foutre de notre figure, elle n’aurait qu’à faire la même chose . Mais évidemment, ce n’est pas le cas et il faut se faire à l’idée que la réflexion n’a pas été longue pour arriver à une telle imbécilité . Les trois personnes qui vont contrôler et valider les comptes de la régie eau-assainissement seront primo celle qui réalise les calculs et les totaux, secondo celle qui ne sera jamais là et qui quand elle sera arrivée le vendredi soir tard n’aura guère le temps de jouer avec des chiffres, et tertio un frérot d’élu comme faire-valoir ... Eh bèn, bravo à tous ! ça c’est une vraie commission de validation ... On va sûrement entendre des lèche-bottes dire qu’il ne faut pas douter de la probité des 3 sus-nommés : bien sûr, Arthur ! mais pour éviter que des suspicions naissent, il suffisait d’agir avec un peu plus de finesse pour ne pas prêter le flanc à l’empaffé de lyonnais pourrave qui ne manque pas une critique . Par exemple, Mr Jean Lainé, était un choix intelligent car il a l’habitude des comptes gestionnaires de la commune . Et pour le tourtourain "lamda", il n’était guère malin de choisir le frère d’un élu ... Enfin, c’est fait, c’est voté .... Bravo encore une fois ! Chers Mrs Jugy et Coste, faites donc comme il vous est accordé de le faire (et comme ça vous sert !) mais ne vous étonnez surtout pas que certaines personnes vous fassent quelques petites remarques sur vos comportements et attitudes ... Le plus désolant, comme presque toujours, c’est qu’autour de tout cela le silence soit de mise !

** Questions diverses :

— Vote d’une subvention supplémentaire à l’association des Diablotins d’un montant de 3618 euros .
— Créances irrécouvrables : Sommes dues (centre aéré, cantine..) par des familles depuis de longues périodes d’un montant de 233,79 €. Afin d’assainir les comptes de nombreuses relances ont été faites mais " à l’impossible nul n’est tenu " et le retour des sommes ne se fait pas : le total n’étant pas très élevé, le maire demande que ces créances soient rayées . Accord unanime pour la suppression des créances .
—  Subvention versée pour le festival " Piano dans le ciel " : 3 000 € 
— Total des intérêts courus et non échus : 13 3 03 € (ne me demandez guère d’explications, je n’y connais rien et rien n’a été explicité : les élus doivent savoir !..).
— le SIVOM : (ordures) . coût par habitant est de 1321 € par an (75 pour la collecte et 57 pour le transport et le traitement ). Le maire demande que les tourtourains fassent preuve de civisme et de démarche écologique en prenant garde de diminuer le poids des ordures ménagères : en effet, le tarif appliqué est fonction du poids total collecté sur l’année . 
— Autorisations accordées aux communes de Bras et Vinon d’adhérer au Sivom : accord .
— La Barclays Bank se déclare satisfaite du distributeur de billets et va sans doute valider son installation définitive .
— Les " statues du jumelage " : avec la pose du distributeur Barclays, les deux statues du centaure et des armoiries vont être déplacées sur la façade au-dessus des panneaux municipaux (maison Ferran) : Jean Lainé indique que le comité de jumelage Portaria est favorable à ce transfert . Accord du conseil .
— Arrêté municipal sur le bruit : discussion en conseil à la suite de plusieurs demandes d’habitants qui se plaignent du bruit durant les nuits estivales . Débat sur le thème " comment se donner les moyens de faire respecter les décisions municipales ?" : le maire dit qu’il refuse de prendre un arrêté municipal concernant le bruit car il ne veut pas jouer le rôle du policier...

— Mme Paulin Nadège souligne la question posée par une portion de route sur la Calade, à hauteur des saules : en hiver, l’eau qui déborde du ruisseau cause un verglas trèsdangereux . Le conseil va demander un devis pour la pose de barrières de sécurité : d’ici là, les voitures sont priées de faire preuve de prudence .
— Mme Emmanuelle Paille soulève la question des activités périscolaires , en particulier l’accueil après 16h30 . Les Diablotins peuvent-ils prendre en charge ce temps de garderie ? Le conseil souligne le problème financier mais il va réétudier le dossier . ( depuis, une solution a été trouvée et ce sont les parents concernés qui financent à hauteur de 0,50 cts le matin, et 1,5 € le soir ). 
— Mme Paille informe le conseil que le matériel informatique de l’école connaît de gros problèmes de maintenance : la somme annuelle de 400 € ne permet manifestement pas d’assurer l’entretien régulier et les réparations . Il sera donc nécessaire de prévoir un autre contrat élargi .

— Le festival d’Odin  : Mr le maire a présenté une festivité qui aura lieu cet été 2012, le dernier week-end du mois d’août , le festival d’Odin (le spectacle étant intitulé " Odin’s day" . Quand Pierre Jugy vous présente cela et que la journaliste le traduit sur papier journal, on a l’impression que Tourtour a réussi à devancer les américains pour produire le spectacle et que le stade de Beauveset va remplacer Brodway ! Pierre Jugy fait sans doute semblant de ne pas savoir que ce spectacle "international" est domicilié à Saint-Antonin du Var et que ce qui est prévu à Tourtour a déjà eu lieu à Lorgues l’an dernier . Donc, bravo surtout à Mariette et Geneviève pour avoir trouvé ce spectacle pour cet été .
— Le lotissement de Beauveset : à la surprise générale, Mr le Maire se laisse à une confidence étonnante ! Il émet de gros doutes sur le lotissement et il envisage que les travaux ne commencent pas de sitôt , et même jamais . Le promoteur ne s’engagera qu’à partir de 14 commandes effectives : à ce jour, seulement 4 options d’achat sont engagées (mais aucun centime versé !). Le dossier Beauveset a du plomb dans l’aile , et c’est le maire qui le dit en conseil : ouh la la !! ...

— P L U : Là encore, le maire joue sa partition d’endormeur public et de marchand de sable ! Il avoue tranquillement que rien n’est fait pour rédiger le PLU (alors qu’il avait affirmé que les discussions étaient engagées - encore un mensonge !-) . Avec sérénité , il déclare que le POS est bien plus " permissif " que le PLU et que dans ces conditions on reste dans les statu quo ! Bèn voyons ... Autrement dit, les permis de construire aux amis et aux lèche-bottes n’ont pas de soucis à se faire, le candidat-député n’hésite pas à contourner la loi en toute impunité pour espérer ne pas contrarier sa base électorale .
 

Fin du conseil à 19 h 28 mn.

 

 

Vos commentaires

  • Le 27 janvier 2012 à 22:20, par Goure En réponse à : Conseil municipal

    J’ai tout lu , même le long commentaire !
    Bravo à tous les deux pour votre civisme

Répondre à cet article

Stats | 4 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 28 juillet 2017