Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > Centre Aéré " les Diablotins ". > Activités vacances scolaires . > Centre aéré Les Diablotins, 2018 : un séjour "apocalyptique"...

Centre aéré Les Diablotins, 2018 : un séjour "apocalyptique"...

 Centre aéré Les Diablotins de Tourtour, 

 2018 : un séjour "apocalyptique"... 

Si le terme "apocalyptique" est employé dans le titre, c’est parce qu’il figure sur l’affiche de présentation du séjour proposé au enfants de 11 à 17 ans...

Vous pouvez visionner des dizaines de photos de ce séjour en allant sur la page Facebook de Simba Pardini Leone (directeur de l’agence "Rêves et Veillées) :
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1756785131027558&set=a.1710222452350493&type=3&theater


(je ne vais pas trop insister sur l’orthographe utilisée - le "petit français du Sud" prendrait peut-être un avocat ! - mais néanmoins j’ai hésité devant le terme "aventure pots apocalyptique".(en haut, juste sous le titre)..doit-on lire post apocalyptique ou bien alors pots catalytiques... ? Pas grave, c’est un détail !...Cependant, espérons que Nathalie, présidente des Diablotins, ne me menacera pas, elle aussi, - comme un certain vendeur d’estrasses - de me traduire au tribunal pour une simple galéjade !...

Quelques images de ce séjour :

Le chef de la troupe Wouaf-Wouafun donne les consignes...ça promet de belles empoignades !...(notons que le costume est vraiment adapté à la situation et au scénario..).

Le mini-bus de la Mairie a été également utilisé pour les besoins de la cause militaire apocalyptique... : plusieurs prisonniers y ont été entassés, interrogés par la Wouaf-Wouafun et surveillés par l’équipe de la CommandaTour-tour...

La décharge de Pilabre et la carrière ont été de vrais terrains d’aventures apocalyptiques...

Dans la benne, l’ambiance était chaleureuse...

Stéphanie, la directrice du centre aéré est toujours largement impliquée dans les séjours organisés et elle participe allègrement aux aventures avec les jeunes : on la voit ici contre la "pierre écrite", à quelques mètres de la voie dite romaine...

Comment les moines cisterciens qui occupaient les lieux de Florieyes jusque dans les années 1160 auraient-ils pu imaginer que de tels individus envahissent l’ancienne abbaye avec de tels accoutrements...? (à moins qu’ils ne l’aient alors déjà imaginé et qu’ils aient donc préféré partir alors vers le Thoronet !..)

Bravo à tous ....

Un message de simba Pardini Leone sur Facebook (pour répondre à l’article ci-dessus) : (in extenso)
Tellement de sujets ont pu être abordés durant cette aventures... inspi années 40’, nous avons parlé des résistants, des collabos, de ceux qui baissent la tête et laissent faire les choses, nous avons abordé les concepts de base de la politicaillerie, nous avons parlé de la mort assistée... tant de sujet si sérieux et si lourds que nous avions morcelé notre bilan pour ne pas oublier que nous étions là pour le jeu ;). Les photos de cet album montrent les lieux et actions que nous avons mis en place, mais il est difficile par photo de retrouver la dynamique communautaire qui c’est installée sur le camp des "survivants", d’entendre l’intelligence des échanges menés entre les jeunes politicailleurs dirigeants le camp, de voir leur implications dans la résolution des situations fictives dans lesquelles nous les lançons... Sur ce séjour, nous avons exploré de nouvelles frontières ludo-pédagogiques et nous avons clôturé cette avant-première de saison avec la fierté que nous portons pour nos jeunes, pour le groupe que nous formons et pour les réflexions que nous partageons. Merci Gilbert Giraud pour ce partage

Répondre à cet article

Stats | 10 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le lundi 12 novembre 2018