Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Histoire > Tourtour durant la deuxième guerre mondiale . > Tourtour et la mémoire de la déportation, l’école Nelly Ovadia... > Cérémonie pour l’école "Nelly Ovadia" : entre émotion et honte...

Cérémonie pour l’école "Nelly Ovadia" : entre émotion et honte...

 Cérémonie pour l’école "Nelly Ovadia" :

 entre émotion et honte... 

Bien évidemment, d’aucuns trouveront tout à fait normal qu’un candidat soutenu par le Front National lors de la législative de juin 2017 vienne - sans aucune gêne ni scrupule - inaugurer une plaque pour la dénomination de l’école du village ... Bien évidemment, d’aucuns trouveront qu’il ne faut pas mélanger histoire, mémoire et politique à propos de la cérémonie en hommage à cette gamine (Nelly Ovadia) morte en déportation...

Mais d’autres, tout aussi respectacles, trouveront néanmoins que la manoeuvre politicienne de Pierre Jugy est aussi grossière qu’injurieuse, aussi irrespectueuse que provocatrice : comment pourraient-ils accepter que le maire de Tourtour, candidat d’un parti fascisant qui en arrive à nier l’existence des camps de la mort et à défendre des thèses négationnistes, que ce candidat estampillé FN puisse avoir le toupet plein de vice d’utiliser cet épisode local pour se redonner une image très largement entamée par son tripatouillage avec les pontes lepénistes du Var...??. Comment des citoyens fidèles aux valeurs républicaines du vivre ensemble pourraient-ils cautionner cette basse manoeuvre de récupération, uniquement destinée à tenter de redorer son blason, à se refaire une côte de popularité locale sur le dos d’une famille éprouvée par les horreurs de la déportation...??

Bien évidemment, la famille de la petite Nelly est honorée que l’école de Tourtour puisse bientôt porter le nom "Nelly Ovadia", le comité Yad Vashem également : leurs combats respectifs pour la reconnaissance de l’holocauste sont ainsi valorisés et médiatisés... Certes ... Mais comment peuvent-ils ne pas s’offusquer que ce soit un candidat inféodé à un groupe fascisant qui dévoile la plaque ? Comment peuvent-ils accepter cette offense perverse à la mémoire de la petite Nelly Ovadia ?

Cette cérémonie indigne aura lieu le lundi 18 septembre : le maire gratifiera l’assistance d’une émotion bien préparée, d’un discours aux accents tout autant compassionnels que prémédités et les enfants seront invités à s’associer à ce moment de mémoire, moment quelque peu suspect...

Puisque d’aucuns trouvent cela bien et ne sont pas choqués par l’ignominie indécente du maire, alors....alors ....

Parmi les invités-organisateurs, le CFYV... qui semble curieusement bien laxiste et peu regardant avec celui (Pierre Jugy) qui a osé bafouer les valeurs que le comité défend... Mystère...

Le mémorial de Yad Vashem (יד ושם) est un mémorial israélien situé à Jérusalem, construit en mémoire des victimes juives de la Shoah perpétrée par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Parlement israélien, la Knesset, a décidé sa construction en 1953 en votant la loi du mémorial.

Le mémorial se trouve dans la forêt de Jérusalem, sur le versant ouest du mont Herzl (mont du Souvenir) à 804 mètres d’altitude.
Yad Vashem assure la mémoire de ceux qui périrent et rend hommage à l’héroïsme et au courage de ceux qui luttèrent contre le projet nazi d’exterminer les Juifs et que l’on nomme des Justes parmi les Nations.

Chargé de la mission vitale de perpétuer la mémoire de la Shoah, Yad Vashem travaille pour assurer que l’héritage de la Shoah sera transmis aux générations futures et demeurera pour l’éternité dans la conscience de l’humanité.
Quatre domaines d’activités :

 ** Commémorer les six millions de Juifs qui périrent et les nombreuses communautés juives qui furent détruites pendant la Shoah afin qu’elles soient commémorées éternellement.
 ** Documenter les événements, collecter et préserver des millions de pages de documents, d’écrits, de témoignages vidéo, de photographies, de films et d’objets de la période nazie afin que les archives historiques soient les plus complètes possibles.
 ** Eduquer, sur une grande échelle, afin que des centaines de millions de personnes dans le monde entier puissent assimiler les leçons qui doivent être apprises à la suite de la Shoah, et assurer que cela ne se reproduira plus jamais.

______________________________

Pour ce dernier objectif, "EDUQUER", une telle cérémonie avec un candidat à la botte du Front National, c’est une bien curieuse leçon éducative.... Mais............

 

Répondre à cet article

Stats | 0 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 12 octobre 2017