Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Environnement > Climat, pluviométrie. > Conditions climatiques.

Conditions climatiques.

Conditions climatiques.  

Pour le tourtourain, il fait toujours beau : quand il pleut, c’est parce qu’il faut de l’eau pour les arbres, les prés et les jardins. Le climat de la région est considéré comme le plus agréable de la France : il est vrai que les observateurs météorologistes s’accordent à souligner certains changements climatiques (plus de pluies sur l’année) mais il reste que les conditions météo du Haut-Var sont encore les plus bénéfiques.  

    

Essayons d’en savoir un peu plus sur le climat de la Provence et de notre région varoise :

   

    

L’ensoleillement

 L’ensoleillement en Provence est le plus important de la France. Le département du Var ainsi que celui du Vaucluse sont les plus ensoleillés de France.

Ce qui frappe la Provence, c’est son soleil. Un soleil qui frappe durement les façades,les terrasses et qui oblige à une protection. L’hiver, il y a tout intérêt à le faire entrer le plus profondément à l’intérieur des pièces.

L’été, il faut le contenir,l’empêcher de rentrer. Ceci conduit à une situation paradoxale : de trop grandes ouvertures seront favorables l’hiver mais redoutables l’été.

La Provence est recherchée pour son soleil. C’est son atout le plus important. Quand il ne brille pas, les provençaux ne se sentent pas bien, ils sont inquiets. Leur caractère se modifie. Ils trouvent cela anormal. Ils se mettent à rechercher des causes, pensant par exempe qu’il y a un dérèglement planétaire et parlent de couche d’ozone.

Ils deviennent irascibles et coléreux. Tout en effet est régi pour qu’il soit célébré. Quand il est là, ils s’en protègent, ferment les volets de leur maison. Ils ne sortiront jamais torse nu pour lui rendre hommage. L’été, l’astre devient feu.

C’est le " cagnard", un soleil brûlant ! "Fai un souleù que toumbo qu’en suco". La chaleur devient excessive : il faut s’en protéger.

  

Les vents dominants :

Le Mistral nait d’une situation météorologique qui combine à la fois un refroidissement sur les sommets alpins, l’amenant à s’engouffrer dans le couloir rhodanien attiré vers une force dépression située dans le golfe de Gênes.

A partir de Valence où il devient mistral, sa force s’accentue le long du couloir à des pointes pouvant dépasser les 100 Km./h. Il prend Avignon de plein fouet au nord (on dit qu’à Avignon le vent ne s’arrête pas), puis il s’inclinera légèrement en direction nord-ouest pour atteindre la région Aixoise et sera parallèle à la côte vers Toulon où il est en ouest. En Camargue, il sera plutôt nord-est. Sa vitalité diminuera pour n’être qu’une petite bise à St-Raphaël.

Les pluies :   

Alors là, pour les pluies, on a un spécialiste, un passionné, un "propi" fanatique, c’est le cousin ! Michel Giraud ! Vous savez quoi ?... Depuis plus de 15 ans, il fait les relevés de pluies sur Tourtour... Eh oui ! Vous lui demandez quel est le relevé de février 1998, il va sur sa base de données et il vous donne le nombre de cm et de cl . C’est pas beau ça ? Sacré Michèou !
En plus, il m’a promis que bientôt (la notion de temps chez Michel est assez aléatoire et fluctuante) il ferait part sur notre site des résultats des données collectées. Cela fera un bon article, bien documenté et précis.

Il pleut en moyenne 900 à 1000 mm en moyenne sur l’arrière pays et 600 à 700 mm sur les côtes. Il peut y avoir des précipitations de 100 mm en l’espace de 24 heures (à Vaison-la-romaine en 1992, 179 mm en quelques heures).

Si la Provence est considérée comme un pays où il ne pleut pas ou presque pas, il n’empêche que les précipitations peuvent prendre des proportions gigantesques et catastrophiques en quelques heures. Il suffit de se rappeler le drame de Vaison-La-Romaine (en septembre 1992) où en deux ou trois heures l’Ouvèze est montée de plusieurs mètres entraînant tout sur son passage. Tous les provençaux ont encore en mémoire la violence de ces précipitations ; une Durance pleine,des crues soudaines, des vignobles inondés,des routes coupées et des ruissellements emportant des morceaux de colline.

On se souvient qu’à Tourtour, le 11 août 2005, un orage de grèle a provoqué d’immenses dégâts sur la commune : pare-brises éclatés par dizaines, tous les " Vélux " percés, des milliers de tuiles cassées, des toitures à refaire...  Sur la place, les platantes avaient perdu pratiquement toutes leurs feuilles et un trentaine d’oiseaux avaient péri par la violence des grélons. 
 L’Hôtel-restaurant " la Petite Auberge" avait dû refaire une quinzaine de chambres inondées : on raconte (et ça deviendra une légende du village) que devant ce carnage, le propriétaire totalement abattu s’est écrié, entre deux sanglots :" tout est foutu, tout est perdu. Il ne me reste plus qu’à être maire, au moins je serai tranquille " ! L’histoire locale retiendra qu’il a tenu parole, il est devenu maire mais grâce au soutien de Saint-Denis, il a réussi aussi à sauver son auberge. Respect Pioù !

Et la neige ?  
On en parle pas souvent mais elle existe. Sans remonter à l’hiver 1956 qui a atteint les sommets jamais inégalés, on peut se souvenir du 28 février 2001 où environ 60cm de neige sont tombés dans la nuit : des milliers de pins cassés et tombés sur les routes ou les chemins ce qui a demandé des mois d’entretien par la DDE. Sur le jardin public, les 4 jolis pins ont été détruits et ils ont été remplacés par des mûriers-platanes. Sur la place, la neige arrivait pratiquement à la hauteur des serrures des voitures... Moun Dioù !

La lumière du haut-Var : 

Sans cette lumière vive, aiguë, rayonnante, le Haut-Var semblerait sans doute bien triste ; lumière faite de soleil et du grand purificateur qu’est le mistral. Pure lumière de chaque instant de nos paysages, de nos maisons, de nos jardins.

Sans cette lumière nous aurions l’impression d’habiter une terre étrangère, sûrement plus au nord et sûrement plus triste.

Lumière chaude qui anime les façades et la couleur des enduits, des murs de pierre. Lumière de la joie de vivre. Lumières de fête.

L’opposition des éléments, les contrastes du temps :

La Provence est excessive dans la manifestation de ses éléments. Que ce soit le feu : on a tous en mémoire les terribles incendies qui ont ravagé en quelques jours des milliers d’hectares . (Chaque été, les soldats du feu doivent combattre des centaines de départs de feux rarement accidentels). Que ce soit l’eau avec les inondations de ces dernières années. Que se soit l’élément vent avec les tornades capables de déraciner des arbres.

Même en-dehors de ces séismes qui sont comme la crète, l’apogée d’une manifestation brutale, il y a toujours une oppposition. Si dans sa géographie, son relief, ses paysages, la Provence est une terre de contraste, elle l’est aussi dans ses manifestations climatiques entre pluie et sécheresse, froid et chaleur, vent et accalmie, lumière et ombre.

Cette opposition se trouve sur cette terre . Pour la lumière par exemple, il y a une opposition entre une forte clarté, un soleil trés fort et des pénombres et des ombres en obscurité. Pour l’eau, opposition entre des précipitations et une sécheresse. Pour le vent, opposition avec le mistral trés fort et des périodes d’accalmie.
Egalement opposition dans les températures, températures trés chaudes et températures trés froides. 


Sur les conditions et prévisions météo du département, vous pouvez consulter 2 sites pratiques :

http://www.lion1906.com/departements/var/tourtour.php
http://www.info-meteo.fr/

 

 

 

 

Vos commentaires

  • Le 16 mai 2010 à 18:27 En réponse à : Un passionné de la Provence et des orages

    Bonjour, je m’appelle Christophe et suis passionné par tout ce qui concerne la Provence.

    J’habite actuellement Bordeaux et compte déménager vers Draguignan puis un jour, si l’occasion se présente vivre à Tourtour.

    En effet, la situation géographique de Tourtour me fascine : Vue panoramique exceptionnelle sur toute la provence verte et jusqu’au Lubéron (extra pour les clichés d’éclairs ! ) , faune et flore très riches et luxuriantes, seulement à 60 km de la méditerranée, à 30 minutes des Gorges du Verdon et à 1h30 des stations des premières ski, sans parler de son climat exceptionnel ...

    Toutefois, en tant que chasseur d’orages, j’aurais voulu que vous m’éclairiez sur la fréquence et l’intensité moyennes des orages visibles depuis le village de Tourtour.

    Tourtour peut il être considéré comme un lieu de prédilection de chasse d’orage, du fait de sa situation sur une butte dominant la moyenne Provence ?

    Aperçoit on souvent des éclairs à l’horizon, sachant que la vue panoramique est exceptionnelle ?

    Ces orages donnent ils des éclairs puissants et nombreux ?

    Si vous pouviez prendre quelques instants pour répondre à ces question, je serai très honoré et davantage éclairé.
    Merci à l’avance et Bonne journée.

  • Le 19 mai 2010 à 11:04, par Gilbert Giraud En réponse à : Orages !!....

    Bonjour Monsieur, vous serez le bienvenu quand vous arriverez à Tourtour et votre passion pour la Provence sera largement récompensée. Concernant les phénomènes orageux je me suis renseigné auprès des anciens du village et il est évident que les conditions climatiques ont bien évolué depuis environ deux décennies : les principales modifications concernent le caractère imprévisible des précipitations orageuses . Autrefois, les " vieux " sentaient venir le gros orage avec précision mais aujourd’hui chacun est démuni devant les prévisions météo locales . Néanmoins, vous pourrez apprécier certains phénomènes orageux car les reliefs sont très visibles de notre village à vue panoramique : nul doute que vous aurez la chance de faire de magnifiques clichés d’orages estivaux sur la Sainte-Baume, le Mont-Faron ou en direction du Verdon et le lac de Sainte-Croix . Cela dit, quand vous résiderez à Tourtour vous aurez également l’occasion d’assister à certains orages de type " oraux de rage " se produisant soit sur la terrasse deu Bar des Ormeaux (le fameux orage Loquès étant réputé depuis longtemps) ou bien lors des conseils municipaux ( le plus connu étant l’orage Lavergne) ... A bientôt .

Répondre à cet article

Stats | 4 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 17 novembre 2017