Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 06 . Comptes-rendus des conseils municipaux . > Année 2014 . > Conseil Municipal du vendredi 5 septembre 2014 : le retour des Moulières (...)

Conseil Municipal du vendredi 5 septembre 2014 : le retour des Moulières !!...(1ère partie).

 Conseil Municipal de Tourtour 

 du vendredi 5 septembre 2014 : 

 le retour des Moulières !!... 

 (Première partie ) 

Premier conseil après la saison estivale... les mines sont réjouies, les teints sont bien hâlés...et la salle est de plus en plus petite (vivement que le public ne soit plus là !!...).
Approbation du compte-rendu séance 20 juin 2014 : vote à l’unanimité .
Lecture de l’ordre du jour de la présente séance, approbation unanime.

Début de la séance à 18h06. Trois sièges sont vacants, Nadège Paulin, Olivier Révelli et Sébastien Oliviéri . Dans l’assistance (donc le public…à pétanque, on dit « la galerie » !) sept personnes.
Le maire demande l’approbation du compte-rendu de la séance du 20 juin 2014 ainsi que l’approbation de l’ordre du jour du présent conseil. Unanimité votée.

1) Prolongation d’un contrat aidé :
Pour faire "sérieux et règlementaire" (essayons de croire que cette attitude ne restera pas une exception et que cela deviendra une règle de conduite - dans tous les domaines - !), le maire demande le renouvellement du contrat aidé pour le Musée des Fossiles en précisant qu’il ne peut pas donner le nom ( !) alors que tout le monde sait qu’il s’agit de Brice Delahoche !!...
2) Création d’un contrat d’agent non titulaire (cdd) dans le cadre d’un remplacement d’un agent titulaire en congé maladie :
Le maire ne peut donner le nom ( !) mais chacun sait qu’il s’agit d’un l’emploi en remplacement de Magali à la bibliothèque (Magali à qui tout le monde souhaite un rapide retour au village).
3) transformation d’un emploi d’adjoint technique 2eme classe en 1ere classe :
Là, comme ailleurs, le nom n’est pas donné mais là, pour une fois, on ne sait pas de qui il s’agit !... Félicitations à cet employé(e) pour cette nomination.
4) création d’un emploi technique 2ème classe en remplacement d’un agent en disponibilité  :
Nathalie Simon s’étant placée en disponibilité pour une durée indéterminée (un congé de ce type peut s’echelonner de 1 à 10 ans), le service de restauration scolaire sera désormais assuré par Maureen Barthillat qui a satisfait aux critères demandés par la municipalité (diplômes).
5) délégation dans les fonctions d’officier d’état civil à trois agents municipaux titulaires  :
Les employées administratives seront donc habilitées à signer certains actes d’état-civil ou de procédure communale.
6) changement de régisseur de recettes " droit de place du marché" :
En remplacement du tandem Gil Dall’Erta et Magali Paille, le régisseur sera donc dorénavant Mr Alain Ouaki (avec son acolyte Gil D’E en « sous-traitance ».
7) convention 2014-2015 avec le centre de gestion 83 régissant la fonction d’inspection dans le domaine de prévention des risques professionnels :
Convention annuelle signée pour conseils donnés par l’organisme CG83 en aide aux employés territoriaux.
8) participation aux prestations de services du SDIS (Pompiers) au profit des collectivités locales :
Le maire explique que la Cour des Comptes a décidé que les subventions versées aux secours-pompiers par les Conseils Généraux devaient maintenant relever du financement par les communes. De nombreuses communes (dont Tourtour) ont signé une motion pour réclamer que le financement se poursuive par le Conseil Général…Affaire à suivre !
9) convention de service à la personne au profit d’un magnétiseur  :
Mr Louis Mossino (pompier, ex potier-glacier) a fait la demande de signature d’une convention avec la mairie pour l’utilisation d’un local en vue de l’exercice de la fonction de magnétiseur. Le conseiller Alain Ouaki nous raconte son passage chez le kiné Vincent, sa longue attente due à une belle affluence et son règlement de 55€..Il estime donc (pour le kiné, l’onglerie et le magnétiseur) qu’un loyer à décider entre 50 et 100€ ne serait qu’une mesure de justice sociale et financière au regard du budget communal. Plusieurs conseillers font part de leur accord sur un paiement de loyer à réclamer (et semblent favorables à la somme de 10€) : le maire déclare qu’il informera les trois pôles concernés dans un premier temps et le conseil municipal ensuite pour la suite à donner à la proposition de loyer à 100€.
10) modification des statuts de la communauté de communes  : les statuts de la LGV (comme d’autres statuts administratifs) doivent souvent être révisés et modifiés pour se trouver en conformité avec les nouveaux règlements, décrets. Pour cette modification, sont concernés l’intégration du relais services publics et celle du soutien à la mission locale. Accord unanime.
11) frais de mission engagés par les élus : Le maire demande l’accord du conseil pour le remboursement des frais de mission des élus …Avant le vote, le conseiller Arnaud Pianetti demande quel en est le montant…
Un détail : au cours du conseil, Arnaud a posé quelques questions mais à chaque fois, juste après les premiers mots de réponse du maire, il fait un signe avec la main gauche en disant « non, non, mais … !..) comme il s’excusait d’oser !...Tu as été élu en tant que conseiller d’opposition et tes électeurs t’ont fait confiance pourcela et sûrement pas pour que tu serves de potiche entre les deux fenêtres !... Drôle d’attitude, mon cher Arnaud : ne t’excuse pas de poser une question mais plutôt, excuse-toi de ne pas en poser plus !...Il est important que tu ne te gênes pas de poser des questions et surtout que tu ne te contentes pas de réponse sous forme de mises en touches : sois bien là pour réclamer des précisions et sois encore là pour ne pas lâcher l’affaire avant d’avoir connu « le fin mot de l’histoire » et pouvoir ainsi en informer les tourtourains …(tes anciens colistiers de l’équipe Nicolas Milosevic seront peut-être là pour t’aider !...en tout cas, ils devraient être là pour t’épauler et te soutenir !... mais c’est une autre histoire qui méritera bientôt un petit article !!..).
A la question d’Arnaud, le maire répond que cette éventualité ne se pose presque jamais sauf, « peut-être », pour le voyage à Paris en train pour l’Assemblée des Maires de France (AMF) chaque année, environ 100€… On imagine qu’une ligne budgétaire est consacrée à ce sujet (la preuve on demande l’accord du conseil !) mais on ne saura rien de plus …(et comme Arnaud n’insiste pas, on en reste là !...bèh voyons …et la secrétaire générale des services qui ne pipe mot !..)  
12) créances irrécouvrables :
Chaque année, certains sommes dues par des administrés n’ont pas été recouvrées et le conseil municipal doit accepter de les prendre en compte comme étant « irrécouvrables », donc perdues : il s’agit de dettes de cantine, frais de toiture, eau, etc…La somme est au total d’environ 1 00€ : accord du conseil .
13) décisions modificatives  :
Alors là, ne m’en veuillez pas mais je n’ai pas compris grand-chose à ce 13ème point (néanmoins, je me console en sachant que je ne suis sans doute pas le seul à avoir nagé !) : il s’agit d’une ligne budgétaire 23 qui passe à la ligne 21 du chapitre, passant d’un compte d’investissement de 60 000€ à une subvention à inscrire de 70 000€. Donc, rien compris à ce passage du 23 au 21 et comme personne n’a rien demandé, on va considérer que tout baigne…
C’est comme cela que la Cour Régionale des Comptes est invitée quelquefois à faire un peu de lumière et qu’elle poursuit ensuite ses recherches comme le chien truffier déterre les rabasses ...
14) désignation des délégués au Syndicat Mixte de l’Argens (1 titulaire 1suppléant) :
Ce syndicat mixte doit fixer les cadres de responsabilités en cas de grosses inondations : pour assister à ces réunions, le titulaire sera Gil Dall’Erta et le suppléant, Henri Ferran (en tant que responsable des pompiers).
15) retrait des communes de Salernes et de Sillans de la compétence PIDAF :
Autrefois c’était le Sivom du Haut-Var qui gérait les déchets et l’organisation générale qui en découlait. Aujourd’hui c’est le PIDAF et la communauté de communes LGV doit prendre en charge les frais qui ne sont plus gérés par le Conseil Général…
16) rapport annuel 2013 sur le prix de la qualité du service public d’élimination des déchets ménagers et assimilés :
Le dossier est consultable en mairie : les 2 conseillers municipoaux attachés à ce dossier sont Mélanie Arnauné et Gil Dall’Erta.
17) extension de la compétence n°8 "maintenance et éclairage public" au SYMIELECVAR :
 Le conseil aura à se prononcer à la prochaine réunion : en effet, la maintenance assurée par SymielecVar est à hauteur de 6 500€, celle d’ElectroVar arrive à 4 000€ mais semble moins fiable. Décision reportée.
18) adhésion de la commune du MUY au SYMIELEC VAR  :
Accord du conseil pour cette adhésion.
19) renouvellement autorisation exploit de la carrière "Grand Défens" :
Le maire informe le conseil que le préfet a accepté la poursuite de l’exploitation de la carrière pour 20 ans et que le dossier est consultable en mairie.
Dans Var-Matin, miss Bono-Barane écrit : " L’assemblée édilitaire a aussi accordé à la SARL Giraud l’autorisation " : eh bien non, chère dame, l’assemblée édilitaire (donc le conseil municipal) n’a rien accordé du tout, c’est le préfet qui a décidé de l’autorisation !...
20) motion de soutien à l’action de l’AMF sur les conséquences de la baisse massive des dotations de l’Etat  : Le maire informe le conseil municipal qu’une pétition nationale est engagée pour protester contre la baisse des subventions du Conseil Général aux collectivités territoriales : accord unanime. (un détail : Isabelle Bono en fera le grand titre sur Var-Matin alors que ce sujet n’a duré que 1mn14s… ! ).
Précision : quelques minutes avant la fin du conseil, le portable du maire avait sonné, il avait répondu rapidos ...(les esprits chagrins en déduiront que Monica voulait savoir si elle commençait à faire rissoler les échalottes sur les fourneaux de l’auberge en attendant l’arrivée de son Bocuse de mari !)...Après le 20ème point, le maire dit que l’on peut passer rapidement aux questions courantes "puisqu’il reste un petit instant et que chacun est pris par le temps " (autrement dit ...bougeons-nous, bobonne attend !...hihi !!..). Donc, pour "finir" ...
21) affaires courantes :
le bouquet final .....
Et c’est là que l’on va s’apercevoir que trois sujets importants pour la vie de la commune sont relégués dans le chapitre "affaires courantes" alors qu’il sera bien facile de constater qu’elles sont loin d’être courantes ....,
Le sujet est tellement criant de supercherie qu’il mérite une deuxième partie à cet article...
Donc, espérons que vous aurez envie de lire le prochain article qui s’intitulera évidemment :
"Conseil municipal du vendredi 5 septembre, ...le retour des Moulières, (deuxième partie) ...Avec les commentaires de Var-Matin et de notre correspondante aussi attitrée que préférée (enfin, presque !).

Alain Ouaki demande la parole :
" L’an prochain, nous avons prévu de refaire la place du village et tous les chemins de la commune : quand on voit combien tout cela va nous coûter, on s’aperçoit que l’on n’aura pas les sommes nécessaires. Je propose donc que l’on vende la maison en ruine qui est aux Moulières "....
A moins d’être des lapins de trois semaines ou de fréquenter la moyenne section de maternelle, on aura bien compris que ce sujet a été gentiment proposé par le staff immo-foncier Lavergne-Révelli-Jugy-Coste en envoyant Alain Ouaki en première ligne pour lancer le bouchon... Mais hélas, le bouchon est encore poussé un peu loin et la ficelle est décidément bien grosse ....
La suite dans la deuxième partie...

Répondre à cet article

Stats | 8 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 12 octobre 2017