Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 08 . Le garde-champêtre, la sécurité, la Gendarmerie, les faits divers (...) > Le garde-champêtre . > La " Police Rurale " de Tourtour . > Coup de tonnerre à Tourtour !... le garde champêtre met le maire à l’amende (...)

Coup de tonnerre à Tourtour !... le garde champêtre met le maire à l’amende ...!


 Coup de tonnerre à Tourtour !... 

 le garde champêtre met le maire à l’amende !...


Manifestement, " Pierre et Christian partent ensemble en vacances " ne sera pas le prochain volume d’une série de témoignages vécus sur le village de Tourtour !... Par contre, ce qui est sûr c’est que les rapports entre la municipalité et la marée-chaussée ne sont vraiment pas au beau-fixe en ce début d’été .... L’arrivée d’un garde avait été annoncée avec une belle publicité de la plume pommadeuse de Var-Matin et les habitants commençaient à louer les services rendus par le garde champêtre qui mettait du coeur à l’ouvrage ...

Mais, pourtant ....

Ces derniers jours, les bureaux de la Mairie ont tellement tremblé sous les enguelades entre le maire et le garde champêtre que plusieurs employées administratives ont craint des dommages sérieux pour les murs fragiles du château ...

Mais que se passait-il entre les deux hommes  ? Pourquoi le maire s’en prenait-il aussi vertement à son garde champêtre ? Et quelles étaient les raisons qui poussaient le représentant de la Police Rurale à ne pas s’en laisser conter ?...
Il n’aura pas fallu bien longtemps pour que les langues se délient : le garde a intelligemment commencé à en parler à des oreilles bienveillantes qui lui avaient été chaudement recommandées car elles sont tellement bien ouvertes à chaque bruit qui circule qu’elles ont acquis une réputation qui dépasse les limites de la localité !...Malgré son arrivée récente, le garde a déjà appris que quand on raconte certaines choses à des cancannières patentées, on est à peu près certain qu’au prochain café après le repas de midi, la totalité du message va être retransmise avec force détails et gestes appuyés pour donner toute crédibilité au secret éventé !... (il se peut même qu’on lui ait conseillé de passer par ce circuit pour ensuite se diriger immanquablement vers le réseau du saligot qui écrit des articles sur internet ...auquel cas, il aurait bien raison de le penser !..., la preuve !).

C’est donc ainsi, par des chemins tortueux qui font le charme de notre cher village, que l’on apprend que le garde ne verrait pas son contrat renouvelé après la fin de la saison et que son action sur le village serait terminée aux alentours de fin septembre ) . La fin du contrat sera en tout cas aisée à décider puisque cette fonction sur la commune était soumise à une période contractuelle que les deux parties avaient définie ensemble : en principe, le maire aurait décidé que la fin du contrat arriverait à la clôture de la saison estivale, ce qui n’est pas d’une précision sans faille : on suppose donc que ce serait pour "environ fin septembre"...

Mr Christian Baroni , garde champêtre, avait été engagé par la première adjointe qui avait reçu le garde et qui s’était appuyée sur la base de CV prometteurs . Néanmoins son emploi sur le village de Tourtour signifiait aussi une période de six mois avec une formation en alternance, une semaine sur deux . La formation du représentant de la "Police Rurale" devait permettre à court terme d’obtenir le certificat d’assermentation, ce qui est un avantage dans l’exercice de la fonction de garde champêtre . Le maire de Tourtour avait - depuis 2008 - toujours refusé d’employer un garde sur une longue période mais les incivilités et les faits de délinquance (cambriolages) en forte progression avait conduit à un revirement que, d’ailleurs, les habitants n’avaient guère critiqué car la population et les acteurs économiques (commerces, galeries, bars, restaurants...) se plaignaient de plus en plus et réclamaient une prise en charge municipale de cette question qui nuisait gravement à l’image du village . Pierre Jugy avait donc, avec l’appui de ses conseillers municipaux, décidé d’engager un garde champêtre qui allait pouvoir agir sur ces phénomènes sociétaux qui gangrénaient gravement la commune avec une évolution de plus en plus rapide et inquiétante .
La brochure municipale (Actualités-Tourtour n°7) avait accordé plusieurs paragraphes, photo et tableaux pour expliquer la venue du garde et préciser son champ d’action sur la localité . Tout semblait donc aller pour le mieux et chacun se félicitait vraiment de cette arrivée d’un garde qui a su montrer, dès son arrivée, une attitude ferme mais calmement résolue et un abord agréable que les tourtourains ont vite apprécié .

Mais alors, pourquoi donc ce brusque changement de cap et ce nouveau revirement de position de la part du maire ? Que s’est-il passé ? Evidemment, il n’est guère possible de savoir exactement- aux termes précis près - ce qui s’est dit mais le point de départ du litige porte sur un aspect du travail qui ne correspondrait pas aux engagements du départ . Le maire voulait que le garde participe également à des travaux "techniques" et il avait donc demandé au garde de travailler, ces jours-ci, à la peinture des lignes blanches au sol, vers les immeubles des Ribas. Cela a été clairement entendu en Mairie et nul ne pourra donc le nier ! Le garde, sur la foi des termes du contrat signé et des attributions qui lui étaient données, a donc légitimement refusé en signalant que son emploi prévoyait son action "éducative" sur le village auprès des habitants et qu’elle se complétait par les séances de formation en alternance : en aucun cas, l’aide du garde champêtre pour peindre, maçonner ou faire des voyages à la décharge pour vider les camions...n’avait été abordé lors de l’entretien avec Mme Coste ou Mr Jugy . Donc, tout à fait dans son droit, Mr Baroni a mis un véto clair et net en refusant la peinture des lignes blanches aux immeubles des Ribas...(il a paraît-il proposé que le responsable des services techniques municipaux se charge de résoudre cette question mais il semblerait qu’entre les gradins du théâtre de verdure et la "mise en eau" de piscines privées, cela ne lui laisse guère de temps à consacrer au reste...).

Quelques murs du château ont alors tremblé car ce cher Pierre Jugy n’aime guère qu’on lui tienne tête et il a aussi beaucoup de mal à constater que quelqu’un puisse ne pas lui baiser les orteils simplement parce qu’il leur donne à manger (alors qu’il oublie tout bonnement que ce sont les contribuables qui paient le garde) ! Le maire n’arrive toujours pas à faire la différence entre la Mairie où il est le représentant élu par les habitants et sa position de restaurateur-hôtelier-aubergiste où là, il peut agir en patron d’une entreprise commerciale privée !!... Il serait temps que notre maire comprenne que ce n’est pas parce que les bureaux de la mairie sont dans un château du village que le maire - Pierre Jugy soit-il - peut alors se croire le seigneur des lieux régnant sans partage sur ses vassaux !...

Un détail : le garde a aussi raconté à l’une de ses "confidentes" que le maire, en fin de discussion, après avoir pris une bonne crise, lui a déclaré avec aplomb : " mais attention, même avec tout ce qu’on s’est dit, le matin vous devez avoir "la banane ! "...Le garde, peuchère, n’est toujours pas revenu de cette attitude plus que curieuse de la part d’un maire et il le plaint avec une compassion sincère ...

Répétons-le, Pierre et Christian ne partiront pas ensemble en vacances et ils ne fêront sûrement pas le réveillon avec les mêmes papillottes ! Le feeling n’a pas totalement bien marché et la confrontation a été rude !
Alors, évidemment, quand un "simple" garde champêtre se permet de lui mener la dragée haute et ne se plie pas à ses quatre volontés, à ce moment-là, le sieur Jugy se met dans tous ses états et il prend sa crise qui résonne dans les couloirs ...(à ce propos, il a fait mettre deux portes blindées à son bureau avec code à taper, un coffre-fort pour les archives "sensibles", il faudrait donc, fort logiquement, qu’il investisse maintenant sur des cloisons moins perméables ...).

Le garde champêtre a donc décidé de mettre tout cela sur la voie publique (c’est bien le cas !) pour expliquer aux tourtourains que la cassure du contrat ne vient que du non-respect par le maire des engagements pris initialement . Avec prudence (et clairvoyance), il veut éviter que le maire joue un tour de passe-passe ou trouve une entourloupe qui laisserait croire que la séparation entre les deux parties est consécutive à une faute de l’agent territorial ou à une non-application des tâches confiées ... On peut d’ailleurs se féliciter que notre garde champêtre ait pu réagir de cette façon intelligemment adaptée car il se met ainsi à l’abri d’un retour de manivelle en se plaçant en position de force face au maire qui va tenter de nous trouver une excuse bidon et pratiquer encore une fois sa démarche de l’enfumage qu’il manie avec une addiction désormais vraiment inquiétante ... On peut donc s’attendre à des revirements rapides ! Thierry Coste va t-il intervenir en justicier local pour venir menacer le garde comme il a su le faire à un élu (Jean-Marie) et le garde saura t-il alors continuer à faire front ?...

Dans l’état actuel de ce coup de tonnerre au château, le garde champêtre a donc mis le maire à l’amende ... Il le met dans une position bien inconfortable grâce à une démarche basée sur une analyse fine de la situation ! Il est bien malin ce garde ! Maintenant , le maire va devoir se justifier devant ses administrés et expliquer à ses électeurs qu’il a recruté un garde pour lui faire peindre des lignes blanches !!...(en tout cas, Pierre Jugy a fait la preuve que lui avait, encore une fois, dépassé la ligne rouge !!...). Comment ce "fin diplomate" va-t-il pouvoir endormir les gens en leur racontant de nouvelles couillonnades pour justifier le non-renouvellement du contrat alors que l’arrivée du garde avait été annoncée comme une impérieuse nécessité : le maire aura beau se cacher derrière d’obscures excuses, la bourde aura été bien faite et il pourra essayer avec conviction de faire croire qu’il s’agit d’un "malentendu", le garde caura déjà posé les jalons et il sera difficile alors de le tenir pour responsable du clash !...
Le maire va donc être contraint de rebrousser chemin sur ce chapitre et il ne pourra guère se séparer du garde champêtre dans de telles conditions, à quelques mois des municipales de 2014 ...

La dernière fois que Pierre Jugy a voulu faire le caïd du village en renvoyant une employée administrative qui avait le grave et insupportable défaut de ne pas se prosterner devant lui , la commune en a fait les frais et quels frais !! En effet le tribunal administratif s’est prononcé en faveur de Christine et a annulé le licenciement, le maire a fait appel et a perdu à nouveau : la procédure est finie, Christine est à la retraite mais la mairie a du lui verser son salaire pendant ces plusieurs années et le coût total du caprice de Pierre Jugy (avec salaires, amendes et avocats) avoisinne les 80 000€ ( oui !quatre-vingt mille euros ! pour éviter que vous pensiez à une erreur de nombre !). Il serait quand même raisonnable que le litige avec le garde ne conduise le maire à faire un nouveau caca merdeux qui coûte encore un autre bras aux finances communales !...

On verra bien, n’est-ce pas ? ... (en tout cas, la situation de l’insécurité, des vols, des cambriolages et des incivilités ne s’arrange guère : de toujours plus nombreux dépôts sauvages d’ordures et de gravats sont encore visibles autour du village et dans la nuit de vendredi à samedi, deux énormes parasols ont été volés sur une terrasse ...
Il se murmure néanmoins que l’un des deux gênait gravement certains habitants pour leur vision globale de la place des Ormeaux mais, pour l’instant, aucun élément probant ne permet à coup sûr de les accuser formellement ou les confondre : les gendarmes auront alors du mal à résoudre l’énigme, l’enquête s’annonçant bien difficile... (comme disait le grand Jacques " chez ces gens-là, on ne parle pas, monsieur, on ne parle pas !.. ).

Le conseil municipal a voté son accord pour la videosurveillance, nul doute que les travaux vont bientôt commencer !...

 

Vos commentaires

  • Le 25 juin 2013 à 21:30, par Goure En réponse à : Le garde champêtre

    C’est pas à Saint-Tropez mais à Tourtour que le garde champêtre va devenir célèbre. Voici un film de court métrage pour votre festival courts-courts !

  • Le 27 février 2014 à 15:02, par FNGC En réponse à : Le garde champêtre

    Bonjour,

    quelque soit l’objet des polémiques entre Monsieur le Maire et son Garde Champêtre, permettez moi de souligner ici que les Gardes Champêtres sont des fonctionnaires territoriaux recrutés sur concours ou par détachement ( décret 94-731 du 24 -08-1994 modifié) Ils doivent suivre une formation initiale obligatoire organisé par le CNFPT....Leurs missions sont encadrées et fixées par ce décret.

    Ceci dit, il n’existe pas de recrutement sous contrat pour un poste occupé normalement par un fonctionnaires comme c’est le cas. Un contrat de six mois ? Alors que cela correspond à la durée de formation, et après ? Il aurait fallu mettre en place un détachement de un an minimum...Le tribunal administratif appréciera.

    Le statut de la fonction publique territoriale est préçis sur la nomination des fonctionnaires, et notamment pour les gardes champêtres et les agents de police municipale....Il convient de respecter le statut de chacun...Voir le code général de la fonction publique territorial.

  • Le 27 février 2014 à 19:14, par Gilbert Giraud En réponse à : Le garde champêtre

    Sur votre adresse est noté le sigle FNGC (Fédération Nationale des Gardes Champêtres ) et vous semblez effectivement au courant des textes règlementaires qui régissent cette fonction : vous avez noté les diverses erreurs commises par le maire de Tourtour et, comme vous le dites, c’est le tribunal administratif qui jugera ...(pour info, ce même maire a licencié abusivement une secrétaire en 2009 et son caprice a coûté environ 80 000€ à la commune...) : il nous reste à espérer que le montant sera moins élevé pour le cas du garde champêtre mais les soutiens dont il dispose ne nous rassurent pas sur les finances communales (même si cela nous rassure pour le jeune GC qui donnait satisfaction aux habitants )...A suivre ...

Répondre à cet article

Stats | 1 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 12 octobre 2017