Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 02 . Le Conseil Municipal. > Démission au conseil municipal de Tourtour !

Démission au conseil municipal de Tourtour !

 Démission au conseil municipal de Tourtour !!! 

Hier après-midi, coup de tonnerre dans l’équipe municipale du maire !! Le conseiller en charge des dossiers culturels a donné sa démission !! Le texte intégral de la lettre transmise au maire est visible dans le prochain paragraphe et quelques commentaires sont ensuite rédigés en réaction avec cet élément important de notre actualité communale .

____________________________________________________________

Monsieur le maire,

Le conseil municipal actuel a été élu,en 2008, sur un engagement de continuité des projets initiés par le municipalité précédente : notamment un projet de logements sociaux sur le terrain communal de Beauvezet dont l’objectif était de permettre à des familles, de préférence jeunes, disposant de revenus moyens, de rester sur la commune ou de s’y installer, dans le cadre d’un lotissement occupant 1/4 du terrain communal, comprenant 23 habitations individuelles, dont les voies et les espaces verts restaient dans le domaine public.

Ce projet a été abandonné et un autre lui a été substitué, baptisé «  Domaine de Beauvezet  ». Il est d’une tout autre nature et ampleur : immeuble collectif «  résidentiel  » d’une vingtaine d’appartements en marge d’un «  ensemble résidentiel  » entièrement privé et fermé (mur de clôture) comprenant un «  espace aquatique avec pool-house  » pour 39 villas avec des prestations d’un niveau supérieur, la plupart avec piscine. L’ensemble occupant les 3/4 du terrain communal, la commune ne disposerait plus de réserve foncière, proche du village, disponible pour l’avenir. 

Ce nouveau projet n’a plus du tout les mêmes finalités. 

L’écart entre les deux projets est tellement important qu’il était, selon moi, indispensable de consulter les Tourtourains par voie de référendum. J’ai fait cette proposition lors d’une séance du conseil municipal l’été dernier : elle a été rejetée par 9 voix contre et 2 pour. Puis, lors de la séance du conseil municipal du 30/11/2010, la décision d’autorisation de vente des parcelles nécessaires à la réalisation du nouveau projet a été adoptée par 9 voix pour et 2 contre ( Jean Lainé et moi ). 

Ma participation à votre liste était motivée par la réalisation du projet initial qui me semble vital pour l’avenir de Tourtour. Mon malaise est allé grandissant au fur et à mesure que les distorsions entre les décisions prises par le conseil municipal actuel et nos engagements s’accentuaient. 

A tel point que, aujourd’hui, j’en suis conduit à vous présenter ma démission du conseil municipal.

Jean-Marie BREMOND, le 5 mars 2011 .

____________________________________________________

Commentaires  :

Le texte est sobre et reflète sans aucun doute l’état d’esprit de Jean-Marie face aux dérives politiciennes et expansionnistes de l’équipe municipale sous la conduite du maire, Pierre Jugy.

Il est évident que la démission (déposée hier en mairie) est le résultat d’une longue réflexion et d’une analyse précise de la situation dans laquelle est confrontée notre village . A l’occasion des conseils municipaux, Jean-Marie a très souvent soulevé des points qui lui paraissaient poser quelques problèmes et la question du lotissement de Beauvezet n’était pas le seul sujet de ses interventions : on se souvient par exemple des joutes orales avec son voisin de table, le fameux Marc-Mal (le sieur Lavergne), celui qui renvoie toujours les questionneurs dans les cordes...

Je revois encore la scène mythique où Jean-Marie s’était étonné (c’était au printemps 2008) que le vote de l’achat d’un mini-bus soit mis à l’ordre du jour alors que le maire venait d’expliquer que les gosses du centre aéré utilisaient déjà ce véhicule (qui revenait d’ailleurs ce jour-là d’une excursion dans le Vredon)... Jean-Marie avait également demandé quels avaient été les contacts pris avec les différents fournisseurs potentiels en vue de l’obligatoire appel d’offres . Les réponses alambiquées du premier magistrat resteront dans les mémoires des présents à ce conseil mémorable qui était (déjà..) une caricature de fonctionnement démocratique d’une assemblée d’élus du peuple . 

Dans sa lettre de démission Jean-Marie insiste beaucoup (et principalement) sur les tribulations que le village connait dans le cadre du lotissement de Beauvezet . Ce projet immobilier que la nouvelle équipe municipale (celle élue en février 2008) devait conduire en droite ligne (donc en continuité) avec les objectifs définis par la liste conduite par Jean Lainé lors du mandat précédent : on peut toujours émettre des doutes ou des réserves sur ce genre d’assertions mais parfois, il est facile de remonter aux archives et aux déclarations antérieures (comme on dit...les écrits restent !). Par exemple, vous pourrez retrouver le texte intégral de la brochure électorale distribuée par la liste Jugy où il est clairement expliqué que les dossiers engagés seront poursuivis ... Voir le lien ci-dessous (article n°123 : programme de la liste Jugy, 2008)
tourtour.village.free.fr/spip.php

Dans cette démarche de continuité dans les dossiers, Messieurs Lainé et Brémond avaient accepté de figurer sur la liste conduite par Pierre Jugy : il est évident que si le maire actuel avait fait état de contacts possibles avec des promoteurs tels que France-Confort, Jean-Marie n’aurait jamais participé à la campagne électorale. 
Autrement dit, le conseiller municipal démissionnaire a aujourd’hui la très nette impression de s’être fait rouler et il quitte donc ses fonctions électives . Il faut noter que Jean-Marie faisait partie de la liste Jugy qui avait été entièrement élue (la liste Pélissier n’ayant eu aucun élu) : donc Mr Brémond quitte sa propre liste car il ne se retrouve absolument plus dans la politique municipale conduite par ses collègues de la liste . Les maisons les moins chères du lotissement Beauvezet sont actuellement au tarif de 300 000 € et il est clair que cela ne rejoint absolument pas les objectifs définis par les promesses électorales. Ce projet de lotissement à l’entrée du village continue à alimenter les conversations et la démission d’un conseiller municipal vient encore plus fort souligner le panier de crabes qui est accroché à tout cela !!

Ceux qui pensent que tout va toujours bien à Tourtour seront bien obligés de constater malgré tout que quelques "légères anicroches" viennent parfois perturber la soi-disante sérénité de l’équipe tourtouraine du conseil municipal...

Bien évidemment, quelques esprits un peu mieux "éclairés" que d’autres rétorqueront que de toutes les façons Jean-Marie Brémond est un "homme de gauche" et que, par définition il ne pouvait pas s’entendre avec le maire qui a beau se déclarer "sans étiquette" mais passe néanmoins son temps dans les jupons des politiciens de droite du département (à commencer par les Piselli et Audibert-Troin..). Il reste à espérer que l’autre conseiller municipal qui ose se positionner en travers de certaines positions municipales ait encore tout son courage pour poursuivre son rôle de contre-pouvoir : souhaitons donc à Jean Lainé de résister encore et toujours aux dérives du maire et de ses acolytes.

Jean-Marie Brémond sera également accusé de ne pas avoir rempli sa fonction élective avec la plus grande diligence : notre site lui a quelquefois reproché un manque d’implication dans certains dossiers qui relevaient de sa délégation de " conseiller municipal chargé de la Culture" : à sa décharge, il faut relever aussi que le maire lui avait rajouté très vite une autre conseillère (Dominique Delebarre) avec la ferme intention de court-circuiter les actions, les initiatives et les propositions de Mr Brémond . Ce genre de pratique relève du manque de confiance et de la mise sous surveillance et immanquablement, Jean-Marie a accusé le coup mais n’a pas réussi à le tenir jusqu’au bout (le coup ..).

On imagine difficilement comment on réagirait soi-même dans certaines conditions mais il y a fort à parier que l’on aurait parfois des réactions similaires . Un exemple : vous seriez conseiller municipal et un tourtourain nommé Thierry Coste (mari de la première adjointe) viendrait vous "faire la leçon" (à deux ans de la retraite) et vous menacerait à mots couverts du style "je sais où tu travailles", "je sais combien tu as de jours d’absence", "je connais tes notes d’inspection", "tu devrais te méfier"... croyez-vous que vous seriez dans les meilleures dispositions pour accomplir votre tâche dans le calme et la sérénité ?? Croyez-vous que vous seriez courageux ou téméraire ??

Jean-Marie a voulu se battre pour son village et lutter pour défendre des valeurs citoyennes, morales et sociales : il a essayé de préserver le contenu de projets (énumérés dans le catalogue des propositions électorales de la liste Jugy) qui allaient dans le sens de l’intérêt des habitants mais il a été contraint de reculer et, en dernier recours, de céder . Il est resté fidèle à ses engagements et il a voulu respecter les promesses qui avaient été faites : devant l’abandon du projet initial au profit d’une autre démarche totalement dénaturée et en opposition ave les objectifs fixés auparavant, il a été contraint à présenter sa démission . Qu’il soit remercié pour son action militante et son souci prioritaire du service public et de l’intérêt général : regrettons que certains gros bâtons aient été placés dans ses roues pour l’empêcher de mener à bien ce qu’il avait entrepris pour le bien du village .

Et que ceux qui se frottent les mains devant le départ d’un conseiller contestataire en profitent bien !! L’histoire est toujours longue et les conséquences n’arrivent pas toujours aussitôt ..... On verra bien !

Salut Jean-Marie ! Ti far pas trô dé marri san !!

Un détail : nous sommes sans doute nombreux à languir en attendant l’article qui sera rédigé sur cette soudaine démission par Madame Bono pour Var-Matin !! La passeuse de pommade va-t-elle manquer de crème ?....

 

 

Vos commentaires

  • Le 7 mars 2011 à 22:00, par Goure En réponse à : Démission d’un CM

    Article TRES TRES intéressant prouvant que ça réfléchit et que ça réagit à Tourtour. Bravo.

  • Le 7 mars 2011 à 23:27, par Gilbert Giraud En réponse à : Bravo ...

    Chère Rose, je sais très bien que Facebook occupe beaucoup de ton temps mais il faut avouer que le commentaire que tu as fait ce soir sur la démission est à ranger dans la catégorie des mini-mini . Et ne m’en veux pas de penser que tu as apparemment lu avec une grande célérité et que tu as analysé avec à peu près la même vitesse : Le conseiller démissionnaire (Jean-Marie Brémond) a effectivement réfléchi et réagi mais cela ne signifie pas que cette attitude citoyenne soit une pratique partagée sur la commune . Mr Brémond quitte l’équipe minicipale sur laquelle il avait été élu au premier tour car il ne peut plus participer à une politique communale indigne des promesses électorales qui avaient été faites aux habitants . Chère Rose, sur des sujets aussi brûlants que celui d’une démission, il serait judicieux que le mot "bravo" soit associé à quelque chose (ou quelqu’un) de précis afin que les éléments soient clairs et sans ambiguité . Ta phrase laisse entendre qu’à Tourtour ON réfléchit et ON réagit : tu manques de repères strictement locaux car cette appréciation est largement erronée . Bien sûr, les habitants réfléchissent mais ils ne réagissent guère et c’est ce qui est désolant ! L’exemple du lotissement de Beauvezet est significatif : le projet initial est totalement dénaturé, les électeurs sont floués mais les réactions sont quasi inexistantes . Heureusement Jean-Marie a réagi mais hélas, il a été contraint de céder : il est le seul à mériter le "bravo" . A bientôt .

Répondre à cet article

Stats | 6 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 19 octobre 2017