Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Environnement > Ecologie, développement durable . > Des puits de gaz de schiste à Tourtour...?

Des puits de gaz de schiste à Tourtour...?

 Des puits de gaz de schiste à Tourtour...? 

 

Ils ont créé à quatre le collectif " Non au gaz de schiste 83 " voici trois semaines. Brigitte Grivet, ingénieur en agronomie et viticultrice à Lorgues, est tombée par hasard sur des articles concernant le gaz de schiste et les dégâts que son mode d’extraction entraîne. Elle a alerté Christian Dépret, un retraité amoureux de l’environnement. Lequel a reçu un coup de fil d’un habitant du Val, inquiet lui aussi. Et puis un médecin s’en est mêlé. Très rapidement, leur blog (1), lancé le soir de leur première réunion, a trouvé un large écho.

Le collectif a décollé très vite et sa première réunion, hier, à Salernes, a été un succès. Salle comble, foule attentive et réactive pour écouter les explications d’un géologue ou d’un ingénieur pétrole. Le sujet de la colère commune : le dépôt d’un permis de 6781 km2, dit " permis de Brignoles ", qui recouvre les trois quarts du département, pour prospecter le sous-sol varois afin d’en extraire ce gaz en fracturant les roches. " On a eu beaucoup de mal à obtenir des informations sur ce sujet ", a raconté Brigitte Grivet, que la préfecture de Région a finalement renvoyée à Paris. " Il règne autour de ce dossier une réelle opacité. "

Les problèmes engendrés par ce type d’exploitation, sont, eux, transparents : pollution de l’eau (il faut 10 à 15 000 m3 d’eau pour chaque puits, mélangés à 100 à 600 produits chimiques), de l’air, paysage abîmé... " C’est pourquoi il est important d’agir tant que le permis est déposé, mais pas encore autorisé. Il faut empêcher la signature définitive ", insiste le collectif. " Après, ce sera trop tard. "

De nombreux soutiens :
Agir, oui, mais comment ? En impliquant la population et les élus dans ce combat. Quelques maires, présents ou représentés à cette réunion, semblent s’intéresser de près au problème. Les conseils municipaux de Brignoles, Néoules et Garéoult ont voté des délibérations pour interdire toute exploration sur leur commune. Le conseil régional s’est exprimé aussi dans ce sens. Néoules met à la disposition du collectif sa salle municipale pour y organiser des réunions. À Pontevès, les élus de la communauté de communes Provence d’Argens-en-Verdon devraient se retrouver bientôt pour débattre du sujet.
La " contestation citoyenne très forte ", dont le collectif est porteur, va de son côté continuer à s’organiser dans les jours à venir " car la contre-attaque en face s’organise. Le gaz de schiste est très rentable. " Manière de dire que les grands groupes pétroliers derrière ces projets ne lâcheront pas facilement le morceau…

Le collectif va donc s’étoffer, poursuivre sa campagne de pétition et d’information et multiplier les contacts, notamment avec les autres collectifs, car comme l’a fait remarquer Luc Léandri, conseiller régional, " on ne peut rester sur le Var. La question est plus large. Un tiers du territoire régional est concerné par les permis. Il faut élargir le collectif aux syndicats, aux associations. "

Supplément à l’article de Var-Matin , rencontre entre la journaliste et Véronique Jannot :

Véronique Jannot habite Salernes depuis 25 ans. L’actrice " adore ce département. Je me sens citoyenne de la planète ", dit-elle. C’est pourquoi elle a assisté avec intérêt à la réunion sur le gaz de schiste, car " on risque de saccager des terres. On ne pense qu’à ponctionner alors qu’il y a d’autres sources d’énergie comme le solaire ou le vent à exploiter ", a-t-elle regretté.

http://gazdeschiste-collectif-var.over-blog.com

1. http://gazdeschiste-collectif-var.over-blog.com
E-mail : nonaugazdeschiste83@gmail.com

Salle comble à Salernes hier, pour la première réunion du collectif varois.

Un détail : sur les 25 années en question, Véronique Jannot a vécu quelques courtes années à Tourtour, quartier de Camp-Fournier (où elle possède encore quelques terres).

Un commentaire (précisions) du collectif " Non au gaz de schiste 83 " à propos de l’article du 13 mars : 

Merci à Catherine Aubry et à Var Matin pour cet article clair et qui retranscrit très bien l’atmosphère et les grandes lignes de cette réunion.
Catherine Aubry n’a pu reprendre dans son article l’ensemble des différents artisans de cette réunion, et nous le comprenons, c’est pourquoi il est utile de citer qu’en plus de Brigitte Grivet et Christian Dépret, il y avait en tribune la dynamique coordinatrice Valérie Hanocq que les familiers de Cobionat Biocoop de Salernes connaissent bien, Pierre Arnoult du Val, l’auteur du coup de téléphone qui a tout déclenché, aussi les compétents intervenants Georges Baroni, ingénieur pétrole, Jean Marie Laure, docteur en médecine et Julien Beltramo, docteur en géologie.
Merci de même, à Josiane et Marianne à l’accueil, Philippe à la caméra, au technicien sono et vidéo, et grand merci à la commune de Salernes et à son maire, Nicole Fanelli, d’avoir permis l’organisation de cette manifestation citoyenne.

Les objectifs poursuivis par le site " tourtour, notre village " visent prioritairement à souligner certains points qui touchent le village, à mettre le doigt sur des situations délicates ou pénibles, à mettre l’accent sur des problèmes qui sont déjà posés ou qui risquent de l’être à brève échéance : le sujet des forages éventuels est important et nous devons nous en préoccuper "avant qu’il ne soit trop tard" (comme il est dit dans l’article du journal). Nous ne nous posons certainement pas en donneurs de leçons et nous laissons le soin à chacun de prendre ses responsabilités mais dans le même temps, nous ne pourrions nous satisfaire de laisser les choses dans le manque de transparence et de clarté . Notre site joue donc sa fonction de relais d’information et de concertation entre diverses parties , sans plus .

Il n’est évidemment pas question d’accuser la municipalité de participer à cette éventualité d’exploitation puisque nous ne disposons pour l’instant d’aucun élément d’informations concrètes sur ce sujet : et c’est dans cette optique que notre site peut avoir un petit rôle à jouer ou une petite pierre à apporter ... Devant cette incertitude et cette absence totale de précisions, il faut espérer que notre équipe municipale saura nous informer très vite sur sa position de principe dans cette démarche : la municipalité de Tourtour est-elle prête à organiser une réunion d’information publique pour préciser son orientation sur ce débat qui touche directement le développement durable de notre commune ? L’article de Var-Matin précise que certains maires ou conseillers municipaux étaient présents à la réunion de Salernes : les élus de Tourtour avait été invités, ont-ils assisté au débat . La journaliste souligne également que plusoieurs conseils municipaux en séance ont déjà voté des motions d’opposition aux futurs projets envisagés : n’est-il pas légitime que les élus tourtourains se réunissent pour débattre de ce sujet important et n’est-il pas souhaitable que la population soit largement informée de la réflexion (en plus d’y être, si possible, asssociée !!). 
Certains vont encore préférer vouloir jouer le refrain du "ce n’est pas grave, ça ne sera pas chez nous, faut pas s’affoler..." et autres litanies habituelles du laxisme et du silence omertique ambiant ...Il n’est pas évident que cette position attentiste soit la plus raisonnable. Dans tous les cas, le débat est lancé, des responsables associatifs sont déjà en ordre de mobilisation , c’est à chacun d’entre nous de nous poser quelques questions . Mais si rien n’est grave, alors tant mieux, n’est-ce pas ??

Vous pouvez obtenir plus de renseignements scientifiques en consultant deux sites relativement accessibles : voir ci-dessous.

cdurable.info/Alerte-Gaz-de-schiste-Sud-France-Forages-Valence-Montpellier-Ales-Cevennes,3164.html
Et un autre :
www.notre-planete.info/actualites/actu_2639_gaz_schiste.php

 

Vos commentaires

  • Le 14 mars 2011 à 22:18, par Goure En réponse à : Gaz de schiste

    J’avais lu l’article dans Var-Matin.
    J’ai une amie en Ardèche très impliquée dans la défense de l’environnement et contre l’exploitation du gaz de schiste.Des actions ont été entreprises.Peut-être devrons-nous agir également si la menace se précise.

  • Le 4 avril 2011 à 09:44, par Christiane En réponse à : Préserver un si beau site...

    Re-bonjour, Mr Giraud, je vous ai envoyé mon premier message hier et, déjà, j’ai envie de réagir sur un autre sujet. J’ai étudié de près les dégâts provoqués par le gaz de schiste, en consultant divers sites Internet. Je ne signe pas souvent de pétitions, sauf pour la sauvegarde de la nature (animaux, déforestation...) J’invite tout le monde à signer celle-ci. Certains départements sont très mobilisés contre ce "massacre", il faut absolument que nous nous sentions tous concernés ! Merci à vous. Cordialement.

Répondre à cet article

Stats | 4 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 14 décembre 2017