Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 08 . Le garde-champêtre, la sécurité, la Gendarmerie, les faits divers (...) > Deux attentats à Tourtour le soir du réveillon !!!

Deux attentats à Tourtour le soir du réveillon !!!

 Deux attentats à Tourtour 

 le soir du réveillon !!! 

 

Bèn oui ! l’information réclame une grande diversité d’approches et une rubrique " faits divers " fait partie de ce qui se passe, se raconte, se discute, se commente ... Evidemment, les habituels pisse-froid vont regretter que l’on parle de voitures brûlées ailleurs que dans les quartiers "défavorisés" : parler des incidents dans les Zup où des adolescents barbares s’en donnent à coeur joie , cela fait jaser dans les chaumières et les bastides ! Par contre, parler des mêmes choses dans un petit village touristique, alors là, c’est commettre un pêché de lèse-majesté, c’est soulever le couvercle posé sur le non-dit, c’est tomber dans la spirale du manque à gagner à cause du tourisme contrarié ...

Oui, mais !!........ à force de cacher le ci et de taire le ça, de détourner la vérité, de travestir la réalité, de donner le change et de toujours vouloir fermer les yeux comme le préconise la politique de notre chère autruche (même si elle ne peuple pas les pâturages tourtourains !...), à force d’agir ainsi on se retrouve dans les filets de l’hypocrisie et de la perte de toutes valeurs humines, sociales, morales et citoyennes ...

Donc, en résumé, notre site " tourtour, notre village " crée une nouvelle rubrique " faits divers " où seront relatés les anecdotes, épisodes, accidents, incidents, drames ... qui se déroulent sur le village mais qui se sont déroulés autrefois : les faits divers qui traversent les décennies ont aussi le droit de figurer sur les colonnes de notre site .

Pour le moment, consacrons quelques lignes à la nuit de la Saint-Sylvestre du réveillon du 32 décembre 2011.

Pour la nuit de la Saint-Sylvestre 2011, le ministre Claude Guéant avait mobilisé 60 000 fonctionnaires de police dans le cadre des mesures de prévention des exactions traditionnelles perpétrées par des bandes constituées (avec les records enregistrés chaque année en Alsace ) .

Cette année, le Ministère de l’Intérieur a déclaré que la nuit du Réveillon n’ a pas connu autant de dégâts que les autres années mais ces statistiques nationales ne peuvent ignorer les cas isolés qui sont en deçà des chiffres moyens .

Par exemple, si l’on prend le cas de notre village et que l’on fait une projection globale sur le pays, on va aboutir de facto à des résultats surprenants : rendons-nous compte, une voiture brûlée sur une commune de 500 habitants ça correspond à 2 pour 1 000 et ainsi de suite ...Ce qui se traduit par l’équivalent de 80 voitures brûlées sur une ville comme Draguignan (en tenant compte des moyennes statistiques) .

Autrement dit, notre cher maire doit se féliciter de ce très bon résultat : lui qui se gargarise d’être toujours le premier à..., le plus malin pour..., le seul à avoir ..., ce cher Pierre Jugy peut donc se vanter d’avoir eu le plus gros pourcentage de voitures brûlées sur sa commune en fonction du nombre d’habitants, à l’occasion du Réveillon du Jour de l’An à Tourtour ... Record de France en cours !

voiture brulée

Une voiture qui brûle à Tourtour dans des conditions suspectes et jamais résolues , ce n’est pas non plus la première fois : on se souvient de la voiture de Karine et Féfé qui avait été réduite en cendres lors de la campagne électorale de février 2008 ...

Revenons à l’actualité :

En ce 31 décembre 2011, une voiture a brûlé près de la petite chapelle de la montée Saint-Denis : cet incendie s’est propagé au relais-central téléphonique : tout a brûlé et le village s’est trouvé privé de téléphone et de connection internet . Durant une bonne semaine, le village a compris que les téléphones portables étaient une invention qui méritait d’exister ...

Immanquablement, une telle histoire dans un village, ça soulève des tas de questions et des montagnes d’hypothèses , en même temps que nombre de rapides polémiques qui naissent à chaque coin de ruelle et devant chaque comptoir . Chacun y met son grain de sel, sa théorie, sa vérité, ses déductions ... Et là, comme par hasard, on retrouve un peu tout et son contraire , celui qui sait, celui qui a vu .. Mais à Tourtour, une expression célèbre fait les beaux jours des discussions , c’est la célèbre " j’ai entendu dire que ..." . (encore un peu plus haut dans la hiérarchie, nous n’oublierons pas la formule magique de notre chère Monique Rabbia qui commence toujours deux phrases sur trois par " moi, j’ai toujours entendu dire que ...", ce qui - d’après elle - confère donc à la phrase un caractère de vérité universelle !).

Dès le soir du réveillon, en tout début de journée du dimanche , la polémique a commencé sur l’intervention des pompiers : Alain Amoyel a été le premier à constater le début d’incendie et il a prévenu les pompiers immédiatement . Mais les secours n’ont pas pu "sortir" de la caserne car il fallait attendre l’ordre du CGI (Centre de Gestion des Interventions - où travaille mon frère Luc, qui lui, n’est pas lyonnais !) . Après quelques palabres (sans doutes inutiles), le véhicule est "sorti " et l’incendie a été éteint rapidement . Résultat du sinistre, une voiture brûlée et un central téléphonique détruit .

 

Les conséquences directes sur le véhicule sont faciles à imaginer, mais celles sur le central n’ont pas été tout de suite évaluées . Néanmoins, dès le lendemain matin, le village entier était privé de téléphone et d’internet .

A partir de ce moment-là, logiquement, quelques questions peuvent se poser : notre célèbre correspondante de Var-Matin ne s’est posée aucune question, elle a fait un article sur les ouvriers qui réparaient le central télaphonique ... Merci mme Bono, toujours autant de rigueur dans votre boulot d’information du citoyen !

On peut effectivement considérer (c’est la théorie du clan Révelli-Simon) que l’incendie d’une voiture juste à côté d’un central de communication n’est que le fruit d’une malencontreuse coïncidence et que l’affaire ne mérite pas que l’on passe du temps à y réfléchir ! Certes ! Autrement dit, sur les 200 véhicules environ qui se trouvaient au village le soir du réveillon, la seule voiture qui ait pris feu c’est celle qui se trouvait la plus proche du central téléphonique !! Bèn voyons ! Avouons que c’est une drôle de coïncidence !....

Ce qui est légèrement curieux , c’est que la municipalité reste silencieuse sur cet incendie et les dégâts occasionnés qui se chiffrent en dizaines de milliers d’euros ( + la voiture). D’après des sources qui sont habituellement autorisées , une camionnette aurait été vue à ce moment-là avec trois hommes à bord, sur le parking, juste en face du restaurant La Table : par contre, personne n’a vu la route empruntée par ce véhicule pour quitter Tourtour . 
Bien sûr, peut-être qu’aucun rapport n’existe entre les deux faits mais il est possible aussi qu’un rapprochement puisse être établi : l’enquête nous en apprendra sans doute plus , à moins que le dossier ne soit rapidement classé !

Mais pourquoi serait-il classé le dossier, direz-vous ? Eh oui, pourquoi donc ? Ce n’est quand même pas un petit incident où 2 gamins de 12 ans ont fait déborder le lavoir ! 
Le schéma classique à Tourtour consiste à ne rien chercher, à laisser faire, à ne pas se poser de questions , tout cela pour éviter que les vaguelettes provoquées puissent avoir des conséquences sur l’activité et l’image du village (ce qui est loin d’être prouvé !).

Et pourtant, quel mal y aurait-il à émettre des hypothèses quand on se retrouve face à un problème posé ? Une voiture brûle à côté d’un central qui prend feu et qui est détruit, QUE S’EST-IL PASSE ?

Certains avancent l’idée de jeunes "légèrement avinés" qui auraient voulu conclure l’année 2011 par un coup d’éclat mais cette hypothèse est discréditée par l’ambiance festive qui régnait sous le chapiteau . D’autres pensent que le feu a été provoqué par un pyromane local qui aurait voulu fêter le Nouvel An avec son aisance coutumière : là aussi, il semble que l’idée ne tienne pas la route car le gonze en question s’est, depuis peu, reconverti dans la récupération d’engins de chantier. 
L’ hypothèse la plus souvent entendue sur la place du village concerne plutôt la possibilité d’une intervention extérieure (pourquoi pas la camoinette bleue) où des "terroristes" du coin seraient venus donner un petit avertissement à quelques personnages tourtourains qui mériteraient qu’on leur parle un peu différemment du pays, eux qui se déclarent en territoire conquis ! Pour simplifier, des gens bien intentionnés se seraient pointés à Tourtour pour faire comprendre à Pierre Jugy et à Thierry Coste qu’ils doivent se méfier de tout ... S’agirait-il de simples voyoux attirés par le distributeur bancaire ? (durant plusieurs jours au début janvier, des vigiles ont été engagés pour surveiller le distributeur !) ? Ou bien s’agirait-il de nervis d’un groupe politique qui voudrait faire renoncer Pierre Jugy dans la bataille électorale ? Le succès attendu de notre maire attire des jalousies et tous les moyens sont bons pour écarter ce candidat bien placé pour remporter le scrutin du 17 juin 2012 : dans ce cas-là, soyons tous très vigilants pour signaler tout colis suspect ou tout personnage ayant un comportement suspect afin d’éviter que notre maire ne soit victime du deuxième attentat perpétré sur sa commune . (malgré tout, méfions-nous de ne pas appeler les gendarmes pour chaque touriste qui viendra boire un coup au Bar des Ormeaux !). 

Je sens d’ici l’odeur des reproches qui vont me tomber dessus ! du style : "ohoù, Gilbert, t’exagères vraiment , tu parles d’attentats, t’en dis trop ! " ou alors " Eh bèn, c’est pas malin , tu fous la panique .. :" ou du genre " c’est pas la peine de parler de ça !..." . 
Je suis habitué à ce genre d’arguments de la part de ceux qui voudraient conserver longtemps la politique de l’omerta, de la bouche cousue et de la peau de saucisson devant les yeux : pour changer un peu, je pousse un trait plus appuyé ... Puisque soi-disant rien ne s’est passé ce soir-là, quand j’en parle , je fais un contre-pied et j’écris " deux attentats " ... Chacun son style !

 

 

 

 

Vos commentaires

  • Le 21 janvier 2012 à 21:44, par Goure En réponse à : Toujours plus forts

    Y a rien à dire !! Vous êtes toujours les plus forts à Tourtour !!
    Deux attentats !!!
    Rien à Ampus. On en crève de jalousie !

Répondre à cet article

Stats | 4 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 12 octobre 2017