Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Patrimoine local > 14 . Le patrimoine foncier et immobilier . > Devant la nouvelle attaque contre les Moulières, les tourtourains vont (...)

Devant la nouvelle attaque contre les Moulières, les tourtourains vont réagir !!....

 Devant la nouvelle attaque municipale 

 pour la vente de la propriété des Moulières, 

 les tourtourains vont réagir !!.......

L’équipe municipale se frise les moustaches après sa réélection de ce printemps et elle en profite donc pour tenter de rouler les tourtourains dans la farine (surtout depuis que la nouvelle boulangerie est dans un local loué par le maire !..) : la dernière trouvaille pour arnaquer les citoyens du village, c’est la nouvelle attaque en règle pour vendre une partie du patrimoine foncier de la commune...Le projet de vente des Moulières revient sur le devant de la scène ...

Durant la dernière séance du conseil municipal (début octobre) le conseiller Alain Ouaki (manifestement téléguidé par le maire Pierre Jugy et ses adjoints Marc Lavergne et Olivier Révelli) a soumis l’hypothèse de la vente de la maison des Moulières pour permettre le financement des travaux de réfection des chemins communaux et la restructuration de la place centrale du village (!!)...Mr le maire, par l’odeur alléché et par le bon coup attiré, propose donc qu’une estimation soit demandée au service des Domaines, procédure légale obligatoire pour ce type de dossier.

Bien évidemment, il ne s’agit que d’un nouveau tour de passe-passe en essayant de nous endormir avec l’argument financier, "pour faire les travaux de la place et réparer les chemins" ...Tout le monde aura bien compris que la vente de la maison des Moulières ne serait que le départ d’une manoeuvre immobilière de plus grande envergure : après la maison, la commune sera toujours en difficultés budgétaires (!) et elle voudra donc vendre les autres parcelles. Pour éviter un tel démantèlement du patrimoine foncier de Tourtour, les habitants doivent se mobiliser et faire obstacle aux atteintes graves à la sauvegarde du patrimoine local.

Une pétition est donc engagée pour recueillir le plus de signatures en opposition avec cette dérive des élus du village.

Historique des faits :

En 2003, la mairie de Tourtour a acquis la totalité de la propriété des Moulières pour une somme de 540 000 € : le financement avait été possible grâce à un prêt bonifié sur 15 ans consenti à la mairie pour 80 000 € et le reliquat de 460 000 € étant accordé par une subvention du Conseil Général du Var (afin de réaliser une zone de loisirs sur cet espace naturel).
** En 2010, au conseil municipal du 12 novembre, le Maire fait part de l’estimation qu’il avait demandée aux Domaines :
- 550 000 € pour les parcelles B238 à B241.
- 140 000 € pour un ensemble boisé.
Le conseil municipal (10 voix pour et 1 voix contre) a émis un avis favorable au principe de vente pour les parcelles B238 à B241.
** En 2011, conseil municipal d’avril, le maire renouvelle l’information de la vente des Moulières mais aucun vote ne valide ce fait (mais le dossier rouge "Moulières" trône sur le bureau du maire ...).

** Une pétition recueille plus de 200 signatures et le maire est obligé d’en tenir compte : il ajourne le dossier ...
** le 14 juillet 2012, le maire déclare que la vente des Moulières n’est "pas d’actulité" mais que la question se poserait en cas de difficultés financières de la communbe (sic !)...
** Octobre 2014 : le maire revient à la charge et propose la vente d’une partie du territoire des Moulières (en attendant la suite !) : une nouvelle pétition est rédigée pour mobiliser les tourtourains.


Enoncé de la pétition : (octobre 2014).

" Nous, soussignés, (tourtourains, résidents, visiteurs, touristes..) sommes totalement opposés au principe de vente d’une quelconque parcelle ou maison de la propriété des Moulières .
Ce site magnifique doit rester le fleuron du patrimoine foncier qui reste au village. La municipalité n’a pas été élue pour dilapider ce patrimoine déjà fortement amputé. De plus, cette zone est une réserve naturelle à préserver, en particulier pour ses réserves en eau, richesse à conserver pour les décennies futures .
Le Conseil Général du Var avait accordé une importante subvention de 460 000 € pour l’aménagement d’une zone d’activités de loisirs : il serait illégal et immoral de profiter de cette aide publique pour une vente à des intérêts privés.
Nous, soussignés, demandons au conseil municipal d’organiser une réunion publique d’information (en présence des responsables du Conseil Général) afin de clarifier les positions de chacun et envisager la mise en place d’un référendum local sur ce sujet primordial pour l’avenir de la commune
.

" AUCUNE des PARCELLES de la propriété des MOULIERES NE DOIT ETRE VENDUE "...

Vos commentaires

Répondre à cet article

Stats | 8 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 12 octobre 2017