Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Traditions > 01 . Les fêtes au village. > La Fête de l’Oeuf > La Fête de l’Oeuf 2010, 20ème édition . > Dimanche 4 et lundi 5 ...

Dimanche 4 et lundi 5 ...

 Dimanche 4 et lundi 5 ...  

 

Pour l’année 2010 les deux jours de la fête ont été le dimanche 4 et le lundi 5 avril : certains anciens se souviennent que lors des premières éditions, la Fête de l’Oeuf se déroulait sur trois jours (elle commençait le samedi et quatre fois elle a commencé le vendredi ...).

Pour cette 20ème édition, le journal Var-Matin a déjà fait les commentaires élogieux comme sait si bien le faire la correspondante locale, Isabelle Bono . Autrement dit, pour souligner et gratifier les diverses activités et animations, il suffira de se référer à cet article que vous retrouverez sur Internet...

Fête de l'oeuf à Tourtour

Dans le présent article du site, le doigt sera plutôt posé sur des aspects qui ont été un peu oubliés par la passeuse patentée de la pommade municipale mais qui méritent pourtant un léger examen critique de la part d’esprits libres ... 
Par exemple, il est dommage que l’on ait oublié de se féliciter de la solidarité exemplaire qui a existé entre les différentes terrasses de la place du village : en effet, l’après-midi toutes les tables et chaises étaient occupées pour satisfaire les clients de passage, non seulement par les bars mais également par les restaurants qui ont donc joué le jeu du bar intérimaire ouvert en complément, pour la prévention des risques de déshydratation des visiteurs. Heureusement qu’à Tourtour, on n’est guère soucieux des règles en vigueur sur les licences deux, trois ou quatre... le principal c’est que le soleil brille pour tous !! Au niveau des crêpes, même démarche commune solidaire, les visiteurs ont eu le choix entre plusieurs qualités et plusieurs prix suivant les lieux ....

Un peu dommage aussi que l’on omette de parler de la décoration générale du village pour cette édition-anniversaire censée être un événement majeur des festivités pascales de la région : le minimalisme a été de rigueur, à l’image de la fontaine centrale où les seuls éléments décoratifs se sont réduits à des branchages de genêts et des rameaux d’oliviers (ça tombait bien c’était la période de leur taille..). Aucune couleur, aucun ballon, aucun oeuf, rien !! Sur la place ou dans les ruelles, très peu de déco, très peu d’oeufs ! Pour les 20 ans, ça craint un peu ! Un petit hic qui a pourtant sauté aux yeux de nombreux visiteurs : d’années en années, des familles viennent à la fête pascale pour que les gosses puissent trouver une ambiance festive, ludique et un cadre coloré plein de trouvailles... Et cette année, on n’a vraiment pas assisté à un foisonnement d’idées nouvelles : ça se comprend facilement, la mobilisation habituelle des bénévoles a été bien moindre et là aussi les différents responsables pourront rajouter cette ligne à l’inventaire des sujets à étudier pour améliorer l’implication des habitants : dans Var-Matin, notre pommadeuse Isabono a beau parler de "cette fête portée par toute la population du village", il est devenu clair que la majorité des tourtourains n’adhère plus guère à toutes les dérives qui ont insidieusement germé au fil des dernières éditions...Heureusement que les détenues de la Maison d’Arrêt de Draguignan et quelques jeunes du GRETA de la Dracénie sont un peu là pour compenser les défections locales .

Par contre, à côté de la chasse aux oeufs on a surtout connu la chasse aux oeuros : là aussi, les anciens concepteurs de cette idée innovante " fête de l’oeuf " doivent se retourner dans leur lit (et dans leur tombe pour certains..) car leurs principes fondateurs sont bel et bien dépassés, oubliés et même largement dévoyés. Les héritiers spirituels de la famille Ducros, (Victor, Mireille, Yves, Michel..) s’étaient décarcassés pour une fête placée d’abord sous le signe du renouveau printannier, de la joie partagée et de la convivialité festive et familiale : presque toutes les animations et quasiment tous les jeux étaient gratuits, on venait passer une belle journée dans un village qui avait eu une idée innovante pour ce week-end de Pâques.

 
(là c’était en 2009).

Pause ... attention ...Evidemment, il va encore se dire que c’est toujours facile de critiquer, et que nanani et nanana ...! Eh bèn oui ! Mais ce qui est toujours encore plus facile c’est surtout de ne pas se mouiller, de jouer le consensus perpétuel de peur que les conséquences soient délicates... Ce qui est avant tout facile c’est surtout de ne pas essayer de faire le bilan de ce qui est positif mais également de ce qui ne l’est pas : il n’y a aucune honte à critiquer ce qui est moins bien pour essayer ensuite de l’améliorer. Les béni-oui-oui et les bisounours ne sont guère utiles, ils sont néfastes ...

Aujourd’hui donc, la Fête de l’Oeuf a pris un virage qui pose quelques problèmes en regard de la démarche conçue par les initiateurs du projet : petit à petit, insidieusement, saintenitouchement on en arrive à une fête où le mercantilisme est devenu le maître-mot et le fil conducteur . Le week-end pascal n’est, de nos jours, que le prétexte à rentrée de trésorerie et au renflouement des caisses de différentes structures associatives. Exemple : lors de la dernière réunion préparatoire à la fête (environ 3 semaines avant), les représentants du jumelage avec Portaria ont proposé une tombola le lundi afin de collecter des fonds pour vla réception des amis grecs cet été . Donc, on fait bouillir des oeufs, on écrit un numéro dessus, on va jusqu’à 200 et on vend chaque oeuf 2 euros en offrant 3 lots au total (lots qui viennent de cadeaux ..). OK Bravo ! C’est tellement bien que l’association "lei Bélugo" fera la même chose le dimanche ! Autrement dit, chers visiteurs, mettez la main à la poche et garnissez nos bourses ! L’AJT (Association des Jeunes Tourtourains) a vendu des frites pour alimenter le tout récent compte courant de leur trésorerie en ayant soin d’y rajouter les inscriptions du concours de boules ovoïdes : on ne va quand même pas se plaindre que les jeunes s’investissent dans l’organisation de la fête et prennent soin de leurs comptabilités mais il faudra sans doute que les choses soient un peu plus claires pour les prochaines éditions... 
Dans le fond, (si l’on en reste à cette déontologie..) l’an prochain pour la vingtéunième édition, il serait judicieux (et justifié) que le Picoroeuf soit tenu par la Boule Tourtouraine ce qui permettra d’offrir encore plus de lots aux vainqueurs des concours de pétanque : on est d’accord ? On la dit en premier, c’est nous les "preums" . Et voilà ! OK !! Selon la théorie tourtouraine très en vogue, le soleil doit briller pour tout le monde .... 
 

28472.1194949203.jpg

Tout le monde s’aperçoit que de nombreux villages alentours commencent à organiser des chasses aux oeufs et d’autres activités qui occupent les habitants durant le week-end pascal et qui relancent l’activité commerciale de la commune : autrement dit, les organisateurs de C’LaFesto avec leurs collègues associatifs (et les élus) devront se poser toutes ces différentes questions et y répondre avant qu’il ne soit trop tard . Toujours le court, le moyen et le long terme ... 

Ci-dessous, lien pour vidéo :

www.dailymotion.com/video/xcufmy_20eme-fete-de-l-oeuf-2010-tourtour_news

 

 

 

 

Répondre à cet article

Stats | 8 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 14 décembre 2017