Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 16 . La Communauté de Communes " Lacs et Gorges du Verdon", (LGV). > Relations de la CAD avec la LGV .... > Dossier Sivom : le maire de Tourtour, Pierre Jugy, et son adjoint, Marc (...)

Dossier Sivom : le maire de Tourtour, Pierre Jugy, et son adjoint, Marc Lavergne, connaissent-ils bien la question ??....

Dossier Sivom du Haut-Var : le maire de Tourtour, Pierre Jugy,

et son adjoint, Marc Lavergne, connaissent-ils bien la question ??....

Les discussions internes à la Communauté de Communes "Lacs et Gorges du Verdon" ont duré une bonne année mais apparemment, tous les dossiers n’ont pas été résolus à la mesure des enjeux : par exemple, le problème de la gestion des déchets et l’organisation du Sivom ne semblent guère avoir été étudiés avec une grande efficacité ...Pire, cette question importante est devenue une pierre d’achoppement entre les élus de la CAD et ceux de la LGV, en particulier ceux de Tourtour...

Le journal Var-Matin s’est fait l’écho de ces dissensions , deux articles du journal en sont l’illustration :

"Ramassage des ordures : la Cad déstabilise le Sivom"
Le conseil a voté la modification des statuts du Syndicat intercommunal à vocation unique (Sivu) pour l’’entrée en vigueur de la communauté de communes, en janvier.
Le Sivu gère notamment la salle de sports d’’Aups, accessible par onze communes, dont Salernes et Sillans-la-Cascade, qui rejoindront bientôt la Communauté d’’agglomération dracénoise (Cad).
Ce transfert pourait poser problème au Sivom, le syndicat de ramassage
des ordures ménagères, une tâche qui relève également des compétences
de la Cad, qui n’entend pas la déléguer. « Des hommes risquent de perdre
leur emploi et les poubelles de ne pas être ramassées à Salernes et Sillans. On est en attente de la décision du préfet », a déclaré le maire.
L’’adjoint Marc Lavergne a rappelé que, dans la même situation, la communauté de communes de Brignoles a joué le jeu. "Elle a laissé le Sivom gérer les ordures de quatre de “ses” communes, permettant ainsi la continuité du service public, sans préjudice financier et social".

Les choses ne sont jamais simples avec les deux acolytes Jugy-Lavergne : tous deux croient souvent qu’ils sont les maîtres du haut-Var et de la Dracénie et qu’ils peuvent donc asséner leurs "vérités" en croyant que tous les autres vont gober sans réagir ... Eh bien, ils n’y réussissent pas toujours et le dossier Sivom en est un exemple bien précis : après les déclarations de M.Lavergne (enregistrées "par hasard" par miss Bono, n’est-ce pas !!) et les assertions de Pierre Jugy lors du conseil municipal, le député Olivier Audibert-Troin n’a pas tardé à réagir et à mettre les points sur les "i" (et aussi à prier les deux élus tourtourains d’aller jouer dans leur cour ! (et de bien réviser leurs leçons en silence !... )

Voilà l’article paru, deux jours après, dans Var-Matin .(déclaration du député, on peut appeler cela une "mise au point")
 :

" Ramassage des ordures ménagères : l’agglo réagit. "
A la suite de notre article paru hier pour la commune de Tourtour et intitulé « Ramassage des ordures : la CAD déstabilise le SIVOM », Olivier Audibert-Troin, président de la communauté d’agglomération dracénoise (CAD) tient a préciser :
" Comme le disait ma grand-mère, on ne parle pas de ce qu’on ne connaît pas.
Je regrette en effet les propos tenus par les élus de Tourtour concernant les compétences propres exercées par la CAD et, plus particulièrement, la gestion des déchets ménagers.
Je rappelle, en effet, que depuis plus de 3 ans Salernes, Sillans-la-Cascade et Saint-Antonin discutent avec notre institution des conditions d’adhésion, à compter du 1er janvier 2014.
Il a toujours été convenu qu’à cette date la CAD exercerait la plénitude de ses compétences et donc la collecte, le transport et le traitement des déchets ménagers.
Il convenait, pendant ces 3 années écoulées, au SIVOM d’organiser la sortie de ces trois communes de ce dispositif.
De poursuivre : En ce qui nous concerne et après avoir constaté cette impréparation, nous avons souhaité proposer un délai d’une année afin de permettre aux élus du SIVOM et au personnel de s’organiser.
Les services de l’Etat nous ayant informés de la non faisabilité de cette proposition pour des raisons légales propres à l’exercice des marchés publics, nous avons donc organisé, comme envisagé dès l’origine, la collecte par notre institution dès le 2 janvier 2014.
Loin de destabiliser le SIVOM comme indiqué (NDLR : par le maire de Tourtour, Pierre Jugy), la CAD exerce ses compétences, respecte la loi et agit comme à l’accoutumée en toute transparence et concertation avec ses élus membres, à commencer par les 3 nouvelles communes de Salernes, Sillans-la-Cascade et Saint-Antonin.
J’appelle donc les élus à agir en responsabilité après avoir pris connaissance du dossier afin de ne pas propager de fausses informations".

___________________________________

Sur ce dossier, un autre article est paru dans Var-Matin, le mardi 31 décembre : vous pouvez le voir sur le lien suivant
http://www.varmatin.com/draguignan/sivom-du-haut-var-ils-font-la-greve-des-ordures-pour-sauver-leurs-cdd.1531049.html

Sivom du Haut Var : ils font la grève des ordures pour sauver leurs CDD
Publié le mardi 31 décembre 2013 (article signé Valérie Pala).
Titre : " Les 24 employés du Sivom du Haut-Var se mobilisent depuis hier sur Salernes, Sillans et Saint-Antonin pour protester contre la perte du marché de collecte sur ces trois communes.

Depuis hier, les vingt-quatre employés du Sivom (Syndicat intercommunal à vocation multiple.) du Haut Var sont en grève. Une grève votée à l’unanimité, dans un organisme pourtant étranger au syndicalisme d’entreprise. Leur mouvement, ils l’ont déclenché pour essayer de sauver les huit salariés en contrat à durée déterminée (CDD) qui œuvrent sur le site, pour certains régulièrement depuis 4-5 ans. Que les habitants des 18 communes du syndicat se rassurent, trois d’entre elles seulement sont concernées par la grève et privées de collecte des ordures ménagères : Salernes, Sillans-la-Cascade et Saint-Antonin.

Elles rejoindront au 1er janvier la Communauté d’agglomération dracénoise (Cad). Et ce n’est pas un hasard. Car cette adhésion entraîne le transfert à la Cad de leurs compétences de gestion des ordures ménagères, qui seront désormais assurées par le groupe Pizzorno (pour le compte de la Cad).
Dans ce cadre, les CDD ne seront plus renouvelés. Cela, les salariés l’ont appris lors de l’apéritif de fin d’année, le 20 décembre. Une gorgée difficile à avaler à l’approche de Noël, pour ceux qui tournaient en saisonnier ou pour certains sur des emplois de titulaires partis à la retraite, dont les postes n’étaient pas remplacés depuis 3-4 ans, selon les responsables du service. Même si ce remaniement intercommunal impulsé par la loi n’était un secret pour personne, les salariés disent avoir été maintenus dans l’espoir, pas plus tard qu’en juin dernier. Une convention avec la Cad leur aurait permis de conserver cette collecte de proximité sur des communes qu’ils connaissent bien, puisqu’ils se situent à cheval sur deux d’entre elles : Sillans-la-Cascade et Salernes.

« La Cad voulait faire une convention sur un an, mais je ne suis pas d’accord, explique Jean-Pierre Véran, maire de Cotignac, et président du Sivom. Ce qui nous intéresse est de pérenniser l’activité et les emplois au sein de la structure ».

« Je suis très étonné d’apprendre que les agents soient prévenus le 20 décembre que la collecte allait changer ! », a fait savoir le président de la Cad, Olivier Audibert-Troin. Depuis 2010, nous sommes en discussion avec les trois communes qui ont clairement exprimé leur souhait de rejoindre notre agglo ». Ce qui a été acté en mars dernier seulement. Ce dernier précise avoir tenté d’obtenir un délai d’un an « afin de permettre aux élus et au personnel de s’organiser », ce qui n’a pas été possible au regard de la loi. Il estime aussi que, « depuis 3 ans et demi, les choses auraient dû être organisées ». La Cad affectera le 1er janvier trois employés au service de cette collecte, « alors huit employés, qu’est-ce que cela veut dire ? Et pourquoi pas 15 en disant que c’est la faute de la Cad ? », s’insurge-t-il.


Le site a été rénové en 2007, pour plus d’un million d’euros. « Cette structure a de longues années devant elle », a assuré son président Jean-Pierre Véran aux salariés.(photo Philippe Arnassan).

Des employés reclassés ?
Le président du Sivom Jean-Pierre Véran a assuré, que « tous les emplois sont préservés, sauf les contrats à durée déterminée, et ils ne seront pas congédiés du jour au lendemain ». Concernant ces derniers, des maires des communes visées se seraient engagés à en réemployer certains, selon Jean-Pierre Véran, ce dont doutent leurs collègues titulaires, en cette période de mouvances électorales.
L’inquiétude ne faiblit pas non plus pour les autres salariés. Leurs représentants craignent que le même type de problème ne se repose d’ici l’année prochaine, avec la constitution d’une autre communauté d’agglomération vers Brignoles-Saint-Maximin... « Cette structure a de longues années devant elle », a assuré Jean-Pierre Véran, évoquant la fermeture du site de Balançan, à terme.

_______________________________________

Commentaires du site "Tourtour, notre village" :

*** ..." Comme le disait ma grand-mère, on ne parle pas de ce qu’on ne connaît pas."
Bien entendu, ce genre de remarque acerbe du député à l’encontre des deux élus tourtourains n’aura guère de publicité sur la place du village dans le ciel ! Motus, bouche cousue ! On ne dit rien, on laisse passer l’orage ...On peut dire que la mise au point d’O.Audibert-Troin commence fort et que le ton est donné sans fioritures : messieurs Jugy et Lavergne ne savent pas de quoi ils parlent...(à noter que depuis le communiqué du député, les deux compères du conseil municipal ne se sont pas manifestés et n’ont donc apporté aucun démenti aux affirmations du président de la CAD !...autrement dit, ils ont été mis d’équerre et ils ont compris qu’il valait mieux faire profil bas, en évitant de passer pour des comiques sur toute la Dracénie et le haut-Var !). D’ailleurs, lors de sa présentation des voeux à Tourtour, Pierre Jugy n’a pas dit un seul mot sur le Sivom et n’a pas cru bon de faire une allusion à cette question devant le député présent ce jour-là ...Il valait mieux se taire sous peine de prendre une autre claque ...

*** ... "J’appelle donc les élus à agir en responsabilité après avoir pris connaissance du dossier afin de ne pas propager de fausses informations".
Le député demande donc à M. Jugy et M. Lavergne de savoir "agir en responsabilité", ce qui signifie clairement que, sur ce coup-là, Olivier Audibert-Troin déclare à la presse tranquillement que les deux élus tourtourains ont oeuvré dans la plus totale irresponsabilité ...On appelle cela se faire mettre au pli, se faire renvoyer dans sa cour, en prendre pour son grade ....

*** ..." permettant ainsi la continuité du service public, sans préjudice financier et social".
Manifestement, la transition des 3 communes concernées vers la CAD n’a pas été suffisamment anticipée par les membres de la LGV : les conséquences sont donc problématiques pour les finances de la communauté de communes mais la Cad n’y est pour rien dans cette mauvaise gestion du problème . Il est donc bien injuste d’en faire le reproche à la Dracénie et le président Audibert-Troin n’a pas mis longtemps pour remmetre les dirigeants du haut-Var devant leurs responsabilités. Il n’est guère utile, non plus, de prendre l’exemple de Brignoles pour essayer de se sortir de l’ornière que l’on a soi-même creusée ...

 

Vos commentaires

Répondre à cet article

Stats | 10 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 23 novembre 2017