Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Traditions > 01 . Les fêtes au village. > La Fête de l’Oeuf > La fête de l’Oeuf 2013 , 23ème édition . > Fête de l’Oeuf 2013 à Tourtour : dimanche 31 mars, le Harlem Shake du Ludo (...)

Fête de l’Oeuf 2013 à Tourtour : dimanche 31 mars, le Harlem Shake du Ludo Club .

 Fête de l’Oeuf 2013 à Tourtour :

  dimanche 31 mars à 14h, 

  le Harlem Shake du LudoClub .

 

Petit à petit, de nouvelles idées arrivent sur la liste des animations prévues pour la 23ème édition de la Fête de l’Oeuf de Tourtour et les visiteurs auront de bien belles surprises (que nous garderons prudemment pour l’instant dans "la boîte" afin de ne pas casser le suspense !)...Mais certaines nouveautés méritent pourtant d’être déjà dévoilées : par exemple, le Harlem Skake qui sera organisé le dimanche 31 mars à 14h environ . En effet, pour que le succès soit complet, il faut que le podium soit bondé (et même tout autour) et il faut donc inviter les participants à venir danser et gesticuler sur scène en prévoyant un maximum de personnes et d’idées pour les costumes .

Ci-dessous, le message de Florent Verdier (président de l’association des Jeunes de Tourtour -AJT- et artiste des platines sous le nom de scène DJFled), message envoyé et retranscrit sur notre site dans toute son originalité :

Florent Verdier  (sur Facebook, le 12 mars 2013 à 13h38).

Les membres du Ludo Club avec Stephanie en tête organise un "harlem shake" spécial "fête de l’œuf" sur le podium, dimanche, début d’après-midi, normalement à 14h avec Dj Flœud "Con Los Terroristas".

Inutile d’expliquer le concept, il faut simplement qu’un maximum de personnes viennent avec idées, costume et accessoires afin de réaliser le harlem shake le plus dingue jamais tenté. Les idées les plus loufoques sont autorisées.

Un caméra captera ce moment et une diffusion massive via youteub et les réseaux permettra à tous d’en profiter.

Un seul mot d’ordre : VIENDEZ

___________Harlem Shake du LudoClub ________ 

Quand Florent envoie le message sur Facebook, il s’adresse en priorité à des ados et des jeunes (et d’autres un peu plus mûrs mais encore bien jeunes d’esprit !) et il peut donc écrire "Inutile d’expliquer le concept"... Par contre, quand je rédige un article sur le programme de la Fête de l’Oeuf 2013, je me permets aussi de penser que certains lecteurs ne sauront pas obligatoirement ce qu’est effectivement "le concept" de ce fameux Harlem Shake : donc, pour que chaun puisse bien goûter le moment proposé pour la fête, voilà quelques petits éléments d’explications sommaires sur ce phénomène à cheval entre musique, danse, carnaval, fête, fanfare... :

Un « Harlem shake » est une vidéo présentant un groupe de personnes, souvent vêtues de costumes, dansant de manière loufoque sur le morceau Harlem Shake du compositeur de musique électronique Baauer. L’expression trouve son origine du même titre ayant fait le buzz en février 2013 sur le site de vidéopartage YouTube. 

La première vidéo, intitulée Do the Harlem Shake, est postée en ligne le 02 février 2013 par le vidéaste burlesque japonais Filthy Frank. Elle présente quatre personnes déguisées, dansant de manière absurde dans une petite pièce, sur le morceau Harlem Shake du DJ et producteur américain de Trap music Baauer. Con los terroristas est une reprise non-autorisée de la voix de Hector el Father, un ex-chanteur de reggaetón.

Elle est suivie le jour même par une seconde vidéo, The Harlem Shake v1 , créée par The Sunny Coast Skate, un groupe de skateurs australiens. C’est cette seconde vidéo qui pose les bases de la forme esthétique reprise ensuite dans la majorité des vidéos dites Harlem shake.

Mais le Harlem shake est en fait beaucoup plus ancien. Il faut remonter aux années 80. Un mouvement avait été créé, consistant à bouger le buste sans chorégraphie ou ordre particulier. Une sorte d’anarchie dans la danse finalement, ironiquement appelé du nom du quartier d’Harlem (New York) au vu de l’anarchie dont il a réputation. Filthy Frank à l’humour marqué a malgré lui relancé ce mouvement qui en quelques jours a pris même plus d’ampleur qu’à l’époque. Le mouvement "has been" devient un mouvement "d’jeune". 

Les paroles du Harlem Shake se compose de deux phrases dont Con los terroristas (prononcé /kon lo te.roˈɾis.ta/) signifiant littéralement « Avec les terroristes » en espagnol. Cette phrase est extraite du single Malades (sorti en 2006) du musicien Hector Delgado, depuis reconverti en prêtre évangélique.(pour que les bonnes âmes tourtouraines ne soient pas prises d’une soudaine crise d’anxiété devant les risques d’un attentat, rassurons-les tout de suite - en prévention - le village ne sera pas le théâtre d’un drame terroriste causé par les adolescents du Ludoclub lors du Harlem Shake sur le podium !!...)

La quasi totalité des créateurs de vidéo Harlem Shake se sont alignés sur la mise en scène établie par The Harlem Shake v1, à savoir une vidéo d’une trentaine de secondes partagée en deux temps.

D’abord, une personne, souvent casquée ou masquée, danse seule au milieu d’un groupe qui se livre à ses occupations habituelles. Après un plan de coupe, l’ensemble des personnes, soudainement déguisées de façon grotesque ou bien au contraire dénudées, dansent ou s’agitent frénétiquement, souvent en utilisant des objets ou du mobilier de façon détournée, parfois en mimant des actes sexuels. De courts ralentis ponctuent parfois la séquence. Ces séquences sont au nombre de deux et durent en général 15 secondes chacune.
Sur le podium de la fête tourtouraine, les visiteurs auront, au dernier moment, la surprise du thème choisi pour le Harlem Shake : mais nul doute que le sujet qui sera adapté sur la scène offrira un bon moment de costumes colorés, de déguisements loufoques et improbables et, surtout, de joyeuses rigolades .

 

Si un bon nombre de médias ont comparé le phénomène viral au succès exponentiel de Gangnam Style, peu se sont attachés à tenter de l’expliquer. Si le phénomène initial d’appropriation a pu être décrit comme "un exutoire collectif qui rompt l’ordre établi pour mieux simuler le chaos" et "un carnaval organisé à l’échelle de la planète", son accueil complaisant par les médias et son appropriation par de nombreuses institutions officielles (équipes sportives, entreprises de média, show télévisés, grandes marques comme Pepsi ou Oasis, et même l’armée américaine) à des fins de marketing viral font dire dès la mi-février 2013 à certains journalistes que "le Harlem Shake est le dernier avatar d’une tradition désormais bien ancrée dans les open space et les BDE d’école de commerce : le Youtube de groupe", voire qu’il est définitivement ringardisé en tant que phénomène déjà dépassé.

Le 17 février 2013, un article intitulé "The Harlem Shake : derrière l’absurde, un appel à la révolution" écrit par un sémiologue apporte un point de vue approfondi : « À y regarder de plus près, passée la surprise amusée de la découverte, un sentiment de malaise s’installe. Ces personnes qui dansent vivent-elles toutes isolées dans un monde qui leur est propre ? Est-ce là l’image de la société actuelle et des relations entre ses membres ? Aucune communication apparente, chacun dans son coin, à danser, frétiller, s’ébrouer, sauter sur des canapés… » En voici un autre extrait : " "The Harlem Shake" semble ainsi s’inscrire dans la croyance ancestrale selon laquelle le désordre généré, la fin du monde symbolique permettra le renouveau de toute chose et la création d’un nouvel ordre".

Le Harlem Shake qu’organise le ludoClub de Tourtour ne visera peut-être pas le "Grand Soir de l’avènement d’un nouveau monde" ou la révolution citoyenne que d’aucuns réclament ailleurs... Les organisateurs de la Fête de l’Oeuf 2013 sont ravis de cette animation très tendance car elle met un sang nouveau à une 23ème édition qui a besoin de renouvellement et d’innovation.

Dès aujourd’hui, les jeunes-ados vont se fédérer autour de ce projet : ils ont fait la proposition, ils ont été écoutés, Facebook les a relayés et les réseaux vont désormais faire le tissage médiatique pour que le Harlem Shake soit un très bon souvenir dans cette 23ème Fête de l’Oeuf de Tourtour...Il faut reconnaître que le challenge est très élevé dans son ambition car, comme l’écrit maître Verdier, il s’agit d’organiser l’animation "afin de réaliser le harlem shake le plus dingue jamais tenté"...

 Et là aussi, comme dit Florent, un seul mot d’ordre : VIENDEZ .

Répondre à cet article

Stats | 2 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mardi 4 décembre 2018