Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Célébrités > 001 . Autres célébrités à Tourtour . > Personnages historiques . > Gaspard de Besse et la famille de Raphélis à Tourtour.

Gaspard de Besse et la famille de Raphélis à Tourtour.

Résumé du film : 

 En 1789, l’ancien galérien Samplan et le jeune Gaspard, maréchaux-ferrants dans le 
village provençal de Besse, se voient dépouillés de leur atelier, à cause d’une dette
 envers l’usurier Cabasse. Malgré l’amour qu’il porte à Thérèse, la nièce de ce dernier, 
Gaspard choisit la vie de paria pour lutter contre l’injustice, et avec Samplan, décide de 
s’inspirer du célèbre Mandrin et de dépouiller les riches pour donner aux pauvres.

 Rapidement, ils constituent une armée composée d’archers du roi qui n’ont pas touché 
leur solde depuis des lustres, et de forçats libérés par leurs soins. Leur notoriété grandit 
malgré la concurrence d’un autre Gaspard, véritable bandit celui-là, qui profite de son 
homonymie pour semer le trouble.

 Thérèse apprend par Sépharin Cocarel, un notable qui la courtise, qu’une battue est 
organisée pour capturer Gaspard et le rouer vif. Elle accourt à son repaire pour le 
prévenir. Il est cependant arrêté puis libéré par ses complices.

 À son retour, Thérèse décide de le suivre dans son combat. Gaspard exécute alors un 
coup d’éclat en capturant un groupe du Parlement d’Aix. Mais quand un affrontement 
l’oppose aux dragons du roi, il décide de se rendre afin d’épargner ses hommes. Désirant 
le sauver, Samplan propose de l’échanger contre l’autre Gaspard, le bandit. Le juge 
accepte le marché, mais Séraphin lui souffle de livrer Gaspard de Besse à la mort 
puisque la foule ignore son visage.

 Le jour de l’exécution, seuls ses amis s’aperçoivent, trop tard, du subterfuge. Samplan 
trouve la mort en tentant de délivrer son ami. 
En représailles, le peuple pend Séraphin.

<p

Gaspard de Besse, Bande dessinée de Behem (Editions Daric, Hyères), 10 volumes : 1 La légende, 2 Le piège, 3 Le mystère du Lac, 4 Le triangle des déesses, 5 L’étang du diable, 6 La basilique inachevée, 7 L’île au spectre, 8 Les illuminés d’Avignon, 9 Terreur à Cotignac, 10 Le convoi.

  

Bibliographie :

** Axel Graisely, Le brigand des garrigues et les 20 trésors cachés de Besse sur Issole, Editions Daric, Hyères, 2005 

** Jean Siccardi, Gaspard de Besse : 1757-1781 Brigand de France, Héros de Provence, Editions du Rocher, Monaco, 2005
 

 

 

Il est rarissime que je vous propose autant de liens internet vers des sites autour du sujet traité : cela dit, rien ne vous force à cliquer mais je vous promets que pour ce cher Gaspard, vous pouvez faire un effort, il le mérite . Personnage complexe et si attachant, vous verrez !

www.cugistoria.fr/gaspard2c_le_brigand_au_grand_coeur.html

www.provenceweb.fr/83/besse/gaspard.htm

philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-gaspard-de-besse-veritable-robin-des-bois-proven-al-60485191.html

souvenirsdutemps.xooit.com/t2899-Gaspard-de-Besse.htm

lavieenmediterranee.hautetfort.com/archive/2006/01/19/gaspard-de-besse1.html 

Gaspard Bouis dit de Besse est mort sous la roue (mais cela n’est pas totalement assuré..) : en tout cas, quelques détails sur ce supplice célèbre . 

La roue est le nom d’un ancien supplice, où le condamné, attaché sur une roue horizontale, se voyait briser les membres par le bourreau 

 

Le supplice de la roue procédait de la façon suivante : le condamné était attaché sur une croix de Saint-André pourvue d’encoches sur la longueur. À ces endroits, le bourreau frappait les membres avec une barre de fer pour les briser. Puis il défonçait la poitrine d’un grand coup. Il attachait alors le supplicié, bras et jambes repliés sous lui, sur une roue montée sur un essieu et le laissait ainsi exposé jusqu’à ce que mort s’en suive.

Utilisé en Europe à partir du XVIe siècle, ce supplice est réservé aux criminels à partir de 1535 environ en France ; auparavant, ils étaient exécutés sur le bûcher qui, à partir de cette époque, fut réservé aux hérétiques. La roue fut le supplice réservé aux brigands, dont un fameux exemple est Gaspard de Besse en 1781.

_____________________________________

Extraits vidéo : toute l’histoire romancée de Gaspard de Besse avec des textes et des dessins, en trois épisodes, en 40 minutes au total (en cliquant sur les liens). D’accord, ça change de Dr House ou de Grey’s Anatomy mais, malgré tout, on passe un bon moment ...

www.youtube.com/watch (partie 1) : 15 mn.
www.youtube.com/watch (partie 2) : 11 mn.
www.youtube.com/watch (partie 3) : 14 mn.

 

-->

 Gaspard de Besse et la famille de Raphélis .

 (Gaspard de Besse, brigand du Var.)

 

Ceux qui passent légèrement du temps sur la toile, donc sur Internet, savent que l’on se retrouve souvent conduit vers des tas de directions que l’on avait pas pu prévoir au début de la recherche : on clique, on reclique, on part vers la droite (ça c’est pas souvent une bonne issue..), on descend, on monte, on repart à gauche (en principe, ça devrait aller mieux...), on note, on calcule, on en déduit que, on suppose, on vérifie.... Eh oui ! ce n’est pas aussi simple que ça ...

Tiens ! par exemple, pour ce cher Gaspard ! Des tours et des contours, l’ordi a "aganté le virou-virou " ! C’est parti des seigneurs de Tourtour, vers les Blacas, en passant par les La Tour, en continuant par les Raphélis... et là ! du lourd, du concret, du bon terreau, du vrai compost ... Avec les Raphélis, je sais que je vais passer des heures et des heures et que cela donnera quelques articles car, manifestement, ils sont les plus gros despotes que notre village a connus ... Et au milieu des pages internet sur les seigneurs du XVIIème et XVIIIème siècles dans la Provence, on tombe sur un petit détail qui fait froncer les sourcils et qui aiguise surtout la curiosité....

 

Gaspard Bouis, dit Gaspard de Besse (Né à Besse-sur-Issole (Var) en 1757 et mort à Aix-en-Provence en 1781) est un très célèbre brigand provençal qui a opéré dans les massifs de la Sainte-Baume, des Maures, du Haut-Var, de l’Étoile et de l’Estérel.

Gaspard de Besse est né à Besse-sur-Issole. La date exacte de sa naissance est indéterminée.(le site internet du village de Besse dit par contre :"Gaspard Bouis fils de Jean Baptiste Ménager et de Thérèse Roux est né le 9 février 1757 à 2h de l’après-midi."...  En 1774 en revanche, Gaspard quitte son village et sa famille à l’âge de 17 ans (le compte est juste !) pour rejoindre la ville de Toulon. C’est dans cette ville qu’il s’initie au brigandage au contact des bandits de grands chemins. Il recrute alors sur le port et organise sa bande. Le but de Gaspard de Besse est, dès le départ, très clair. En effet, avec l’aide de ses compères, il désire faire fortune rapidement mais sans violence, par la ruse, la malice et la séduction.

C’est à Cuges-les-Pins que, lui et sa bande, vont faire leurs premières armes. Dans ce village, étape relais des diligences en partance pour l’Italie, il vient lui-même à l’auberge, soudoie les employés des postes et vole les riches marchands et voyageurs avec leur aide. Il se spécialisera également dans les guet-apens le long du Col de l’Ange,(ce n’est pas celui de Draguignan) étape obligée pour les diligences, avant d’arriver à Cuges.

Ses généreuses dépenses au profit des plus pauvres (d’où son surnom de « Robin des Bois Provençal ») ainsi que sa préférence à dépouiller les étrangers de passage assurent sa célébrité et contribuent à forger sa légende.

Suite à une trahison, sans doute d’un membre de sa bande, il sera capturé. Lors de son procès en Aix-en-Provence, ses seuls accusateurs seront les étrangers détroussés qui ont déposé plainte. Ce brigand, aimé du peuple, sera jusqu’au bout soutenu par les provençaux. Gaspard de Besse n’aura jamais tué ni blessé quiconque. Il sera néanmoins condamné pour l’exemple pour « crime de vol sur grand chemin avec armes ». À ce titre, il subira le supplice de la roue devant une foule émue, et sa tête coupée sera clouée à un piquet.

Légende :  Le personnage de Gaspard a soulevé de nombreuses polémiques, allusions et nombreuses suspicions . Certains épisodes, certaines anecdotes sont aujourd’hui considérées comme véridiques mais les réserves sont d’usage quelquefois .

  • Un des actes les plus spectaculaires de Gaspard de Besse se serait passé au château de Fontblanche (vers Cassis). En effet, en pleine fête, Gaspard se serait introduit incognito, vêtu en gentilhomme au sein du château et aurait alors charmé les nobles et riches marchands tout en les détroussant de leurs biens les plus précieux.

    La légende prétend que Gaspard n’a tué qu’une seule fois : il aurait abattu de sa main un de ses hommes qui aurait coupé le doigt d’une dame pour lui voler sa bague. D’où la réputation universelle de Don Juan qui entoure le personnage de Gaspard. Parfaitement renseigné sur les convois qui transitent entre Marseille et Toulon - on a longtemps dit que Cuges aurait été la capitale du brigand - Gaspard de Besse a sans aucun doute bénéficié de la complicité objective des petites gens, en particuliers des villageois de Cuges, ravis des coups portés à leurs oppresseurs.

    Un épisode des exploits de Gaspard de Besse n’a pas été connu par les historiens et les écrivains : cela est bien dommage pour notre village car il s’agit d’un aspect historique qui méritait d’être souligné . Gaspard de Besse a vécu entre 1757 et 1781 et, durant cette période, sévissait à Tourtour la famille des seigneurs Raphélis dont les héritiers de l’époque, Jean, Joseph et Honoré : cette famille a causé un tort énorme à la population tourtouraine et durant plus de 120 ans la Communauté d’Habitants (c’était le nom de la municipalité-Mairie autrefois) a déposé des plaintes et traîné les Raphélis devant les tribunaux dans des procès qui ont placé le vimlage dans une situation financière délicate (en plus des exactions et des pillages commis par les Raphélis) . Gaspard de Besse a été incarcéré à Draguignan mais avait réussi à s’évader un an après, avec la complicité de la fille d’un geolier qui s’était éprise du fameux brigand . Ensuite, Gaspard a élu domicile dans la fameuse Auberge des Adrets de l’Estérel (qui existe toujours d’ailleurs) : de ce lieu, Gaspard et sa bande partaient pour des expéditions dans les alentours ... A Draguignan, Gaspard avait appris les drames vécus par les tourtourains depuis des décennies et il avait été ému (et scandalisé) que ces seigneurs Raphélis puissent commettre tant d’actes de délinquance qui restaient impunis . Gaspard de Besse était réputé pour ne pas faire de cadeaux aux riches et il décida donc de s’occuper de ces mauvais seigneurs qui pourissaient la vie quotidienne des villageois de Tourtour . Au cours d’une des expéditions haut-varoises de sa bande, il s’arrêta à Tourtour et attaqua la résidence des Raphélis qui était la Bastide de Beauvezet (que l’on nommait avant la Grange du Gavot) : la famille des seigneurs dut donner de grosses sommes en argent et en or, des bijoux et des objets d’art. Gaspard leur expliqua que cette attaque était motivée par l’esprit de revanche contre les atteintes aux biens des paysans du village : il menaça aussi les Raphélis des pires conséquences si d’autres méfaits étaient commis contre les habitants . Hélas, on sait que Gaspard de Besse est mort un an après (il n’avait que 24 ans) et les Raphélis purent reprendre leur tyrannie sur le village de Tourtour .
    Pourquoi cet épisode est-il peu connu ? tout simplement (et logiquement) parce que les Raphélis ont placé une chappe de plomb sur cet épisode et ils ont réclamé le silence total sur cette histoire qui n’était guère à leur avantage .Avec la terreur qu’ils faisaient régner sur le village, ils savaient que les tourtourains ne se hasarderaient guère à ébruiter le fait divers .
    Un détail : à propos des Raphélis, j’avais signalé que certains papiers administratifs communaux (certains ont été corrigés) étaient encore sous l’adresse "Mairie de Tourtour, Château Raphélis" ce qui est un véritable scandale moral et citoyen . Des sites internet touristiques qui parlent de Tourtour véhiculent également ce terme et cela est une insulte à nos anciens : je suis en train de faire le relevé, je les transmettrai à la Mairie pour qu’elle demande les corrections nécessaires aux sites concernés (et qu’elle corrige évidemment aussi ses propres imprimés) et la LDH-Toulon sera contactée pour agir de son côté car elle a une rubrique consacrée à l’Histoire que l’on peut voir sur le lien http://www.ldh-toulon.net/spip.php?rubrique20.
    Tiens ! un exemple, sur le site "communes de France, Provence" donc un site bien officiel www.communes.com/provence-alpes-cote-d-azur/var/tourtour_83690/ 
    (et c’est écrit Mairie de Tourtour, Château Rasphélis..avec un "s" ).
    Certaines âmes bien pensantes diront que l’on a d’autres chats à fouetter mais s’occuper de cela ne signifie pas que l’on ne pense pas au reste ....La preuve ! ce n’est pas parce que le Front National effectue une percée dans l’opinion publique que l’on peut dresser des statues aux tyrans du XVIIIème siècle dans notre commune .
    ..
    ...

  • Une autre légende veut que le trésor personnel de Gaspard de Besse soit enfoui dans la plaine de Cuges-les-Pins. De fait, depuis de nombreuses années, des chasseurs de trésors arpentent la plaine en vue de le découvrir. À ce jour, seule une petite bourse de pièces d’or fut découverte. Rien ne prouve qu’elle fut la propriété de Gaspard de Besse. Le trésor reste, quant à lui, introuvable…

    Le personnage de Gaspard de Besse a été le sujet de films, livres et Bandes Dessinées : il est vrai que sa vie, très courte mais riche en événements, est un support idéal pour raconter son histoire (et broder un peu tout autour). 

Dans la fiction : 

  • 1935 : Gaspard de Besse, film d’André Hugon
  •  
    Résumé du film : 

     En 1789, l’ancien galérien Samplan et le jeune Gaspard, maréchaux-ferrants dans le 
    village provençal de Besse, se voient dépouillés de leur atelier, à cause d’une dette
     envers l’usurier Cabasse. Malgré l’amour qu’il porte à Thérèse, la nièce de ce dernier, 
    Gaspard choisit la vie de paria pour lutter contre l’injustice, et avec Samplan, décide de 
    s’inspirer du célèbre Mandrin et de dépouiller les riches pour donner aux pauvres.

     Rapidement, ils constituent une armée composée d’archers du roi qui n’ont pas touché 
    leur solde depuis des lustres, et de forçats libérés par leurs soins. Leur notoriété grandit 
    malgré la concurrence d’un autre Gaspard, véritable bandit celui-là, qui profite de son 
    homonymie pour semer le trouble.

     Thérèse apprend par Sépharin Cocarel, un notable qui la courtise, qu’une battue est 
    organisée pour capturer Gaspard et le rouer vif. Elle accourt à son repaire pour le 
    prévenir. Il est cependant arrêté puis libéré par ses complices.

     À son retour, Thérèse décide de le suivre dans son combat. Gaspard exécute alors un 
    coup d’éclat en capturant un groupe du Parlement d’Aix. Mais quand un affrontement 
    l’oppose aux dragons du roi, il décide de se rendre afin d’épargner ses hommes. Désirant 
    le sauver, Samplan propose de l’échanger contre l’autre Gaspard, le bandit. Le juge 
    accepte le marché, mais Séraphin lui souffle de livrer Gaspard de Besse à la mort 
    puisque la foule ignore son visage.

     Le jour de l’exécution, seuls ses amis s’aperçoivent, trop tard, du subterfuge. Samplan 
    trouve la mort en tentant de délivrer son ami. 
    En représailles, le peuple pend Séraphin.

<p

Gaspard de Besse, Bande dessinée de Behem (Editions Daric, Hyères), 10 volumes : 1 La légende, 2 Le piège, 3 Le mystère du Lac, 4 Le triangle des déesses, 5 L’étang du diable, 6 La basilique inachevée, 7 L’île au spectre, 8 Les illuminés d’Avignon, 9 Terreur à Cotignac, 10 Le convoi.

  

Bibliographie :

** Axel Graisely, Le brigand des garrigues et les 20 trésors cachés de Besse sur Issole, Editions Daric, Hyères, 2005 

** Jean Siccardi, Gaspard de Besse : 1757-1781 Brigand de France, Héros de Provence, Editions du Rocher, Monaco, 2005
 

 

 

Il est rarissime que je vous propose autant de liens internet vers des sites autour du sujet traité : cela dit, rien ne vous force à cliquer mais je vous promets que pour ce cher Gaspard, vous pouvez faire un effort, il le mérite . Personnage complexe et si attachant, vous verrez !

www.cugistoria.fr/gaspard2c_le_brigand_au_grand_coeur.html

www.provenceweb.fr/83/besse/gaspard.htm

philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-gaspard-de-besse-veritable-robin-des-bois-proven-al-60485191.html

souvenirsdutemps.xooit.com/t2899-Gaspard-de-Besse.htm

lavieenmediterranee.hautetfort.com/archive/2006/01/19/gaspard-de-besse1.html 

Gaspard Bouis dit de Besse est mort sous la roue (mais cela n’est pas totalement assuré..) : en tout cas, quelques détails sur ce supplice célèbre . 

La roue est le nom d’un ancien supplice, où le condamné, attaché sur une roue horizontale, se voyait briser les membres par le bourreau 

 

Le supplice de la roue procédait de la façon suivante : le condamné était attaché sur une croix de Saint-André pourvue d’encoches sur la longueur. À ces endroits, le bourreau frappait les membres avec une barre de fer pour les briser. Puis il défonçait la poitrine d’un grand coup. Il attachait alors le supplicié, bras et jambes repliés sous lui, sur une roue montée sur un essieu et le laissait ainsi exposé jusqu’à ce que mort s’en suive.

Utilisé en Europe à partir du XVIe siècle, ce supplice est réservé aux criminels à partir de 1535 environ en France ; auparavant, ils étaient exécutés sur le bûcher qui, à partir de cette époque, fut réservé aux hérétiques. La roue fut le supplice réservé aux brigands, dont un fameux exemple est Gaspard de Besse en 1781.

_____________________________________

Extraits vidéo : toute l’histoire romancée de Gaspard de Besse avec des textes et des dessins, en trois épisodes, en 40 minutes au total (en cliquant sur les liens). D’accord, ça change de Dr House ou de Grey’s Anatomy mais, malgré tout, on passe un bon moment ...

www.youtube.com/watch (partie 1) : 15 mn.
www.youtube.com/watch (partie 2) : 11 mn.
www.youtube.com/watch (partie 3) : 14 mn.

 

Vos commentaires

  • Le 21 mars 2011 à 22:20, par Goure En réponse à : Gaspard de Besse

    Merci au professeur d’histoire qui m’a appris beaucoup aujourd’hui.
    J’utiliserai certains liens pour en apprendre un peu plus encore.

Répondre à cet article