Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Figures et personnages > Gilbert GIBELLIN . > "Gibe" est parti rejoindre son étoile du berger ....

"Gibe" est parti rejoindre son étoile du berger ....

 "Gibe" est parti rejoindre 

 son étoile du berger .... 

Une bien triste nouvelle a traversé le village de Tourtour, dimanche matin... Gilbert Gibellin, celui qu’on appelait le plus souvent "Gibe",est parti rejoindre son étoile du berger...Une figure, un pilier, un taulier vient de nous quitter et les tourtourains seront très nombreux à le regretter...Il laissera le souvenir d’un personnage haut en couleurs, un spécialiste de la galéjade, un champion de la gouaille pagnolesque, un expert des expressions provençales et l’un des derniers à parler le patois de notre territoire haut-varois....

Voilà notre "Gibe", avec son petit sourire malicieux, son regard facétieux....


photo gg

J’ai écrit plusieurs articles sur "Gibe"dans ce site-blog et je cite quelques extraits de ses paroles qui retracent bien ce qu’il était, comment il le disait....


photo gg

" Tè, ça fait du bien !! il fait beau, ch’uis allé chez le coiffeur, j’ai sorti la chemise provençale, j’ai bu un bon café et je vais m’en griller une bonne ! Aqùi, li sian bèn !! La saison va commencer, les boutiques, les galeries vont ouvrir ! Et les touristes vont arriver pour se faire dépouiller ! Et ils s’apercevront de rien ! Tu leur mets du soleil, une belle vue et après ils bouffent une entrée inondée de roquette à 18 euros et ils se font estamper sur le rosé à 30 €  : ah c’est sûr, ceux-là, ils reviendront pas au resto sur la place !! Mais peuchère, ils se sont faits fracasser ! C’est pas grave, le lendemain, y en a d’autres qui arrivent et en avant ! Enfin, qu’est-ce qu’on y peut : ça marche, ça continue, donc tant mieux !! ".


photo gg

Pendant des décennies, il a été le porte-drapeau des Anciens Combattants et il ne manquait jamais une cérémonie devant le Monument aux Morts...Soldat durant la Guerre d’Algérie, il était fier de raconter les douloureuses épreuves connues lors de ce conflit...


photo gg

Sacré "Gibe", tu nous a fait passer de bons moments...


photo gg

" On est quand même bien à Tourtour , eh ? Pas une grosse retraite mais on se débrouille ! je fais le jardin (enfin, c’est surtout ma femme qui y travaille..!) .Et y’a des moments où on rigole vraiment bien dans ce village !! Oh Cocagne ! Moi, je le dis souvent : tu te mets sur la terrasse des Ormeaux et tu filmes ce qui se passe, eh bèn, moi je te le dis, c’est mieux que "plus belle la vie" ! T’as des vedettes ici, c’est des vrais stars ! Tu te rends compte si jamais tu me filmes avec le Louqué : ô pauvre dé naoùtré, t’auras tout le monde qui se pissera dessus de rire !! ".

photo gg

" Je sais pas ce que j’ai aujourd’hui, mais c’est pas la forme ...pourtant j’ai vu le cardiologue le mois dernier et il m’a dit que c’était bon ! Sûr, y a les clopes et les canons qu’il faudrait mettre en veilleuse !! Mais dans le fond, à mon âge, je vais pas commencer à me priver !! Le pâtti, c’est que ça coûte cher ces conneries ! Heureusement y a toujours des braves mecs qui me donnent des clopes et d’autres qui me payent un pastis ou un verre de rouge , sinon ça serait la panade !! Bon, je vais aller me reposer un peu et ça ira mieux demain ! ".

_________________________

Depuis l’an dernier, "Gibe" avait bien des signes de fatigue respiratoire et chacun le voyait perdre de plus en plus de poids...Il menait sa petite vie tranquillement mais certains jours, personne ne le voyait sur la place ou sur la terrasse des Ormeaux...L’inquiétude grandissait mais il a tout de même réussi à surmonter les affres de l’hiver...Hélas, le printemps aura eu raison de notre fameux chanteur du refrain "to-ré-a-dor, mes c...sont en or", hymne quasi patrimonial sur la place du village...

_________________________

Cher "Gibe",
Tu as rejoint ton étoile, celle du berger ...Sois gentil de penser un peu à nous, là-haut...parce que, nous, ici-bas, nous serons nombreux à avoir de bons souvenirs de toi !...
En été, nous étions souvent tous les deux sur un banc, sur le muret de l’Union, sur la terrasse d’Annie...ceux qui passaient près de nous disaient, presque tous : "ohôu, ça va les deux Gilbert ?..." Cette année, sur le petit muret, il va y avoir un grand vide .....

De grosses bises émues à ton épouse Marie-Thérèse, à tes fils Jean-Paul et Claude, à tes petits-enfants Jérémy et Steven, à ta soeur Constance, à Laétitia et tous tes amis...Pour toi, "Gibe"...

Répondre à cet article

Mis à jour le jeudi 22 août 2019