Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Patrimoine local > 10 . Les lotissements : Saint-Pierre et Beauvezet . > Le lotissement de Beauvezet . > Historique résumé du Domaine de Beauveset à Tourtour .

Historique résumé du Domaine de Beauveset à Tourtour .

 Historique résumé du Domaine de Beauveset à Tourtour .

 

 

Le maire de Tourtour déclare dans les colonnes de "Actualités-Tourtour" que le lotissement intitulé " Domaine de Beauveset " doit être considéré comme la priorité des projets municipaux : il est donc logique, raisonnable et censé que notre site se fasse l’écho des avancées du dossier . 
Aujourd’hui, nous avons reçu dans le "Forum-réactions", trois messages de Jean Lainé (élu à Tourtour depuis 15 ans, dont 12 années comme maire) : il nous précise l’historique de ce lotissement mais il ne peut s’agir que d’un résumé car l’aventure Beauveset a débuté il y a 20 ans ... 

Premier message envoyé le 04 septembre 2011 par Mr Jean Lainé, à 21h06 .

" Il y aura bientôt 20 ans que la commune est propriétaire du terrain de Beauveset. Celui-ci d’une superficie de 7,8 ha a été acheté en 1992, pendant le mandat d’Etienne Laurent, Maire de la commune de1989 à 1995. Le prix d’achat était de 1 500 000 frs ( 228 673 € ), dont le financement a été assuré comme suit : un don de 1 000 000 frs du Conseil Régional PACA et un emprunt sur 20 ans au Conseil Général. La participation du Conseil Régional, a fait l ‘objet d’une convention signée avec la commune qui stipulait que le terrain devait être affecté à la construction de logements sociaux en locatif et d’équipements sportifs et culturels. Etienne Laurent a donc entrepris aussitôt l’aménagement du stade de foot et du court de tennis. Des contacts avaient été pris avec la Crédit Immobilier du Var pour la construction d’un hameau comprenant 15 logements en accession à la propriété. Ce programme devait être réalisé par tranche de 5 logements. L’association « Harmonie « a été créée à cette époque en vue de bloquer tout projet d’aménagement sur cette zone. Les élections municipales de juin 1995 se sont traduites par l’élimination de Etienne Laurent porteur des projets. Contre toute attente il m’est advenu la charge de prendre en main la continuité des projets initiés par l’ancien maire.

Avec la nouvelle équipe municipale, nous avons revu le projet de construction de logements afin de nous rapprocher des engagements pris avec le conseil Régional ! Avec l’aide du « Logis Familial Varois » un nouveau projet a été élaboré qui prévoyait la construction d’un Hameau de 26 logements ( 7 en accession à la propriété et 16 en locatifs, gérés par le Logis Familial) . Afin d’adapter le POS à ce projet, une modification a été entreprise ( détachement d’une parcelle de 20 ha située au Nord-Ouest du terrain. L’association Harmonie a engagé une requête au Tribunal Administratif, pour faire annuler la modification du POS. Malgré cela un Permis de Construire a été accordé au Logis Familial Varois, permis immédiatement attaqué au Tribunal Administratif. Le verdict favorable au projet a été rendu trop tard et il fallu donner un nouveau permis de construire immédiatement attaqué Ce deuxième permis étant à son tour devenu caduc le « Logis Familial Varois a décidé d’abandonner et nous avons dû rechercher un autre constructeur. C’est à ce moment que le Groupe Gambetta nous a proposé ses services. Un troisième permis a été attribué, immédiatement objet d’une nouvelle requête au TA..

Ainsi le temps s’est écoulé sans que l’on puisse réaliser le projet qui nous tenait à cœur. La situation était enfin débloquée quand la nouvelle Équipe Municipale, qui s’était engagée à poursuivre les projets en cours de la municipalité précédente , a pris ses fonctions. Le projet du « Hameau « n’étant paraît-il pas assez beau pour Toutour, a été abandonné et le groupe Gambetta remercié.

Le nouveau projet initié par la nouvelle municipalité baptisé « Domaine de Beauveset » ( cette appellation désigne depuis la nuit des temps la propriété de la Famille Brieugne) Ce groupement de 40 maisons individuelles, occupera une superficie de près de 4,8 ha.. La mairie vendra le terrain a un prix de 43,5 € / m2. Le prix du terrain proposé aux acheteurs a été fixé dans un premier temps à 149 000 € pour un terrain de 602 m2 soit 247,5 / m2 (coefficient entre prix de vente et prix d achat 5,75). Bien sûr, le prix de vente inclut les travaux de viabilisation du terrain. Il y aura environ 40 lots d’une superficie moyenne de 1 000 m2. La marge de 7 600 000 € représente le bénéfice du promoteur avant réalisation des travaux de viabilisation. Les difficultés de commercialisation ont amené le promoteur à baisser le prix de vente, actuellement proposé à 214,3 €/m2 Le prix minimum d’une maison sera proche de 400 000€. Je serais surpris qu’il y aient des jeunes couples dans le village qui puissent faire un tel investissement. !

Lors de la dernière réunion du Conseil Municipal (le 22 juillet)) il m’a été dit que l’acte de vente du terrain n’avait pas encore été signé… La Mairie est donc encore maître de la situation !!

Pour la partie du terrain qui devait accueillir les appartements en locatif privé, rien n’est encore acté ! Il n’a été délivré aucun plan d’aménagement du terrain de 11857 m2 réservé pour ces logements. Il est probable que le promoteur attendra d’avoir vendu les lots du prétendu domaine avant d’engager des frais pour la partie à caractère social.

Quoi qu’il en soit rien n’est encore commencé sur le terrain et il est probable que ce projet ne pourra pas aboutir avant la fin des 2 années et demi qui restent du mandat. Il faudra sans doute attendre le prochain mandat pour qu’un projet raisonnable de construction de logements (sur le terrain de Beauveset) susceptibles d’accueillir de jeunes familles aboutisse . 
20 ans d’attente c’est long !!

Dans le même temps il est regrettable que les projets de réalisation des différents équipements publics soient mis en veilleuse : Il en est ainsi de la Bergerie, de l’agrandissement du Centre de Loisirs (les diablotins), d’un Parc multi-sports ; ; ;Tous ces aménagements devaient pourtant accompagner le projet du « domaine de Beauveset »..."

__________________________________________________________

Deuxième message (envoyé sur le site le dimanche 04 septembre 2011 à 21h32), par Mr J.Lainé en réponse à un message de Rose Goure (d’Ampus) qui s’étonnait que le feuilleton Beauveset était longuet !..)

" Bonsoir Madame, je vous recommande de lire le commentaire assez long que je viens d’envoyer sur le site de Gilbert. Peut-être ce texte vous aidera à comprendre ce qui se passe avec le projet du dit "Domaine" de Beauveset" . La majorité des Tourtourraines et des Tourtourains qui m’ont soutenu pendant les deuix mandats que j’ai effectués, n’est pas hostile à la construction de logements sur la zone de Beauveset, mais pas n’importe quel type de logements. Le projet pour lequel je me suis battu pendant 13 ans, comprenait 23 logements, à des prix accessibles pour des couples de jeunes actifs. La nouvelle municipalité de Pierre Jugy l’a abandonné alors qu’il était enfin sur le point d’aboutir."ce n’était pas assez beau pour Tourtour !! Le projet actuel est de construire 40 maisons dans un domaine fermé. Le prix va être voisin de 400 000 €.( le montant des charges n’est pas défini) Avec les salaires actuels ces maisons seront inacessibles pour les jeunes. Nous aurons sans doute de nouvelles résidences secondiures occupées 2 à 3 mois par an. Le parc de résidences secondaires à Tourtour représente 65 % des habitations. Ça apporte de la richesse à la commune, mais finalement ça ne la fait pas vraiment vivre. Cordialement."

__________________________________________________________

Troisième message (légères corrections de chiffres), envoyé par J.Lainé le 5 septembre 2011 à 10h20m.

En relisant le commentaire que j’ai mis sur le site, concernant "Beauveset" je viens de m’apercevoir d’une petite erreur : le projet de construction de logements initié avec le" Logis Familial Varois" comprenait 23 logements et non 26, comme je l’ai écrit !! C’est le même projet qui a été repris par le groupe Gambetta, avec la différence que tous les logements auraient été en accession à la propriété ! La voirie et les espaces verts restaient propriété de la commune. Seuls les espaces privatifs autour des habitations devaient être inclus dans le prix de vente des logements !

Concernant la plaquette mise à disposition à la mairie pour faire la promotion du "domaine de Beauveset", elle est quelque peu mensongère : comme signalé par Gilbert, le magnifique panorama indiqué n’est pas visible depuis le terrain, le plan de masse englobe l’ensemble de la zone de Beauveset sur laquelle sont implantés des équipements communaux qui n’ont rien à voir avec le projet de France Confort . En outre le contour exact du domaine projeté n’est pas indiqué. Selon ce qui a été annoncé, les appartements ( locatifs privés) seront indépendants du dit domaine , ( aucun plan d’aménagement n’existe actuellement pour cette partie du projet) . Une photo du vrai domaine de Beauveset (propriété de la famille Brieugne), figure sur ce dépliant. Y a-t-il eu un accord avec les propriétaires de cette propriété que l’on ne voit pas depuis le terrain sur lequel seront regroupées les 40 maisons individuelles projetées !

_________________________________________________________

Commentaires du site " Tourtour, notre village " :

** Préliminaires précautionneux : Mr Jean Lainé s’exprime sur le site chaque fois qu’il le souhaite et je lui laisse très volontiers un espace pour écrire ce qu’il pense, pour faire des propositions concrètes, pour apporter des précisions . Son statut actuel de conseiller municipal et sa fonction de maire durant les deux mandats précédents lui donnent une crédibilité que peu de tourtourains oseront lui dénier : sa connaissance des dossiers lui confèrent une autorité que nous ne pouvons pas, non plus, lui retirer . 
Les partisans de la bouche cousue, de la peau de saucisson devant les yeux et des boules dans les esgourdes trouveront encore à redire en signalant que notre site laisse toujours une place privilégiée à Mr Lainé et le favorise en même temps en lui laissant une place de choix ...Ce n’est pas grave, qu’ils continuent à baver, ces espèces de légumes qui ne savent s’exprimer que par onomatopées et borborismes ! En 2011, avec tout ce que l’on voit autour de nous (à condition d’ouvrir les yeux), comment peut-on refuser le droit d’expression libre, le droit à la critique, le droit de parole, le droit de résister et de s’indigner...? Ces gens-là, ceux qui dénient la liberté de s’exprimer, ne sont même pas des légumes !... car un vrai légume, ça vit, ça réagit au soleil et à la pluie, ça change de couleur et surtout ça mûrit ...Pas eux !

**  " La participation du Conseil Régional, a fait l’objet d’une convention signée avec la commune qui stipulait que le terrain devait être affecté à la construction de logements sociaux en locatif et d’équipements sportifs et culturels." (J.Lainé).
Aux premiers temps du projet (sous le mandat d’Etienne Laurent), le Conseil Régional avait donc fait un "don" (subvention) de 1 million de francs (150 000 €) pour aider la commune dans son projet de financer des logements sociaux en locatif mais également d’équipements socio-sportifs et culturels... 20 ans après, le Conseil Régional sera très fier de savoir que sa participation d’autrefois a permis à un promoteur privé de venir s’installer pour nous gratifier de villas à 400 000 € ... Des logements sociaux de nouvelle génération !!......

**  Lors de la dernière réunion du Conseil Municipal (le 22 juillet)) il m’a été dit que l’acte de vente du terrain n’avait pas encore été signé ! ..." (J.Lainé).
Durant 2 ans, notre maire nous avait dit que la mairie (c’est à dire "nous") offrait le terrain au promoteur pour un estimatif porté à 2,5 millions d’€ en contrepartie de travaux "en échange" (piscine, terrain multi-sports, centre aéré agrandi, crèche, vestiaires, stade, éclairage, parking ...) pour un montant total arrondi à 1,5 million d’€... Notre chère mère Candelé (la madonne qui décerne l’écusson de la bonne ou mauvaise fréquentation) a relu ses notes et a réagi au bout de deux ans en s’apercevant que la procédure était illégale : le promoteur Géphimo a du mal à goûter l’humour de notre maire et il se murmure sur les terrasses de Sainte-Maxime (siège social de Géphimo) que la plaisanterie tourtouraine n’est guère appréciée... Autrement dit, le promoteur doit poser 2,5 M€ sans avoir vendu une seule baraque ! Difficile à faire accepter au responsable du service de contrôle de gestion de l’entreprise !!... Les soucis des riches sont peut-être moins graves que ceux des smicards mais nous tenons malgré tout à souligner notre sincère compassion à Géphimo et ses actionnaires !...

Pendant ce temps, les jeux extérieurs du centre aéré sont dans un triste état !... On nous répond qu’il faut attendre l’argent du promoteur ...!!! Bèn voyons ! et il ne faudrait pas critiquer ? et il ne faudrait pas s’indigner ? et il ne faudrait pas s’exprimer ...? 

 

Vos commentaires

  • Le 12 septembre 2011 à 14:47, par Jean Lainé En réponse à : Complément d’information

    Juste une petite précision ; j’ai été Maire de Tourtour de Juin 1995 à Mars 2008... Soit presque 13 ans. Mon plus grand regret, c’est de n’avoir pas réussi à faire aboutir le projet de logements à caractère social, qui me tenait particulièrement à coeur !

Répondre à cet article

Stats | 9 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le samedi 12 mai 2018