Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 12 . Cérémonies, commémorations . > Hommages aux victimes des attentas > Hommage à Samuel Paty, prof d’histoire décapité pour son combat sur la liberté (...)

Hommage à Samuel Paty, prof d’histoire décapité pour son combat sur la liberté d’expression...

A Tourtour, Hommage à Samuel Paty, prof d’histoire décapité

pour son combat sur la liberté d’expression...

Notre village a tenu à rendre hommage au professeur décapité en région parisienne lors d’un attentat terroriste perpétré par un islamiste qui menait un combat contre la re-publication des caricatures du prophète Mahomet dans le journal Charlie Hebdo...

Toutes les chaînes TV et tous les moyens médiatiques ont relayé ce drame effroyable et le débat sur la liberté d’expression a occupé les esprits durant plusieurs jours : on se souvient évidemment des tourtourains réunis en 2015 autour de Pierre Jugy avec des écriteaux "JE SUIS CHARLIE" pour une lutte citoyenne de tous les habitants... Un maire porte-drapeau de la libre expresion !!... Tu parles...! L’année suivante, lors des voeux du maire sous la tente "polyvalente", Pierre Jugy plastronnait en déclarant "je ne suis plus Charlie"...Beh voyons !..Notre cher Pierre préparait alors son acoquinage avec le lepéniste Rachline (sous fond de subvention vicieuse pour la Tour de Grimaud) et peaufinait sa trahison en se présentant quelques mois après comme député soutenu par le Front National... Une démarche à quelques encablures de celle du journal satirique !!...

Cette année, c’est Fabien Brieugne qui a prononcé un discours plein de compassion sur l’esplanade de la Mairie : en raison des contraintes sanitaires Covid-19, les tourtourains étaient moins nombreux mais l’émotion était forte...

Il nous reste alors à espérer que la valeur "liberté d’expression" sera une réelle démarche citoyenne au plan local ... Par exemple, pourquoi ne pas imaginer qu’un habitant puisse écrire des articles parfois acides sur la politique communale, parfois ironiques sur des anecdotes croustillantes de nos chers élus, parfois critiques sur les pratiques plus ou moins opaques de nos conseillers et adjoints, sans pour autant qu’il soit considéré comme un dangereux contestataire ou un funeste émeutier... Il est bien vu à Tourtour d’avoiner le Pape, de démantibuler le Président, de découenner nos idoles, mais attention !!..il ne faut pas dire le moindre mot sur le maire, il ne faut pas d’allusion sur nos élus municipaux...! Ohlalala !... Liberté d’expression mais pose de grillages, de portes blindées, de cadenas... Liberté surveillée !...

On peut écrire mais meffi !!... Faut pas s’amuser à parler de trahison d’un maire sans étiquette qui va donner son âme au parti de Le Pen, sinon c’est une atteinte grave au pouvoir local et à sa légendaire omerta !... Faut pas non plus dénoncer les adjoints qui se sont gavés avec la PLU... Ah bèh non !... Chez ces gens-là, on ne dit rien Monsieur, on se tait (disait le grand Jacques)... Et si d’aventure on écrit, on raconte, on dénonce, on accuse, alors là c’est l’arrivée des nervis qui s’attaquent aux biens du trublion ou qui mettent des billots dans les roues en balançant des rumeurs putassières....

On va bien voir comment vont réagir les nouveaux élus communaux ! Certains grandets à bermuda ne semblent pas prêts à recevoir quelques escarbilles et ils seront alors prioritaires dans les premiers envois mais d’autres ne devraient pas tarder à faire partie bientôt des cibles privilégiées... Juste le temps de classer quelques archives pour que le dossiers soient bien sur la bonne étagère... Liberté d’expression oblige...merci !

Un détail : je n’ai pas l’habitude de me draper derrière un voile (ou un masque) mais j’aime aussi laisser un peu de place à la supputation, à l’hypothèse, à la conjecture... A la vanne "grandet à bermuda", vous avez tous reconnu notre cher conseiller Bernard Roux....Si j’avait mis "Sainte-Nitouche", c’eût été trop facile à trouver....

 

Répondre à cet article

Mis à jour le mercredi 9 juin 2021