Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Environnement > Ecologie, développement durable . > Le jardin innovant de Tourtour . > Les découvertes de Jean Pain . > Jean Pain, génial chercheur écolo. > Jean Pain, le génial jardinier de Villecroze.

Jean Pain, le génial jardinier de Villecroze.

 Jean Pain, le génial jardinier-

 chercheur de Villecroze.

 

Depuis l’été dernier, "le jardin de Mariette" situé sous le grand jardin public est l’objet de curiosités, de questions, d’étonnements, de moqueries, de ricanements mais aussi d’admirations et de compliments : cela dépend tout simplement de comment on voit la vie, comment on perçoit la nature et comment on arrive à partager avec les autres ...

De nombreuses années ce terrain n’a pas été utilisé en jardin proprement dit car un artiste avait bénéficié du mécénat de Mariette (et sa maman) pour exercer son art de sculpteur sur pierre (deux statues sont encore en place). 

Depuis juillet 2010, Fabrice est arrivé (avec un "75" sur sa voiture) accompagné de son épouse et du petit Enzo . Très rapidement, Fabrice a pris ses marques et a su taper aux bonnes portes : cela lui a permis de comprendre les élémentaires bases du fonctionnement particulier d’un village du Haut-Var ... Par exemple, il a vite rencontré Robert Révelli puisque ce grand séducteur à casquette est à l’affût de toutes les nouveautés : l’aïoli est bien monté et le courant est passé ... Le coup de foudre a frappé Robert de plein fouet et le fils de Jules (on a cela en commun... mais pas le même Jules !) a généreusement donné les graines des derniers spécimens de l’espèce rare " haricots de Tourtour" à son nouvel ami ! Fabrice est revenu tout content et a bien montré les fameuses graines blanches mais hélas, aucun tourtourain n’a jamais connu de sorte de haricots particulier à Tourtour. Nous attendons des renseignements précis de sieur Révelli afin d’écrire sur le site un article sur ce légume inimitable ....

Fabrice est arrivé de la capitale avec une vraie envie, une pulsion, celle de jardiner et il travaille le sujet autant que la terre qu’il remue : il est adepte du calendrier lunaire et il pratique le jardinage en fonction des rythmes cosmiques avec une démarche qualifiée de bio-dynamique . dans un prochain article, nous découvrirons le jardin, les photos et les explications sur les techniques innovantes utilisées . 
Fabrice est également un pur adepte et un admirateur de Mr Jean Pain qui a été un génial inventeur qui a vécu à Villecroze (et où il est enterré d’ailleurs).

Connaissons un peu mieux ce Jean PAIN :

De natinalité française, Jean Pain est né en Suisse le 12/12/1928.
Fils de boucher, sa voie semblait tracée et il apprit donc le métier de boucher.
Ce métier ne lui plaisant guère, il quitta l’espace familial pour explorer la vie.
Ses déambulations lui firent découvrir toutes sortes de métiers allant de "fort des halles" jusqu’à gardien de chèvres.
Sa curiosité et son ingéniosité lui firent même créer dans les années 60 un produit de nettoyage extraordinaire.
C’est en 1964 que Jean PAIN et son épouse se retrouvèrent gardiens d’un domaine (les Templiers) de 270 ha situé à Villecroze dans le Var au sud de la France.(ce domaine est celui de la Commanderie du Ruou).
 Le couple s’installe dans une vie très proche de la nature, élève des chèvres dans des conditions extraordinaires, produit un fromage exceptionnel issu de la transformation du lait de ses chèvres et cultive la presque totalité des produits nécessaires à leur existence.

Jean PAIN 

Jean Pain a, dès son installation, voulu protéger le domaine contre les incendies de forêt qui détruisent chaque année des milliers d’ hectares. Dans la garrigue, c’est la broussaille qui est le principal vecteur du feu, dans cette région semi-aride où les températures dépassent souvent les 40°C, où souvent il ne pleut pas pendant deux mois d’affilée, et où la moindre étincelle est attisée par le mistral.(ou le passage d’un promeneur à moto ...).
Jean Pain a donc taillé la broussaille au ras du sol en préservant toutefois des ilôts non taillés pour ne pas trop perturber la vie des animaux vivant dans la garrigue. Pour valoriser la broussaille ainsi coupée, il décida de la composter et d’utiliser le compost ainsi produit pour fertiliser un potager d’essai aménagé dans une clairière de la forêt et fertilisé au seul compost de broussailles, sans aucun arrosage. Les résultats - dans ce jardin d’essai - furent à ce point spectaculaires que la presse locale, et ensuite la presse régionale et nationale en firent mention.

 

.C’est en 1970 que Jean PAIN invente "Les Méthodes Jean PAIN", technique permettant de fabriquer un compost à partir de broussailles. Les qualités de ce compost sont extraordinaires et lui permettent de produire des légumes même sur des sols très pauvres sans arrosage, sans traitement d’aucune sorte et sans apport de fertilisant autre que son "Compost de Broussailles".
En 1972 Ida PAIN, son épouse, écrit un livre "UN AUTRE JARDIN" relatant les découvertes de Jean PAIN.


En 1976 Jean PAIN sera décoré de la médaille du grade de Chevalier du Mérite Agricole  par le Ministre de l’Agriculture de l’époque, Mr Maihaignerie, pour ses travaux concernant le "Compost de Broussailles".
Il invente le "Broyeur Jean PAIN" pour palier à l’indisponibilité du matériel capable de réduire les broussailles et autres végétaux ligneux en un broyat de granulométrie appropriée au compostage selon la Méthode Jean PAIN.
Il démontrera la possibilité d’extraire de l’énergie thermique par contact avec la masse en fermentation et produira du "bio gaz" à partir de matières fortement ligneuses.
En 1977 Jean PAIN sera honoré de la distinction d’ "Homme de Région" par les "Jeunes Chambres Economiques de la Région PACA", la "Jeune Chambre Economique du département du Var" l’ayant choisi pour concourir à l’obtention du titre.
Il était en "concurrence" avec Dr BOMBARD pour le département des Bouches du Rhône et Mgr ETCHEGARAY pour le département des Alpes Maritimes.
Homme très médiatisé, il sera écouté et suivi, mais il aura aussi ses détracteurs.
Certains voudrons le faire passer pour une réincarnation templière.(dès que l’on touche au domaine des économies d’énergie ou celui des énergies de substitution, les loobyistes du type Thierry Coste se ruent sur la proie et tentent par tous les moyens - surtout les plus pourris..- de discréditer les chercheurs, les savants, les idées, les démarches, les innovations) . Et Jean Pain se trouva donc au centre d’accusations vicelardes le traitant de gourou malfaisant au service de Satan... (et tout ça parce qu’il était gardien du Domaine des Templiers ...).
Bien entendu Jean PAIN, homme pragmatique, ne fera guère cas de tout cela sachant que seuls sa curiosité, son sens de l’observation, son bon sens et ses expériences sont à l’origine de sa fabuleuse découverte.

Jean PAIN s’éteindra le 30/07/1981, vaincu par un cancer de la vessie, sans avoir pu voir ses idées appliquées à une échelle digne de l’importance de sa découverte.
Il repose en paix au petit cimetière de Villecroze.
Ida PAIN continuera de représenter dignement Jean PAIN et rééditera leur ouvrage "LES METHODES JEAN PAIN ou UN AUTRE JARDIN" document fondamental et représentant la référence unique en la matière.

La notorièté de Jean Pain dans la région (et le pays) :

Voilà qu’un jour un journaliste du Petit Provençal le croise sur le sentier qui descend aux vieux bâtiments érigés par les Templiers au XII ème siècle avec pour espoir d’obtenir de Jean PAIN l’autorisation de faire un article sur ses célèbres prédécesseurs.
Jean PAIN lui signifie qu’il n’est pas opposé mais pour l’instant, en ce milieu de journée chaude de l’été 1970, il a des "relevés" à faire dans la colline.
Le journaliste n’ayant d’autres activités immédiates accompagne Jean PAIN.
Après quelques minutes de sentier pentu les deux hommes débouchent sur ce sommet de colline où rayonne le jardin de Jean PAIN et où les légumes débordent de la barrière.
Le journaliste, qui est aussi un jardinier chevronné, est complètement ébahi de cette vision et comprend bien vite que ce jardin recèle quelques secrets.
Dès les premières explications de Jean PAIN son reportage initial est oublié et ce sera un article sur le jardin extraordinaire de Jean PAIN qu’il publiera quelques jours plus tard.
Cet article aura l’effet d’une bombe et sera le point de départ d’une formidable aventure.
Jean PAIN qui pensait avoir trouvé sérénité et quiétude dans son nouvel emploi va devenir l’un des hommes les plus médiatisés de la région dans les années 70. 
Des tourtourains ont encore des souvenirs : Michel Loquès (qui a vécu à Villecroze) se souvient encore de lui comme un véritable ami de la nature et de la vie ...(autrement dit, ils ont fait des bringues ensemble pour percer le mystère de la vinification du rosé !..).

Dans quarante ans, un vieux tourtourain aura créé un nouveau site internet sur Tourtour (le précédent, tenu par un obscur lyonnais, ayant été boycotté par la mairie de Tourtour pour avoir provoqué l’incarcération et la condamnation de trois élus en 2012 pour prise illégale d’intérêts, faux en écriture et détournements de fonds publics versés par le Conseil Général...) et il fera un article sur un génial jardinier de Tourtour, Fabrice Magrini, qui aura fait ses premières expériences et ses tout premiers essais dans un petit jardin face aux deux Bessillons .....(et qui coule désormais des jours heureux dans la Résidence Pierre Jugy, établissement de repos créé par un descendant du seigneur Raphélis ...).

Un détail : d’autres articles complèteront la rubrique " un jardin innovant à Tourtour ", sur le compostage de broussailles, sur l’histoire du jardin "de Mariette", sur la liaison avec l’école maternelle de Tourtour ...

 

Vos commentaires

  • Le 6 juillet 2011 à 17:24, par Goure En réponse à : Jean PAIN

    J’ignorais tout de ce génial jardinier. Je vais relire l’article et me renseigner davantage s’il y a d’autres articles sur Internet. C’était très intéressant.
    Personnel à Gilbert : mon mari a eu la mauvaise idée de faire un infarctus il y a 15 jours...nous remettons en août notre "fiesta" prévue ;puisque ça va mieux désormais, nous aurons le plaisir de nous revoir.

Répondre à cet article

Stats | 5 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 17 novembre 2017