Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > "Les Chats Libres Tourtourains" > L’association "Les Chats Libres Tourtourains" régule la population féline du (...)

L’association "Les Chats Libres Tourtourains" régule la population féline du village

 L’association "Les Chats Libres Tourtourains" 

 régule la population féline du village 

Les tourtourains, mais également les touristes et visiteurs, ont pu s’apercevoir ces dernières années que le nombre de chats dans le village de Tourtour était en constante progression et que la population féline devenait un problème qu’il fallait absolument aborder au plus vite pour trouver les solutions les plus efficaces...

Des initiatives privées étaient parfois engagées mais les résultats obtenus n’étaient pas à la hauteur des efforts consentis et la question du surpeuplement des chats continuait à poser de sérieux problèmes (en particulier dans la montée de l’église !!...ou derrière le vieux château, près du lavoir..).

La mairie a donc logiquement été contactée et les élus ont été sensibles à la réelle volonté de résoudre cette situation délicate : lorsque les bénévoles -en juin 2017- se sont constitués en association loi 1901 et qu’ils ont déposé un projet avec demande de subvention, le conseil municipal a accordé une somme d’environ 700,00€ pour soutenir les actions prévues. Cette contribution officielle et cette reconnaissance des autorités locales ont encore plus motivé les responsables de l’association "les Chats Libres Tourtourains" pour fédérer leurs activités et les médiatiser dans le village.


(la dernière maison de la Rue des Moulins, avec la tirelire)

L’association "Les Chats Libres Tourtourains" est une association "loi 1901" crée le 13/06/2017 et a pour but la stérilisation et la régulation féline dans le village de Tourtour.

Les responsables-bénévoles sont : Martine Monnet , présidente, Rita De Clercq, vice-présidente, Francesco Mauri, trésorier, Mariette Brest, secrétaire.

Une page facebook a été ouverte pour cette action :
https://www.facebook.com/groups/243127999578151/

Voici d’ailleurs un texte publié sur cette page facebook :

" Nous nourrissons les chats tourtourains abandonnés, après que nous les ayons stérilisés .... ils sont actuellement une bonne vingtaine .... Si vous passez au bout du village, près de l’escalier qui mène au lavoir, devant leur tirelire ( la petite vache noire et blanche) n’hésitez pas d’y mettre une petite pièce pour qu’ils puissent se payer une petite friandise ....... Merci pour eux !"...

Le premier conseil donné par les membres de l’association est de ne pas considérer un chaton comme un jouet -peluche que l’on offre à un enfant pour satisfaire un caprice... Avoir un chat à la maison, c’est s’engager à l’aimer et à le suivre durant une longue période, de 12 à 15 ans et il faut donc que toute la famille soit volontaire pour assumer ce projet...

Un autre conseil important concerne la stérilisation de chaque chat nouveau sur la commune : dès qu’un nouveau chat arrive sur le village, il faut que la famille fasse stériliser l’animal afin d’éviter une surpopulation qui n’est bonne ni pour le chat lui-même, ni pour ses autres "copains" ni pour le village...

Parfois, de généreux tourtourains apportent des croquettes à Martine (la dernière maison de la Rue des Moulins) ou à Rita (Chemin des Sausses) : le geste est évidemment très apprécié mais n’hésitez pas à demander conseil à Martine Monnet pour le choix des croquettes les plus appropriées...

Voici ci-dessous, la petite tirelire...


(la tirelire -vache noire et blanche- est en bas à gauche sur la photo..)

Voici les objectifs principaux et prioritaires des diverses associations qui militent dans le même sens que le groupe de bénévoles de Tourtour : la régulation féline est une action nationale et chaque association locale agit en fonction de ses moyens financiers et humains...

Nous capturons les chats des rues et les faisons soigner si besoin, puis identifier et stériliser pour limiter les naissances : ils deviennent des “chats libres”.

“Chat errant” ne veut pas dire “chat sauvage” : plusieurs cas de figure peuvent se présenter :

– Si le chat est sociable et qu’il correspond aux critères permettant de l’accueillir en refuge, nous le confions à un refuge proche.

– Si le chat est sociable mais ne correspond pas aux critères des refuges, nous le plaçons en famille d’accueil afin de lui trouver un nouveau foyer et de le faire adopter, ou nous le relâchons dans la rue et lui cherchons néanmoins un adoptant,

– Si le chat semble trop craindre les humains (= majorité des cas), nous le replaçons sur le lieu de capture, puis nous nous assurons régulièrement qu’il va bien et que quelqu’un s’occupe de lui.

Devenir bénévole :
C’est à dire capturer, conduire les chats capturés chez nos partenaires vétérinaires pour les faire stériliser, identifier et/ou soigner, leur offrir si besoin après les soins vétérinaires un temps de repos dans un espace aménagé, puis les replacer sur leur lieu de capture.

Il s’agit aussi de participer au suivi sanitaire des chats des rues, c’est à dire parcourir régulièrement les différents points où on sait que se regroupent des chats pour s’assurer de leur état de santé, surveiller les nouvelles arrivées pour stériliser au plus tôt…



Devenir adhérent, faire un don :
Les dons donnent droit à une déduction fiscale de 66% conformément à la législation. Votre soutien financier sera intégralement alloué aux achats de nourriture (notamment pour les chats placés en famille d’accueil en attendant l’adoption) ou aux frais vétérinaires (stérilisation et soins) des chats libres tourtourains.

L’association "les Chats Libres Tourtourains" mérite qu’on lui apporte soutien moral, assistance bénévole pour actions ponctuelles et aide financière pour aider les militants locaux à poursuivre efficacement ce projet de régulation féline qui a déjà commncé à porter ses fruits...N’hésitons pas à contacter Martine, Mariette (04 94 70 59 47), Rita et Francesco, ils seront toujours là pour vous renseigner et vous guider...

Répondre à cet article

Mis à jour le vendredi 17 mai 2019