Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 08 . Le garde-champêtre, la sécurité, la Gendarmerie, les faits divers (...) > Les faits divers marquants ... > L’attaque du distributeur de billets Barclays Bank à Tourtour.

L’attaque du distributeur de billets Barclays Bank à Tourtour.

L’attaque du distributeur de billets

Barclays Bank à Tourtour.

 

En arrivant tranquillement mercredi matin pour boire un petit café au Bar des Ormeaux, j’ai tout de suite été alpagué par notre chère Karine qui m’a dit que j’allais pouvoir me régaler avec ce qui s’était passé dans la nuit… Pour ne pas que l’on se méprenne sur le sens de la phrase précédente, précisons tout de go qu’elle voulait seulement parler de l’attaque du distributeur automatique de billets (DAB) situé contre le mur du château communal ! Trois minutes auparavant, en ouvrant la porte de chez moi, c’est Féfé qui était là pour me donner la nouvelle … Cela étant, il serait dommage que certains puissent penser que le couple Karine-Féfé fait partie de quelques habituels informateurs patentés : pour l’instant, que nenni !...
A la remarque judicieusement ciblée de Karine, j’ai simplement répondu que je n’étais habituellement pas un spécialiste friand du récit de faits divers mais que je pouvais effectivement faire une exception pour ce sujet "explosif" dans un article qui pourrait aussi appeler plusieurs commentaires collatéraux…
La preuve...

Le fameux distributeur automatique de billets aura été un des symboles du mandat de l’ère Pierre Jugy, entre 2008 et 2014 : ce dispositif avait été inauguré par notre maire au cours d’une pantomime qui restera gravée dans le patrimoine de notre village comme l’une des plus belles couillonnades commises par l’un de ses maires… On se souvient que ce DAB de marque anglaise, Barclays Bank, tant attendu par les commerçants fut inauguré un 14 juillet avec des fanions de l’Union Jack …Autrement dit, notre cher Pierre, emporté tout autant par son élan que par sa précipitation, n’avait pas souvenir que cette date correspondait aussi à la commémoration de la Fête Nationale de notre pays et que des fanions tricolores auraient eu également leur place …
Néanmoins, peut-on penser raisonnablement que ce sont des psychopates nostalgiques de l’époque révolutionnaire des années 1789 qui se seraient donc vengés de cet affront anti-républicain ?...Il est encore trop tôt pour le dire, la police est sur plusieurs pistes !...

__________________________


merci Fb.

Bien sûr, les médias du Haut-Var et de la Dracénie se sont rués sur le fait divers et le journal Var-Matin a publié un article dès le matin même ...(à noter que l’article n’est pas d’Isabelle Bono qui n’a pas cru bon de couvrir l’événement (ah bon ?) mais peut-être était-elle en panne de cirage pour mocassins )...
Vous pouvez vérifier le contenu de l’article en allant sur le lien internet du journal :

http://www.varmatin.com/draguignan/deux-braquages-a-lexplosif-au-petit-matin-dans-la-region-de-draguignan.1469675.html

"Deux braquages à l’explosif au petit matin dans la région de Draguignan."(Publié le mercredi 06 novembre 2013 à 10h37)

Les distributeurs automatiques de la Caisse d’Epargne de Draguignan et de Tourtour ont été attaqués à l’explosif. Une voiture bélier totalement carbonisée et des explosifs ont été utilisés par des malfrats, dans la nuit de mardi à mercredi, pour détruire un distributeur de billets extérieur et s’emparer de son contenu. Il était environ trois heures lorsque l’attaque s’est produite boulevard Cazeille, dans un quartier excentré de la ville mais à moins de 300 mètres du commissariat. Les policiers sont parvenus sur les lieux avec célérité, mais le coup était semble-t-il bien orchestré puisque les individus avaient déjà pris la fuite et n’ont pas été retrouvés. La SRPJ de Toulon et la police scientifique(s) étaient ce matin sur les lieux afin de recueillir des indices propres à pister cette bande organisée.

A Tourtour aussi...

Alors que les enquêteurs s’affairaient autour de la Caisse d’Epargne de Draguignan, on apprenait que des faits similaires s’étaient produits à Tourtour dans le haut Var.
De fait, l’unique automate du village, installé sur le mur d’enceinte de la mairie, a été lui aussi fracturé, probablement à l’aide d’explosif ou d’une bonbonne de gaz. La présence de marches permettant d’y accéder n’a pas permis d’utiliser un véhicule bélier.
Selon les premiers éléments recueillis par les gendarmes de la compagnie de Draguignan, placés sous le commandement du capitaine Remy-Néris, cette attaque serait antérieure à celle de Draguignan, ce qui pourrait corroborer l’hypothèse que les mêmes individus seraient les auteurs des deux attaques.
Dans la matinée, la cellule d’identification criminelle du groupement de gendarmerie du Var ainsi que la section de recherche de Marseille étaient sur place afin de recueillir des indices. Il demeure qu’il y aurait également un préjudice, restant à chiffrer.
(fin de l’article de Var-Matin).

_______________________________

Commentaires du site "Tourtour, notre village" :

** " Les distributeurs automatiques de la Caisse d’Epargne de Draguignan et de Tourtour ont été attaqués à l’explosif " :
Encore une phrase mal relue ou volontairement ambiguë ... Pour couvrir le buzz haut-varois, des journalistes sont montés et sont restés dans le village environ deux heures : hélas, durant leurs investigations poussées, ils ne se sont même pas aperçus que le distributeur n’était pas de la Caisse d’Epargne mais plutôt de la Barclays Bank ! Curieux, non ?...La mauvaise publicité sur une banque anglaise est peut-être moins bien tolérée que sur une structure populaire de notre symbolique écureuil ...

** " ...cette attaque serait antérieure à celle de Draguignan, ce qui pourrait corroborer l’hypothèse que les mêmes individus seraient les auteurs des deux attaques " :
Donc, l’attaque (selon les premiers éléments de l’enquête) se serait passée à Tourtour avant Draguignan et cela supposerait donc que la bande soit la même ... Ah bon !.. Mais alors, si l’attaque avait eu lieu d’abord à Draguignan et ensuite à Tourtour, pourquoi ne serait-ce pas non plus la même bande ?...Question d’altitude ?..(vous voyez comme c’est difficile de vieillir en ne comprenant plus ce que nous dit notre journal local !...voilà, je pantaille ! Oh môùn diôù, aquî siôù pas bîn moùnta !...).

** " ..Il demeure qu’il y aurait également un préjudice, restant à chiffrer " :
Effectivement, il y aura sans doute un préjudice en terme de somme totale volée par les malfrats mais la Barclay’s Bank ne donnera surement pas cette info : malgré tout, on sait que le camion d’approvisionnement était passé au village le lundi , ce qui laisse supposer que la caisse n’était pas encore vide !...
Le deuxième préjudice sera la gêne occasionnée pour les usagers qui ont pris l’habitude de ce service bancaire : heureusement, les touristes n’ont pas eu à en souffrir... ni certains restaurateurs saisonniers qui ont leur dispositif de CB qui tombe - sans explication rationnelle - en panne à chaque période chaude et que le distributeur sauve, leurs clients allant vite faire le plein de liquide ...
Le troisième préjudice concernera le coût de la réparation : souvenons-nous que les frais d’aménagement du "trou" pour le distributeur avaient engagé une dépense de 22 000 € (chiffre donné en conseil municipal) , totalement à la charge de la commune, donc des contribuables . Il va falloir recommencer l’opération, reconstruire le distributeur et l’assurance ne couvrira pas beaucoup de frais dans cette nouvelle dépense .

** Distributeur, château, Bâtiments de France :
Alors là, les Bâtiments de France ne vont pas tellement apprécier le fait divers : attaquer un château du XVIIème siècle !!... Non mais ! D’ailleurs, on comprend facilement leur indignation : à Tourtour, si l’on veut changer la couleur des volets, la forme de la porte d’entrée, la taille de la fenêtre en bois, il faut déposer un dossier de douze pages avec des photos, des plans, des dessins et des formalités réglementaires pour étude des services spécialisés dans le respect du patrimoine régional et la sauvegarde du territoire culturel ...Tant mieux, ça évite les abus et les excès de tous genres, c’est normal, bravo !... Alors quand la mairie a déposé le dossier de demande aux Bâtiments de France pour l’implantation d’un distributeur de billets contre un mur de château du XVIIème siècle, ça a du coincer un tantinet au moment d’accorder la validation ... Certains arguments ont sans doute fait avancer le dossier mais le saura-t-on un jour ?...Toujours est-il que les Bâtiments de France ne vont pas apprécier une telle atteinte au patrimoine historique local et qu’ils vont peut-être réviser leur accord !... Il serait assez sage de les contacter pour avoir leur avis mais il n’est pas certain que cette hypothèse soit relayée par les élus tourtourains....

** le vent, allié des malfrats :
Dans la nuit de mardi à mercredi, le vent soufflait très fort : lorsque l’explosif (bouteille de gaz ?) a soufflé le distributeur, le bruit n’a pas alerté les voisins car ce "souffle" a été confondu avec les fortes rafales . Les enquêteurs ont expliqué que cela arrivait souvent et que la météo était parfois du côté des malfrats ...

** la vidéo surveillance va revenir au centre du débat (et du village) :
Le maire avait annoncé en conseil municipal au printemps que la vidéo surveillance allait faire l’objet d’études de coût et de qualité : le Conseil Général était prêt à financer 40% des dépenses. Depuis, le dossier doit suivre son cours mais l’explosion du distributeur de billets va peut-être inciter les parties concernées à accélérer la procédure ... Il serait d’ailleurs possible que ce dossier, qui touche directement aussi aux libertés individuelles, puisse être l’occasion d’un débat avec la population : en période électorale, la vidéo surveillance pourrait être un sujet intéressant (avec d’autres bien sûr).

**  commentaires collatéraux :
Elle a eu raison Karine, avec ce qui s’est passé l’autre nuit, je me suis bien régalé ....
Quand on est un retraité aussi aigri et désoeuvré comme certains me dépeignent gentiment , on trouve toujours un peu de temps pour "dire du mal", n’est-ce pas ?....(mais, dans de domaine, certains commencent bien avant.. Hélas, courageusement ils n’écrivent pas, ayant trop peur que leurs paroles ne s’envolent pas mais qu’elles restent !!...).

_____________

 

Vos commentaires

  • Le 9 novembre 2013 à 19:35, par Guillaume En réponse à : L’attaque du distributeur de billets Barclays Bank à Tourtour.

    Juste pour te répondre, Gilbert,

    En ce qui concerne le traitement de l’événement par le journal régional :

    Il est normal (et souhaitable, pour différentes raisons), que ce type d’événements soit "pris en mains" par des journalistes professionnels, plutôt que laissé à l’appréciation de correspondants de presse, rarement formés.

    En effet, une enquête étant en cours, les journalistes professionnels savent ce qu’il convient de dire ou de ne pas dire, notamment dans le cadre du respect du droit de la presse (présomption d’innocence, respect de la vie privée, protection des mineurs, etc).

    De plus, les rédactions entretiennent des liens avec les services de police et de justice, qui leur permettent de connaître l’ensemble des informations relatives à une "affaire". On fait en sorte que soit établie une relation de confiance, qui n’est pas envisageable si on laisse tous les correspondants entrer en contact avec les services d’enquête.

    Bien sûr, on est là en présence d’un événement particulier, qui est immédiatement connu des rédactions. Dans le cas de faits mineurs (dégradations, "incivilités", etc), qui ne seraient pas forcément relayés par les services de justice ou de police aux rédactions, il est du devoir du correspondant d’alerter la rédaction dont il dépend. C’est alors au chef d’agence de juger de la nécessité d’envoyer un professionnel couvrir l’événement, ou de laisser le correspondant s’en charger.

    Quant à l’exactitude des infos et à la pertinence des raisonnements proposés par le présent article... Mouais... "Personne n’est parfait", hein ? ;)

    ...

    En ce qui concerne la vidéosurveillance :

    Je crois qu’il n’est pas nécessaire de démontrer qu’elle n’a AUCUN rôle préventif.

    - Vous croyez vraiment que des gus qui ont le savoir-faire et le culot suffisants pour attaquer un (deux ?) DAB blindé(s) (dans la même nuit) ne vont pas penser à masquer leurs visages et leurs plaques ?

    - Et à moins de mettre une caméra devant (et dans) chaque maison, jusque dans les campagnes les plus reculées, la vidéosurveillance ne servira pas à diminuer le nombre de cambriolages, principal domaine d’action des délinquants à Tourtour je pense...

    Dire que l’"on surveille les entrées et sorties du village" relève de la bêtise la plus évidente : il y a très peu de chances que les malfrats agissent sous l’oeil de caméras, très peu qu’il utilisent un véhicule qui leur appartient, encore moins que les plaques ou les visages soient visibles... Et quand bien même on y verrait quelque chose sur les vidéos, on serait bien en peine d’affirmer que "ce sont bien ces gens-là, dans cette voiture-là qui sont coupables" de faits survenus hors caméra...

    Je ne crois pas non plus que la présence de caméras soit d’une aide quelconque dans la résolution d’affaires mineures... On est dans un village. Tout le monde se connaît, et il est presque impossible que personne ne soit au courant d’un fait précis survenu sur la voie publique (et souvent dans la sphère privée).

    Donc : en clair : installer des caméras n’aura pour effet que poser un oeil sur les allées et venues des honnêtes gens (pour qui ? pour quoi ?), sans rien changer aux comportements des malfrats, qui savent très bien passer inaperçus devant ce genre de gadgets.

    Comme le dit Gilbert, il serait logique (sinon obligatoire, vu le coût de l’installation de dispositifs de vidéosurveillance), d’organiser un un référendum.

    En effet, contrairement aux sondages invérifiables que fournissent les professionnels du flicage automatisé aux communes (on parle de dizaines de milliers d’euros par contrat, hein ?), la population n’est pas toujours convaincue par l’efficacité de caméras liberticides.

    -> Voir le récent reportage de France 2, dans lequel le maire de Nérac (Lot-et-Garonne) a eu le courage de poser la question avant de balancer de l’argent public dans cette poudre aux yeux... Voici également un article de La Dépêche pour ceux qui n’ont pas accès à la vidéo ci-dessus.

    Certains d’entre vous on sûrement vu que la commune de Vérignon disposait d’une caméra ? Je suis preneur de vos meilleures interprétations quant à son utilité. La plus drôle remporte un "lot liquide" aux Ormeaux ;)

    On évitera les supputations douteuses qui laissent penser que les maires (adjoints, copains, belles-soeurs, etc) ont un intérêt personnel dans l’attribution de marchés publics... Merci.

  • Le 9 novembre 2013 à 21:21, par Goure En réponse à : L’attaque du distributeur de billets Barclays Bank à Tourtour.

    GG , à Ampus on n’a pas de DAB mais on est équipé de video surveillance en 3 points du village !

    GG = GG. Cherche... Demain soir le derby Lyon-St-Etienne à Geoffroy Guichard...

  • Le 10 novembre 2013 à 23:29, par Gilbert Giraud En réponse à : L’attaque du distributeur de billets Barclays Bank à Tourtour.

    Chère Rosette,
    Il ne s’agit pas d’un autre braquage à l’explosif mais l’O.L.a ramené les trois points du derby ...L’ASSE pourra essayer de les récupérer à Gerland !...Qui ne saute pas ...(et même des tourtourains peuvent sauter !)...

Répondre à cet article

Stats | 4 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 28 juillet 2017