Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 20 . Le député de la 8ème circonscription ( Haut-Var et la Dracénie ) et les (...) > Les élections présidentielles à Tourtour (depuis 2012) > L’élection présidentielle 2012 à Tourtour : résultats du 2ème tour (...)

L’élection présidentielle 2012 à Tourtour : résultats du 2ème tour .

L’élection présidentielle 2012 à Tourtour : résultats du 2ème tour .

 

 L’élection présidentielle 2012 à Tourtour  :

 résultats du 2ème tour .


 

Ce dimanche 6 mai 2012, le scrutin du 2ème tour de l’élection présidentielle s’est déroulé à Tourtour : souvenons-nous qu’au premier tour, le président sortant est arrivé en tête et la candidate du Front National en seconde position . Cette tendance très fortement axée vers la droite allait-elle se confirmer au second tour ? Les résultats sur Tourtour allaient-ils influer sur les pronostics de l’élection législative ?

Pour rappel , les résultats du premier tour : (pour certains ce sera un bon souvenir, pour d’autres ce sera plutôt un couteau remué dans la plaie ... !).

 

CandidatsNombre de voix% exprimés
Nicolas SarkozyNicolas Sarkozy160
(196 en 2007)
(71 en 2002)
37,56%
( 44,85 en 2007)
(21,07 en 2002)
Marine Le PenMarine Le Pen92
(55 en 2007)
(56 en 2002)
21,60%
(12,59 en 2007)
(16,62 en 2002)
François HollandeFrançois Hollande75
(64 en 2007)
(34 en 2002)
17,61%
(14,65 en 2007)
(10,09 en 2002)
Jean-Luc MélenchonJean-Luc Mélanchon55
(8 en 2007)
(9 en 2002)
12,91%
(1,83 en 2007)
(2,67 en 2002)
François BayrouFrançois Bayrou25
(70 en 2007)
(21 en 2002)
5,87%
(16,02 en 2007)
(6,23 en 2002)
Eva JolyEva Joly9
(13 en 2007)
2,11%
(2,98 en 2007)
Nicolas Dupont-AignanNicolas Dupont-Aignan4
0,94%
Nathalie ArthaudNathalie Arthaud4
(2 en 2007)
(26 en 2002)
0,94%
(0,46 en 2007)
(7,72 en 2002)
Philippe PoutouPhilippe Poutou2
(14 en 2007)
(7 en 2002)
0,47%
(3,20 en 2007)
(2,08 en 2002)

Jacques CheminadeJacques Cheminade

à noter Jean Saint-Josse (CPNT -chasse) en 2002

0

42 (en 2002)

0,00%

(12,46 en 2002)

Il était logiquement clair que le second tour à Tourtour allait confirmer la force de la droite sur la commune avec une UMP en tête devant un FN toujours très fortement représenté sur le village et le résultat final n’est donc guère une surprise . Si l’on regarde un peu les résultats des communes proches, on s’aperçoit que la même tendance a eu cours ....

Voilà donc les résultats du second tour à Tourtour :

 

François HollandeFrançois Hollande

148

75 au premier tour
(64 en 2007)
(34 en 2002)

35,24%

17,61% au premier tour
(14,65 en 2007)
(10,09 en 2002)

 

Nicolas SarkozyNicolas Sarkozy

272

160 au premier tour
(196 en 2007)
(71 en 2002)

 

64,76%

37,56%
( 44,85 en 2007)
(21,07 en 2002)

 

 

 

Paramètres généraux du 2ème tour :

 

SuffragesNombre de voix% inscrits
Inscrits531 (503 en 2007) 
Abstentions

83 (2ème tour)

99 (au premier tour)
(63 en 2007)

15,63% (2ème tour)

18,64 % (au premier tour)
(12,52% en 2007)

Votants

448 (2ème tour)

432 (au premier tour)
(440 en 2007)


84,37%
(2ème tour)

81,36% (au premier tour)
(87,48% en 2007)

Exprimés

420 (2ème tour)

426 (au premier tour)
(437 en 2007)

79,10% (2ème tour)

80,23% (au premier tour)
(86,48% en 2007)

Blancs ou nuls

28 (2ème tour)

6 (au premier tour)
(3 en 2007)

5,27% (2ème tour)

1,13% (au premier tour)
(0,60% en 2007)

Chacun analysera les chiffres à sa guise mais un petit détail est assez rigolo ! En effet, entre le premier et le second tour les chiffres de l’abstention passent de 99 à 83 , donc une baisse de 16 électeurs (donc le nombre de votants augmente de 16, passant de 432 à 448). Par contre, pour les bulletins blancs, on passe de 6 à 28, donc une hausse de 22 électeurs . Tiens, tiens ! Se pourrait-il que des abstentionnistes soient venus voter blanc ?? (dans un village, ceux qui ne viennent pas voter sont vite montrés du doigt, donc ils viennent dans l’isoloir mais ils votent blanc !! - c’est peut-être ça !)... 

En résumé, sur la commune de Tourtour le candidat arrivé en tête au second tour est, comme prévu, Nicolas Sarkozy : le résultat national étant l’élection du candidat de la gauche, François Hollande, la situation politique de la 8ème circonscription législative ne va donc pas briller ni par sa clarté, ni par sa simplicité !

Notre maire, Pierre Jugy, va devoir prendre un peu de temps pour analyser tous les résultats locaux avant d’entamer sa dernière ligne droite dans sa bataille électorale à la recherche du poste de député du Haut-Var . Lui qui se glorifie de sa position de "non-inscrit" (ou sans-étiquette), il est bien obligé de regarder quand même ce qui se passe autour de lui ...

Bien évidemment, les résultats de ce deuxième tour sur la circonscription vont avoir, obligatoirement, des incidences sur l’élection législative du mois de juin (le 10 et le 17) : les électeurs vont choisir les candidats pour déterminer une majorité à l’Assemblée Nationale mais quelle sera la position électorale des votants tourtourains ?? Il y a de fortes chances que le syndrome de la gamelle va encore une fois montrer son efficacité dans le "village dans le ciel" : nombreux seront ceux qui ne penseront qu’à l’aspect local (et même loco-local puisqu’il ne s’agira que du territoire communal !) en laissant de côté la réflexion sur l’enjeu national ...Dans ces conditions, le vote Jugy ne sera sans doute pas le même sur les communes environnantes qui auront à coeur de donner au président élu une forte majorité ou bien, à contrario, donner à l’opposition républicaine une forte représentation sur les gradins de l’Assemblée Nationale . On verra cela dans cinq semaines !...

Pour indications , le candidat UMP Nicolas Sarkozy est arrivé en tête dans toutes les communes proches de Tourtour (même Aups et Salernes) alors que le candidat PS François Hollande est arrivé premier dans une dizaine de communes seulement sur tout le département . Les villes de Draguignan, de Fayence, de Salernes (donc les plus peuplées) sont toutes à majorité de droite : le plus gros réservoir de voix de la circonscription, c’est à dire la cité du Dragon - l’agglomération dracénoise - est à droite et les candidats de l’UMP (Audibert-Troin et Piselli -même s’il se dit "non-inscrit") peuvent donc espérer bénéficier de ce contingent de voix .
Si la logique électorale (et citoyenne) est respectée, on peut donc déduire que la 8ème circonscription du Var est située , sur l’échiquier politique, à droite ! Logiquement encore, le député serait donc plutôt à chercher dans les rangs de la droite mais les forces de gauche vont évidemment vouloir conquérir cette nouvelle circonscription et offrir le poste de député sur le plateau du président...

Les observateurs spécialisés dans l’analyse électorale de notre département (et en particulier le Haut-Var) vont disséquer les résultats en triturant les tableaux, les bilans, les pourcentages, les reports de voix, les abstentions, les comparaisons avec les scrutins précédents et ils nous soumettront le fruit de leurs synthèses en émettant des hypothèses sur la future législative du mois de juin : nous allons donc attendre leurs conclusions mais néanmoins, il est facile d’imaginer que notre cher candidat Pierre Jugy va devoir batailler ferme pour se positionner dans ce processus classique de la bataille droite-gauche, en vue d’une majorité à l’Assemblée Nationale . Où va pouvoir se placer notre cher Pierre ? N’oublions pas que des résultats différents de la présidentielles peuvent conduire à une cohabitation : de ce fait, les partisans du président élu ( donc les "gens de gauche"..) vont se battre sur tous les fronts, durant quatre semaines, pour offrir une majorité sereine et confortable à leur président nouvellement élu. Par exemple, sur la 8ème du Var, les militants de gauche vont surfer sur la vague des résultats du 6 mai et essayer d’apporter un député de gauche au Palais Bourbon . Dans le même temps, les militants favorables à la droite feront de même avec leurs troupes !...

Dans cette optique, nous espérons que notre maire saura trouver les arguments qui vont attirer les suffrages qu’il convoite mais il est bien clair aujourd’hui que sa situation n’est pas la plus enviable dans la course au poste de député : Pierre Jugy a clairement affiché sa distance par rapport à la "chose publique" ( " je ne suis pas un homme politique "ou " je ne fais pas de politique" ) et il risque donc de s’apercevoir très vite qu’il ne pourra pas rester longtemps en retrait des instances politiques structurées : il ne s’agit pas seulement de finances (Mr Jugy bénéficie d’aides privées grâce à des donateurs bien généreux) mais surtout de réseaux locaux qui servent de réservoirs pour des soutiens logistiques bien utiles en cas de campagne électorale ... Un exemple : Pierre Jugy croyait trouver des soutiens pour tenir sa permanence dracénoise avec des militants bénévoles acquis à sa cause, hélas il a fait chou blanc et finalement, il s’est résolu à engager une vacataire pour tenir le poste ! Cela prouve qu’on peut avoir les caisses remplies de pièces et de billets mais ne pas avoir pour autant les soutiens militants nécessaires (et ce n’est pas le commando Révelli-Simon qui peut rivaliser dans ce domaine !!).

 

Malgré tout, notre Pierre Jugy va devoir quelques lignes de son carnet de bal et il va donc essayer de se faire un nouveau réseau : celui qui avait tourné autour des "droitiers" Christine Albanel, Frédo Mitterrand, David Douillet et consorts, ce réseau là va s’éteindre rapidement et il va falloir se tourner dans d’autres directions, un peu plus vers l’ouest !! Nous n’avons guère de soucis, néanmoins, sur la réelle capacité de Pierre Jugy de savoir se retrourner, au bon moment, vers la direction qui lui sera la plus profitable ...

Autre détail : avec l’arrivée de la gauche au pouvoir, certaines orientations décidées par le gouvernement de droite vont sans doute être revues à la baisse et parfois supprimées . Un exemple risque de concerner notre maire , c’est celui de l’intercommunalité : en effet, le préfet (restera t-il le même ?) suivra les nouvelles directives ministérielles et à ce moment-là qu’en sera t-il de la CAD Dracénie avec ou sans Haut-Var ? La nouvelle loi territoriale avec la suppresssion prévue des conseillers généraux et régionaux sera t-elle mise en place ou rayée de la carte ou aménagée avec d’autres objectifs . On sait que Pierre Jugy était là aussi candidat au poste de conseiller territorial : comment vont tourner les hélices du moulin ? on verra bien !...

 ______________________________________________________________________

Avec ces résultats du 2ème tour de la présidentielle et les changements qui vont s’effectuer au plan national, nul doute que la campagne électorale sur la 8ème circonscription du Var va réserver quelques surprises ! Et bien sûr, celui qui veut créer la plus grosse des surprises, le candidat qui veut bousculer tout ce microcosme politique varois, celui qui veut prouver sa soi-disant liberté d’agir, celui qui croit à son étoile parce qu’il vient du "village dans le ciel", c’est notre cher maire, Pierre Jugy ... Et notre Saint-Denis va donc le protéger !... (dans cinq semaines, on saura jusqu’où !...).

 

 

Vos commentaires

  • Le 7 mai 2012 à 16:27, par Goure En réponse à : Election présidentielle

    On vit dans une drôle de région !!
    Le résultat des législatives n’est pas difficile à deviner...

Répondre à cet article

Stats | 6 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mercredi 13 décembre 2017