Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 05 . Commerces et entreprises du village. > L’épicerie . > L’épicerie Proxi (en 2010).

L’épicerie Proxi (en 2010).

 L’épicerie " Proxi (en 2010). 

A Tourtour, on entend "je vais chez Proxi", "tu l’as pris à Proxi ?", "y en a à Proxi"... et tout cela quand on parle de l’épicerie . Et pourtant ce n’est pas tout à fait juste ! Pourquoi ?

Autrefois l’épicerie du village était effectivement une enseigne Proxi qui dépendait de la marque Proxi, elle-même filiale de la marque Carrefour .
 
Quand Christiane a vendu l’épicerie et que Nadège et Bertrand se sont retrouvés propriétaires, la marque Proxi ne s’est plus retrouvée en position de quasi monopole car les deux jeunes épiciers voulaient conserver une certaine autonomie dans la gestion de leur boutique . Un accord fut néanmoins trouvé : Proxi s’engageait à fournir et à livrer à la boutique tourtouraine les ingrédients et fournitures selon les mêmes conditions qu’avant, c’est à dire comme au temps de Proxi-Carrefour. Par contre, le magasin situé au Ribas (entrée sud du village) s’engageait à conserver une petite enseigne lumineuse au nom de Proxi et les épiciers tourtourains s’engageaient également à verser une "taxe"de 2% à Proxi pour bénéficier des avantages proposés par Carrefour (livraison, catalogue..).

Notre épicerie tourtouraine mérite grandement et sans conteste le qualificatif "de proximité" (et pas uniquement par la courte distance entre le magasin et la place du village) . On y trouve à peu près tout ce qu’il faut pour une petite commune et les clients ne se plaignent pas du contenu des étagères : avec en complément quelques petites courses aux marchés du mercredi ou du samedi, il est facile de prévoir les repas de toute la semaine. L’accueil est convivial, simple, familial, populaire (au bon sens du terme car certains pourraient s’offusquer..), les blagues fusent, les rencontres se font sans y prendre garde et les clients deviennent des fidèles (l’église Saint-Denis n’est d’ailleurs qu’à une centaine de mètres à vol de grive)...

Notre épicerie est également partenaire des associations du village : à chaque manifestation, à chaque spectacle, Nadège et Bertrand sont là chaque fois pour donner un coup de main, pour parer au plus pressé, pour rattrapper une bourde, pour combler une cagade ou remplacer la petite pièce cassée ! Evidemment, tout ce qu’on leur commande arrive à l’heure, en bon état, au bon endroit : et nos deux compères (également père et mère d’Elise qui les aide et les motive encore plus depuis quelques mois..), ils en profitent bien sûr pour faire une belle remise en pourcentage sur tous les achats . Cela s’appuie -diront certains- sur un geste simplement commercial autant que calculateur mais il est surtout évident que cela relève d’un bon esprit d’intégration complète dans la vie quotidienne du village et des habitants, avec une démarche sociale et citoyenne qui nous fait presque penser à une mission de service public (ce qui est aussi le cas pour le Bar des Ormeaux ) . Notre épicerie villageoise est un espace de vie, un lieu de dialogues, de chansons, d’anecdotes, de blagues et de pagolesques tirades et c’est aussi la joie de trouver notre Anne-Marie à la caisse : et pourtant, à la caisse elle n’est pas la caissière, elle est d’abord et avant tout le sourire du magasin, la maman, la copine, la soeur, la nounou... (elle est tellement tout cela à la fois qu’on se demande parfois -et en premier lieu les patrons- ce qui arriverait si elle n’était pas aussi souvent là ...).

On sait très bien que le tourisme est l’activité qui permet au village de vivre et survivre même en période difficile (et l’on s’en aperçoit en ce moment) : l’épicerie de village est aussi importante que l’école, la poste, la mairie ou l’église ( soyons de vrais laïques..) . Soyons heureux de celle que nous avons en ce moment (on parle évidemment de l’épicerie , pas de la famille Coste..) et prions Saint-Denis pour qu’il la protège longtemps et toujours ... 

Nous aurons bientôt l’occasion d’écrire un article un peu plus "sur le terrain" et "dans les rayons" (avec des photos "in live") mais aujourd’hui voyons un peu ce qu’est l’enseigne Proxi qui s’allume à l’entrée de notre village...

Alors, alors, Proxi, raconte -toi un tantinet !!

Proxi est une enseigne française de supérettes de proximité qui appartiennent au groupe Carrefour, via Prodim, la branche proximité du groupe.

Proxi.jpg 
 
Personnages clés :Gérard Dorey, Président de Prodim, Jean-Yves Moulin, directeur national de l’enseigne
 
Forme juridiqueSociété par actions simplifiée
Slogan : "Si proche et tellement complice."
Siège socialFrance Levallois-Perret (France)
Activité(s)Franchise de Magasins de Proximité
Produit(s)Commerce de proximité
Société mèreGroupe Carrefour
Filiale(s)Prodis
Site Web

www.franchise-proximite.carrefour.com/proxi/commerce-alimentaire.html

Et Proxi c’est de la famille du plus grand, Carrefour : quelques infos !

Le groupe CARREFOUR  

Carrefour est un groupe français du secteur de la grande distribution. En 2009, c’est le 2e groupe mondial de ce secteur en termes de chiffre d’affaires derrière l’américain Wal-Mart. Créé en 1959 à Annecy, il est présent en Europe, en Amérique du Sud et en Asie, ainsi que dans d’autres zones du monde sous forme de partenariat local.

Pionnier du concept d’hypermarché en 1963, il est également présent dans d’autres formats de la grande distribution, essentiellement les supermarchés et le maxidiscompte. Hormis l’enseigne Carrefour, le groupe exploite d’autres enseignes, aussi bien internationales Dia, Ed), que locales (GS, Supermarchés GB, Norte, Shopi, 8 à Huit). Aujourd’hui le groupe rassemble l’ensemble de ces enseignes sous un même nom, Carrefour (ex : Carrefour Market, Carrefour Express, etc).

En 1999, l’entreprise a fusionné avec le groupe français Promodès, l’un de ses principaux concurrents, et est ainsi devenu le numéro 1 européen de la grande distribution.

Le Groupe Carrefour a publié en 2009 un chiffre d’affaires de 88 milliards d’euros HT. Fin <font

2009, il possédait 8 052 magasins en propre et 15 530 sous enseignes (en incluant les franchisés et les partenaires). En 2009 il employait plus de 482 000 salariés au niveau mondial, dont 140 000 en France, en faisant le premier employeur privé de France et le neuvième mondial. 

Chiffre d’affaires : Augmentation89 milliards € (2010) - Employés : 490 000 (2010).

Un détail : heureusement que c’est pour l’épicerie de Tourtour (et Anne-Marie, Elise, Nadège, Bertrand) parce que sinon il n’y avait guère de chance que j’écrive quelque chose sur Carrefour et la grande distribution...

 

Vos commentaires

  • Le 11 juillet 2010 à 18:13, par Jean Lainé En réponse à : Epicerie Tourtour

    Bonjour Gilbert,
    Voilà déjà beaucoup de temps que je n’ai pas réagi à tes articles, mais ce que tu as écrit sur notre épicerie est remarquable...? Rassures toi ce n’est pas un coup de pommade !!
    Que dans un petit village comme le nôtre, il subsiste un établissement de cette qualité, ça mérite en effet d’ être souligné !!
    Juste pour la petite histoire, il faut se rappeler, qu’il y a quelquies années en arrière ( je ne me souviens plus exactement de la date), l’épicerie, se trouvait, à l’angle de la place, à côté de la boulangerie.
    Quand Monsieur Bianconi a pris une retraite bien méritée, nous avons vu débarquer un couple, pourtant jeune de boulangers qaui n’a rien compris à ce qu’était la vie, dans un petit village comme le nôtre !! Il Y a eu des histoires sans fin, et Christiane a été rapidement excédée !
    La situation étant devenue insuportable, nous avons recher’ché, une solution, et c’est là que l’idée est venue de voir avec l’office d’HLM du var, pour utiliser le local, occupée par la Mairie , comme Salle de réunion ( Salle Marie Claire Verdaine) Entre temps nous avions fait ouvrir la salle située , dans le Chateau communal, en sous-sol de la Mairie ( salle Albert Escarelle).
    Un accord est intervenu avec l’office , et notre épicerie , véritable petit super-marché de proximité, s’est installé avec bonheur, même si au début ceratains villageois ont trouvé, que c’était loin de chez eux !
    Quand Christiane a revendu son commerce, nous avons eu la joie de voir arriver, Bertrand et Nadège, qui se sont donnés à fond pour faire de cette épicerie, un presque lieu de rencontre, où avec Anne- Marie, ils apportent compétence et une une "Grande Gentillesse"....Merci à toute l’équipe !

Répondre à cet article