Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 18 . La Communauté d’Agglomération Dracénoise (CAD). > Structure institutionnelle . > La C.A.D. (Communauté d’Agglomération Dracénoise). > La C.A.D.

La C.A.D.

Une agglomération de bientôt 100 000 habitants

715 km2 soit 12% du Var

logo

carte de situation
Répartion de la population
Draguignan : 38 000 habitants 
Le Muy, Lorgues, Vidauban : commune de 10 000 habitants et +.
Les Arcs, Flayosc, Trans-en-Provence : communes de 5 000 
à 10 000 habitants
Bargemon, Callas, Figanières, La Motte, Taradeau : communes de 1 000 
à 2 500 habitants
Ampus, Châteaudouble, Claviers, Montferrat : les quatre communes 
de - 1 000 habitants

La Communauté d’Agglomération Dracénoise (CAD), établissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) a été créée en octobre 2000 dans le prolongement de la loi sur la coopération intercommunale qui a institué les communautés d’agglomération. Elle s’est élargie à 16 communes en décembre 2001. 

Communauté d’Agglomération Dracénoise
PaysFrance France
RégionProvence-Alpes-Côte d’Azur
DépartementVar
Nb. communes16
SiègeDraguignan
Superficie715 km²
Population96 845 hab. (2008)
Densité122 hab./km²
Date de création31 octobre 2000
PrésidentOlivier Audibert-Troin. 1er Maire-adjoint de Draguignan.
Site(s) webhttp://www.dracenie.com/

L’intercommunalité est un choix pour une plus grande efficacité publique, mais aussi pour une plus juste solidarité entre les communes d’un même bassin de vie.

Parmi une liste de compétences obligatoires, optionnelles et facultatives, les 16 communes de l’agglomération ont fait leur choix.

 

 

 

 

 

Développement économique :  L’agglomération assure le développement économique et l’aménagement de l’espace communautaire. Cela consiste en la création, l’aménagement, l’entretien et la gestion de zones d’activités d’intérêt communautaire tout en menant des actions et une politique de développement économique. 

Equilibre social de l’habitat :  En matière d’équilibre social de l’habitat sur le territoire, l’agglomération doit mener une politique du logement afin d’assurer l’équilibre social de l’habitat sur le territoire communautaire. Pour cela, elle élabore son Programme Local de l’Habitat (PLH).

Politique de la ville :  En matière de politique de la ville : cette compétence est destinée à mettre en place des dispositifs de développement urbain et d’insertion économique et sociale, notamment avec la mise en place du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS).

Déplacements urbains : En matière d’aménagement de l’espace communautaire : il s’agit d’organiser les transports urbains sur l’ensemble du territoire.

Environnement et cadre de vie :  En matière de protection et de mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie, il s’agit de lutter contre la pollution de l’air, les nuisances sonores et de valoriser les déchets ménagers, d’assurer le contrôle des installations d’assainissement individuel à l’aide du Service Public de l’Assainissement Non Collectif (SPANC) et de veiller à nos forêts grâce à la mise en place d’un Plan Intercommunal de Débroussaillement et d’Aménagement Forestier (PIDAF).

Equipements et infrastructures : En matière de voirie et de parcs de stationnement, la CAD peut créer ou aménager des voiries ou parcs de stationnement de dimension communautaire. En 2007, la CAD entretient 90 bâtiments communautaires.

Culture : En matière d’action culturelle, l’agglomération doit assurer la construction, l’entretien et la gestion d’équipements culturels d’intérêt communautaire. A ce jour, l’agglomération gère 3 musées (musée des Arts et Traditions Populaires de Draguignan, musée de la Libération du Muy, musée galerie Honoré Camos de Bargemon), le théâtre de Draguignan, 10 médiathèques et 7 écoles de musique, dont le conservatoire de musique conventionné de Draguignan.

Sports : S’agissant de la compétence Sports, l’agglomération doit assurer la construction, l’aménagement, l’entretien et la gestion d’équipements sportifs d’intérêt communautaire. A ce titre, l’agglomération gère 16 stades, 5 gymnases et 5 piscines.

Urbanisme : En matière d’urbanisme, la CAD instruit, pour le compte des communes membres, les autorisations liées au droit des sols (déclarations de travaux, permis de construire,…). En 2007, 12 communes ont transféré cette compétence à l’agglomération.
  

Système d’information géographique : élaborer et mettre en œuvre un Système d’Information Géographique (SIG) pour digitaliser les cadastres communaux. Dans ce cadre, le SIG associe des représentations cartographiques du territoire avec les bases de données existantes produites par les services internes de l’agglomération ou les organismes partenaires (DDE, SDIS, etc.).

La répartition des compétences avec les mairies :
L’agglomération exerce aujourd’hui ces compétences de manière exclusive ou partagée avec les 16 communes.

Compétences exclusives 
- Gestion des déchets
- Assainissement autonome
- Déplacements urbains

Compétences partagées 
- Développement économique
- Aménagement de l’espace
- Environnement
- Politique de la ville / habitat
- Sport, culture  
- Voirie

 

 

 

 

 

-->

La C.A.D. logo

 

Les clins d’oeil qui sont faits à Tourtour sont relativement peu discrets pour que l’on ne comprenne pas que l’adhésion du village à la Communauté d’Agglomération de Draguignan n’est plus qu’une question de mois. Le conseil municipal se prononcera sur l’inscription à la CAD : la population sera peut-être consultée sous forme de référendum local. Il est sûr que cette décision d’adhésion à la CAD devra être précédée d’une large information auprès des tourtourains.

Avant que cette structure institutionnelle soit une réalité locale, il est utile d’en connaître les rouages principaux .

Hôtel communautaire

Square Mozart
BP 129
83004 DRAGUIGNAN Cedex
Tél. : 04 94 50 16 20 - Fax : 04 94 60 34 71
contact@dracenie.com

La communauté d’agglomération dracénoise, c’est un monde en 16 villages.

et bientôt Tourtour...

 

logo

 

 

Une agglomération de bientôt 100 000 habitants

715 km2 soit 12% du Var

logo

carte de situation
Répartion de la population
Draguignan : 38 000 habitants 
Le Muy, Lorgues, Vidauban : commune de 10 000 habitants et +.
Les Arcs, Flayosc, Trans-en-Provence : communes de 5 000 
à 10 000 habitants
Bargemon, Callas, Figanières, La Motte, Taradeau : communes de 1 000 
à 2 500 habitants
Ampus, Châteaudouble, Claviers, Montferrat : les quatre communes 
de - 1 000 habitants

La Communauté d’Agglomération Dracénoise (CAD), établissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) a été créée en octobre 2000 dans le prolongement de la loi sur la coopération intercommunale qui a institué les communautés d’agglomération. Elle s’est élargie à 16 communes en décembre 2001. 

Communauté d’Agglomération Dracénoise
PaysFrance France
RégionProvence-Alpes-Côte d’Azur
DépartementVar
Nb. communes16
SiègeDraguignan
Superficie715 km²
Population96 845 hab. (2008)
Densité122 hab./km²
Date de création31 octobre 2000
PrésidentOlivier Audibert-Troin. 1er Maire-adjoint de Draguignan.
Site(s) webhttp://www.dracenie.com/

L’intercommunalité est un choix pour une plus grande efficacité publique, mais aussi pour une plus juste solidarité entre les communes d’un même bassin de vie.

Parmi une liste de compétences obligatoires, optionnelles et facultatives, les 16 communes de l’agglomération ont fait leur choix.

 

 

 

 

 

Développement économique :  L’agglomération assure le développement économique et l’aménagement de l’espace communautaire. Cela consiste en la création, l’aménagement, l’entretien et la gestion de zones d’activités d’intérêt communautaire tout en menant des actions et une politique de développement économique. 

Equilibre social de l’habitat :  En matière d’équilibre social de l’habitat sur le territoire, l’agglomération doit mener une politique du logement afin d’assurer l’équilibre social de l’habitat sur le territoire communautaire. Pour cela, elle élabore son Programme Local de l’Habitat (PLH).

Politique de la ville :  En matière de politique de la ville : cette compétence est destinée à mettre en place des dispositifs de développement urbain et d’insertion économique et sociale, notamment avec la mise en place du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS).

Déplacements urbains : En matière d’aménagement de l’espace communautaire : il s’agit d’organiser les transports urbains sur l’ensemble du territoire.

Environnement et cadre de vie :  En matière de protection et de mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie, il s’agit de lutter contre la pollution de l’air, les nuisances sonores et de valoriser les déchets ménagers, d’assurer le contrôle des installations d’assainissement individuel à l’aide du Service Public de l’Assainissement Non Collectif (SPANC) et de veiller à nos forêts grâce à la mise en place d’un Plan Intercommunal de Débroussaillement et d’Aménagement Forestier (PIDAF).

Equipements et infrastructures : En matière de voirie et de parcs de stationnement, la CAD peut créer ou aménager des voiries ou parcs de stationnement de dimension communautaire. En 2007, la CAD entretient 90 bâtiments communautaires.

Culture : En matière d’action culturelle, l’agglomération doit assurer la construction, l’entretien et la gestion d’équipements culturels d’intérêt communautaire. A ce jour, l’agglomération gère 3 musées (musée des Arts et Traditions Populaires de Draguignan, musée de la Libération du Muy, musée galerie Honoré Camos de Bargemon), le théâtre de Draguignan, 10 médiathèques et 7 écoles de musique, dont le conservatoire de musique conventionné de Draguignan.

Sports : S’agissant de la compétence Sports, l’agglomération doit assurer la construction, l’aménagement, l’entretien et la gestion d’équipements sportifs d’intérêt communautaire. A ce titre, l’agglomération gère 16 stades, 5 gymnases et 5 piscines.

Urbanisme : En matière d’urbanisme, la CAD instruit, pour le compte des communes membres, les autorisations liées au droit des sols (déclarations de travaux, permis de construire,…). En 2007, 12 communes ont transféré cette compétence à l’agglomération.
  

Système d’information géographique : élaborer et mettre en œuvre un Système d’Information Géographique (SIG) pour digitaliser les cadastres communaux. Dans ce cadre, le SIG associe des représentations cartographiques du territoire avec les bases de données existantes produites par les services internes de l’agglomération ou les organismes partenaires (DDE, SDIS, etc.).

La répartition des compétences avec les mairies :
L’agglomération exerce aujourd’hui ces compétences de manière exclusive ou partagée avec les 16 communes.

Compétences exclusives 
- Gestion des déchets
- Assainissement autonome
- Déplacements urbains

Compétences partagées 
- Développement économique
- Aménagement de l’espace
- Environnement
- Politique de la ville / habitat
- Sport, culture  
- Voirie

 

 

 

 

 

Vos commentaires

  • Le 29 août 2009 à 21:28 En réponse à : Merci Gilbert

    Tout d’abord merci à Gilbert pour le soutien apporté au Toupin et à moi-même qui en suis la responsable. Il n’est pas toujours facile de vivre dans un village et la cordialité est de façade...
    En ce qui concerne la CAD (nous sommes une des 16 communes), nous n’avons pas gagné sur tous les tableaux. Bien des compétences sont maintenant du ressort de la CAD et non d’Ampus...
    Nous allons avoir une déchetterie , pour savoir ce qu’il en sera, c’est à Draguignan qu’il faut aller , plus à Ampus...
    IL y a du bon aussi. C’est ce qui compte .

Répondre à cet article

Stats | 2 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 14 septembre 2017