Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Autour de Tourtour... > Ampus . > La Chapelle Notre-Dame de Spéluque .

La Chapelle Notre-Dame de Spéluque .

La Chapelle Notre-Dame de Spéluque .

  

Un tourtourain, Mr René Dinkel, est un éminent spécialiste des questions de patrimoine architectural et des mesures de préservation du patrimoine. Sur Wikipédia, il apporte ses compétences pour rédiger des articles sur ces questions très importantes. La chapelle Notre-Dame de Spéluque est un des exemples d’articles où il a majoritairement rédigé le texte . Sur le site " Tourtour, notre village ", il a proposé dans le forum d’établir un lien vers cette chapelle dans la rubrique consacrée à Ampus : c’est très volontiers que nous le faisons mais en plus du lien, nous publions le texte . 

Je me suis permis de rajouter des photos mais je me suis abstenu de tout commentaire qui aurait affaibli le contenu historique et patrimonial . Merci Mr Dinkel, et à bientôt pour nous occuper spécialement de Tourtour et de ses richesses .

 Midi. par caramoul25

La chapelle Notre-Dame de Spéluque, située sur la commune d’Ampus dans le Var (France), remonte au Xe siècle. Selon l’historien local Marcel Faure, la basilique fut consacrée le 10 janvier 1090 par Bérenger III,  évêque de Fréjus.

Sa construction :  

C’est le temps où les Sarrasins, quittant leur repaire de Fraxinet (la Garde Frénet), firent irruption dans la plaine de Tourtour. Les habitants se réunirent pour résister et jurèrent, s’ils remportaient cette victoire, de construire une chapelle, témoignage de leur reconnaissance à la vierge. Ils chassèrent l’envahisseur et construisirent l’édifice. En 990, Almerade, évêque de Riez, la dota d’un « Autel en Val d’Empure » consacré à la vierge (Cartulaire de Lérins). 

Cette Chapelle primitive étant devenue trop petite, on lui en adjoignit une autre qui fut consacrée en 1090 par Bérenger, évêque de Fréjus. À l’époque un monastère et un village se regroupaient autour de cette église. Quelques années plus tard, un chevalier félon, nommé Truan, et des membres de sa famille saccagèrent ce joyau de l’art roman ainsi que le monastère et le petit village. Seule fut réparée la chapelle au milieu de la petite plaine. Elle fut pourvue d’un prieur et desservie par 4 moines.

Vue générale de l'édifice

En 1793, elle fut vendue comme bien national et achetée par madame d’Autran, puis par la famille de Jerphanion qui la rendirent au culte. D’importantes réparations sont alors entreprises et le clocher et l’ermitage sont édifiés. Enfin, Madame de Jerphanion souhaitant rendre à cette chapelle privée sa destination première, y accueille une moniale de Paray-le-Monial (Saône-et-Loire)

Une activité agricole et une vie religieuse préservant le site naturel :

L’ensemble des sites de la commune bénéficie d’une double protection juridique, d’une part au titre de l’environnement, la préservation de la faune et la flore, et d’autre part au titre du périmètre de 500 mètres d’un monument historique en application des articles L621-30-1 et L621-31 du Code du patrimoin. L’activité agricole conforte l’authenticité du paysage. En effet, les sœurs ont pu acquérir un terrain touchant la Chapelle Notre-Dame de Spéluque, appelée aussi aussi « Notre-Dame du Plan », et la petite ferme du Colombier pour abriter les futures religieuses de la fraternité de Saint Charbel. Mais les difficultés restent nombreuses, il faut réparer la petite ferme, construire des hangars agricoles, etc. Une étude de faisabilité a été réalisée par un architecte. Mais pour effectuer les travaux indispensables pour accueillir les postulantes, même très pauvrement, les religieuses bénéficient du concours de l’association des Amis de Notre-Dame de Spéluque.

La vie des sœurs de la fraternité de Saint-Charbel :

Saint Charbel Makhouf, fêté le 24 juillet, vécut au Liban de 1828 à 1898. Ce moine catholique maronite avait une très intense vénération pour la Très Saint Eucharistie. Sa bonté inlassable l’avait fait aimer par tous, tant par les chrétiens que les musulmans. Il fut canonisé en 1977 par le Pape Paul VI. De très nombreuses et surprenantes guérissons du corps, du cœur et de l’esprit sont obtenues sur son intercession.

Les sœurs de la fraternité de Saint-Charbel sont filles de Dominique et ont une clôture monastique, elles sont contemplatives, pratiquent le saint Office monastique (chantent en grégorien le saint office monastique de jour et de nuit selon le rite dominicain), vivent en pauvreté, gagnent leur vie par un travail agricole et intellectuel, suivant les compétences de chacun.

Notes et références :

« Notre-Dame de Spéluque »  sur un blog consacré au village Le Toupin, 6 septembre 2006
Inventaires et protections réglementaires de l’environnement Région Provence Alpes Côte d’Azur : Ampus (83003) 
Le patrimoine protégé à Ampus (cartographie, arrêtés ...) 
Association des Amis de Notre-Dame de Spéluque, siège social à la Chapelle Notre-Dame de Spéluque, 83111 Ampus .

Répondre à cet article

Mis à jour le dimanche 20 octobre 2019