Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > La Journée des Associations . > La Journée des Associations .

La Journée des Associations .

 La Journée des Associations .  

Le 5 septembre 2009, le Forum des Associations aurait pu (et aurait du) avoir lieu à Tourtour, comme dans la majorité des villes et villages de France, l’exemple d’Ampus étant assurément le plus proche (dans un village que l’on a un peu trop tendance à considérer comme moribond mais qui démontre son dynamisme associatif, tout au long de l’année) mais aussi l’exemple d’Aups.

Cette journée nationale existe depuis plusieurs années mais l’information ne semble pas avoir réussi à pénétrer dans nos murs. Et pourtant ! Une manifestation de ce type permet à la population (et aux visiteurs) de constater le contenu de la vie associative du village et d’en mesurer l’impact sur la vie quotidienne des habitants. Cette journée est un moment citoyen dans la politique sociale, humaine et démocratique conduite par l’équipe municipale.

Dans la pathologie de névrose paranoïaque qui peut m’effleurer parfois, le doute subsiste que l’on dise une fois de plus que je taille dans la masse, que je coupe à la base, que je sape les fondations ou que je déstabilise les piliers de l’édifice.... et autres amabilités des orateurs des bancs et ruelles. Pas trop grave, on n’a guère de honte...

Pas honte, par exemple, de parler tranquillement de cette fameuse journée qui est passée au travers : on va considérer que c’est un oubli, un manque d’infos, un encombrement des actions, un dépassement général des tâches à accomplir, un effet du stress estival, un épuisement des neurones .... OK ! ça dure depuis des années, on comprend !

Mais l’an prochain (l’an qué vèn), ça doit pouvoir s’imaginer ! Comment pourrait-on y arriver en septembre 2010 ? Rêvons un peu ...

   

Un soir d’octobre de cette année, nos deux conseillers municipaux chargés de la Culture (2 pour un petit village de 500 âmes, c’est un signe fort de la volonté municipale...) se rencontrent sur la place : 
_ " T’es passé à Ampus pour le forum des associations ? "
_ " J’avais pas l’info ! mais j’en ai entendu parler, de celui d’Aups aussi ."
_ " On pourrait peut-être faire ça la prochaine fois : ça serait une bonne chose pour le village et pour les bénévoles qui militent à Tourtour ."
_ " C’est bien vrai ! il faudra qu’on en reparle..."

Dominique Delebarre et Jean-Marie Brémond, tous deux animés par une foi passionnelle pour l’émancipation culturelle des villageois, se rencontrèrent plusieurs fois durant l’hiver et organisèrent cette journée-forum en concertation avec les forces vives de la commune . Chaque association avait donné son accord et se lançait avec motivation et enthousiasme dans ce projet culturel et citoyen : préparation de panneaux, de dépliants, de stands, de démonstrations... les idées fusaient, les cervelles fumaient et quelques chevilles gonflaient.

 

Le conseil municipal avait voté une petite subvention pour offrir le verre de l’amitié pour les invités habituels (les Piselli fans) et Mr le Maire avait évidemment souligné l’impact médiatique que le village pouvait en tirer avec l’aide d’Isabelle Bono dans le rôle de relais municipal...

Tout cela promettait une belle journée ! Des stands colorés, des affiches, des panneaux, des photos et des bénévoles tout fiers de présenter leurs actions, leurs objectifs, leurs statuts et leurs projets futurs. (ci-dessous, un oncle de Cécile qui est déjà au point).

Les tourtourains s’étaient régalés, ils découvraient vraiment ce que les associations de leur village pouvaient offrir comme activités culturelles, sportives, sociales et humanitaires : de nombreux prospectus avaient été distribués pour disposer des horaires et des coordonnées de chaque structure et une vingtaine d’inscriptions avaient été réalisées lors du forum.

   

Un vrai succès qui avait permis de nombreuses rencontres, des contacts fructueux, des projets communs. Et la phrase que l’on entendait souvent dans les travées, c’était : " c’est dommage que l’on n’y ait pas pensé avant.."

Retour sur la Place, samedi 5 :
A 19h15, un couple solliès-pontois arrive de la côte et revient donc de la Journée des Associations sur cette commune de la Vallée du Gapeau où il avait tenu le stand du club de rugby (RCVG) :
_ " Et vous, il était comment le forum ? "
_ " ça s’est bien passé ...". 

On verra, en 2010 peut-être !

   

 

Vos commentaires

  • Le 14 septembre 2009 à 21:40 En réponse à : Gilbert tu me fatigues

    Alors j’étais en début de semaine en train de proposer une journée des associations aux présidents ou adhérents rencontrés, pensant aussi que, date nationale ou non, il serait bien de montrer le vaste choix d’activités proposées en hiver à Tourtour, et que fin septembre était le bon moment puisque la plupart des activités sportives ne commence que vers cette date, quand on m’a dit que "aah, c’est pour répondre à l’ article à Gilbert". Donc je viens consulter cet article savoir de quoi il retourne et reste perplexe : je fais quoi maintenant ? j’attends l’année prochaine ? çà t’embêterais beaucoup que cette journée soit placée le 27/9 (au lieu du 5 national ?) je dis que c’est effectivement ton idée et tu t’occupes de tout ?
    à + et sans rancune
    mariette

  • Le 15 septembre 2009 à 13:23, par Gilbert Giraud En réponse à : Mariette, repose toi.....

    Chère Mariette, je t’avoue avoir un peu de mal à me culpabiliser sur le sujet qui te fatigue autant... Effectivement, la journée nationale des associations est fixée au début septembre, les communes qui y participent ont les mêmes contraintes qu’à Tourtour mais elles réussissent malgré tout à l’ organiser avec brio : notre village a vraiment les potentialités associatives pour relever ce challenge et il est dommage que cette journée n’ait jamais été organisée sur notre village (ce qui était le but de l’article). Tu te plains de la fatigue que je te cause mais essaie de bien lire l’article et tu t’apercevras que nos deux adjoints à la Culture (Dominique et Jean-Marie) sont relativement concernés (les précédents auraient pu l’être aussi) et l’organisation leur revient de fait, ce qui te retire un peu de ton fardeau déjà bien lourd à porter . Autre chose : il n’est pas question pour nous de donner des leçons mais de souligner parfois des manques ou des oublis sans pour autant casser du sucre, bien au contraire. La preuve, c’est que l’article a permis d’y penser alors que le silence aurait pu durer encore quelques années de plus . Et dernière chose : je ne comprends guère pourquoi tu aurais pu de la rancune pour un petit article anodin...

  • Le 28 septembre 2009 à 23:07, par mariette En réponse à : pas tout d’suite

    1. l’article n’a pas permis d’y penser, on y pensait déjà (depuis la journée nationale en fait, mais personne avait de programme encore à ce moment-là) !
    2. la fatigue c’est pas le pire, je dirais plutôt le découragement de temps en temps
    Quand on voit la mobilisation générale qui a eu lieu pour le Patrimoine et pour présenter les associations, on a pas envie de crier Hourra !
    et oui je sais faut que ch’parte en vacances rapidement là.
    3 Je crois pas qu’il y ait eu tant de journées assoces dans les villages environnants.
    4. ca sert à quoi un adjoint à la culture dans les autres communes qui font les animations à la bonne date ? (ad-joint ??)
    5. (rien à voir) quel bel article dans Libé ! 4 pleines pages ! National !!! Y a-t-il un précédent à Tourtour ? La pipolisation te guette.
    chô

Répondre à cet article

Mis à jour le lundi 24 juin 2019