Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 05 . Commerces et entreprises du village. > Restaurants, crêperies, snacks... > Les restaurants . > La Mimounia , restaurant oriental à Tourtour .

La Mimounia , restaurant oriental à Tourtour .

La Mimounia . photo-009.1203871127.jpg 

On sait tous que depuis l’an dernier, le couscous est devenu le repas préféré des français (devant la pizza qui semblait indétrônable). En Provence, on a beau considérer l’aïoli comme un repas des Dieux, il n’empêche que la cuisine orientale a fait une spectaculaire percée et de nombreux restaurants se sont montés dans les villages alentours.

Tourtour pouvait difficilement rester en retrait et l’idée a germé chez la famille Benhamou . Un des enfants est déjà cuisinier chez Paul Bajade (restaurant fameux et côté " les Chênes Verts") et il s’est taillé une sacrée réputation : Paul lui fait toute confiance et le jeune apprenti d’autrefois se comporte aujourd’hui comme un vrai grand chef .

Trouver un local à Tourtour (qui plus est pour un restaurant) n’est pas chose facile : la maman, Cécile, a su se démener avec ses enfants pour obtenir les autorisations d’installation et les formalités administratives ont été menées avec l’aide appuyée du maire, Jean Lainé (en particulier pour les conditions de sécurité car la commission compétente n’était pas dans une spirale empressée). Notre village est très heureux de l’ouverture (depuis un an) de ce restaurant car il récompense les efforts de toute une famille qui est établie à Tourtour depuis très longtemps, après un séjour à Ampus.

Le restaurant " la Mimounia " : 

Le mot Mimounia est un habile jeu de mots qui combine Mimouna et Mimoun . La mimouna est une fête marocaine d’origine juive qui célèbre la première cuisson du pain à l’issue des célébrations religieuses de la Pâque. Et Mimoun, le mirliton de génie, c’est le petit dernier de la famille de Cécile et Marcel . On arrive donc au mot Mimounia.

Et on arrive aussi au restaurant la Mimounia, dans la Grand-Rue (la carrierô grande, en provençal) juste en face d’une belle fontaine et juste à côté du laurier de Rose.
C’est normalement Béla qui reçoit (et parfois, pour les vacances, une très charmante jeune fille de la région lyonnaise..) : Béla (son vrai prénom c’est Bélazreg), est l’ainé des enfants et il le fait sentir quand il faut ... L’accueil est chaleureusement simple et sincère, le sourire n’est pas le résultat d’entraînements devant le miroir ou de répétitions surfaites : comme au bled, Béla vous reçoit avec ce sens inné de l’hospitalité qui nous laisse souvent pantois, tellement il est naturel et spontané. Un détail : depuis que Béla est au restaurant, il délaisse le terrain de boules et ses résultats s’en font sérieusement sentir lors des parties qu’il vient disputer au jardin public...

Le décor de la salle (qui peut contenir environ 20 convives) est sobrement réalisé sans fioritures clinquantes ni exotisme décalé ou déplacé. Les tons sont entre le jaune, l’orangé et le rouge et tout cela donne un cadre intime et rassurant.

photo-005.1203871058.jpg

Pour les périodes chaudes (d’avril à octobre) la Mimounia bénéficie d’une terrasse avec de belles tables rondes venues directement de l’Atlas : on y est bien, la vue est splendide sur 200 km à la ronde et il fait toujours un peu d’air dans cette agréable ruelle.

La cuisine c’est Cécile : elle fait les choses avec simplicité, naturel et respect des traditions mais elle tient aussi compte des conseils de son pitchounet Mimoun qui met son grain de sel parfois et sa pincée de cumin souvent...

  

Les tajines : une foule de recettes pour ce plat à l’étuvée avec de la viande et des à-côtés... Tajine d’agneau aux olives ou aux citrons confits et amandes, tajine de poulet aux dattes ou aux pruneaux et toutes les épices coriandre, paprika, cumin, ras-el-anhout... On ne regrette qu’une chose c’est que les sarrasins n’aient pas séjourné plus longtemps chez nous.... 

 

Le mythe, la légende, le must, le nirvana.... le couscous ! Cécile le décline selon les goûts avec du poulet, du poulet-agneau, du poulet-brochettes-boulettes, de l’agneau-keftas-merguez... Ou alors, pour les bons mangeurs, le couscous royal avec toutes les viandes, merguez, brochettes, boulettes, tous les légumes, une dune de semoule et ce bouillon si délicatement parfumé aux épices... Avec ce menu, on a effectivement l’impression d’être un peu roi...  

Je m’aperçois que le menu est légèrement dans le désordre.. Maàllich ! (c’est pas grave). Pour préparer les papilles dans de bonnes conditions , une petite salade chouchouka (tchou..) avec des tomates mi-cuites, des poivrons, une pointe d’ail et des olives. C’est comme l’eau de nos fontaines, ça rafraîchit bien ! 

Et pour arroser le menu ? Bien sûr le fameux et célèbre Boulaouane rouge ou rosé) mais on peut aussi se laisser séduire par nos Côtes de Provence qui vont très bien avec les plats orientaux .  

En dessert ? Un assortiment de gâteaux arabes terminera le repas en beauté avec les cornes de gazelle, les makrout, les zlabïa, les kinlats, les baklawas ...

On reste encore un bon petit moment à table, on savoure, on est bien...

Les menus à emporter :

On peut presque parler de service public, d’aide aux personnes âgées quand le repas de la Mimounia est livré chez un ancien . Par exemple, Doudou aura du mal à aller au restaurant mais il est tout content de pouvoir manger un bon couscous et quelques gâteaux marocains chez lui, parfois avec des proches. Et quand il est tout seul à midi, il sait qu’il en a encore assez pour faire le repas du soir.
D’autres familles préfèrent aussi commander le menu et le faire livrer directement à la maison, tranquillement sous les pins, à son rythme...
Et Cécile assure !

Chère Mimounia, chère Cécile, cher Béla, cher Daniel, cher Mimoun, nous vous souhaitons de continuer à nous régaler en vous régalant. La Mimounia va grandir et elle le mérite...

 

 

 

 

 

Vos commentaires

  • Le 31 janvier 2010 à 12:38 En réponse à : Mimounia

    Bella a été longtemps un très bon ami de notre fils Nicolas. Lorsque la famille Benhamou était encorre à Ampus. Nous avons apprécié la cuisine de Cécile plusieurs fois à Tourtour et nous y retournons le 7 mars pour l’anniversaire de Cathy notre fille. Nous serons heureux de retrouver Bella si aimable et peut-être les autres de la famille

  • Le 31 janvier 2010 à 12:59, par Gilbert Giraud En réponse à : Mimounia and Co...

    Vous allez à nouveau vous régaler le 7 mars : Bella sera là et sa maman Cécile aussi, Daniel passe de temps en temps et Mimoun viendra après son service aux Chênes Verts. Vous aurez donc les plaisirs de l’assiette et les joies de la famille conjuguées à celles de vos anciens amis ampusians et désormais tourtourains . Bessmillàh !!

Répondre à cet article

Stats | 1 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 28 juillet 2017