Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 12 . Cérémonies, commémorations . > Cérémonies commémoratives du 11 novembre. > La cérémonie du 11 novembre 2019 à Tourtour : la campagne est lancée (...)

La cérémonie du 11 novembre 2019 à Tourtour : la campagne est lancée !!...

 La cérémonie du 11 novembre 2019 à Tourtour : 

 la campagne  est lancée !!... 

Ceux qui ont l’habitude de participer aux cérémonies devant le Monument aux Morts savent que l’affluence n’est jamais très grosse lors du 14 juillet, du 8 mai ou du 11 novembre... Ce sont la plupart du temps les mêmes familles qui assistent par devoir, par conviction et par respect aux hommages rendus par les autorités locales. A côté de ces fidèles militants de la cause humaniste et gardiens de la mémoire républicaine, le maire est assisté (suivant les commémorations), de pompiers, de porte-drapeaux et d’élus de communes voisines : ces dernières années, chacun a pu constater que le public était très souvent "parsemé", que les pompiers avaient du mal à se trouver parfois trois de chaque côté de la stèle et que les élus voisins avaient souvent une large tendance à s’excuser de ne pas avoir pu venir....

Les habitués ont donc été étonnés de la cérémonie de ce 11 novembre 2019... En effet, bien plus de monde que l’an dernier qui marquait pourtant le 100ème anniversaire de l’armistice de 1918... Cette année, les pompiers avaient été largement conviés à assister à la cérémonie et le chef de corps David a bien "négocié" la présence de ses troupes avec le maire Pierre Jugy... Dix-sept soldats du feu, devant le monument, du presque jamais vu au village... Une présence en masse qui a marqué de nombreux tourtourains qui ont alors compris que la campagne électorale était lancée.... On entend déjà les fidèles de la gamelle municipale dire que "Mais non !!.. c’est pas ça ! ça n’a rien à voir..." mais les observateurs de la vie publique tourtouraine ont évidemment compris que notre cher maire rameute les troupes, tape aux portes, gratte dans plusieurs directions, caresse dans le sens de tous les poils qui passent...

Quand un maire sortant se représente devant ses électeurs, certaines règles sont devenues des rituels dont les élus usent et surtout abusent... Alors, immanquablement, on assiste aux travaux qui n’ont pas été engagés durant des années mais qui arrivent avec une belle opportunité : par exemple, un espace multisports à côté de la caserne pour contenter les jeunes, les pompiers et l’école... Ou bien un salle polyvalente qui a joué l’Arlésienne durant une décennie et qui sort de terre au bon moment, comme les sanguins et safranés, au début novembre... Et pourquoi se passer d’une belle cérémonie devant le Monument aux Morts avec un moulon de casernés en uniforme autour d’un chef de corps aussi apprêté qu’un sou neuf... Des petites manoeuvres guère innovantes et peu originales mais qui ont fait leurs preuves depuis longtemps. Depuis que l’on sait (hélas !) que Pierre Jugy sera le seul candidat tête de liste après les abandons légèrement défaitistes des autres prétendants, Roland Pélissier et Ginès Pérez, la route est aussi dégagée pour le maire en place que le chemin de Camp-Fournier entre 4h30 et 5h20 du matin....

Comme l’année 2017 où le maire avait oublié la gerbe dans l’escalier du château lors de l’hommage aux maquisards, notre cher Pierre a été obligé de partir en trottinant pour aller chercher la gerbe qui avait été une nouvelle fois oubliée au château...On en arrive parfois à se demander si ce n’est pas fait exprès !!...Après le dépôt des fleurs au pied de la stèle commémorative, Pierre Jugy a lu le discours officiel, a remercié les pompiers et les présents dans la montée Saint-Denis... Deux élèves de l’école, Manolo et Marcellin ont lu quelques passages étudiés en classe...

Un beau corps de sapeurs...

On se rassemble devant le château...

Voici le texte que l’’Union française des associations de combattants et de victimes de guerre ( UFAC) proposait de faire lire lors des cérémonies 2019 :

Le 11 Novembre dernier, la France commémorait, avec ferveur, le centenaire de l’Armistice de 1918 qui avait mis fin à la Première Guerre mondiale, un conflit qui avait duré quatre années. En effet, il y a 105 ans, le 1er août 1914, les troupes allemandes envahissaient la Belgique, le Nord et l’Est de la France, menaçant Paris.
Dès le début septembre, la réaction des Généraux
JOFFRE et GALLIENI et l’extraordinaire redressement des combattants français, permirent de stopper l’offensive allemande. Par une bataille victorieuse s’étendant de l’Ourcq aux Vosges en passant par Verdun, ce fut le ‘’miracle’’ de la Marne. Ces premiers mois de combats étaient les prémices d’une tragédie qui sera marquée des sacrifices consentis par toute une génération de soldats de Métropole, d’Afrique, d’Outre-mer et des Pays alliés.
Quel courage n’a-t-il pas fallu à tous ces combattants pour en supporter l’ampleur qui allait marquer le début du siècle dernier, de 1914 à 1918 ?.Aujourd’hui, il est de notre devoir de continuer à leur rendre un fervent hommage et à perpétuer leur souvenir.
En ce jour de recueillement, nous ne pouvons pas oublier le courage et l’abnégation de tous ces aînés tombés au Champ d’Honneur, qui se sont battus pour un idéal de paix, de liberté et de fraternité.Ils ont versé leur sang pour la France, une France qui sortira terriblement meurtrie de cette guerre :. 1 400 000 morts. 740 000 invalides. 3 000 000 de blessés. des centaines de milliers de veuves et d’orphelins. En ce jour de commémoration, l’Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre (UFAC) en appelle à la conscience et à la mémoire de chacun, afin que l’acceptation du sacrifice suprême et l’espérance qui habitaient toutes ces victimes, inspirent nos actions en faveur de la Paix, de la Solidarité et de la Fraternité,
Vive la République ! Vive la France !

Et vive Tourtour ! Et vive Pierre Jugy !...lol .....

Répondre à cet article

Mis à jour le jeudi 17 septembre 2020