Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Patrimoine local > 06 . Les églises, les chapelles. > La chapelle Sainte-Anne .

La chapelle Sainte-Anne .

La chapelle Sainte-Anne , 


l’Oratoire.

En venant d’Ampus ou de Flayosc, vous trouverez au rond-point de l’entrée du village, un oratoire qui perpétue le souvenir de la Chapelle Sainte-Anne .

Qu’est-ce qu’une chapelle, un oratoire et qui était Sainte-Anne ? Cherchons un peu... 

  

Une chapelle est un édifice religieux secondaire dans une paroisse, qui n’appartient pas à l’Église mais à des fonds privés (famille, seigneur, dignitaire de l’Église, hôpital, école...).

 

L’oratoire a donc un caractère rural puisqu’il permettait aux paysans vivant dans un univers parfois décentré de venir se recueillir pieusement auprès d’un saint patron et de s’adonner à une prière sans pour autant se rendre à l’église. Néanmoins l’oratoire constitue davantage qu’un lieu de culte, un remerciement et une offrande avec l’espoir en retour de la protection du saint auquel il est dévoué.

 

L’oratoire de Tourtour, dénommé "Ste Anne" en hommage à la chapelle Sainte-Anne qui fut supprimée lors des aménagements de l’entrée du village. (derrière l’oratoire, les vieux amandiers de Doudou).

La Bible ne mentionne pas sainte Anne (hébreu : Hannah). Selon plusieurs Évangiles apocryphes écrits entre les deuxième et sixième siècles, le protévangile de Jacques et le Pseudo-Mathieu, elle était la mère de la Vierge Marie et donc la grand-mère de Jésus-Christ.

  (par Goya).

L’Église de l’Orient a peu ou prou accepté ces récits, tout en les élaguant d’épisodes qui semblaient fantaisistes. Beaucoup de saints orientaux ont magnifiquement prêché sur sainte Anne, tels saint Jean Damascène, saint Épiphane, saint Sophrone de Jérusalem...

Sainte Anne est la sainte patronne de Florence, d’Innsbruck, de Naples, de la Bretagne et de la province de Québec. Elle assure sa protection aux tourneurs, sculpteurs, orfèvres, fabricants de balais et de gants, bonnetiers, couturières, lavandières, blanchisseurs, cardeurs, chiffonniers, navigateurs et mineurs.

Un oratoire est à la base une chapelle, un lieu de dévotion invoquant la protection divine. Plus précisément, ce terme désigne un petit monument voué au culte d’un saint ou d’une sainte représenté par une statuette ou parfois tout simplement par une simple plaque à son image ou une croix.

L’édifice peut être façonné dans un monolithe, ou de briques, ou de pierres du pays, suivant les régions de France. L’origine de ces petits monuments chrétiens serait en fait païenne.

En Provence, région particulièrement dotées de ces fameux oratoires, c’est à Moustiers-Sainte-Marie que se trouve le plus ancien des oratoires datant probablement du XIVe siècle.

   

Le Beausset, autre village provençal, se revendique être la capitale des oratoires ; cette commune en possédant à elle seule, une soixantaine environ. Il existe d’ailleurs dans cette commune un chemin pédestre baptisé le chemin des oratoires  qui est jalonné de 13 édifices.

 

Répondre à cet article

Stats | 6 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mercredi 8 mai 2019