Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Environnement > La faune , animaux de la région . > Le gibier à Tourtour . > La chasse au sanglier, les battues . > La chasse au sanglier face à la prolifération dans le Haut-Var (...)

La chasse au sanglier face à la prolifération dans le Haut-Var .

  La chasse au sanglier 

  face à la prolifération dans le Haut-Var .

On commence à comprendre que l’invasion des sangliers devient de plus en plus préoccupante et que des mesures doivent être prises pour enrayer cette prolifération . On sait très bien aussi que les conséquences désastreuses du nombre sans cesse grandissant de sangliers ont des causes qui ne sont pas "attaquées à la base" : par exemple, la nourriture et la boisson qui sont apportées avec soin par les chasseurs à leurs animaux préférés (pour le remplissage des congélateurs - des particuliers et des restaurateurs ! -). Comment peut-on transgresser la loi avec autant de désinvolture et de cynisme et s’indigner que certains s’en offusquent ??...Tous les habitants d’un village, tous les citoyens ne sont pas tenus de s’extasier obligatoirement devant les exploits de chasseurs au portable, au 4x4 et au fusil avec visée laser qui se débrouillent pour domestiquer le gros gibier afin de pouvoir le chasser avec plus de chances de réussite  !... Les spécialistes des battues ont mis au point des techniques de ravitaillement des sangliers (des légumes, des fruits, des centaines de litres d’eau par semaine !) avec un système de tour de rôle bien défini : au bout du compte et de quelques années, les autorités sont obligées de constater que les sangliers sont de plus en plus nombreux et qu’il est temps de prendre des mesures efficaces pour diminuer l’invasion galopante de ce gros gibier . Autrefois une laie avait une seule portée par an avec quatre ou cinq marcassins : de nos jours, la femelle a deux portées annuelles avec sept à huit petits chaque fois ! On voit donc la différence ... De plus, les marcassins sont plus "gringalets" à la naissance et ils deviennent de moins en moins sauvages puisqu’ils sont assurés de manger avec le "ravitaillement porté à domicile". Les chasseurs qui ont de la carabine (comme d’autres ont de la bouteille) ont donc cette expérience qui leur montre que la viande du sanglier ressemble de plus en plus à celle du cochon car elle perd le goût du gibier .

Le sujet de la prolifération des sangliers devient une question qui touche plusieurs dizaines de départements et les préfets se mobilisent pour en diminuer les effets car les agriculteurs et les associations de protection de l’environnement émettent de plus en plus de réserves et font part de leurs griefs aux autorités .

Donc, comme souvent, à force de tirer sur la corde elle finit par se rompre !!... 
Il est vrai aussi qu’à Tourtour, on a plaisir à s’enorgueillir du fameux " article nôoù, chaqùn va coume vôoù "(article 9, chacun fait comme il veut) et la société en fera donc à sa guise, au mépris des règles et des lois, mais en disant au comptoir qu’ils font ce qu’il faut pour être dans le droit chemin ...Bèn voyons !

Peut-être que les derniers exploits de chasseurs tourtourains vont aider à évoluer !! La balle tirée contre l’Hôtel de la Bastide de Tourtour (avec le projectile dans une fenêtre puis dans une armoire de chambre) n’a pas fait rire le patron de l’hôtel ni le maire du village et la gueulante poussée par Mr Lavergne pourrait conduire la société de chasse à un peu plus de retenue ....Les 800€ de dégâts ont été payés par la société de chasse mais la somme aurait pu être un peu plus lourde : il serait peut-être temps que certains affolés de la gachette se calment un tantinet ...

Le journal régional parle (encore une fois ) de ce dossier ...

" La chasse aux sangliers va s’intensifier dans le Var " :

Publié le mercredi 20 février 2013 dans Var-Matin (article non signé). Vous pouvez lire le lien internet en allant sur : www.varmatin.com/var/la-chasse-aux-sangliers-va-sintensifier-dans-le-var.1134043.html

Le préfet du Var Laurent Cayrel a présidé hier, à Draguignan, à l’installation de la nouvelle chambre d’agriculture, qui a reconduit à sa tête Alain Baccino.

Le représentant de l’État en a profité pour s’adresser au monde agricole et lui rappeler ses souhaits d’un « dialogue fructueux ».Sentant sans doute les impatiences de certains agriculteurs - ceux touchés par les inondations dans la plaine de l’Argens ont récemment manifesté -, Laurent Cayrel a promis de trouver « des solutions adaptées à (vos) difficultés ».

( sous-titre de la photo : Les mesures « draconiennes » pour diminuer la population de sangliers vont être maintenues.)

Il a ensuite évoqué brièvement quelques sujets épineux, comme la prolifération des sangliers, qui provoquent des dégâts faramineux dans les cultures. La lutte contre ces animaux nuisibles a été « renforcée notablement ». Ainsi, la période de chasse et de battue a été étendue au maximum, « pour intervenir toute l’année ». Mais les résultats ne sont pas suffisants. Le préfet a donc annoncé l’interdiction de l’agrainage, qui vise à détourner les sangliers des parcelles cultivées. Or, certaines associations de chasseurs ont confondu, semble-t-il, agrainage et élevage. Ce qui a produit l’effet inverse de celui attendu. Faute de « baisse substantielle du nombre de sangliers », ces « mesures draconiennes »seront donc maintenues aussi longtemps qu’il le faudra.

Par ailleurs, les sangliers n’ayant pas de frontières, il est nécessaire d’appliquer les mêmes mesures dans les départements voisins. Laurent Cayrel a été nommé « coordinateur de la chasse aux sangliers » pour la région. À charge pour lui de faire appliquer les dispositions identiques d’un département à l’autre.

Un nouveau plan Loup

Quant aux loups, après l’échec des deux interventions, le préfet a prévu « de démultiplier le dispositif pour qu’il soit plus efficace ». Un nouveau plan Loup va être adopté au niveau national,a annoncé Laurent Cayrel, rappelant que onze loups peuvent être prélevés sur l’ensemble des massifs. Et qu’un seul l’a été pour l’instant. Le préfet a conclu en s’adressant aux agriculteurs avec cette jolie expression : « Plus que des producteurs, vous êtes les racines de ce pays. » 

__________prolifération des sangliers_______________

 Commentaires du site " Tourtour, notre village " :  

** " Or, certaines associations de chasseurs ont confondu, semble-t-il, agrainage et élevage " :
L’avantage d’un préfet c’est qu’il n’est pas élu directement par les habitants-électeurs et qu’il peut donc se permettre de mettre les points sur les "i" ...Et c’est tant mieux, ça évite de croire que ceux qui disent la même chose ne sont que des abrutis...Et mine de rien les opposants sont de plus en plus nombreux ! (le lobbying de la chasse a du plomb dans l’aile !!...hihi).

** Le préfet du Var Laurent Cayrel " : 
Mr le préfet du Var est installé depuis environ quatre mois et il est temps de mettre un visage sur son nom . on sait qu’il a déjà été invité à Tourtour et sa venue sera donc appréciée .

Inspecteur général de l’administration, né en 1950, à Bordeaux, Laurent Cayrel a fait ses études à la Fac de droit et à l’Institut d’études politiques de Bordeaux. Titulaire d’une maîtrise de droit public, il fut pendant 5 ans attaché d’administration centrale au ministère de l’Économie et des Finances avant d’intégrer l’ENA, dont il est sorti en 1983. Laurent Cayrel a exercé la fonction de préfet dans le Jura (2000-2002), La Réunion (2005-2006) et le Morbihan (2006-2009).
La sous-préfète et directrice du cabinet du préfet est Mme Nathalie Bakhache tandis que le sous-préfet secrétaire général des services est Pierre Gaudin .
 

** Le forum de cet article : (sur le site Var-Matin).
Là, au moins, on ne pourra pas se contenter de dire " Giraud exagère" ou bien " Giraud il est parano" ou " Giraud c’est un fada !" : non, là, il s’agit de quelques lecteurs de Var-Matin (donc des gens du coin - pas des lyonnais ! ) qui ont envoyé leur petit texte en commentant l’article du journal . On s’aperçoit vite que la côte des chasseurs n’est pas tellement en hausse et même si quelques appréciations sont quelque peu outrancières, on se dit quand même que -pour les "non-initiés" - la mentalité des chasseurs a besoin d’un dépoussiérage... 

(ce ne sont que les messages reçus sur le site Var-Matin, de 9h à 14h).

le provençalle provencal 20/02/2013 à 14h05
Ha que du bonheur ces chasseurs.. alcolos, dangereux, divorcés, pas très propre, mais que du bonheur ha ha ha
Bandolais Bandolais 20/02/2013 à 12h24
Il doit y comprendre grand chose le préfet à la chasse et aux sangliers !

 J0HAN J0HAN 20/02/2013 à 11h42

de la viande stressée, truffé de plombs et nourris aux ogm l’hiver par de alcooliques de droite Mouarf ! Mouarf !

 

Richelieu Richelieu 20/02/2013 à 11h14
HA ! j’avais oublié la mousse et bon rouge, merci fourmi 14
fourmi14  fourmi14  20/02/2013 à 11h09
Une occassion de plus pour picoler !

Richelieu Richelieu 20/02/2013 à 11h08
Je ne savais pas que les chasseurs étaient des généticiens, alors là les bras m’en tombent.

PATRIANOSTRA PATRIANOSTRA 20/02/2013 à 09h20
Sage et logique décision. de quoi clouer le bec aux anti chasseurs et autre écolos du dimanche...

_____________ sanglier  ________________

Répondre à cet article

Stats | 5 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le samedi 18 novembre 2017