Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Histoire > Les Templiers, la Commanderie du Ruou . > La commanderie du Ruou ( les templiers dans le Haut-Var).

La commanderie du Ruou ( les templiers dans le Haut-Var).

 La commanderie du Ruou 

 (les Templiers dans le Haut-Var) 

Le domaine des Templiers, situé à l’extrême limite sud de la commune de VILLECROZE, s’étend sur 19 hectares de pins, de chênes et de friches, au revers d’un vallon au fond duquel, en contre bas de 30 mètres coule le ruisseau du RUOU. Ce versant orienté au sud-ouest, présente une pente naturelle de 20 % au sommet de laquelle sont implantés sur trois niveaux les bâtiments de la Commanderie. De ce site privilégié, où une demi-douzaine de sources font résurgence, s’offre une très large vue jusqu’aux horizons boisés de VILLECROZE, TOURTOUR et CANJUERS. Autour d’une cour intérieure, magnifiquement exposée, les vestiges importants des bâtiments de l’ancienne Commanderie attestent par leur disposition la vie interne de ce patrimoine exceptionnel.

Certains textes qui suivent sont extraits de la plaquette "La Commanderie Templière du Ruou" éditée par l’Association Empreintes et Traditions du Ruou qui, depuis 1995, assure la sauvegarde de la Chapelle et des divers bâtiments constituant l’ancienne Commanderie Médiévale du Ruou.

Elle fut fondée vers 1150-1155. Le plus ancien document qui la mentionne date de 1156 : il traite de la donation faite aux frères du Ruou par les seigneurs de Flayosc de biens sis au Ruou, Salgues et Salguettes.
Le domaine s’agrandit rapidement et les Commandeurs successifs créèrent des fermes, des granges et des maisons indépendantes. Au total les exploitations couvrirent un millier d’hectares répartis sur 28 communes dont Draguignan, Tourtour, Callas, Entrecasteaux et surtout Lorgues où les Commandeurs résidèrent jusqu’en 1193.

Le premier Commandeur fut en 1170 HUGUES RAYMOND de VILLACROS. Au total, 32 Commandeurs se succédèrent et le nombre des Frères Chevaliers atteignit un effectif quatre fois supérieur à la moyenne des autres commanderies.
En 1223 on notait ainsi à côté du Commandeur, la présence de 16 Frères, du Chapelain et d’un nombreux personnel de service.

L’année 1307 vit l’arrestation des Templiers par Philippe le Bel. L’Ordre fut dissous en 1312 par Clément V (Premier Pape d’Avignon). Les biens furent transférés aux Hospitaliers qui poursuivirent leur exploitation jusqu’en 1411.

A partir de 1460 aucun texte ne fait plus mention du RUOU.
Vers 1843 une fabrique de tomettes vint occuper les lieux et a fonctionné jusqu’en 1914.

La commanderie est peu à peu tombée en ruine et un classement de la chapelle par les Monuments historique en 1929 n’a malheureusement rien changé au problème. A cette date pourtant la toiture de ce bel édifice roman existait encore .

Le domaine a eu depuis divers propriétaires privés. Un berger transforma même les bâtiments, dont la chapelle, en bergerie...
On se souvient aussi que le fameux jardinier Jean Pain (innovateur partisan du pré-compostage de broussailles et branchages, pour constituer un terreau suceptible de pallier un arrosage trop rare) a évolué pour l’entretien et le gardiennage des terres de la Commanderie et a cultivé selon ses méthodes révolutionnaires à l’époque dans les années 1970.


Totalement abandonné depuis 1981 (à la mort de Jean Pain) le domaine fut placé en liquidation judiciaire. Mis en vente aux enchères en 2000, aucune collectivité territoriale ( État, région, département ou communes voisines Villecroze, Toutour, Flayosc, Lorgues.) ne s’est porté acquèreur .
La commanderie templière du Ruou a été achetée dans les années 2010 par un particulier, c’est donc une propriété privée. Actuellement c’est une directrice régionale de plusieurs hypermarchés Leclerc-Paca qui en est la propriètaire : cette riche mécène est également sponsor principal du club de volley féminin à Cannes. Sur la route que l’on nomme "des 7 kilomètres", elle a fait poser de gros rochers pour que nul ne puisse s’aventurer vers la Commanderie. Néanmoins, lors des Journées du Patrimoine en septembre, le domaine est ouvert au public et des centaines de visiteurs viennent découvrir cet élément patrimonial de premier ordre (des templiers !...).

 

 

Bibliographie

* La Commanderie Templière du Ruou Association Empreinte et Tradition du Ruou Comité de rédaction : Marcel Prieur, Gérard Pierre Multon, Xavier Sens, Roger Schori .(plusieurs extraits de l’article ci-dessus sont issus de cet ouvrage)
* Une seigneurie ecclésiastique en Provence orientale au Moyen âge : La commanderie du Ruou.(Pierre-André Sigal. 1965) . Provence Historique. La Pensée Universitaire. Aix-en-Provence
* Une commanderie templière dans le Var : Le Ruou. Pierre Grimaud
* Les Templiers en Provence. Laurent Dailliez. 1977 Ed. Alples-Méditerranée . Impres’sud.
* Templiers et Hospitaliers en Provence. Joseph-Antoine Durbec 
Le Mercure Dauphinois. Réedition 2001
* Visite générale des commanderies du grand prieuré de St Gilles.
Benoit Beaucage.1982 Ed Université de Provence
* L’Abbaye cistercienne du Thoronet au Moyen-Age , Edmond F. Barbier . 1994 Ed Mémoire du Sud. Équinoxe

 

Répondre à cet article

Mis à jour le jeudi 31 août 2023