Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 04 . Mr le Maire, Pierre Jugy . > Le bêtiser du maire de Tourtour, Pierre Jugy .... > L’enfant du pays !!... > La danseuse du maire de Tourtour ... sa Bentley !...

La danseuse du maire de Tourtour ... sa Bentley !...

 La danseuse du maire 

 de Tourtour ... sa Bentley !...

Le titre ne sera peut-être pas totalement bien compris par les nouvelles générations qui n’ont pas souvent l’occasion d’utiliser l’expression "avoir une danseuse" (sauf en cas de cycliste relatant la montée de l’Alpe d’Huez)...

Cependant, quand il s’agit du maire de Tourtour, chacun a déjà pu juger de son attachement à la musique, aux lettres et à la haute-couture mais son attirance particulière pour la danse n’avait pas encore été découverte ...Et pourtant, Pierre Jugy a bel et bien une danseuse....

 Mais que cache donc l’expression "avoir une danseuse " ? :

Avoir une maitresse coûteuse et au sens plus large, cette expression peut définir celui qui dépense beaucoup d’argent pour un plaisir. Pour l’instant, nous n’avons pas de raison (n’est-ce pas ?) de douter que le maire de notre village puisse être concerné par les deux sens de l’expression et l’on se contentera alors d’examiner l’exemple de sa "danseuse plaisir"...

Cette expression française a des origines lointaines qui remontent au XVIIIème siècle : à cette époque, les salles où se déroulaient les spectacles étaient cernées par un défilé de prostituées qui venaient "faire la quête" aux fêtards nocturnes et autres noceurs bien pourvus (avec une bourse bien pleine !). A ce titre, l’Opéra étant la salle la plus notoire de l’époque prit le sobriquet de "marché aux putains".

Au XIXème siècle, la prostitution devient monnaie courante et atteint l’intérieur des salles par le fait que les danseuses s’adonnaient à la fois à la danse et à la vente de leurs charmes. Pourtant ces danseuses prostituées ne s’adonnaient pas au plus vieux métier du monde de la même façon. Alors que certaines se contentaient de passes discrètes(de nos jours on appelle cela massages relaxants), d’autres prenaient le titre de maitresse d’hommes de la haute société qui dépensaient des sommes énormes pour satisfaire les caprices de ces dames que l’on nommait "danseuses".

C’est donc de là qu’est issue notre expression qui ne tarda pas à élargir son milieu d’utilisation pour regrouper toutes les dépenses importantes que l’on puisse consacrer à une passion : la "danseuse" peut être la philatélie pour l’un ou la collection de tableaux impressionnistes pour un autre...

________________________________

La "danseuse" du maire de Tourtour est arrivée en cette fin de printemps dans la quartier de la Gardure, juste à côté de la petite auberge ...
Il faut dire que cette danseuse en impose vraiment et l’on en arriverait presque à jalouser l’heureux élu ..(c’est la cas de le dire !)...

Néanmoins, ne croyez pas qu’elle s’expose sans gêne, oh non ! Elle essaie de se faire discrète... Son précédent propriétaire n’était pas un fana du bling-bling démesuré et le grand chef cuisinier des Chênes Verts n’a jamais trop fait étalage de ce luxueux véhicule : Pierre sera t-il alors comme Paul ? Nous attendons néanmoins de voir cette belle "danseuse" ... Patience...

Peut-être la découvrirons-nous ainsi ....

...à moins qu’elle nous soit dévoilée comme cela...

...ou bien alors ...

...un peu plus récente, pourquoi pas ?...(le blanc immaculé ne collerait peut-être pas trop, non ?)

Cette "danseuse" va donc nous faire bientôt l’honneur d’une visite sur le village... tenons-nous sur nos gardes !...Ciaô, ciaô, bella !...On sait déjà que son prénom est Bentley ....Sacré Pierre !!...

 

 

 

Répondre à cet article

Stats | 2 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 14 décembre 2017