Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Traditions > 01 . Les fêtes au village. > La Fête de l’Oeuf > La Fête de l’Oeuf 2009, 19ème édition . > La fée, l’oeuf et l’âne

La fée, l’oeuf et l’âne

La fée, l’oeuf et l’âne ...

 
  

Ce matin, sur le forum du site, un message de la Fée Carabine : nous sommes mercredi, je peux donc y répondre dans la journée...

Message reçu le mercredi 13 mai 2009, envoyé par " la fée Carabine " et intitulé "la fête de l’âne ".

On ne peut certes accuser le secours catholique de gauchisme extrême : ce serait plutôt le contraire car le catholiscisme a plutôt tendance à pencher -et fortement- à droite. Ceci dit, monsieur le Rédacteur-Unique, vos barbouillages, filages, planchages etc. de la fête de l’oeuf, entre nous, n’intéressent pas grand monde. Et si les touristes sont si nombreux à cette fête c’est parce que ce sont des touristes, que la mer est encore trop froide et que toute chose susceptible d’occuper les enfants -et gratuite de surcroît- attire forcément les foules qui, en ce jour souvent frisquet, n’ont rien d’autre à faire et doivent s’ennuyer grave à la maison. Les seuls locaux qui ne fuient pas le village ce jour là sont ceux à qui ça rapporte : commerçants, limonadier, réstaurateurs... A la mairie on a certainement dû désigner des volontaires pour faire acte de présence, voire lancer poliment quelques oeufs, quelques boules ovoïde ou quelques bonnes paroles. Bref, rien d’intéressant dans cette fête de l’oeuf qui contribue à faire de Tourtour une annexe de ce qu’il y a de pire dans la région comme cités "touristiques". Cette fête est tout ce qu’il y a de plus artificiel, ce n’est même pas rigolo, les décos sont d’une laideur repoussante. Ce n’est pas avec ça qu’on va développer le goût artistique de nos petits... Sans compter que l’Oeuf, aliment merveilleux que nous offre la nature ne mérite pas "ça" ! Quant à la pauvre poule qui s’échine à le pondre il est indigne de lui imposer tant de vexations. Je suggère donc de, à partir de l’année prochaine, remplacer les peintres amateurs-bénévoles par des ânes : on leur attache un pinceau à la queue et on les place le cul vers les choses à peindre. Le résultat ne saurait être pire. On appelerait ce jour "la fête de l’Ane". Ca aurait quand même une autre de gueule et ça ferait tant plaisir à l’épicière.

En guise de réponse :

Ma chère Fée Carabine, vous semblez sortir l’arsenal complet et vous tirez dans tous les sens. Il paraît évident que vous n’aimez guère notre Fête de l’Oeuf et vous nous le prouvez sans retenue. L’association "C’La Festo" se décarcasse pour organiser ce week-end populaire et festif qui existe depuis 19 ans maintenant, ce qui suppose un certain succès qui se confirme au fil des années. Ceux qui viennent à la Fête de l’Oeuf à Tourtour (environ 3000 personnes cette année) ne sont pas que des touristes frustrés et des familles alléchées par la gratuité de l’événement  : nombreux sont les visiteurs du département qui ont pris l’habitude de venir passer de bons moments, simples et joyeux. Ils viennent aussi dans notre village parce qu’ils savent qu’ils vont retrouver une ambiance chaleureuse, un climat détendu et des animations intéressantes et ludiques qui amusent petits et grands. Effectivement la Mairie est un partenaire dans l’organisation mais la quasi totalité du travail à accomplir est réalisée par une cinquantaine de bénévoles actifs et motivés. Les décorations ont été faites par des enfants de l’école, par des détenues de la Maison d’Arrêt de Draguignan et par des volontaires tourtourains : votre jugement esthétique est sans doute un peu sévère car les participants soulignent souvent leur satisfaction de voir toutes ces couleurs dans le village . 
La critique est acceptable (et j’en use souvent) mais elle devient crédible quand elle s’accompagne de propositions alternatives. Donnez quelques idées à l’association C’La Festo pour les animations du village et ils seront heureux de les étudier pour de futures festivités.
Votre idée de faire peindre les ânes n’est guère nouvelle puisqu’en 1910, un canular de ce type avait été immaginé pour l’exposition du Salon des Indépendants. (voir explications ci-dessous).

Vous avouerez que Tourtour mérite un peu mieux qu’une imitation désuète d’un épisode surranné. A Tourtour, les ânes sont cajolés par Magali et Olivier (dans l’association "Kiffez l’âne") et le respect qu’on leur porte ne nous incline guère à les traiter en bêtes de foire (ou de fête)...

Le canular de la queue de l’âne :

Joachim-Raphaël Boronali est un "peintre", célèbre au début du XXe siècle, bien que n’ayant jamais peint qu’une seule toile... (et encore...)

Au salon des Indépendants de 1910 figure la toile Coucher de soleil sur l’Adriatique. Le catalogue en donne pour auteur « JR. Boronali, peintre né à Gênes », qui a accompagné son envoi d’un manifeste théorique, le Manifeste de l’excessivisme, dans lequel il écrit que « l’excès en tout est une force » et appelle à « ravager les musées absurdes » et à « piétiner les routines infâmes. »

Les critiques d’art s’intéressent à ce tableau, qui fait l’objet de commentaires contrastés, jusqu’au jour où le journal Le Matin reçoit la visite de l’écrivain Roland Dorgelès qui révèle, constat d’huissier à l’appui, que l’auteur se nomme en fait « Lolo », et qu’il est l’âne de Frédéric Gérard dit « Le père Frédé », patron du Lapin Agile, célèbre cabaret de la butte Montmartre. photo ci-dessous).

En effet, « Boronali » n’est autre que l’anagramme d’Aliboron, le nom donné à l’âne par Jean de La Fontaine. Dorgelès, en compagnie de deux amis, André Warnod et Jules Depaquit, avait attaché un pinceau à la queue de l’animal qui devint ainsi la vedette du Salon, une fois que la supercherie eut été dévoilée. Et la toile se vendit 20 louis d’or, c’est-à-dire 400 francs de l’époque (environ 1200 €) qui furent reversés par Dorgelès à l’orphelinat des Arts. Elle fait aujourd’hui partie de la collection permanente exposée à l’espace culturel Paul Bedu à Milly-la-Forêt.

C’était marrant mais c’était le premier, en 1910....

Un petit détail : Vous me nommez "rédacteur unique" et vous vous intitulez "Fée Carabine. La petite différence sur le site c’est que le rédacteur-unique signe surtout avec son nom et son prénom. Gilbert Giraud vous salue !

Un autre détail : je ne suis pas rédacteur unique puisque mon cousin Michel l’est aussi. De plus, pour éviter ce genre de reproche, il a été dit, dès l’ouverture de "Tourtour, notre village" que le site était favorable (par définition) à un partage des idées, des propositions par des citoyens du village qui voulaient y participer. Nous sommes ouverts vers l’extérieur et tant mieux si des tourtourains veulent écrire des articles sur notre commune. Soyez assurée que c’est un voeu qui nous est cher et que nous espérons un jour voir se réaliser. Tous ceux qui veulent devenir rédacteur peuvent écrire sur le forum, ils auront un code d’entrée et ils pourront rédiger les articles qui les intéressent. A ce moment-là, l’administrateur du site (qui, lui, est effectivement unique, comme pour tous les sites du web) validera l’article et le publiera.
Et peut-être qu’un jour, notre fée carabine rengainera colts, Winchester, roquettes et missiles pour taper sur un simple clavier et nous gratifier de quelques lignes....et nous ne saurons pas qu’elle était autrefois la fée carabine.

Répondre à cet article

Stats | 2 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 12 octobre 2017