Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Patrimoine local > 01 Les monuments, le musée, le moulin, le théâtre de verdure. > Le Moulin à Huile . > La fête de la Roustide .

La fête de la Roustide .

La fête de la Roustide 2010 .


   

 Ce vendredi 12 février 2010, à 18h30, la fête de la "roustide" a eu lieu au vieux moulin à huile de notre village . Louis Dauphin, chef moulinier durant 25 ans, m’a raconté que les premières éditions de cette soirée traditionnelle avaient été organisées pour que les tourtourains qui n’avaient pas d’oliviers puissent venir goûter (et parfois découvrir) l’huile d’olive de la récolte annuelle. Loulou précisait quec dans les années 80, les étrangers qui arrivaient nombreux sur la commune (résidences secondaires) ne connaissaient évidemment pas toutes nos coutumes et la Mairie avait donc pensé qu’une rencontre en fin de saison oléicole pouvait être un bon moyen d’échanges entre les habitants du cru et ceux de pays étrangers .

Au vu de l’assistance présente ce vendredi soir, on s’aperçoit que cette idée a fait son chemin et que son succès est dorénavant assuré . Plus d’une centaine de personnes dans le moulin c’est ce que l’on appelle une salle comble et il aurait été difficile d’accueillir trop d’éventuels retardataires.

Le poèle était bien chaud, la grille était prête, le pain coupé, l’ail épluché... L’huile nouvelle est arrivée !! Les hôtes de la soirée étaient bien sûr les mouliniers qui ont officié durant deux bons mois : Eric, Christophe, Claude, Jean et leur chef Jean-Marc . Nos cinq employés municipaux ont été les héros de la fête et ils méritaient grandement cet hommage du village tout entier . Vendredi soir, ils se sont encore une fois décarcassés pour nous préparer de belles tranches de rôtie d’ail, notre fameuse roustide . Cette année, l’huile tourtouraine a été une nouvelle fois appréciée pour sa belle couleur et sa robe bien charnue et les fins gourmets de l’olive ont su détecter les effluves de fenouil, de romarin et de genièvre... Un bon millésime qui a tenu ses promesses !

Le presque tout Tourtour est là, l’ambiance est agréable et festive et Jean-Marc Simon (intrônisé depuis peu au rang d’oléo-duc..) en profite pour pe percher sur l’estrade . Il remercie tous les présents et se félicite de cette soirée réussie en couronnement de la fin de saison du moulin à huile. Il associe bien sûr les quatre employés municipaux pour souligner le beau travail accompli et surtout la très bonne volonté des agents territoriaux pour assurer la production d’huile avec des horaires élargis et des samedis travaillés sans rechigner, avec la ferme motivation de satisfaire tous les déposants d’olives. Jean-Marc nous informe que 40 tonnes environ ont été préssurées, ce qui correspond en moyenne à 8000 litres du précieux nectar : le succès du moulin est tel que cela conduit à un certain embouteillage, à un engorgement . Dès l’an prochain, nous explique Mr Simon, il faudra trouver des solutions car il sera logiquement impossible d’en faire plus : des tournées programmées, des rotations étalées pourront continuer à offrir le meilleur service dans des conditions de qualité optimale pour tous (propriétaires récoltants et mouliniers ) . De plus en plus de propriétaires de communes voisines viennent porter leurs olives à Tourtour mais il sera difficile (et quasiment impossible) de pouvoir poursuivre sur cette pente inflationniste : la tradition de " l’huile à l’ancienne " réclame une attention particulière afin de ne pas tomber dans un souci de rendement accéléré au détriment de la qualité dite artisanale . 

Jean-Marc Simon tient absolument à revenir sur un article paru dans Var-Matin en décembre 2009 et qui lui a valu un grand nombre d’apostrophes de la part de tourtourains . La phrase incriminée d’Isabelle Bono (correspondante locale stagiaire) portait sur " certains qui voulaient fermer le moulin" . Jean-Marc a tenu à préciser que la municipalité actuelle n’était absolument pas visée, pas plus celle des deux mandats de Jean Lainé, mais pas plus la liste concurente conduite en février 2008 par Roland Pélissier et son équipe .Si des personnes de ces trois groupes ont été peinées de se sentir visées par le mot " certains" Mr Simon leur présente ses sincères excuses . Il explique que les termes employés n’étaient qu’un appui indéfectible au caractère patrimonialde de notre vieux moulin et la nécessité de perpétuer la tradition séculaire d’un fonctionnement à propulsion hydraulique à partir de l’eau de source du Rosaire (avec la meule en pierre et le système de presse à contre-poids) . Visiblement ému par la foi qui le guide pour la préservation du patrimoine villageois, Jean-Marc a été chaudement applaudi par la salle grandement acquise à cette même cause .

    

Monsieur le Maire a ensuite pris la place sur l’estrade . Il remercie lui aussi l’assistance mais il se déclare aussitôt tenaillé par une question qui le perturbe : en quelle langue dois-je prononcer mon discours ? car si je vous regarde, je vois des personnes venues de Belgique, de Suisse, d’Angleterre, de Hollande, d’Allemagne et même d’Italie (eh oui ! précise-t-il y’a Monica)... Après quelques secondes où il a retrouvé une part de lucidité, il s’aperçoit que pas mal de tourtourains sont là aussi et il simplifie les choses en choisissant de parler en français ... Ouf ! (pour l’an prochain on peut imaginer que des casques soient distribués pour une traduction instantanée) .
Mr le Maire remercie également toute l’équipe des mouliniers et leur grand engagement mais il ne s’est pas hasardé à préciser comment leur seront payées les heures supplémentaires... Pierre Jugy souligne lui aussi le caractère historique du moulin tourtourain et il se félicite de savoir que notre village est le dernier village varois à utiliser un moulin et un pressoir de ce type pour la production d’huile ; Comme le pain était bien chaud et que les tartines étaient prêtes, notre maire n’a donc pas eu le temps de se féliciter également que Tourtour soit aussi le seul village varois à ne pas avoir eu de réunion publique après deux ans de mandat, d’être une des dernières communes à sortir le PLU, et aussi d’avoir supprimé toutes les publications d’information municipale, ce qui est sans doute une exception culturelle et citoyenne unique dans tout le "huit-trois" ... Quelques souhaits de bonne roustide et le maire se joint à la foule pour continuer cette belle soirée ;

Encore un grand merci à nos cinq mouliniers pour ces belles tranchettes aillées mais aussi et surtout pour leur belle saison au moulin .

 

 

Vos commentaires

  • Le 27 novembre 2010 à 11:16, par Goure En réponse à : La Roustido

    Ca me ferait très plaisir de participer à la roustido 2011. Est-ce possible ?
    Quel jour ? Quelle heure ?

  • Le 27 novembre 2010 à 13:52, par Gilbert Giraud En réponse à : pour la rôtie d’ail ...

    Bonjour Rose, l’an dernier c’était un vendredi à 18h30, mi-février : de très fortes probabilités qu’en 2011, ce soit dans les mêmes dispositions (ou presque) . La date n’est pas encore totalement fixée mais l’agenda peut déjà être rempli au crayon-papier sur un vendredi soir du mois de février entre le 10 et le 20 ... Bon samedi floconné...

Répondre à cet article

Stats | 0 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 14 septembre 2017