Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Patrimoine local > 14 . Le patrimoine foncier et immobilier . > La pétition " Sauvons les Moulières " bientôt sur le bureau du maire de (...)

La pétition " Sauvons les Moulières " bientôt sur le bureau du maire de Tourtour !...

 La pétition " Sauvons les Moulières "

 bientôt sur le bureau du maire de Tourtour !... 

   

La saison estivale est passée, la vie trépidente des vacances est finie et notre village est revenu à son calme provençal traditionnel . Il est donc grand temps de revenir à un sujet important pour notre commune, la sauvegarde du patrimoine foncier et immobilier. On se souvient qu’un paragraphe du conseil municipal d’avril 2011 avait attiré l’attention et suscité quelques doutes : en effet, avec l’air de ne pas y toucher, le maire avait fait adopter le vote " du principe de vente" de deux parcelles constructibles de la propriété des Moulières, sans aucun doute le site naturel le plus agréable de Tourtour 

Entendons nous bien, il ne s’agit pas d’un vote ayant décidé de la vente de ce terrain (heureusement d’ailleurs !) et le maire a beau jeu de répondre " vous voyez bien, rien n’est vendu !" . Oui, certes, ce n’est pas vendu mais le conseil municipal a été interrogé sur le " principe de la vente" et il a voté favorablement . Pourquoi donc aurait-il eu besoin de voter cela si la vente n’avait pas été envisagée par quelques investisseurs locaux ayant flairé la bonne occasion, eux qui n’attendent que cela pour faire les larrons ?! Il est évident que la manoeuvre était enclenchée et que le patrimoine de Tourtour aurait perdu très vite son dernier bien immobilier de qualité (après le terrain bradé de Beauveset en faveur d’un promoteur "par l’odeur du romarin attiré" !). Notre maire continue à jouer son rôle de fanfaron et de bouffon au service d’intérêts privés et il nous explique que ce vote "de principe" n’était là que pour "si jamais un jour la mairie a besoin de vendre, elle le fera plus facilement "... Comment ça s’appelle ce genre de couillonnade, si ce n’est pas prendre les gens pour des gamins, des billes ou des jambons ? (les poètes n’auront guère de peine à trouver la rime !...). Le coup de trafalgar sentait à plusieurs kilomètres, le père Lavergne et ses potes commençaient à sortir les biftons, il suffisait donc d’attendre un autre conseil pour que les choses se fassent dans l’antichambre du célèbre Catimini après une formule liminaire de Mr Jugy qui se serait fendu d’un anodin " vous vous souvenez, mes chers amis, que nous avons voté il y a quelques semaines pour le principe de vente des Moulières, je vous propose ce soir d’acter définitivement cette procédure ... Qui est contre ? Qui est pour ? veuillez noter , le conseil est favorable ...". Bien joué, c’est plié, pesé, emballé ...Je me répète légèrement mais je crois qu’il faut bien mesurer à quel point une commune peut se trouver dans de sales draps avec de tels procédés d’une équipe municipale agissant sans aucune concertation avec la population ( c’est à dire sans débat avec ceux qui ont voté pour eux et qui se retrouvent en situation de quantité négligeable : ils ont voté, maintenant ils peuvent dormir et se taire !! bèn voyons ! ).

Le processus du "principe de vente" est connu et la pratique de ce genre de magouille orchestrée avec l’aval d’un conseil municipal a fait l’objet de centaines de procès et d’autant de condamnations d’élus se disant républicains : sans équivoque, cette dérive de l’institution démocratique qu’est l’assemblée des élus locaux, est une plaie dans la vie démocratique et citoyenne . Il ne serait guère bon pour l’image de notre écrin de paradis, que le maire de Tourtour se retrouve sur un banc d’accusé et prions Saint-Denis pour que cette infamie nous soit épargnée ...

    

Afin que la propriété des Moulières ne soit pas vendue (en totalité ou en partie) une pétition avait été rédigée et photocopiée pour être signée . Bien sûr, dans les signataires, on ne trouvera aucun employé de la Mairie ni aucun "apparenté pour des raisons alimentaires"...puisque les sbires habituels ( la Simon Connection) ont fait circuler la bonne parole du maire en conseillant fermement de ne pas se mêler de cette pétition hautement terroriste (sic !). Malgré tout, la question posée a soulevé une grande indignation auprès des tourtourains qui connaissent les lieux mais également de "voisins" (Villecroze, Aups, Salernes..) qui viennent souvent se promener dans ce coin idyllique. Plus de deux cents signatures sans avoir déployé des trésors de militantisme effréné, c’est amplement suffisant pour que notre maire accède à la demande des signataires, c’est à dire une réunion publique où chacun pourra exposer ses positions . Une pétition qui demande simplement une réunion, on ne peut pas dire que la révolution soit en marche et qu’une émeute risque de se déclencher sur l’esplanade du château ! Mr Pierre Jugy m’a envoyé les gendarmes au mois d’août afin qu’ils me demandent si cette action-pétition ne risquait pas de provoquer des " troubles à l’ordre public " et il n’aura pas fallu déployer des trésors d’ingéniosité pour rassurer les représentants de la maréchaussée qui ont bien compris mes arguments . Malgré le caractère very light de cette revendication, à ce jour (début novembre 2011) aucune réunion n’est envisagée sur ce sujet puisque depuis un mois et demi, notre sieur Pierre Jugy ne fait que des réunions sur tout le Haut-Var avec un seul sujet à l’ordre du jour, sa candidature à la fonction de député lors des législatives de juin 21012....

 

Il est indéniable que les signataires veulent que ce terrain béni des dieux reste totalement la propriété de la commune et qu’aucune vente n’intervienne. L’équipe municipale redorerait son blason et retrouverait donc une once de crédibilité en renonçant à ce projet maléfique . Il faut encore se souvenir que le Conseil Général avait octroyé une subvention de près d’un demi million d’euros pour acheter les parcelles, cela à condition que la commune se dote d’infrastructures touristiques et des activités de loisirs (sur ce terrain précisément). Notre maire se débat dans sa gigoteuse à propos du gaz de schiste mais, dans le domaine du développement durable de sa commune, il reste aux abonnés absents ! Il ne peut pas être au four, au moulin, au château, à l’auberge ....C’est le coup classique des élus qui prennent les rocades pour éviter les grandes voies : on parle de tas de choses annexes pour éviter de parler d’autres sujets et surtout pour éviter d’en discuter avec la population .En ce moment, Pierre Jugy nous bassine avec sa lutte gaz de schiste alors que des collectifs par dizaines se mobilisent depuis plus de trois ans maintenant et qu’ils ont réussi à faire plier petit à petit le gouvernement : ils ne crient pas victoire, ils restent avec les yeux bien ouverts et nous pouvons leur faire confiance pour sauvegarder les intérêts des varois (et autres départements) . Autrement dit, notre maire n’a pas besoin de jouer au va-t-en-guerre sur ce dossier et il ferait bien mieux de se souvenir que sa commune a besoin de lui !... 

Il faudra également se méfier de cet argument fallacieux qui a été employé par le maire lors du discours du 14 juillet 2011 (après l’inénarrable inauguration du tabernacle Barclays !) : selon notre cher Pierre, " la vente des Moulières n’est pas à l’ordre du jour mais si jamais la commune avait des difficultés budgétaires, la question se poserait "... Alors là, comme entourloupe, c’est bien trouvé ! Mais comme il n’est pas encore prouvé que les tourtourains ne sont que des ensuqués, des pauvres paysanasses ou des fadas aux cerveaux empoisonnés par des décennies de pesticides et de nitrates ..on peut donc facilement en conclure que cette explication à vingt centimes de notre maire ne tiendra que le temps de l’écho après l’avoir prononcée !... Tous les habitants qui ont suivi les 41 mois de mandat de l’équipe Jugy savent que des dépenses somptuaires ont été engagées (parfois avec justesse et logique) mais souvent avec empressement et manque de rigueur (chapiteau, fauteuils, tables, ordinateurs, oliviers, repas cérémonieux ...) . Les tourtourains savent aussi que le promoteur Géphimo doit verser 2,5 millions d’euros à la commune et cela fera quand même du bien au budget que gère la madame Cocoste qui aime à rappeler que, sans elle, Tourtour serait reparti au temps glorieux où les poules et les cochons avaient la place des Ormeaux pour espace de jeux ...Alors, donc, puisqu’avec la madame les finances sont au beau fixe et qu’en plus le rapace-requin-promoteur de Sainte-Maxime nous achète pour 2,5 M€ le terrain de Beauveset, on devrait être tranquille pour un petit bout de temps ... 

La meilleure solution serait de parvenir à un engagement clair des élus de ne pas vendre les Moulières et il serait sans doute judicieux qu’à l’occasion de chaque élection municipale, un contrat soit signé par chaque liste candidate afin de déclarer publiquement (et par écrit) qu’aucune vente de ce terrain ne pourra être effectuée durant le mandat . Tourtour n’a plus de patrimoine foncier et immoblier d’importance et il est absolument impératif que ce site splendide soit conservé comme richesse locale .

 

Revenons à la pétition ! les feuilles signées seront bientôt déposées en mairie, en présence d’un témoin ( qui sera reconnu comme impartial ) et le compte sera approuvé et validé , soit 228 signatures à ce jour. Il est utile de répéter que le nombre de signatures est important par rapport à la population mais également qu’il reflète l’avis d’habitants de villages proches : dans ces conditions, le maire ne serait vraiment pas beau joueur (mais joue t-on ?) en essayant de minimiser les choses alors que des consignes ont été données au personnel communal (et donc, par extension, à l’entourage de chaque employé territorial, ce qui donne une belle somme de signatures non apposées !...) . Un exemple : si le candidat à la mairie de Tourtour n’est pas loué par la famille Mazzoléni, la traduction en voix "contre" est d’environ 30 enveloppes ... Autrement dit, il est relativement judicieux pour un maire sortant (ou un candidat-député) de "soigner" ce genre de famille afin de ne pas se mettre à dos un bon paquet de voix ! Alors, les consignes données par le maire (ou ses adjoints) à ceux qui travaillent à la mairie, à l’école, au Centre Aéré ou dans d’autres structures associées (commerces, associations..).ces consignes-là sont évidemment bien suivies . Malgré cela, (et heureusement ) d’autres signataires sont moins tenus par la barbichette ...

Vos commentaires

  • Le 31 octobre 2011 à 21:57, par Goure En réponse à : Pétition

    Bonne chance à votre pétition pour sauver les Moulières

Répondre à cet article

Stats | 4 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mardi 4 décembre 2018