Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01-1 Le mandat 2020-2026 : Fabien Brieugne > Réunions publiques > La première réunion publique du mandat de Fabien Brieugne se transforme (...)

La première réunion publique du mandat de Fabien Brieugne se transforme (hélas !) en un monologue de 20 lignes !!...

La première réunion publique du mandat de Fabien Brieugne

se transforme ( hélas !) en un monologue de 20 lignes !!...

...ou pas !!...

Durant la campagne électorale, le candidat Fabien Brieugne a rencontré de nombreux habitants au cours de réunions d’appartements, ce que l’on appelait autrefois le porte à porte : grâce à ces moments de partage d’idées, l’équipe municipale a dressé une liste d’objectifs prioritaires et de projets fédérateurs.

Voici l’une des affiches électorales qui a donné de grands espoirs au tourtourains mais qu’il serait temps de ressortir du placard électoral pour que la théorie puisse enfin devenir une véritable pratique, une réelle démarche citoyenne...

 

Il faut avouer que ça sonne bien ! Mais ça tinte encore mieux à condition que ce genre de promesses électorales ne restent pas au stade embryonnaire ou foetal...C’est bien de nous avoir montré l’échographie mais nous serons encore plus ravis quand nous verrons le bébé dans les bras des parents...

Prenons l’exemple du Conseil Municipal des Jeunes promis par l’équipe Brieugne : de nombreuses communes ont adopté cette structure citoyenne et il est donc vraiment important que nos élus aient décidé d’inscrire ce projet dans le catalogue des objectifs communs de la liste opposante au maire sortant. Néanmoins, cette idée a germé au mois d’avril chez les colistiers et cela fait donc neuf mois de gestation... Il devient urgent que l’accouchement soit provoqué afin de ne pas risquer un étouffement qui laisserait de graves séquelles ....
Si vous allez sur le site de la Mairie et que vous lisez le chapitre " l’’equipe municipale ", vous trouverez chaque colistier avec la liste de ses fonctions électives, ses délégations municipales, autrement dit les responsabilités qui lui sont confiées... A ce jour (en espérant que ce soit corrigé bientôt !), à aucun endroit, vous ne trouverez la mision "conseil municipal des jeunes"... Ah bon ? La bonne réponse officielle ce sera de nous parler d’une erreur de frappe, un accroc de clavier, un bug technique... Bèh voyons...Mais s’il ne s’agit que d’une maladresse, celui ou ceux qui sont chargés de cette responsabilité, pourquoi n’ont-ils pas relevé ce "détail" ?

De toutes les façons, on sait très bien que la municipalité actuelle se heurte (comme les autres) à de grosses difficultés dans la gestion sanitaire mais qu’elle est également confrontée aux dures réalités de l’administration territoriale : la nouvelle équipe fait du tri, du rangement, du classement... Elle remet de l’ordre dans l’organisation des services et elle semble s’apercevoir que la gestion communale avait connu quelques signes manifestes d’essoufflement durant les trois dernières années du mandat de Pierre Jugy. Il est évident que le conseil municipal des jeunes ne fait donc pas partie des axes prioritaires de l’action municipale dans l’immédiat, mais il serait politiquement logique que des petits signes soient donnés et que les jeunes puissent - par exemple à l’école - commencer à s’exprimer... Les promesses municipales ne demandent qu’à être tenues, il est temps de les aider à l’être...
________________________________

Néanmoins, dans cette période bien compliquée, le maire et ses chefs communicants (Sophie Liagre, Sandra Pérez, Cassandra Camplong, Bernard Roux..) avaient imaginé une réunion publique qui se serait tenue au Théâtre de Verdure : une affichette avait été publiée sur la page municipale de Facebook et d’autres exemplaires avaient été apposés dans les commerces...
Pour des raisons fumeuses de sécurité sanitaire, la réunion avait été annulée : nul doute que cette rencontre n’aurait pas attiré une foule énorme et pour une cinquantaine de personnes, le site des gradins permet certainement une vraie distanciation sociale... Mais, plaçons-nous résolument dans une attitude tientée de magnanimité, et faisons gentiment semblant de croire à cette excuse qui ne doit pas duper grand-monde... Passons !!...

D’autres colistiers ayant sans doute fait remarquer que le bilan des quelques mois de l’équipe Brieugne sur le trône était relativement mince, il devenait raisonnable d’annuler l’idée d’une rencontre avec les habitants... Oui...mais alors, comment faire ??... On discute, on se gratte la tête, on se remue le cervelet, on se boulègue les méninges et ... on arrive à trouver la bonne solution !!...On publie un "mot du maire" sur le site internet de la mairie et on le lance aussi sur la page Facebook municipale...Comme ça, on ratisse large avec les réseaux sociaux !...

Bon, très bien, c’est une bonne idée, allons-y !...
Et, soyons comblés, la lecture de cette vingtaine de lignes devient effectivement éclairante... Voici donc ce fameux "mot du maire" (censé remplacer la réunion publique !!...).
Sur le site mairie et sur la page Facebook mairie :

 

 Depuis 5 mois je suis le nouveau maire de Tourtour. J’aurais aimé organiser une rencontre avec les tourtouraines et les tourtourains pour p parler des actions de notre municipalité mais la situation sanitaire ne nous le permet pas. Cependant il nous reste des moyens modernes pour cocommuniquer sans risques, le site Internet de notre mairie en est un.

Tourtour a connu une belle fréquentation estivale. Et cela montre combien les touristes de 2020 sont attachés aux valeurs que peut leur offrir notre village, et son fleurissement et sa propreté en sont des exemples. Les animations qui ont pu se tenir dans le respect des règles sanitaires ont trouvé leur public et la diversité de l’offre culturelle est allée des lectures sous les tilleuls jusqu’au parcours de l’art en passant par les diverses prestations musicales.

Les travaux de la salle multi-activités se sont poursuivis malgré les nombreuses difficultés que nous avons découvertes et qu’il a fallu saisir à bras le corps. Ce qui est commencé doit être achevé et même si nous ne sommes pas à l’initiative de ce projet, nous voulons qu’il aboutisse pour le bien commun. D’autres actions doivent s’orienter vers des lieux où l’urgence s’impose, comme par exemple la salle Escarelle qui est à la base du château communal.

Nous vivons une deuxième phase très sévère de la propagation du virus. Plus nous serons rigoureux dans le respect des consignes sanitaires, plus vite nous sortirons du confinement. J’en appelle à la responsabilité de chacun.

Je vous invite à venir régulièrement visiter ce site afin d’y trouver toutes les informations qui concernent la vie de notre commune. Fabien Brieugne
______________________________

Commentaires du site "Tourtour, notre village" :

¤/.."il nous reste des moyens modernes pour ccommuniquer sans risques,le site Internet de notre mairie en est un ". :
Ah...bravo ! Nous sommes ravis ! Ah...On peut donc communiquer avec nos élus sur le site internet de la mairie ! Ah... On peut donc donner notre avis, émettre des réserves ou des critiques, partager nos points de vues, faire des propositions... D’accord, mais comment ?... Ce n’est pas simple de communiquer ...Au fait, ça veut dire quoi, exactement ?..
Le mot‘‘communiquer’’ qui est d’origine latin(communicarer) est apparu dans le langage français au milieu du XIVème siècle . Il signifie ‘‘mettre en commun, être en relation’’. La communication consiste à transmettre, révéler, faire participer, entrer en rapport, entretenir des relations réciproques.
C’est assez limpide : en commun, en rapport, en relation ... On va bien voir ...(et on en reparle dans quelques jours avec un autre article sur ce sujet !!).


¤/.."nous voulons qu’il aboutisse pour le bien commun. " :
Le discours du maire sur le sujet de la salle est bien ambigü : sur le site de la mairie, il dit espérer que le projet "aboutisse pour le bien commun mais quelques jours plus tard, dans le nouveau journal municipal, on apprend que "les nombreuses malfaçons font craindre pour son exploitation" ... Ah bon !... Donc, c’est oui ou c’est non ?
¤/.."s’orienter vers des lieux où l’urgence s’impose, comme par exemple la salle Escarelle" :
L’urgence de la salle Escarelle ! Ah...Mâ qué l’y a ? C’est grave docteur ?.. Le conseil municipal a voté le projet de réparation-restauration sur un budget initial de 90 000,00€ (avec des subventions institutionnelles et une participation municipale d’environ un tiers) : cette salle a déjà été restaurée deux fois mais les travaux engagés n’ont pas connu les succès espérés. L’humidité est ancrée dans les murs et tours du château et les efforts déployés pour en venir à bout n’ont pas encore été couronnés d’un début de réussite. Espérons donc que cette nouvelle tentative va être la plus efficace. Il n’empêche que l’urgence de ce projet ne sautera pas spontanément au yeux des tourtourains, en particulier pour les habitants qui voient l’avancée des travaux de la salle sur le terrain de Beauveset.... Double emploi ? Ou bien substitution du projet ?...
¤/..
"J’en appelle à la responsabilité de chacun." :
Dans ces cas-là, je crois qu’on dit "ça ne mange pas de pain"... Et même que d’autres pourront rajouter que "ça et rien ça fait deux riens !!"... Depuis plusieurs mois, c’est la même position aussi peu offensive ! On peut , nous aussi, en appeler à la responsabilité des élus (et pas spécialement ceux de notre village). On se souvient que Tourtour a connu une dizaine de cas positifs et que la question ne peut guère être prise à la légère. La responsabilité de chacun, ça peut commencer par une famille avec cousins-cousines-neveux et nièces, taties et tontons qui fêtent un anniversaire et qui se croient à l’abri de tout risque de contamination...
Eh bèh non...ça pourrait arriver chez nous.!.. Et peut-être que c’est même déjà arrivé !!...


 

 


 

 

Répondre à cet article

Mis à jour le samedi 10 avril 2021