Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Patrimoine local > 01 Les monuments, le musée, le moulin, le théâtre de verdure. > Le Moulin à Huile . > La récolte au moulin en 2009 .

La récolte au moulin en 2009 .

 La récolte au moulin en 2009 . 

" Le moulin tourne à plein régime et refuse du monde " .
Paru hier, dans "Var-Matin" samedi 26 décembre 2009.

Photo : I. B.
Les employés municipaux et vacataires affectés au moulin sont soucieux de préserver ce patrimoine tourtourain. (sur la photo, de g. à dr. : Eric Rodriguez, Jean-Marc Simon, Christophe Deroche, Claude Gibelin)
Le moulin à huile communal a ouvert ses portes et reçoit déjà plus de demandes de dépôt que l’an passé.

Exceptionnel, il fonctionne et utilise les mêmes techniques qu’à son ouverture au XVIIe siècle. Ici, seule la force de l’eau du St-Rosaire fait tourner la meule et le pressoir. Ensuite, l’huile est cueillie à la feuille, manuellement, à la surface d’un bassin d’eau, et non centrifugée comme dans les moulins de conception plus récente. Le moulin à huile de Tourtour est l’un des derniers du Var, si ce n’est le dernier, à fonctionner de manière totalement traditionnelle.

Récolte exceptionnelle

Cette année encore, la récolte promet d’être exceptionnelle, tant en quantité qu’en qualité. En 2008, 53 tonnes d’olives sont passées sous la meule tourtouraine pour près de 10 000 litres d’huile extraits. Quatre employés municipaux, spécialement affectés au moulin pendant la saison, se relaient pour manipuler et triturer en quatre étapes une tonne d’olives chaque jour. Malheureusement, même si le moulin reste ouvert jusqu’à fin janvier, voire mi-février en fonction de la récolte, ils ne peuvent plus prendre de nouveau client et doivent refuser beaucoup de demandes. Vigilant quant à la préservation de ce patrimoine tourtourain, Jean-Marc Simon, responsable du service technique de la commune et du moulin, déplore que par le passé, certains aient envisagé de fermer le moulin à cause de son manque de rentabilité, ce qui n’est heureusement plus d’actualité.

I. B. (Isabelle Bono)

Juste un petit commentaire : Bravo à notre correspondante Isabelle Bono pour cet article qui valorise notre moulin à huile . Souhaitons que Jean-Marc Simon nous précise un peu plus quels sont les "certains...qui par le passé.." voulaient fermer le moulin quand il n’était pas rentable : cette précision permettrait de ne pas avoir une vanne dans l’article sans trop savoir de qui on parle et cela permettrait aussi de donner la parole à ces "certains.." qui pourraient ainsi donner leur version .

Vos commentaires

  • Le 28 décembre 2009 à 19:42, par Jean Lainé En réponse à : Moulin à huile

    Queiques lignes seulement pour rappeler ce qui a été fait au moulin à huile entre 1995 et 2007 pour améliorer tant la présentation que le fonstionnement .Une pensée tout d’abord pour Monsieur Georges Berrier, malheureusement trop tôt disparu, qui nous a fait profiter de ses connaissances techniques.

    Rappelons que dans les temps anciens les grignons étaient stockés à l’intérieur du monlin , transformant le sol en patinoire, et les margines étaient rejetées dans le canal, au mépris de la pollution de l’eau. Dans un premier temps il a fallu remédier à cette situation, les grignons ont été rejetés à l’extérieur et les margines stockées dans une citerne louée à un agriculteur pour la durée de la campagne ; ainsi le fonstionnement du moulin est devenu plus respectueux dce l’environnement.

    Sur les conseils de Monsieur Berrier : les engrenages en bois ont été refaits ( petit coup de chapeau à Daniel Dauphun, qui a tourné les dents des engrenages), les aubes en acier inoxydables de la roue d’entraînement ont été également refaites, permettant une meilleure efficacité de la force hydraulique..

    Un plancher a été installé au dessus de la meule, pour entreposer du matériel, et les olives en attente de trituration. Un palan électrique a été mis en place, dans la perspective de monter les caisses d’olives sur le plancher. Un système d’écoulement dans la meule, a été envisagé....Il reste à le réaliser !!

    Pour assurer un entretien plus facile et des conditions d’hygiène plus éfficaces ( normes européennes obligent), les différents cuvelages en carrelage à l’origine ont été remplacés par des pièces en acier inoxydable (goulotte de sortie de la pâte, en bas la meule, cuvelage sous la presse, bacs de décantation). Des cuves également en inox ont été achetées pour parfaire la décantation et permettre le stockage de l’huile en attente de livraison. Les carrelages sur les murs ont été refaits...en respectant les couleurs d’origine.

    Enfin la banque à l’entrée du moulin a été repensée, des mains courantes de sécurité ont également été installées de part et d’aure de l’escalier. L’éclairage a été entièrement revu pour tenir compte de la double utilisation du moulin...Campagne de trituration des olives de décembre à février, expositions de peintures de mai à octobre.

    Notre village peut être fier de son moulin, de plus en plus sollicité ( il paraît que cette année encore on refuse des clients).et de plus en plus visité.

    Pour terminer je veux dire un garnd merci aux employés municipaux qui ont mis tout leur talent et leur courage, pour assurer au moindre coût la rénovation de notre moulin ;. Un grand merci à Louis,Jean-Marc, Christophe, Daniel et les autres pour le dévouement dont ils ont fait preuve.

  • Le 28 décembre 2009 à 20:34, par Gilbert Giraud En réponse à : Les travaux du moulin .

    Merci Jean pour ces renseignements qui éclairent sur les travaux réalisés au vieux moulin, en particulier dans la mise aux normes de bactériologie et de sécurité . Je vais transférer ton message dans un article qui figurera dans la rubrique "le village" et chapitre "monuments et musée" . Je sais par avance que l’on va encore me faire le coup de "tu ne défends que Lainé.." mais je m’en tape allègrement car ce qui peut aider à la compréhension et à la valorisation de notre village sera toujours publié sur le site, d’où que ça vienne...

  • Le 14 janvier 2010 à 16:58, par Jasmine Lara En réponse à : Vraie réponse

    Je trouve que ces deux réations ci-dessus ne répondent absolument pas à l’article de machine Bono ni à l’invite de GG. Alors je prends le clavier, histoire d’appeler un chat un chat.
    Il va sans dire -mais c’est encore mieux en le disant- que cette menace de fermer le moulin qu’auraient proférée "certains" n’est que pur mensonge. Mensonge de campagne électorale de surcroît, méchante rumeur que "d’autres" ont fait courir. Touchez le tourtourains là où ça l’émeut (et qu’est ce qui l’émeut davantage que l’Olive ?), il votera pour celui qui accuse l’autre de vouloir priver le village de son moulin, sa fierté, son orgueil même, et il votera contre cet assassin de la Tradition. Et pour "les autres".

    Je sais, ici on ne dit pas. On chuchotte. On propage la rumeur. On fait semblant d’y croire. Ca aussi c’est la tradition.

    Alors moi je le dis et même l’écris : Les fiers à bras du moulin ils font les débordés par l’ouvrage, les experts du broyage, les spécialistes es-olive mais on sait bien que de plus en plus les olives tourtouraines se pressent à Aups et ne se pressent guère d’être pressées dans notre beau moulin. Pour ces quatre là ce sont des vacances : pendant ce temps il serait sacrilège de demander à ce qu’ils prennent le ramasse-crottes. C’est toujours ça de gagné.

  • Le 17 janvier 2010 à 16:27, par Gilbert Giraud En réponse à : Madame...

    Madame, vous semblez commencer l’année avec une acrimonie que l’on ne vous connaissait guère ... Depuis deux messages vous tapez sans retenue sur les employés municipaux et il apparait que ce leit motiv devient (par extension) légèrement redondant : dans deux ou trois jours je publierai un article (avec photos) sur le travail au moulin et cela ne confortera guère votre appréciation. J’ai passé environ 3 heures (en 2 visites) avec eux quatre et je n’ai vraiment pas eu la sensation que le travail accompli était une sinécure ou un abri privilégié pour fonctionnaires territoriaux . Chère Jasmine, à présent, faites-nous la grâce de parler sur d’autres sujets car votre imagination est si fertile qu’il serait vraiment dommage de nous en priver ....

  • Le 17 janvier 2010 à 16:36 En réponse à : Rumeur, mensonges et traditions

    J’ai aimé cet article qui met en valeur le patrimoine tourtourain. Le moulin est visité et fonctionne « à plein régime » mais la rumeur court et il paraîtrait les tourtourains y amènent leurs olives et sont satisfaits de ce service public de nouvelle génération, bien que plus que centenaire dans les pratiques.

    Certains l’ont dit, il est vrai, le moulin pourrait fermer parce que non rentable et non aux normes. Pourquoi accuser M Simon de mensonges ? C’est vrai, cela a été dit et diffusé avant les travaux effectués durant les 2 mandats de M Lainé. Les bruits ont couru, comme toujours… D’un article de presse il faut savoir peser le pour et le contre, chercher, creuser et se faire une opinion, d’autres élus sont passés et ont fait des déclarations, la vie tourtouraine n’a pas commencé en mars 2008.

    Vous parlez de tradition, elle existe et est vivace dans le cœur des tourtourains, La tradition peut être ancestrale et pédagogique comme celle du fonctionnement du moulin ou bête et méchante comme celle de la propagation de la rumeur en l’encontre des employés communaux.

  • Le 17 janvier 2010 à 19:09, par Gilbert Giraud En réponse à : Le " vous "....

    Chère madame ou cher monsieur (un message comme le votre ne supposait pas obligatoirement l’anonymat mais bon, passons...)

    Le " vous " employé dans vos lignes ne s’adresse manifestement pas à moi mais à Jasmine Lara et son texte sur les employés au moulin et autres allusions sur la municipalité . Ne m’en veuillez pas de prévenir quelques risques paranoïaques mais sur le site les lecteurs ont le droit de ne pas être induits en erreur. Il est normal que je sois branché sur ce que j’écris (le site est là pour échanger) mais que chacun fasse un effort pour simplifier les choses (à aucun endroit je n’ai écrit ce dont vous parlez) . Il est maintenant admis que malgré l’hypothèse véhiculée par Mariette, Jasmine n’est pas un avatar de Mr Brun, ni du lyonnais ni de G.Giraud : donc, ce que vous avez écrit, rendons le à Jasmine et ça sera plus clair, merci.

    Par contre, sur un autre aspect de votre message, il semble que la journaliste de Var-Matin (I.Bono) n’ait guère été habile de laisser passer la phrase " les certains qui voulaient fermer le moulin " car elle aurait du logiquement se douter que cela allait faire réagir . Et le lendemain, immanquablement, Jean Lainé a eu bien raison de publier un texte d’explications précises car il pouvait se croire mis en cause (ce qui n’était effectivement pas la volonté de JM Simon) . Le mot "certains" laissait la porte ouverte à polémique et l’ancien maire a bien fait de se mettre à l’abri de critiques infondées. Maintenant qu’il est établi que les "certains" sévissaient donc au minimum il y a 14 ans en arrière, était-il vraiment nécessaire d’en parler ? Mais si Var-Matin en parle, pourquoi ne pourrait-on pas le relever et s’y intéresser ? (vous le dites vous-même, il faut savoir creuser).

    J’espère que vous apprécierez l’article du site dans deux jours (les mouliniers de Tourtour) : des explications, des chiffres, des photos et vous pourrez constater que les rumeurs sur les employés municipaux ne sont pas répandues à partir du site .

    Merci pour votre participation à notre site mais la prochaine fois, essayez d’un peu moins vous cacher : vos propos sont raisonnables, votre démarche est loyale, aucune honte ou crainte ne devraient vous effleurer, au contraire ... A bientôt. Cordialement .

  • Le 17 janvier 2010 à 20:10 En réponse à : Oubli de signature

    En effet mon cher Gilbert, le vous s’adresse à Mme Lara, avec mes excuses pour ce petit oubli

    Nathalie LT

  • Le 18 janvier 2010 à 11:36, par Jasmine Lara En réponse à : Travaux

    Vous remarquerez que je ne nie pas le travail effectué par les communaux mais que j’évoque plutot celui qui, justement, n’est pas fait. Vous allez publier des photos de leur ouvrage : c’est bien. Je pourrais vous envoyer des photos de rues encombrées d’immondices, de cascades claffies d’herbes qui éclaboussent le passant et de fontaines bouchées (que vous ne publieriez pas). J’ai dû manquer le train du "progrès" et je suis consternée d’apprendre qu’il n’est plus du travail des communaux de nettoyer les rues du village, excusez moi, je ne savais pas... Je me croyais encore au temps d’Albert Escarel qui doit s’en retourner dans sa tombe.

    Quant au moulin à huile je n’en dis pas de mal, au contraire, il m’appartient autant qu’à tous les autres tourtourains et, permettez, j’ai quand même un droit de regard dessus. D’ailleurs ce que j’en dis un tourtourain expert es olives qui vous est apparenté dit bien pire sur la façon d’y faire l’huile. Celà ne remet pas en cause la beauté et l’interêt de notre moulin.

    Acrimonieuse moi ? Ce doit être l’âge. Ou les ragnagnas. Ou la grippe A... Plus sérieusement comment pourrais je être acrimonieuse alors que j’apprends que les voeux du maire vont se faire en petit comité : un vendredi à 11h, qui y sera ? pas les communaux évidemment : ils ne vont pas laisser leur ouvrage pour se goberger avec les huiles (autre que d’olive), pas les gens qui travaillent non plus, qui donc ? les notables bien sûr, de Tourtour et d’ailleurs pourvu qu’ils soient notables et amis. En tout cas les -minuscules- affiches annonçant la cérémonie ayant été apposées à tort et à travers, sur la vitrine d’affichage plutôt que dedans et soumises aux inteméries, ne risquent pas d’attirer des foules... J’espère cependant pouvoir y être car moi aussi je préfère le caviar et le champagne au saucisson et au vin fut il de Provence.
    Si j’y suis je vous raconterai. Voyez comme je suis peu accrimonieuse et même pas rancunière.

  • Le 18 janvier 2010 à 16:17, par Gilbert Giraud En réponse à : Affluence ...

    Bonjour, Le seul fait que vous annonciez votre éventuelle présence lors des voeux du maire risque de provoquer une grosse affluence, que dis-je ! une ruée vers la salle Escarelle, une émeute vers le château.... Hélas, je ne pourrai pas y être mais je compte bien sur vos observations (et d’autres) pour en écrire un article . Un détail : c’est prévu à 11h30 . Soyez gentille : donnez mon bonjour à Patou Spears..(et souhaitez lui d’être en 2010 aussi discrète que le dernier trimestre de 2009 car ça repose bien !). à bientôt .

  • Le 19 janvier 2010 à 11:49, par Jasmine Lara En réponse à : Une leçon de tradition...?

    Puisque c’est à moi qu’on s’adresse il faut bien que je réponde.

    Des rumeurs... oui, mais c’est vous même, madame, qui, maladroitement, mettez M Simon en cause. Je n’ai jamais dit que c’était lui qui les propageait mais vous me semblez bien mieux au courant que moi sur ce sujet. Tant mieux, celà donne idée d’où venait la rumeur que j’évoque : cette rumeur qui, précisément, s’est propagée pendant la campagne électorale, quand l’une des équipes faisait un porte à porte assidu chez le "client" pour parler surtout du "programme électoral" des "autres" d’avantage que du sien. La transmission des infos étant surtout orale aller dire au tourtourain -entre autres mensonges- "si les autres passent ils fermeront le moulin" est un excellent moyen de susciter des suffrages pour soi. Le lobyiste de service connait le sujet sur le bout des doigts, c’est son métier et le scrupule ne l’étouffe pas. Il est conseilleur mais pas payeur et est au contraire grassement payé pour ça. Ne nous étonnons donc pas que le village soit à présent dans un tel marasme...

    Et puis sans vouloir me vanter je trouve malséant que vous imaginiez seulement de vouloir me donner, à moi, quelque leçon de "tradition" que ce soit.

  • Le 19 janvier 2010 à 13:36, par Gilbert Giraud En réponse à : Madame,

    N’étant pas "madame", ce n’est donc guère à moi de répondre . Juste une remarque : il est très salutaire, démocratique et citoyen que le site puisse servir de lieu de rencontres d’idées et de partage d’opinions, tant mieux s’il peut offrir cet espace. A nous de lui garder une forme conviviale, sincère, loyale qui permette à chacun de s’exprimer dans le respect du contradicteur mais également celui du lecteur du site : nous pouvons (et nous devons) discuter et échanger mais nous devons aussi nous éloigner des règlements de comptes, des rancunes enfouies ou des accusations trop rapides qui risquent d’étouffer les idées plutôt que de les éclairer . Et n’oublions jamais (et aujourd’hui encore plus qu’hier) qu’il vaut mieux construire des ponts que des murs !

  • Le 19 janvier 2010 à 14:29 En réponse à : Le moulin suite....

    Voici le texte écrit sur l’article de Var Matin : « Vigilant quant à la préservation de ce patrimoine tourtourain, Jean-Marc Simon, responsable du service technique de la commune et du moulin, déplore que par le passé, certains aient envisagé de fermer le moulin à cause de son manque de rentabilité, ce qui n’est heureusement plus d’actualité. » IB

    Gilbert évidemment, souhaite avoir plus de renseignements sur ces certains :Souhaitons que Jean-Marc Simon nous précise un peu plus quels sont les "certains...qui par le passé.." voulaient fermer le moulin quand il n’était pas rentable

    Votre texte :
    Il va sans dire -mais c’est encore mieux en le disant- que cette menace de fermer le moulin qu’auraient proférée "certains" n’est que pur mensonge.

    Ma réponse :
    Certains l’ont dit, il est vrai, le moulin pourrait fermer parce que non rentable et non aux normes. Pourquoi accuser M Simon de mensonges ?NLT

    La votre :
    Des rumeurs... oui, mais c’est vous même, madame, qui, maladroitement, mettez M Simon en cause. Je n’ai jamais dit que c’était lui qui les propageait mais vous me semblez bien mieux au courant que moi sur ce sujet. JL

    Vous chercher vraiment la petite bête, ou ai-je écrit que M Simon propageait les rumeurs ? Je le maintiens « certain » ont dit que le moulin pouvait fermer. Dans l’article M Simon a dit que certains disaient que le moulin pouvait fermer !D’ailleurs à sa première réaction GG a eu la même que moi !
    Je m’excuse auprès de M Simon pour citer ses propos retranscris par Mme Bono et de lui donner malgré lui le premier rôle dans nos échanges.

    J’en profite pour réagir sur un autre article, vous dites :
    Vous remarquerez que je ne nie pas le travail effectué par les communaux mais que j’évoque plutot celui qui, justement, n’est pas fait

    Je pense que là vous vous moquez un peu du monde ou alors vous avez un humour corrosif, vous ne niez pas le travail effectué mais vous citez qu’ils sont en vacances et qu’ils font les débordés par l’ouvrage :
    Alors moi je le dis et même l’écris : "Les fiers à bras du moulin ils font les débordés par l’ouvrage,….
    Pour ces quatre là ce sont des vacances : pendant ce temps il serait sacrilège de demander à ce qu’ils prennent le ramasse-crottes. C’est toujours ça de gagné".JL

    A moins que se soit les vacances du ramasse-crotte, mais ce n’est pas très clair. Je pense que quand il ne travaille pas au moulin ils font leur travail habituel, puisque je les ai vu déboucher les fontaines et relever les compteur d’eau.

    Pour finir Madame je ne souhaite aucunement vous donner une leçon de tradition ou autre d’ailleurs, je ne me le permettrai pas et je n’ai en aucun cas voulu paraître grossière en votre encontre.

  • Le 19 janvier 2010 à 16:09, par Gilbert Giraud En réponse à : fleurets ...

    Nathalie L T a de nouveau oublié de se signaler "cognita" pour répondre à Jasmine : il faut vraiment lire mot par mot car c’est du texte-dentelle et chaque lettre compte ...

  • Le 20 janvier 2010 à 00:23, par Jasmine Lara En réponse à : Brisons la.

    Oui brisons là madame, celà devient profondément ennuyeux. Votre diatribe est une dentelle mitée où j’ai moi-même du mal à reconnaitre ce que j’ai écrit et que pourtant vous reprenez d’abondance et sans vergogne. Je n’ai que faire d’un perroquet. Vos justifications ne m’interressent même pas. On voit que vous n’êtes pas d’ici : la galéjade vous est étrangère. Et, faute majeure, vous n’êtes même pas drôle.
    Amen.

  • Le 20 janvier 2010 à 12:22, par Gilbert Giraud En réponse à : Allons !!

    Allons Jasmine, Nathalie ne méritait guère un tel message car elle avait tenu des propos modérés sans agressivité . Cela dit, vous avez presque raison, elle n’est pas d’ici : non, elle est d’abord et surtout humaniste et donc elle est de partout et pour tous, elle est dans les ailleurs du monde mais elle sait aussi revenir pour ne pas être longtemps loin d’ici et de nous...Allez Jasmine, prenez un peu de tilleul !

  • Le 20 janvier 2010 à 15:46, par Jasmine Lara En réponse à : Faut ri-go-ler !

    Pour sûr quand on fera de la liqueur de tilleul j’en prendrai une bonne rasade avant de me mettre au clavier. Pour le reste je me suis déjà couvert la tête de cendres et j’ai fait à genoux le chemin de Saint Denis. Allons donc, faut rigô...ler ! c’est un message comî...que ! comme aurait pu dire le regretté rigolo de Marseille.

    Mais parlons d’autre chose plus sérieux. Je pourrais vous faire un texte (avec photo s’il vous sied) sur un drôle d’arbre qui pousse dans la région et garanti non apparenté ni de près ni de loin à nos oliviers mais dont on pourrait craindre qu’il ne se mette à prospérer chez nous. Et puis un autre sur les us et coutûmes d’avant à Tourtour : je vous préviens c’est trivial mais extrêmemnt écolo.
    Voilà.

  • Le 20 janvier 2010 à 20:09, par Gilbert Giraud En réponse à : Il nous sied ...

    Essayez de m’en dire un peu plus sur mon adresse mail et je vous accorderai un identifiant-rédacteur avec mot de passe . Je l’ai souvent écrit, le site est ouvert à tous ceux qui ont envie d’informer, échanger, se souvenir, d’où qu’ils viennent et où qu’ils aillent . Si plusieurs rédacteurs se joignaient au site, on verrait une palette plus colorée, diversifiée et plurielle : que Saint-Denis nous écoute !

Répondre à cet article

Stats | 6 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 19 octobre 2017